Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Les p’tites poules    |     Suiv. Mais qui est Mère Nature ? » »

La diversification à la cool

Par  • Le 10 septembre 2010 à 14:11 • Catégorie : Education, Eduquer

bébé_mange Au risque de virer au 3615 my life www.maviemonoeuvre.com je voudrais partager avec vous aujourd’hui la façon dont nous nourrissons Pouss2, bientôt 8 mois. Avant tout je tiens à préciser que c’est un enfant « ordinaire », c’est-à-dire qu’il n’a aucune pathologie connue (et notamment pas d’antécédent ou de terrain allergique, pas de RGO). Je pensais attendre ses six mois révolus avant toute introduction d’aliment solide, mais autour de 5 mois il a manifesté très clairement son désir d’autre chose, râlant pour venir à table plutôt que de rester dans le transat juste à côté, tentant d’attraper assiettes, couverts et bien sûr nourriture. Et quand il a fini par arracher une feuille de la plante verte pour se la fourrer dans la bouche, je me suis dit qu’il était temps de passer à autre chose, même si la date fatidique des six mois n’était pas atteinte.

Première étape : découverte. L’idée étant de goûter un peu de tout en conservant le lait (en l’occurrence le mien) comme alimentation principale. L’avantage du bébé d’hiver, c’est qu’il commence les solides à la belle saison. Nous lui donnions donc un petit morceau de ce que nous mangions si cela pouvait lui convenir (et sinon rien -sauf du lait bien sûr) : pêche, melon, abricot, concombre, haricot vert… Toujours nature (voire cru si approprié) sous forme d’un morceau à tripatouiller, sucer, mâchouiller. Ainsi le poussin est bien occupé mais aucun risque d’overdose puisqu’un ou deux haricots verts dureront tout le repas. Zéro effort supplémentaire pour le parent qui se contente de piocher dans son assiette (à part le nettoyage : bébé + pêche = carnage).

Etape suivante : augmentation des quantités. Après quelques semaines de ce régime, Pouss2 (entre 6 et 7 mois donc) nous a fait comprendre qu’il en voulait plus. Nous avons donc augmenté les quantités ainsi que la gamme d’aliments dans laquelle piocher et commencé à systématiser les repas. Sauf s’il dort, il est à table avec nous à chaque repas et mange plus ou moins la même chose (et très honnêtement nous ne mangeons pas beaucoup de purées vapeur). J’essaie de lui donner en priorité les fruits, légumes et féculents mais il peut goûter à peu près à tout (y compris glaces, gâteaux, gratins etc). Selon le type de nourriture, il mange tout seul avec les doigts ou on lui donne la becquée à la cuiller ou à la fourchette. Si cela est plus pratique et plus adapté, il a un petit pot du commerce. Là encore c’est l’effort parental minimum : un repas pour tout le monde. Je n’ai jamais sorti le mixer spécialement pour Pouss2. Et entre les repas c’est toujours tétée à la demande.

Je dois dire qu’après avoir suivi fidèlement les instructions du pédiatre pour Pouss1 (compote de pomme à goûter, mixée lisse, puis carotte, puis une cuiller de viande vapeur mais pas plus, puis…), j’ai pris du recul. Après tout, les dernières recommandations issues de la littérature scientifique sont très générales : en gros ni trop tôt, ni trop tard, et privilégier le lait (maternel ou infantile). A moins de nourrir son enfant uniquement de junk food, quels sont réellement les risques inhérents à une diversification mal conduite ? On peut citer :

  • Remplacer un lait adapté par un aliment moins nutritif. Comme dit plus haut, ici l’allaitement continue à la demande (et sans vraiment ralentir), et nous sommes attentifs aux signaux de satiété de Pouss2.
  • Introduire un aliment mal digéré par l’enfant. Il me semble que cela n’est pas dramatique, si on voit que l’enfant a mal au ventre suite au repas et que cela provoque des désordres intestinaux on attend quelque temps avant de reproposer l’aliment incriminé. Par ailleurs, il est inévitable que le tube digestif ait quelques ratés pour s’adapter à une alimentation variée et je ne pense pas que cela soit pathologique pour autant (ou en termes plus crus : une petite drouille de temps en temps ce n’est pas la mort).
  • Provoquer une réaction allergique. Là je sors mon joker, n’étant (pour le moment) pas concernée, je n’ai pas fait beaucoup de recherches sur le sujet. Cependant, il semble que la définition des meilleures pratiques sur le sujet soit largement sujette à débat. Quoi qu’il en soit, je laisse les lecteurs avertis nous éclairer en commentaires.
  • Mettre en péril l’équilibre alimentaire du bébé (qui est différent du nôtre). Je fais attention aux protéines, au sel (je cuisine quasi sans sel, chacun est libre d’en rajouter à table -et en pratique c’est une question d’habitude, comme le sucre dans le café/thé…) et aux mauvaises graisses et j’essaie de donner principalement fruits, légumes et féculents. Quant aux éventuelles carences, le lait maternel à volonté me semble une bonne parade pour la plupart d’entre elles.

On parle aussi beaucoup du développement du goût et des habitudes alimentaires, qui se prennent dès le plus jeune âge. Pour ma part, après avoir lu Zermati et le site du GROS (voir notamment cette page sur l’obésité infantile), j’essaie de mettre l’accent sur le respect des sensations de faim et de satiété plutôt que sur un hypothétique équilibre alimentaire détaillé, sur lequel de toute façon personne n’est d’accord (et qui à mon avis est aussi très variable d’un individu à l’autre, en fonction des circonstances etc). J’ai d’ailleurs découvert il y a peu (grâce à Mme Papilles) que je suivais ainsi les préconisations d’un spécialiste de l’obésité infantile. Donc pas d’aliments diabolisés, pas d’obligation de finir son assiette (ce qui n’empêche pas de rester vigilant sur ce que nous achetons). Comme c’est moi qui fais les courses et la cuisine (je vous rassure le Coq s’occupe d’autres tâches ménagères…), je fais un menu unique (en tenant un peu compte des goûts de chacun quand même) : chacun mange autant qu’il veut de ce qu’il veut dans ce qui est proposé.

Ce qui a vraiment été une découverte depuis Pouss1, c’est la capacité d’un bébé de cet âge à manger des morceaux, et tout seul. Le concept*, appelé baby-led weaning (diversification menée par l’enfant en français) a été popularisé par le livre de Gill Rapley et Tracey Murkett (que je n’ai pas lu). Il y a également un site en français, même si je trouve certaines de ses recommandations -comme les âges d’introduction des aliments- très psychorigide (et basées sur quelles données ?). Il est intéressant de noter que l’habitude de nourrir un bébé avec des purées lisses et fades provient de l’époque où on diversifiait les enfants précocement (dès trois mois) : on fait donc avec des enfants de six mois ou plus comme s’ils en avaient trois. Et après tout, si les enfants mettent tout à la bouche, ce n’est peut-être pas juste pour que l’ami Sigmund vende des livres. Il n’y a pas besoin de dents pour mâcher, au début les enfants écrasent la nourriture avec la langue sur le palais. De toute façon ils n’auront pas de molaires avant au moins un an voire 18 mois pour la plupart. A noter que la tétée au sein favorise un bon développement des mâchoires (voir ici par exemple), rendant cette approche particulièrement adaptée dans ce contexte. Pour ma part je ne suis pas fidèlement les préceptes énoncés, parce que j’ai constaté que dans la vraie vie ça ne se passe pas toujours comme dans les bouquins (avez-vous déjà vu un bébé de six mois essayer d’attraper un bout de melon glissant comme une savonnette ?). Et je n’aime pas le ménage au point de laisser Pouss2 à 7 mois se démerder avec un yaourt : l’idée est aussi de me simplifier la vie, d’autant plus qu’il accepte très bien qu’on lui donne la becquée (et dans ces cas-là il m’attrape la main pour amener plus vite la cuiller à sa bouche…).

En bref mon nouveau dogme sur cette question, c’est de ne pas en avoir : un peu de bon sens et trouver le meilleur compromis entre les efforts auxquels je veux consentir et les besoins que Pouss2 exprime. Et évidemment il n’est pas question de prétendre que c’est LA voie et que tout le monde doit faire pareil, mais simplement de signaler qu’on peut se libérer un peu de la psychorigidité ambiante sur la question et faire sa propre tambouille (ha ha ha), en fonction de ses habitudes, de son mode de vie, de ses enfants, etc. Les repas peuvent simplement être de bons moments passés en famille et la nourriture un plaisir partagé. Et puis on peut enfin sortir de la guéguerre débile des petits pots contre les purées maison : ni l’un ni l’autre mon général !

*Le concept en question est probablement vieux comme le monde mais il suffit de lui donner un nom qui en jette pour vendre des bouquins…

Photo : Flickr

Tagged as: , , , , , , , , ,


« « Préc. Les p’tites poules    |     Suiv. Mais qui est Mère Nature ? » »

578 Commentaires »

  1. Ha ben tiens, je lis plein de trucs là-dessus en ce moment, justement le « baby-led weaning » (ouf !), et ma foi… Pas pour moi ça, du moins par pour l’instant.
    Ma puce a eu 5 mois et l’autre jour le pédiatre, au vu de la quantité quotidienne de lait (infantile) absorbé, m’a dit qu’on pouvait largement passer à la diversification, idem pour la sage-femme… « Ha mais non, on ne fait plus à 6 mois c’est fini depuis longtemps, les études ont montré que s’il y a des allergies, commencer plus tôt ne les provoque pas, on peut donc y aller à 4 mois 1/2 sans risque ! »
    Ok, et pourquoi pas 4,4563Z6 mois aussi ?… Je n’ai jamais connu grand-chose en bébé/puériculture mais ça m’a toujours surprise qu’on puisse donner des « limites » d’âge, surtout en parlant de semaines, pour faire ci ou ça !
    Alors j’ai remarqué depuis quelques temps que ma puce nous regarde manger avec envie, je me suis dit « ho pas tout de suite, on va d’abord faire l’adaptation en nourrice pour ne pas la perturber », et puis finalement j’aurais pu commencer tout de suite, la nounou ça se passe super et je vois pas en quoi de la (bonne) nourriture pourrait la perturber si elle en a envie.
    Donc je suis comme toi : écoutons-nous, écoutons nos enfants ! Et arrêtons d’enrichir des prédicateurs qui se contredisent entre eux…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Violette Bleue, en fouillant un peu je trouve que beaucoup de diktats sur la diversification ne sont pas basés sur grand chose de sérieux…

    Répondre

  2. Expérience très similaire avec 2e poulette: non seulement, elle faisait preuve d’une vraie curiosité et très vite d’une vraie dextérité, mais en plus, on avait décidé de ne pas reproduire le cauchemar que nous avions instauré avec poulette première du nom, qui a un appétit de moineau et que nous poursuivions avec nos recommandations nutritionnelles et nos bonnes intentions!
    Ceci dit pour décourager toutes celles qui croiront avoir trouvé la réponse à toutes les prises de tête alimentaire, poulette seconde, après avoir mangé de tout avec un plaisir évident jusqu’à 18 mois, s’est d’un seul coup arrêté net, pour ne manger que du pain, du camembert, des petits suisses et des pâtes! Elle approche maintenant des 2 ans et semble de nouveau disposée à élargir son horizon, mais faut pas brusquer!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Alienor, Pouss1 mangeait bien et de tout au début, et maintenant il ne veut plus de légumes, de fruits etc :roll: On en propose régulièrement mais sans forcing. Je crois que des enfants qui ont grandi avec un régime quasi exclusif de pâtes il y en a pas mal :mrgreen:

    Répondre

    GwenNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, mon aînée (presque 4 ans) a un régime très varié constitué de jambon blanc (avec beaucoup de gras), pâtes, nouilles, patates, pommes noisettes et éventuellement crêpes. Pour les desserts: fromage blanc avec du sucre, liégeois au chocolat ou gourde de compote… Bref, pas vraiment conforme aux « recommandations » en vigueur… et on assume complètement! Elle est en forme et le repas est un plaisir. Que demander de plus?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Gwen, tiens tiens ça me rappelle quelqu’un ;-)

    Répondre

  3. Si deuxième crêpe il y a, je serais aussi beaucoup moins psycho rigide que pour n°1, qui a vu sa diversification et son repas hyper « préparé » limite mis en scène tellement j’y mettais du soin et de la peur… On est eczémateux ici, alors j’avais assez peur de l’allergie. J’ai introduit soigneusement, 1 à 1, mixé, lissé humé,….

    Je ne sais pas si c’est le résultat de tout cela, mais c’est vrai qu’il n’apprécie pas encore les légumes et fruits crus, pourtant je me rappelle lui avoir mis assez tôt des quartiers de pomme ou autre dans les pattes mais il faisait plutôt des démonstrations de sa super force en les écrasant plutôt que de les goûter. Il a aussi mis super longtemps à accepter les morceaux…
    Le papa m’a beaucoup aidée à me détendre..il faut dire qu’il y avait du boulot…car j’étais à la limite du scandale s’il respirait l’odeur d’une frite… :roll: :oops: J’ai mis beaucoup de temps à réaliser que mon bébé n’allait pas mourir si il mangeait une cuillère de nutella… Non ce n’est pas bon, mais cela ne fera pas exploser…Je ne veux pas blâmer le système pour ma psychose (!) mais c’est vraiment qu’il y a beaucoup de pression ambiante sur ces questions de bouffe d’un côté et en plus on nous explique que si c’est trop important, cela va devenir un instrument de pouvoir pour l’enfant sur ses parents….

    Depuis qu’il est à table avec nous sans chaise bébé (depuis ses 18 mois) et qu’il mange exactement comme nous (parfait pour notre régime), il mange fièrement avec morceaux et fourchette pour piquer. Toujours pas de tomate cru ou de fruits frais (ah si, du raisin l’autre jour!) mais ça viendra.
    Et surtout je me détends…
    Comme tu le dis, au pire, si c’est pas adapté, soit l’enfant va nous faire savoir par son attitude ou sa digestion

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @pâte à crêpe, moi je trouve qu’on nous met trop la pression sur ces histoires d’obésité et de surpoids. Après tout il me semble que ni ton homme ni toi n’êtes obèse ou en surpoids ? Donc vos habitudes alimentaires ne doivent pas être si terrifiantes… De la même façon, je trouve que beaucoup de femmes confondent le problème d’être en surpoids médical et celui de ne pas avoir une silhouette de magazine. La cellulite est un caractère sexuel secondaire (comme les seins) ce n’est pas une pathologie d’en avoir ! Et ça ne veut pas dire qu’on mange mal/bouge pas assez ou que sais-je !

    Répondre

  4. Excuse-moi, la poule, mon cerveau doit être un peu embrumé par les folles nuits à nourrir un petit goulu de 4 semaines, mais je voudrais être sûre d’avoir bien compris, parce que ton article éveille chez moi de grands espoirs. Si j’ai bien compris, tu lui donnes des petits morceaux de tout ce que vous mangez, sans sel et sans hâcher les aliments, et tu le laisses mâchonner tranquillement cette nourriture, ce qui l’occupe pendant vos repas et lui fais découvrir un peu de tout… ça me paraît génial mais j’imagine qu’il faut combler son appétit avec du lait à chaque repas car il ne doit pas beaucoup manger, par rapport à un BB qui descendrait un petit pot de purée, non?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, ah le cerveau embrumé je connais :roll: … Donc ma réponse est OUI, tu as bien compris ! Pour la question de l’appétit, donc il y a toujours du lait maternel à volonté. Et il y a aussi des aliments donnés à la cuiller, mais pas mixés (par exemples des lentilles, du yaourt, du muesli…). Notamment le soir si le repas vient trop tard il fatigue, s’énerve et ça se passe mieux à la cuiller. Ou s’il a du mal à attraper les morceaux, je lui file à la fourchette. Bref c’est modulé selon les circonstances. Mais ce n’est pas pour autant toujours super cool, car la patience de Môssieur est très limitée, donc il braille entre deux bouchées si ça vient pas assez vite, ou si il voit un truc qui l’intéresse dans mon assiette et que je rechigne à le lui filer, pareil ça déclenche l’alarme :mrgreen: :roll:

    Répondre

  5. Merci Madame la Poule pour cet article qui remet la diversification à sa juste place d’étape normale pour le petit d’homme (normale pour les poussins sans soucis d’allergie, s’entend, et plus facile à dire après…).
    Concernant le baby-led weaning, j’ai été drôlement séduite dans l’idée (j’adore les théories, si le nom est anglais, c’est encore mieux), mais dans les faits, j’ai un modèle de bébé joufflu où les options « déchiqueter », »mâcher », « avaler doucement » ont été, comme qui dirait,totalement zappées dans le processus de fabrication. Malgré des dents qui poussent progressivement depuis l’âge de 6 mois, rien n’y fait. Bébé joufflu attrape la nourriture, la tasse jusqu’à plus place dans sa bouche, et tente d’avaler tout rond. Résultat : gros vomi. En simplifiant la tâche avec don de petits morceaux à allure réduite : non seulement la joufflue s’agace mais en plus le résultat est le même : morceau qui se coince = gros vomi.
    Les hauts le cœur sont impressionnants, mais j’ai surtout renoncé quand j’ai vu l’étendue de ce qui avait été vomi. Tout le repas. Intérêt limité donc. Et j’arrête avec mes histoires de vomi.
    Purée lisse à foison. Jusqu’à récemment où le quignon de pain semble être mangé sans heurts. On entame seconde phase avec des petits bouts de jambon.
    Je crois que je vais attendre ses 14 ans pour tenter la pomme.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Julella, :lol: :lol: :lol: (bon OK t’as pas du trouver ça drôle sur le coup)
    (le vomi ça me rappelle Pouss2 au début, qui recrachait ou vomissait tout ce qui n’était pas mon lait : vitamines, doliprane…)

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Julella, as tu testé avec des très gros morceaux?
    dans les diktats du site néerlandais ils indiquent de donner des morceaux qui dépassent du poing de l’enfant.
    Je pense, vraiment, que c’est la clé anti vomi : en théorie l’enfant ne sait pas lacher au début et donc ne mange, machonne que des choses qui vont passer.

    Répondre

    JulellaNo Gravatar a répondu :

    @margotton, en fait j’ai un peu tout essayé, même la banane donnée juste épluchée car « j’ai confiance en mon enfant ». Mais ce n’était pas très convaincant non plus….
    Mais depuis quelques jours, ça s’arrange! A bientôt 13 mois, Bébé joufflue repousse la plupart des morceaux trop gros hors de sa bouche et nous parvenons à limiter les hauts le coeur et pas de nouveau vomi pour le moment!
    J’ai bon espoir d’abandonner le mixeur d’ici l’été prochain! – oui parce que qui dit « pas de morceaux » ne veut pas dire « petit pot » – même exceptionnellement. J’ai un bébé de compet’ qui a un détecteur – repousseur de petit pot intégré à son système sensoriel.
    En tout cas, merci pour la suggestion.

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @Julella, comme je me dis que je suis cool je suis en train de faire une diversification à la cool de mon petit joufflu et je rencontre le même problème que toi : le mien prend le fruit/légume en question, l’enfourne et…….croque un très gros morceau. Bon, côté ménage c’est moins pire pour moi car il ne vomit pas mais fait tout bien comme je dis « si c’est trop gros tu recraches ». Et puis j’ai beau être cool, quand il m’a fait la même version avec la pomme (sans recracher), j’ai quand même eu mon coup de flippe et je ne retenterai pas.
    Là où il se débrouille bien c’est gérer les morceaux du pain et les galettes de riz (parce qu’en plus, ma version est plutôt branchée féculents que légumes sans sel).

    Répondre

  6. Ooooh que j’aime ce blog :lol:
    L’option « rien de spécial à préparer » plaît énormément à ma nature de paresseuse! :mrgreen:
    Bon, je vous tiens au courant l’été prochain, là j’ai encore 2 mois 1/2 à couver :cool: (en espérant, bien sûr, avoir un modèle plus coopératif que celui de Julella… :sad: )

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Marie-Estelle, suis une grosse feignasse, au cas où vous n’auriez pas remarqué :mrgreen:

    Répondre

  7. Excellent billet la Poule :lol:
    J’ai toujours été assez zen pour la nourriture de mes gamins (mais pas pour la mienne, y aurait-il une relation de cause à effet ???); j’ai toujours beaucoup menti aux médecins et pédiatres qui me donnaient plein de recommandations (contradictoires d’un gamin à l’autre) à suivre à la lettre …. une photo que j’aime beaucoup représente P’tit Mec N°1 (bientôt 18 ans) à 6 mois, avec un cône de glace dans les mains, une moustache d’enfer et un sourire éclatant !!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, pour ma part, ayant aussi une relation compliquée avec la bouffe et les kilos, j’avoue que je trouve vachement plus facile d’être zen avec des gars :oops:
    (quant à Pouss2 sa grand-mère lui a filé un pépito cet été, il était repeint en chocolat :roll: :lol: )

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Ah oui, tiens, j’avais pas vu les choses sous cet angle : aurais-je été aussi zen avec une fille ????? :oops:

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, @La poule pondeuse vous dîtes ça parce que vous avez des garçons, moi qui ai une fille je me dis exactement le contraire ! :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, ben dans ma tête c’est bête mais les garçons ne peuvent pas être gros (mes frères et mon chéri sont du genre musclé sec :mrgreen: ). Alors que moi je me traîne mes complexes depuis, pfiouuuuu, trop longtemps :roll:

    Répondre

  8. C’était justement le sujet d’une réunion de La Leche League à laquelle je suis allée cette semaine. Voilà donc ce que j’ai appris sur le sujet: la limite des 6 mois n’est qu’une indication, il y’a d’autres signes pour savoir si bébé est prêt: tout d’abord il faut qu’il montre des signes d’intérêt mais aussi qu’il sache se tenir assis tout seul (les muscles abdominaux seront donc assez solides pour faire leur travail de digestion), qu’il attrape des choses (il pourra donc le faire avec des morceaux de nourriture) et qu’il ne recrache pas purée ou yaourt (signe qu’il n’est pas encore prêt car le réflexe de régurgitation est encore fort). Ca me parait plutôt cohérent, il faut que son corps soit prêt aussi.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Caramelyne, en fait Pouss2 commence juste à tenir assis tout seul (à 7 mois 1/2 donc), mais ça fait longtemps qu’il montre qu’il veut manger, donc là encore, ça ne me semble pas incontournable.
    (ps : je viens de voir que ta poulette était arrivée, félicitations !)

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse,
    > »Pouss2 commence juste à tenir assis tout seul (à 7 mois 1/2 donc) »
    Normal, tu le laisses trop longtemps bloqué dans son transat… On t’avait prévenue, pourtant …
    :razz: :razz: :razz:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, :lol: :lol: :lol: (bon le médecin de la crèche l’a décrit comme « très moteur » après que Pouss2 a essayé 15 fois de lui piquer ses affaires en faisant le tour de la table d’examen :mrgreen: )

    Répondre

  9. Ca me semble plein de bon sens, comme approche… et puis des théories sur le sujet, il y en a à peu près autant que de spécialistes, donc ce que tu fais me paraît plutôt bien.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @bbflo, exactement, juste un peu de bon sens et voilà.

    Répondre

  10. Tiens, ça me parle tout ça. Et chez moi, on cumule obésité et terrain allergique. Et comme on commence à envisager un mini-nous, je crois que je vais d’abord m’offrir une petite thérapie pour relativiser la bouffe pour moi. Et je vaincrai ainsi la malédiction familiale de la transmission de l’obésité de mère en fille. Ou pas :)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Poulpy, en tout cas moi je trouve l’approche du GROS pleine de bon sens et de compassion, quel dommage qu’on ne les entende pas plus !

    Répondre

  11. Billet hautement d’actualité pour moi et mon loulou de 5 mois et demi. J’étais hyper motivée pour les 6 mois exclusif et diversification « à la demande » comme décrit par la poule. Malheureusement, rien (ou presque) ne se déroule jamais comme on l’a prévu. BB2 est rentré en crèche depuis une semaine et, comme sa sœur avant lui (et comme je m’y attendais :roll: ), BB2 refuse le biberon de lait maternel (des quantités industrielles stockées depuis deux mois) donné par les auxiliaires de puériculture. Il s’est donc vu proposé avec mon accord, purées, compotes et yaourt cette semaine. Il a mangé la compote et refusé le reste. Tout cela n’aurait été qu’un épiphénomène si n’était venu se greffé là-dessus une visite affreuse chez le pédiatre (ex-pédiatre, hein, tout le monde sera d’accord là-dessus) mardi. Alors que mon fils grandit bien et est très tonique (pour moi TOUT va bien chez lui… on ne va chez le médecin que pour les vaccins), le pédiatre m’a balancé une diatribe dont je me suis difficilement relevée. Grosso merdo: « Votre enfant ne prend pas suffisamment de poids, il lui faut des laitages autre que votre lait, de toute façon, ne vous vexez pas mais vous n’en avez plus assez, votre fils va entrer dans une période dangereuse si vous vous entétez! » OKKKK… Même si je sais que tout ce qu’il m’a dit ce sont des conneries, ça crée un stress sur l’alimentation qui n’existait pas avant. Du coup, j’ai dit ok pour les yahourts à la crèche alors que je vais allaiter à midi et que le petit de reste que deux fois trois heures sans téter… Comme quoi, ces fichus médecins ont toujours une influence :sad: et nous font douter de ce qui aurait pu être un truc simple comme pour toi poulette…! ça me met très en rogne cette affaire :roll:

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Mais quel ******** ce toubib :evil:
    Bon, à la limite, ça peut être ton lait à la source (uniquement et à la demande)quand tu es là, et compotes yaourts etc à la crèche si nécessaire (et si ça les rassure)… Ton p’tit mec s’y retrouvera certainement !! ;-)

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Ficelle, :twisted: :twisted: :twisted:
    ils sont vraiment graves ces toubibs !!! plus assez de lait !!! Et une bonne tarte dans la *****, ça lui dirait !!! :twisted:
    Allez, n’écoutes que toi, c’est toi qui sait ce qui est bon pour ton loulou… ;-)

    sabinounette

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, si ça peut te rassurer je donne des yaourts à Pouss2 simplement parce qu’il adore ça (et que c’est pratique à préparer, suffit de le sortir du frigo :mrgreen: )

    Répondre

    OPALENo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, quel gros c*********** ce médecin à la noix !
    Toi, tu connais ton bébé et tu sais ce qui est bon pour lui et t’inquiète pas, no stress car peu à peu il mangera certainement des purées et continue les tétées comme tu le fais.
    Quel imbécile quand il dit que tu n’as plus assez de lait !!
    Moi aussi ma fille commence la crèche dans 1 mois et je vais donc congeler mon lait, j’ai testé et elle le prend bien au biberon avec nous, en sera t il de même avec la nana de la crèche ? et toi, tu avais testé avec le biberon ou pas avant son entrée en crèche ?

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @OPALE, j’avais testé… sans grand succès. Mais je refuse de stresser à cause de ça, étant donné que j’ai eu exactement la même histoire avec ma fille il y a 2 ans. Finalement, on avait diversifié plus tôt et basta. J’ai lu quelque part qu’on pouvait faire des flans avec du lait maternel… Avec du congelé aussi? Quelqu’un à fait cette expérience?

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, j’ai tenté les flans à l’agar-agar avec du lait « frais ».
    le souci avec le lait congelé, c’est que la décongélation compte pour un réchauffage donc ce n’est pas recommandé de le chauffer pour préparer le flan. ce que tu pourrais faire dans ce cas, c’est utiliser les deux : moitié lait congelé, moitié lait « frais ». tu chauffes le lait frais avec l’agar-agar et tu mélanges ensuite avec le lait décongelé.

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, j’ai fait aussi les flans au lait maternel mais avec du lait congelé que je décongelé directement pour faire le flan.
    Je l’ai même fait avec du lait qui a plus de 6 mois. C’est mal mais ma fille n’en a pas été malade, heureusement!

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, oui, on peut utiliser du lait maternel pour de nombreuses recettes et j’avais d’ailleurs trouvé un site où il y avait des recettes ( j’essaye de retrouver le site pour te le donner )mais je ne sais pas si tu peux le faire avec du lait congelé par contre.

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Opale, ah ben j’ai rien testé de tout ça finalement… Et mon fils de 8 mois bouffe déjà du Saint-Félicien et du morbier :mrgreen: donc le lait maternel, je vais pas m’emm**der à le cuisiner ;-) (Faut d’ailleurs que je vide les pots congelés qui serviront à rien… deux allaitements, des heures de tirage de lait et ZERO enfant qui prend/a pris du lait maternel en bib’, pffff…)

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Ficelle, ça me fait mal au coeur quand tu parles de jeter du lait maternel congelé car moi depuis quelques jours, j’ai beaucoup de mal à tirer les quantités nécessaires pour les biberons quotidiens de ma fille !
    Je me sers donc aussi de mes petites réserves de lait congelé mais elles se réduisent en peau de chagrin :cry: :cry:
    Elle aura 8 mois le 7 décembre et mange une purée de légumes + bib et compote + bib à la crèche pendant la journée et open bar à la maison le soir.
    Je crois qu’il va falloir de toute façon passer à la viande même si je voulais encore attendre un peu …et la crèche me propose aussi une purée le midi avec du lait en poudre 2ème âge mais suis pas trop chaude car elle a été malade avec du lait en poudre(bio) il y a 2 mois …(elle vomissait tout au bout d’1 heure)!
    Il va falloir de toute façon trouver une solution car j’ai beaucoup de mal à suivre par rapport aux quantités que boit la miss actuellement !

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @, heu …c’était Opale ….

    Répondre

    SophieNo Gravatar a répondu :

    @opale, Ma missbebe de 8 mois prend des petits suisses et des yahourts depuis au moins 3 mois sans problème aucun, je lui fait aussi des bouillies au lait infantile pour le soir (les bouillies sont bio, le lait pas vraiment ;-) , c’est du lait 2 e âge en bouteille) et bien sur open bar car elle est toujours aussi empotée avec un biberon ( elle le mâchouille …). Il faut aussi que je commence la viande, ça fait 2 week end que n’oublie d’acheter du jambon pas trop degueu :roll:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, et les yaourts ? Pouss2 prend des yaourts/petits suisses à la crèche (des trucs normaux, pas au lait infantile) et ça se passe nickel. Pourquoi attendre si longtemps pour la viande ? Les bébés ont besoin de protéines, la viande est une bonne source ;-) Je dis pas de les mettre au régime Dukan hein, mais ils vont pas devenir adultes juste avec des carottes vapeur :mrgreen:

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse et Sophie :oui, il va falloir commencer les yaourts et viande tout doucement.
    Oui, la Poule, il faut de toute façon que je commence la viande car j’arrive plus à tirer les 300 ml nécessaires (j’en ai d’ailleurs pleurer ce matin en voyant le peu de lait tiré avec le tire-lait électrique :cry: :cry: ).
    Comment avez-vous procédé les Poulettes ?
    Plutôt la viande pour le midi, yaourts au goûter,vos bibous prennent seulement du lait le soir ?
    Je suis un peu perdue et surtout inexpérimentée (first baby pour moi !)et j’ai peur de mal faire en fait, oui, je suis une maman anxieuse :???:
    Quelques petits conseils seront les bienvenus …
    PS : elle prend déjà purée de légumes le midi et compote au goûter avec 2 bib de mon lait à la crèche.

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @opale, ici comme toi je ne voulais/veux pas de viande pour mon bébé avant un an (donc dans quinze jours). La poule, c’est parce qu’un bébé allaité à la demande reçoit tout ce qu’il lui faut en matière de protéines (il faut faire gaffe à l’apport en fer par contre), et que la viande a tendance à acidifier surtout un petit système digestif pas trop mature. Après c’est sûr que « la plupart des bébés » se portent très bien avec de la viande, c’est un choix de ma part.
    Opale, pleure pas ! Je ne sais pas comment tu tires ton lait ; ici depuis la lactation automatique, je n’essaie même pèlus de tirer en dehors de certaines conditions, et la première c’est que mon fils tète un sein pendant que je tire sur l’autre… Il déclenche le réflexe d’éjection et c’est beaucoup plus facile de tirer. De plus, tirer quand il n’a pas tété depuis quelques heures m’aide aussi un peu.
    Pour les horaires et le contenu des repas il faut voir avec ta puce de quoi elle a envie, et surtout pas la peine d’être anxieuse nos petits savent de quoi ils ont besoin ;)
    (PS : elle devrait pouvoir se passer d’autant de lait la journée, patienter avec de l’eau et d’autres aliments… Mon fils avait huit mois quand j’ai commencé à le laisser la journée, et 100 à 150 ml de mon lait lui suffisent ! Ta fille ne mourra pas de faim et elle pourra se rattraper à la source le soir !)

    Répondre

    soleil- a répondu :

    @, c’était moi juste là-dessus…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @opale, tu peux sans doute commencer à diminuer la quantité de lait qu’elle prend quand tu n’es pas là, pour arriver progressivement à 0, ce qui est vraiment plus simple. Je te dirais de ne pas trop te prendre la tête, de voir l’équilibre alimentaire sur au moins la semaine voire le mois ; en plus ta fille va à la crèche où tout est super calibré, contrôlé etc donc ça fait déjà une bonne base, qui te permets d’être + souple le reste du temps. Bref je te conseillerais de trouver le compromis entre ses envies, ses besoins et ce qu’il y a dans tes placards :mrgreen:

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse et soleil : merci les filles pour vos conseils !
    Et en effet, il faut que j’arrête un peu de me prendre la tête …

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @, Opale,
    J’te comprends très bien sur le fait de ne pas vouloir donner de viande et de produit lacté non humain ; tout pareil ici, pas avant 1 an, j’essaye.
    Tu pourrais demander à la crèche d’enrichir les purées avec une cuillère de mélange d’huile végétale (genre isio4 mais en bio tant qu’à bien faire) et pour les protéines et le fer, les légumineuses, mes bébés ont tous aimé et ça les calent bien (utile pour les sorties par grand fois quand on a pas du tout envie de dégainer… ;-)

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, pas évident à la crèche de leur demander un « menu particulier », les purées et compotes sont faites maison mais après je suis pas certaine qu’ils acceptent des demandes particulières sur les repas …
    Je passe déjà un peu pour la chieuse de service :???: (seule maman qui amène son lait maternel sur 20 bébés, j’amène mes couches « bio » et refuse pour le moment la viande …)
    Je vais commencer doucement le lait en poudre de la crèche mélangé aux purées de légumes pour voir si cela se passe bien avec ma puce, elle aura par contre un bon biberon de mon lait au goûter et quand elle sera avec moi, open-bar au sein de sa maman !
    Pour la viande, je vais essayer d’attendre encore un peu mais de toute façon, il va falloir trouver une solution car je ne peux plus fournir autant de lait pour les 2 biberons de la crèche :je préfère qu’elle ait un bon biberon de mon lait au goûter et pour le midi une purée de légumes mélangé à leur lait en poudre car en ce moment, elle a encore faim avec les biberons de lait maternel …
    Ce mois-ci, pour la 1ère fois, elle a perdu 150 grs (bon, elle rampe et ça, c’est nouveau et ça brûle de l’énergie ;-) aussi), je me prends pas la tête non plus car c’est une petite mère bien potelée donc pas d’inquiétude tout de même !).
    Merci pour tes conseils Percidinae !

    Répondre

    OlympeNo Gravatar a répondu :

    @ Opale, j’aurais tendance à répondre comme la Poule parce que c’est ce que j’ai fait pour mon chaton et que ça a fonctionné. Après, je pense évidemment que ça doit s’adapter à ta puce, en fonction de ses réactions, de ton instinct, etc…
    Nous avons diminué progressivement les bib de lait maternel parce que, étant passée en lactation automatique, je n’arrivais plus à tirer de lait suffisamment et les réserves congelées diminuaient dangereusement. J’ai compensé par des laitages variés à chaque biberon supprimé. Et à vrai dire, ça s’est vraiment bien passé. Je pense qu’à cet âge-là, il ne devrait pas y avoir de souci.
    Bon courage.

    Bon courage.

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, en effet, mes réserves aussi diminuent comme peau de chagrin !
    J’essaye de rester zen et je réfléchis sur les différentes possibilités car il faut aussi composer avec la crèche qui m’a confirmé ce matin qu’ils ne donnent pas de yaourts …mais de la purée de légumes ou céréales avec le lait Nutricia donc je crois qu’il va falloir tester ce lait doucement pour voir comment Bibou l’accepte !

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @opale, depuis la lactation automatique, j’ai aussi l’impression de ne plus avoir une goutte de lait, mais pourtant Missbébé a l’air de trouver son compte, elle est bien potelée ! C’est étrange que les crèches n’aient pas toute le même régime, ma mini a des yahourts depuis son entrée en crèche (septembre) car elle ne boit pas de lait dans la journée. Le soir, je mets du lait 2e âge dans ses purées (quand je les fait moi-même, si si ça arrive …) et ses bouillies, elle a une tétée à 18h30 en rentrant, puis une autre vers 20h avant de dormir. Mais elle ne tète pas beaucoup, soit parce qu’il y a du bruit, soit parce qu’elle s’endort (ou les 2…). Puis la nuit, elle tète 2 fois aussi :evil: (au moins) … et là ras-le-bol ! J’ai même le fol espoir que l’introduction de la viande réduise les tétées de la nuit … :roll:

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, oui, moi aussi j’ai l’impression parfois d’avoir le « sein vide » mais la puce a l’air de bien mangé vu les p’tites cuisses toutes rondes !
    Bah oui, pas de yaourts à la crèche chez les bébés…
    Si ta fille tète beaucoup la nuit, c’est peut être parce qu’elle a pas sa « dose » pendant la journée !
    Pour un bébé allaité, les substituts à ton lait ne seront jamais la même chose que le lait de maman ;-) et moi je sais qu’au retour de la crèche, ma fille me saute sur le sein car je crois qu’elle a besoin de sa « dose tétouille-câlin » aussi :mrgreen:
    Et oui, je te comprends, c’est dur les tétouilles la nuit quand on se lève le matin (ma fille fait presque toutes ses nuits depuis 1 mois et demi et je REVIS !)
    Courage Sophie et espère que les choses vont s’améliorer pour les nuits …

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    A quoi voyez-vous que vous êtes en lactation automatique ? A partir de quand êtes-vous passées en lactation automatique ? Poussinnet a 7 mois la semaine prochaine et j’arrive toujours à tirer (péniblement) entre 120 et 150 ml par jour.
    Bon courage, Opale. C’est vrai que ton contexte de travail ne doit pas faciliter la lactation.
    Tu me fais penser que je dois bien profiter de mes dernières semaines de congé parental !
    Allez, courage à vous pour vos nuits !!

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, je suis passé en « auto » vers ses 4 mois de mémoire et c’est là d’ailleurs que j’ai commencé à perdre pas mal de cheveux(dû au changement hormonal).
    Je l’ai vu de suite car je n’avais plus les seins « à bloc » comme avant donc plus de fuites et cela signifie que ta production de lait se fait quand le bébé tète !
    Moi aussi, je galère pour tirer 150 ml !
    Merci pour tes encouragements et oui, profite de ton congé car dur-dur le retour dans le monde du travail :???:

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @opale: Une idée :roll: ton bb est peut-être allergique aux protéines de lait de vache. Tu peux éventuellement essayé le lait de chèvre ou les laits végétaux, il y a plusieurs marques en bio adaptés selon l’âge.

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, les yaourts, ça ne mettra pas en péril ton allaitement même si je comprends bien que tu préfères que tous les laitages viennent de toi. L’animatrice LLL de par chez nous dit que sa petite avait des yaourts en son absence à partir de genre 4-5 mois et avait son lait en direct quand elle était là et puis voila. C’est super difficile ça les petits allaités qui refusent le bib de lait. Mais tu n’y est pour rien et il faut bien trouver un plan B….. Mais il paraît aussi que des enfants patientent très bien plusieurs heures en attendant leur mère et puis voila. Faisons leur confiance ! S’ils ont faim, ils mangeront ! Facile à dire quand le pédiatre vient de te foutre la pression à fond….!

    Répondre

    Anne&CoNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle,
    « si vous vous entétez »… mais non duc#*@^%@& c’est LUI qui tète, pas moi !!!!!
    :lol: :lol: :lol:

    Pour ma Seconde (toujours allaitée à 16 mois), qui a commencé la crèche à 9 mois en ignorant les mécanismes de succion d’un biberon (elle ne refusait même pas, elle le machouillait sans rien aspirer), on lui filait mon lait au verre. Il me semble avoir lu que dès 6 mois (ou avant ?) un bébé est capable de boire au verre (tasse). Essaie voir ?

    Répondre

  12. Fou, j’aurais pu ecrire cet article ;-) Je fais exactement comme toi ! pour exactement les memes raisons; il aura 6 mois ce week end et j’ai commence a 5 mois, la je vais sans doute commencer a lui donner plus, et de facon plus systematique. Mais je suis super contente d’avoir trouve de la litterature sur le baby led feeding, car instinctivement je voulais faire ca, mais j’avais besoin d’etre un poil rassure.

    Et la maintenant si ma sainte poule s’y met, alors c’est decide, je continue, le mixer restera au placard :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Nath, Ste Poule priez pour nous :lol: :lol:

    Répondre

  13. Pas mieux ! Nous avons fait pareil aussi, le babycook (acheté d’occasion heureusement !) n’a presque jamais servi ! (si quelqu’un en veut…)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, même pour Pouss1 on a fait sans baby cook, avec notre cuit vapeur et notre mixer…

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je m’étais bêtement laissée influencer par des copines ! :oops: on ne m’y reprendra plus !

    blague à part, ce genre d’appareil est très bien si on cuisine à chaque repas, mais dès qu’on veut faire de plus grandes quantités pour en congeler par exemple c’est mission impossible.

    Répondre

    Sarah a répondu :

    @La poule pondeuse,
    Bonjour,
    Je voulais faire comme vous et partager des repas-vapeurs avec bb, mais comme je n’avais pas de « vrai » cuit-vapeur (juste un panier vapeur en inox posé sur une casserole) je voulais m’en acheter un.
    Comme je me méfie du bisphénol A et autres « cochonneries » j’ai contacté, par acquis de conscience, la marque qui faisait le modèle de mes rêves…pour voir s’il contenait du BPA, et là très mauvaise surprise : tous leurs cuit-vapeurs en contenaient ! du coup suis toujours avec mon bon vieux panier en inox.
    J’ai également contacté des marques proposant des tire-lait, le contenant du lait est sans BPA mais pas le tire-lait en lui-même, or le lait sort à 34°C et passe bien par le tire-lait avant d’arriver dans le tit pot le contenant non ?
    Voilà ct juste une petite ouverture de débat sur la diversification et le lait maternel…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Sarah, moi j’utilise un faitout ikea avec un panier adapté (l’ensemble ne doit pas dépasser 25€ je dirais, je vois pas trop l’intérêt d’acheter un appareil spécial (et dans mon faitout je fais des soupes, des pâtes, plein de trucs…). Avec l’induction la minuterie est intégrée à la plaque de cuisson en plus.

    Répondre

    OPALENo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, Moi ! Je suis intéressée par un Babycook d’occasion !

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @OPALE, tu peux me contacter via mon blog, à moins que notre amie à plumes ne nous mette directement en contact par mail !

    Répondre

  14. Ici, j’ai fait assez attention car Oscar était intolérant aux produits laitiers quand il est né … Je l’ai allaité exclusivement jusqu’a 7 mois (avec un régime sans lait pour moi donc, sympa, fallait une certaine motivation…) et j’ai commencé la diversification assez tard … vers 7 mois, parce qu’avant, je ne le sentais pas, et je n’avais pas l’impression qu’il en avait envie. Il a 16 mois maintenant et depuis 3 mois son intolérance aux produits laitiers est totalement finie (victoire!)
    Donc a 7 mois, fruits et légumes, et j’ai continué a l’allaiter jusqu a environ 9 /10 mois (il s’est sevré tout seul quand je suis retombée enceinte).
    Sinon, je suis d’accord avec toi, je ne me prends pas trop la tete, il mange les quantités qu’il veut, il goute a peu pres a tout. Les fois ou il a vomi / diarrhée etc après un nouvel aliment j’ai attendu un peu avant de le lui reproposer.
    Aujourd’hui il n’y a que le blanc d’oeuf que je ne lui donne pas. J’ai voulu tenter l’oeuf a la coque il y a pas longtemps, apres la visite d’une ferme bio d’ou j’avais rapporté des oeufs tout beaux tout frais, mais j’ai regardé sur le web et apparemment avant 18 mois, c’est vade-retro satanas, donc je n’ai pas voulu tenter le diable. Mais peut etre cela passerait il sans problème ..?
    Enfin, voila, moi j’ai fait les choses plutot plus tard que ce que me proposait la pédiatre, et finalement, j’ai un petit garcon qui mange de tout, avec appétit, qui me pique mes Ferrero Rocher (je ferais pareil a sa place). Je crois que l’important c’est d’observer son bébé et de se faire un peu confiance …
    J’espere juste que sa petite soeur qui devrait pointer le bout de son nez d’ici 2 mois ne sera pas intolérante aux produits laitiers … Ca complique drôlement l’allaitement …

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @MadameOscar, super relou l’allaitement avec éviction des produits laitiers. Je croise les doigts pour la petite soeur.
    (Et pour l’oeuf je voulais attendre un peu mais Pouss2 a descendu la moitié de mon brick à l’oeuf l’autre jour, sans conséquence apparente)

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @MadameOscar, euh moi j’ai une question : comment fait-on pour savoir qu’un enfant allaité est intolérant aux produits laitiers ?…

    Répondre

    AgatheNo Gravatar a répondu :

    @MadameOscar, nous on commence à y penser car Noé à l’air très intéressé par ce qui se passe dans nos assiettes! Il est très intolérant aux PLV et au lactose. Donc j’ai déjà commencé a préparer des petits pots maison parce que pour trouver qq chose sans PLV dans le commerce faut se lever tôt (même dans la margarine censé être végétale ils en mettent!!). Du coup moi je me sers beaucoup du babycook Moulinex que l’on m’a offert. Même pour nous d’ailleurs. Je congèle et je ressors quand j’ai besoin…
    Par contre je n’arrive pas à enregistrer toutes ces règles de quantité, d’introduction à tel ou tel âge donc je pense que je ne vais pas trop me prendre la tête et voire au fur et à mesure.
    En revanche, je vais attendre avant de donner à Noé ce que nous mangeons parce qu’il faut que je m’habitue à cuisiner autrement (sans plv, sans sel…) Mais ça va venir, en espérant que son intolérance se passe.

    Répondre

  15. J’avais lu un article interessant dans un hors serie de Grandir autrement qui avait attire mon attention (lu apres la diversification…) sur ce principe.
    Je pense que pour un deuxieme je serai aussi moins stress meme si je ne me suis jamais trop pris la tete non plus (un petit pot le week end c’etait pas la mort..elle veut pas manger, une banane et ca ira…tant que le reste suit…)

    Je me suis plus prise la tete sur mon alimentation car apparemment, a cause d’un leger RGO ma puce pleurait beaucoup (mais grossissait beaucoup donc bon…les pediatres…) et n’ai diversifie notre fille qu’a 6 mois et demi car le lait maternel lui suffisait, moi ca m’arrangeait etc etc…

    Et sur l’equilibre alimentaire, je suis partisane (partisante?) du moyen terme…etant donne que ca devient un peu difficile a gerer maintenant…elle mange comme nous en petite quantite mais surtout nous evitons de manger devant elle des aliments que nous ne souhaitons pas qu’elle mange (chips, coca, grosses frites pour ne citer qu’eux…)
    Ce midi, ca a ete la saucisse d’un hot dog, elle mangera de la soupe de legume demain (bon en boite la soupe, a pu de babycook…)

    Mais surtout courage a toutes celles pour qui l’alimentation est un vrai sujet de stress (allergie, maladies chelou et orphelines etc….)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Aotte, nous aussi on essaie de se planquer pour la junk food mais bon, Pouss1 adore les « chipe » (et Pouss2 devrait vite lui emboîter le pas :roll: ).

    Répondre

    AotteNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ici Chipe et Fit sont reperees a 10km..

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Aotte, « chipe » je comprends mais « fit » ?
    Ahhhhhhhh, j’ai trouvé c’est « frite » bien sûr !!
    Trop mignon !! :lol:

    Répondre

  16. Ah bin je vois qu’on évolue tout du n°1 au n°2! Ici N°1 diversifié à 4.5 mois, non pas qu’il s’y interessait mais j’avais peine pour lui qu’il mange toujours la m^me chose depuis ses 3 semaines! Diversification ultra classique mais ça s’est bien passé!aucuns problemes.t je suis aussi une grosse flemmarde très vite (vers 7 mois) c’était purée mais de notre repas ;-)
    N°2: allaité à 100%, donc me suis dit on va laisser faire puisqu’elle a le gout deja. et vers 4 mois l’envie d’être avec nous à table, sur mes genoux, attrape les couverts, l’assiette, mes les mains dans l’assiette et porte à sa bouche (des choses qui restent sur les doigts), rien ne ressort: elle avale! digestion: super. Depuis qu’elle attrape elle prend, met à sa bouche et suce (sous surveillance bien sur), alors il y a quignon de pain, noyaux de pèche, tranche de melon, poire.. Elle a 4.5 mois là, en vrai elle mange presque rien mais elle est super contente de faire comme nous!! bon je la met sur la chaise haute car sinon je change ma tenue complète!!!! sa nourriture étant tjr le sein. pour le reste c’est à la demande aussi et il y a des jours où elle ne veut pas, d’autres oui.
    Bref pas de prise de tête!
    Par contre moi j’ai un truc qu’on trouve nulle part, peut être que ça pourrait faire l’objet d’une de tes enquêtes la poule, depuis le pic de croissance des 3 mois mon pauvre petit corps peine à produire du lait. Alors je ne manque pas de lait, ma fille à une belle croissance mais moi je décline!…et j’ai tout fait: bien manger de tout, tisane maman BB, bilan sanguin (RAS), j’prend de la spiruline en cure là, me reposer, me faire aider pour mon ainé et la maison, dormir, acupuncteur.. bref et j’en passe! j’ai tout fait…et là hier mon ostéo m’a dit « faite qqe chose, manque de vitalité inquiétante » .. bin oui je sais je me sens vidée de l’intérieur… alors je vais passer en mixte!
    j’ai l’impression que c’est tabou ça!que notre corps peut vraiment galérer pour produire passer un certain cap!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne, c’est clair que très vite Pouss2 voulait être à table, même s’il ne mangeait rien. Dans le transat au ras du sol, il râlait.
    Pour ta question sur l’adaptation au pic, je n’y connais pas grand chose, n’ayant pour ma part aucun problème de ce type. Tu es sûre que tu n’as pas un autre truc qui te pompe ?

    Répondre

    OPALENo Gravatar a répondu :

    @Anne, je suis dans le même cas que toi : ma fille a 5 mois et allaitement à 100 % pour le moment mais je suis super fatiguée, crevée, vidée et exténuée !
    Pour ta production de lait, il y a une baisse des hormones vers les 3 mois du bébé et ta production de lait change ( c’est souvent là que l’on perd d’ailleurs ses cheveux , on appelle cela parfois lactation automatique, moi, j’ai remarqué que mes seins étaient moins gonflés de lait, mois de fuites intempestives et le lait se fabrique quand le bébé tète, c’est ce que j’ai pu lire aussi dans certains bouquins !
    Le mixte pourrait t’aider mais oui, l’allaitement à 100% est très fatiguant, moi ma fille a eu 5 mois il y a quelques jours ( elle tète encore 3-4 fois la nuit par exemple !! ) et je pense à introduire les légumes dans peu de temps pour me reposer un peu même si j’ai très envie de l’allaiter encore à 100% jusqu’à ses 6 mois !
    Je comprends ta fatigue car je suis dans le même cas que toi aujourd’hui alors courage !! ;-)

    Répondre

    Anne a répondu :

    @OPALE, ah bin merci, ça rassure de me dire que je ne suis pas 1 cas à part. Et non je n’ai rien d’autre qui me pompe pour répondre à la question la poule.
    effectivement j’ai bien vu le passage en automatique des seins (perte de volume, des cheveux etc). Et en fait je pense ds mon cas que j’ai une toute petite reserve ce qui fait que de produire en continue doit me demander une grande energie et ma fille tete bcp (pour manger) pour avoir sa qté (gros gabari aussi), elle téte entre 15 et 20 fois/24h! (depuis les 3 mois)En fait faudrait que je ne fasse QUE ça et je peux pas faire que ça et surtout j’ai pas envie (sans non plus être hyper active j’ai aussi un chéri et un fils!). alors je me dit que quelques bib pourrait m’aider à remonter la pente, et qu’elle ait de mon lait jusqu’à 6 mois, ça sera deja super! je suis allée au bout de mes capacités physiques!
    en fait elle aime participer à table mais de quoi avoir moins de tétées et elle aime ++ le lait dc on va essayer mixte voir ce que ça donne.
    bon courage aussi Opale!
    et là je me dit: quelle chance de vivre en France car si j’étais au fin fond de l’afrique j’aurai pas le choix d’etre vidée pdt 2 ans!!!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne, ben moi je suis fatiguée mais pour moi le problème c’est les nuits pourries (pas liées à l’allaitement puisque bon dîner le soir + sevrage nocturne).

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Anne, j’ai vécu la même !!!
    Et j’ai été désespérée de ne rien trouver sur le sujet. Copiiiiiiiine !
    Depuis qu’il est diversifié de manière un peu conséquente (et que le retour de couche est arrivé dans la foulée…), je me sens incroyablement mieux même s’il continue à téter matin et soir. Mais qu’est-ce que ça a été dur ! Pourtant, il était seulement à 4 tétées par jour et faisait des nuits complètes depuis ses 6 semaines.

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @Anne, Je ne comprends pas pourquoi tu dis que ton corps peine à produire du lait et à la fois que ta petite pousse bien…
    En fait ce n’est pas plutôt que tu es super fatiguée de l’allaiter 15 fois par jour ? Car j’ai lu chez la spécialiste Véronique (ici : http://www.lactissima.com/blog/?p=183) que produire du lait ne fatiguait pas le corps plus que de produire du sang ou de l’urine. Ce n’est donc pas de produire du lait qui te fatigue a priori, même si ça doit pomper un max de calories (rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme… paraît-il) et tout le monde n’a pas forcément pris plein de réserves dans les fesses pendant la grossesse.
    Mais c’est clair que c’est giga fatiguant de tenir un rythme pour bébé glouton qui en plus n’est pas le petit premier de la famille où on a que lui à s’occuper (en plus de prendre sa douche dans la journée !).

    Répondre

  17. Merci pour ce billet plein de bon sens et de vécu.
    Je pense effectivement que c’est une excllente façon de faire : du plaisir pour l’enfant et pas d’emmerdement pour les parents :-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Véronique, toujours à la recherche du meilleur compromis pour tous ;-)

    Répondre

  18. Je vous « admire » d’oser faire ça, moi j’aimerai bien,je sais bien que les purées vapeur avec une noisette de beurre c’est pas la vie mais je suis totalement flippée par la « fausse route ». Vu les hauts le coeur de la mort de ma fille quand elle a avalé une micro miette de pain, je ne veux pas endurer ce stress dès qu’elle mange un truc. Alors purées et compotes pour ma tranquillité d’esprit… (jusqu’à ses 18 ans si possible ;)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Cali, Pouss2 s’étrangle parfois mais il arrive toujours à recracher rapidement ce qui le gêne. Peut-être tu peux commencer par écraser à la fourchette ? ou des morceaux très mous, genre patate, courge, poire…

    Répondre

  19. Ah c’est donc ça l’explication : ils mâchent grâce à leur langue et leur palais ! Car moi aussi je suis intéressée par cette diversification en limitant les purées et en passant directement aux solides. Pour bientôt je pense, ma fille ayant bientôt 5 mois. Alors, j’ai profité d’un rdv à la pmi (pour la faire vacciner) pour demander au docteur si je pouvais éviter l’étape « purée ». Réponse : NON. Arguments : les premières dents arrivent vers 1 an au minimum et les pré-molaires encore après. J’ai essayé d’insister « Pourtant j’ai lu que cela se faisait… ». « Non c’est impossible, votre fille ne pourra pas mâcher + risque de fausse-route ». Merci docteur. La prochaine fois, si j’ose, j’apporte courbe de poids des bébés allaités (ma p’te est en dessous des courbes moyennes, aie aie aie, attention danger !!) et une feuille ou deux sur cette méthode de diversification ! Bravo pour ce blog que j’ai découvert il y a quelques jours.

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Sciesca, mon fils aussi est en bas des courbes (classiques + OMS allaitement) mais se porte comme un charme… Je te trouve bien courageuse d’aborder ces sujets à la PMI, moi j’en ai ras le bol de passer pour une excitée du téton qui veut absolument ne pas faire comme tout le monde :roll:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Sciesca, moi je n’en parle pas à la pédiatre, je reste évasive : « que mange-t-il ? » « des fruits, des légumes, des féculents, etc » mais je ne précise pas sous quelle forme :mrgreen: Franchement j’ai passé l’âge de me faire moraliser…

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ouais ben moi aussi c’est ce que je pensais, ben je crois que mon âge n’arrête pas mon pédiatre :roll: Et je trouve hyper déstabilisant cette façon de se faire morigéner sans préavis :evil:

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle et La Poule, C’est pas une question d’age …. (parce que là, avec moi, comment dire …. !!) c’est une question de « moi je sais, pas vous …. » Alors comme La Poule, je reste évasive ou je dis « oui, oui » et je fais comme je veux (même qu’on faisait un briefing avec l’Homme avant d’aller aux rendez-vous pour être raccord !!!)

    Répondre

    SciescaNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, Je ne crois pas que cela soit une question d’âge mais plus une question de rôles. C’est le médecin, je suis une mère et c’est tout. La mère ne sait pas car elle n’est pas docteur. Ce qu’elle ne voit pas, cette doctoresse, c’est que ce n’est pas la peine d’avoir fait médecine pour comprendre son enfant. Et ce n’est pas non plus nécessaire de faire médecine pour lire (et comprendre !) des textes scientifiques (et en anglais) sur l’allaitement… Mais après il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Ex : une sage-femme avait demandé des conseils à ma mère au sujet de l’allaitement, ma mère nous ayant allaité tous sans aucun problème. Mesdames, monsieurs les pédiatres et puer et compagnie, prenez conseil auprès des mamans !!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, Ficelle et Sciesca, c’est moi qui ait décidé de ne plus me laisser moraliser (ou en tout cas de ne pas me laisser atteindre). Je crois que vraiment on finit par trop attendre du pédiatre et du coup à lui donner un rôle démesuré. J’attends du médecin qu’il diagnostique et soigne les maladies de mes enfants, fasse les vaccins appropriés… pas qu’il me règle toute leur vie (à ce rythme là ils vont nous dire comment les habiller, quelles berceuses chanter, etc) ! mais j’ai mis du temps à tracer la limite, et elle est encore floue (nourriture = prévention d’éventuelles maladies donc jusqu’où doit-il s’en mêler ?).

    Répondre

    zazilaNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse,
    @toutes,
    Effectivement, ici aussi, après une visite des 9 mois assez merdique, remontrances du pédiatre et tout ça (« mais comment ça elle ne boit QUE de votre lait et elle refuse la cuillère ? Donnez-lui des biberons d’eau à la place de la tétée et puis elle commencera les solides :shock: :roll: » « surtout qu’avec un bébé en bas des courbes.. » :evil: :twisted: :twisted: )

    Donc du coup à 1 an, briefing avec le papa et tout, on a juste acquiescé dans le vague des questions-réponses toutes faites du pédiatre. Elle mange de tout, alors ? Oui, un peu de tout :mrgreen:

    Bon en réalité on galère un peu avec la diversification de notre petiote, j’en reparlerai peut-être plus bas si en lisant les comms le type de bébé qui esquive la cuiller n’a pas été abordé.

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @La poule pondeuse : d’accord avec toi la Poule, le médecin est pour moi celui qui trouve et soigne la maladie, vaccine mon enfant mais en ce qui concerne le reste (conseils sur l’alimentation, sur mon allaitement…), ce n’est pas parole d’évangile, je reste toujours très critique face aux médecins (je les connais plutôt bien car mon père est chef des urgences depuis 25 ans)et je me renseigne aussi par la lecture, internet, les blogs, les conseils de mes amies qui ont des enfants et le blog de la Poule ou de Ficelle ! :mrgreen:
    En plus, comme dans tous les métiers, il y a des bons et des mauvais; il y a donc aussi de mauvais médecins qui ont de mauvais conseils !!
    Lorsque cela concerne notre enfant, il est important de demander un autre avis parfois, de lire, d’écouter les copines ou consulter des blogs ….
    Il y a quelques semaines, j’ai trouvé une pédiatre homéopathe qui m’a fait culpabiliser et m’a jugé ouvertement par son regard car j’avais choisi (après de nombreuses prises de tête avec moi-même et ma conscience !)de faire les vaccins recommandés ainsi que le BCG car je vis à Paris !
    C’est une honte quand on sait que grâce aux vaccins, les enfants sont en bonne santé par rapport à avant !!
    Certains savent vous faire culpabiliser car ils pensent que leurs idées sont Vérité alors écoutons toujours notre sens critique les filles car parfois nous savons ce qui est bon pour la chair de notre chair non mais !!!

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    c’était Opale qui avait encore oublié de mettre son identifiant !! :oops: :oops:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    Yes ! j’ai de la chance, je suis dans une petite PMI pro-allaitement, en Ile de France, même si les puéricultrices ne sont pas forcément au point sur le sujet. Les fauteuils de la salle d’attente sont assez bas pour être confortables et il y a toujours 2-3 mères qui allaitent.
    Quant à la pédiatre, elle a fini notre première consultation par un « de toute façon, les mères sentent les choses pour leur bébé, ce sont elles qui ont toujours raison ».

    Merci La Poule pour ton billet, Poussinet a 4 mois et commence à nous regarder avec intérêt quand nous mangeons. Maintenant, il me reste à convaincre mon cher et tendre de tenter l’expérience, il serait plutôt pour une diversification traditionnelle.

    Répondre

  20. ;-) merci pour ce blog ;-)
    j’ai mon 4ème bb qui souffre de nombreuses allergies alimentaires (plv, oeuf, poisson, brebis, soja, chèvre) qui lui donnent de terribles maux de ventre, des nuits catastrophiques à hurler et de l’excéma… J’ai voulu faire la diversification menée par l’enfant avec lui, quand il a été trèèèèèès interessé par nos assiettes, donc vers 5mois (j’ai d’ailleurs de belles photos de ses assiettes)..
    J’ai « juste » fait attention à le diversifier avec 1 seul aliment à la fois… C’est comme cela que j’ai remarqué qu’il était AUSSI allergique à la banane (très proche des plv) et aux petits pois…
    A 16mois il demande toujours de nombreuses fois à téter, que je ne lui refuse jamais.. car iln’a QUE mon lait…
    C’est un bb qui mange de tout, qui aime être à table avec nous…
    Les gens ne connaissant pas ce concept sont très étonnés de le voir manger comme nous (faisant l’éviction de tout ce qui lui fait mal, je cuisine pour tout le monde en conséquent)…
    Merci encore pour toutes ces informations…j’adore vous lire sur fb

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Bonheur, merci pour ce retour avec un bébé polyallergique ! Je suis sûre qu’il y a du monde qui sera intéressé…

    Répondre

    AgatheNo Gravatar a répondu :

    @Bonheur, en effet très intéressant…

    Répondre

  21. Encore un article parfait ! elle est trop bien cette Poule Pondeuse ! tout semble clair en lisant cet article. ;-)

    Pour BB1, j’avais suivi à la lettre les conseils du pédiatre, introduction des pots de fruits dès 4 mois à l’époque, etc… Pour BB2, qui vomissait tout le temps, je n’ai pas insisté pour lui faire manger les purées qu’elle refusait catégoriquement, elle a bu mon lait presque exclusivement jusqu’à 6 mois. Puis 15 ans après, BB3 a connu une diversification « mixte » : petits pots, purées maison (faites par mamie), trucs piqués dans les assiettes, laitages. Vers 4 mois, sa grand-mère voulait lui faire goûter plein de choses, mais j’ai refusé : prématurée, elle avait plutôt 2 mois que 4, ça me semblait vraiment trop tôt.

    Au cours d’une réunion de la Leche League, j’ai réalisé que même pour ce 3è bébé que j’allaite encore à 2ans 1/2, je me pliais encore beaucoup aux modes d’emploi officiels. A la question « Comment avez-vous su que le moment était arrivé de diversifier votre bébé ? » je me suis entendu répondre : »C’est le médecin qui m’a dit qu’il était temps de le faire ». C’est dommage que je n’aie pas entendu parler plus tôt du « baby-led weaning », ça paraît tellement logique et naturel…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @la belle bleue, :oops: :oops:
    Je crois que nous devons être vigilants en tant que parents pour prendre nos responsabilités et ne pas laisser les médecins tout décider pour nous (je sais plus facile à dire qu’à faire :mrgreen: )

    Répondre

  22. Je ne sais pas si je l’ai déjà raconté …
    Pour P’tit Mec N°1, le médecin me dit dans la même phrase : « il faut commencer par les légumes et pas par les fruits sinon les enfants s’habituent au sucré et ne veulent plus rien d’autre » et « on commence par les carottes, les enfants apprécient leur petit goût sucré » :shock

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, :roll: :lol:

    Répondre

    OPALENo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, :lol: :lol:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, mythique !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, au fait Pouss2 a commencé par des fruits d’été bien sucrés (melon, pêche…) et maintenant il adore l’aubergine qui est pourtant assez amère alors… :lol:

    Répondre

  23. Chez nous aux Pays-Bas la methode Rapley est de plus en plus connue aupres des mamans qui allaitent :smile: . Je n’ai jamais donne de petits pots/purees a mes filles et cela marche tres bien.
    J’aime bien l’idee que bebe mange les quantites qu’il veut, a son rhytme, combine avec les tetees a la demande…pas besoin de compter! Bebe s’habitue peu a peu a la cuisine des grands…a 1 un il mange la meme chose que le reste de la famille, pas besoin de faire des plats differents et fades…(je ne trouve pas les accents sur mon clavier Anglais ;-) )
    voici le lien du schema d’introduction alimentaire a la Rapley: http://www.borstvoeding.com/voedselintroductie/schema/frans.html

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @bigou, oui j’ai mis le lien dans l’article. Moi je trouve leur schéma assez rigide aussi, je ne le suis pas du coup :mrgreen:

    Répondre

  24. J’avais déjà procédé de la sorte pour mon 2ème ; un peu par hasard… Il refusait que je le nourrisse à la cuillère car le geste le faisait pleurer (ou plutôt hurler :evil: ) à cause d’une semaine de lutte acharnée pour lui faire avaler des **** d’antibio pour une ****** d’otite carabinée qui avait précédée la diversification alimentaire. Du coup il mangeait lui même des morceaux cuits et crus de légumes du panier de l’AMAP et de fruit Bio en plus des tétées à volonté. Ensuite on a ajouté d’autres aliments au feeling comme on le sentait et surtout comme on mangeait :cool: !
    Résultat 3 ans plus tard : il mange une assiète de haricot aussi vite qu’une assiète de pâtes et s’est enfilé une dizaine de mirabelles au dessert ce midi. J’hésite juste à l’emmener manger chez mes cop’ qui ont des enfants picotteurs, il leur brise le moral :???:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, rrraaaaaah les médocs, faudrait qu’ils les fassent en patch je crois !

    Répondre

  25. Bonjour Mme la Poule et bonjour la basse-cour ;-)
    je trouve cette méthode très bien aussi… mais comment faites-vous quand vos enfants sont gardés? Ma choupette est à la crèche et je ne vois pas donner un bout de concombre pour le midi par ex ;-)
    Mellepompons

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Mellepompons, Pouss2 commence la crèche aussi bientôt. Il mange aussi à la cuiller des trucs lisses (genre yaourts, petit pot) donc je pense qu’il s’adaptera bien à la crèche.

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Mellepompons, je donnais à l’ass. mat’ des trucs grossièrement écrasés à la fourchette, ainsi que des compotes et des yaourts.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé et soleil-, moi grosse flemmasse, je me vois pas filer tous les jours des repas à la crèche (ou à l’ass mat). Déjà si je tire du lait ce sera pas mal !

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, moi j’ai pas eu le choix, l’ass mat ne fournit pas les repas ! de toute façon, j’emporte ma propre gamelle au bureau, alors un peu plus ou un peu moins… et puis j’assume totalement les jours où la puce mange la même chose midi et soir ainsi que ceux où je lui file du picard !!

    Répondre

    soleil- a répondu :

    @Mellepompons, je donne les morceaux à l’ass mat et elle les donne à la cuillère parce qu’elle préfère ça que de le laisser manger seul, donc il mange seul à la maison et à la cuillère trois fois par semaine, mais toujours en morceaux… Finalement j’imagine mal pourquoi les personnes qui gardent un bébé pourraient rechigner à lui donner des morceaux du moment que tu fournis et qu’il les mange bien !

    Répondre

    MellepomponsNo Gravatar a répondu :

    @soleil-, je comprends mieux. Nous, elle a 6 mois demain, n’aime pas trop les purées ni le biberon, mais je rebosse à plein temps en octobre, alors faudra bien qu’elle se fasse à autre chose qu’au sein. Par contre, on a remarqué qu’elle mange plus de purée à la crèche qu’avec nous. Chez nous, elle crie et pleure de suite alors que la crèche arrive à lui faire manger env 50g sans crise… On a essayé de lui donner de la pomme à tétouiller et elle a bien aimé. Par contre, vade retro le concombre !
    On va voir comment tout se continue… Merci pour les conseils !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Mellepompons, tu sais ça peut changer vite tout ça alors ne t’inquiète pas !

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @soleil-, pareil ici.
    mon ass mat est bien contente d’ailleurs quand elle compare les morceaux que ma fille mange avec d’autres, elle se dit que c’est une super méthode!
    (par exemple une fois elle s’est trompée d’assiette entre le grand de 3 ans et ma fille de 15 mois. Quand elle s’en est aperçu ma fille avait fini son assiette !)

    signé margotton (pardon)

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @Mellepompons, à la crèche où mon poussin allait quelques heures par semaine l’année dernière, on lui donnait le même gouter que les moyens ou les grands alors qu’il était chez les petits… En gros, un fruit en morceaux au lieu d’une compote. ça leur demande pas beaucoup d’efforts supplémentaires, surtout que le poussin mange seul et que ça leur permet de nourrir les autres à la cuillère pendant ce temps là !

    Répondre

  26. Coucou la Poule,
    Merci pour cet article qui tombe aussi à pic pour ma poussinette de 6 mois.
    J’adore ta cool attitude. Tout est logique et naturel. Je vois à travers les commentaires qu’on a plus de recul, qu’on est plus zen et qu’on a plus d’assurance avec le 2ème…
    Je voulais pour ma part aussi attendre les 6 mois pour commencer la diversification pour bébé, mais tout ne s’est pas passé comme prévu (évidemment!)
    D’un côté bébé a montré beaucoup d’intérêt pour ce qui se passe à table. D’un autre les grands parents ont accéléré les choses en insistant. Pas évident de leur tenir tête (sauf biensur quand je sais que c’est potentiellement dangereux comme de « frotter la gencive avec du miel, ça aide pour les dents »… :shock: )
    Ca a commencé vers 5mois 1/2. Bébé prend des fruits et des légumes (cuits à la vapeur puis mixés lisses). Il n’ya pas vraiment d’horaire fixe, mais j’essaie au moins de lui proposer une fois par jour. J’ose pas trop lui donner des morceaux de peur qu’elle avale de travers ou qu’elle s’étouffe, :oops: même si l’autre jour elle a déjoué mon attention et avalé un bout de pain, elle ne s’en porte pas plus mal.
    Dans tous les cas, ça me rassure de lire toutes ces expériences et ça m’encourage à la laisser un peu plus libre à table.
    Ps: bébé est toujours allaitée à la demande :)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @NewMum, attention pas de miel avant 1 an à cause du risque de botulisme (cf http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/diseases-maladies/botu-fra.php#le).

    Répondre

  27. Bon alors ici, diversification à la cool à partir de 9 mois, car entre 6 et neuf, je n’étais pas au courant de l’existence de méthodes cool pour la diversification (grâce au pédiatre, à L.Pernoud, etc :evil: :evil:, à la méconnaissance de la diversification du bébé allaité à 100% en général, car les conseils de mettre de la purée dans le biberon, merci, mais là dans les seins c’est pas possible). Donc 3 mois d’essais infructueux de divers légumes et fruits mixés donnés à la cuillère, ou à lapper…mais ma petiote n’avalait rien. Rejet total de la cuillère, de la bavette, rapidité incroyable a éviter toutes trajectoires en direction de sa bouche. Probablement suite à l’administration de médocs juste avant, pour faire baisser une petite fièvre…
    Après 9 mois, j’ai commencé à lui proposer des gros bouts qu’elle attrape et grignote seule, donc elle a vite été une passionnée des branches de brocolis… puis quelques jours après du fenouil… et quelque mois après les petits pois, les raisins secs, des petites nouilles, du pain…. et des aliments de notre assiette…. pas très varié tout ça, et des quantités microscopiques, mais avec du lait mat’ en abondance, je me fais pas trop de souci.
    Là, mon moineau a 15 mois et elle commence tout juste à s’intéresser aux protéines, pour vous dire, on y va à pas de souris. Mais là aussi je pense que le plus important est de respecter son enfant et si la santé va -1 grippe et 1 rhume en 15 mois :lol: – petiote mais toute bien proportionnée – respecter son rythme et pas imposer le nôtre ou celui des pédiatres ! Par contre, tenir tête à tous les gens bien avisés qui me croient une accro du téton (NON je n’oblige pas ma fille à téter plusieurs fois par jour :roll: ), sans parler de tous ceux qui disent « sèvre-la, mais d’un coup d’un seul, et ça ira plus vite »…
    Bref, dans mon cas, je vois ça comme une affaire à suivre, attentivement tout de même car des carences peuvent apparaître…. mais sans rigidité !
    Et on verra bien à 3 ans si elle est plus moins difficile à table que ses congénères diversifiés à 4 mois ! :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @zazila, Bravo pour l’allaitement long et n’écoute pas les coincés du téton qui sont choqués parce que tu nourris ton enfant !
    Moi cela arrive parfois, on me demande quand je vais arrêter d’allaiter ma fille alors qu’elle a eu 5 mois il y a 1 semaine !

    Répondre

    zazilaNo Gravatar a répondu :

    @Opale, coincés du téton, c’est le mot !
    Perso je suis une convaincue de l’allaitement, et j’ai été plus convaincue par la pratique de l’allaitement que par nimporte quel bouquin ou autre… qui est devenu long mois après mois, dans un quotidien on ne peut plus spontané.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, coincé du téton :lol: :lol: :lol:

    Répondre

    CarolineNo Gravatar a répondu :

    Pour apporter ma petite contribution au débat, ma fille n’a voulu que du lait (artifciel, et oui, on fait ce qu’on peut..) jusqu’à 13 mois, rejetant avec colère mes purées de légumes faites avec amour, et maintenant, à 24 mois, elle mange de tout, comme une ogresse, alors je ne crois pas que diversifier tôt ou les forcer les rende forcément moins difficiles. Si en plus, c’est du lait maternel, qu’ils prennent, alors ils ont déjà affaire à des goûts très variés, sans compter qu’ils sont souvent moins dodus que les BB au lait artificiel mais en pleine forme!

    Répondre

    MartisaneNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, Moins dodus, les BB allaités? Le mien est en haut des courbes de croissance, au sein 100% (après une période avec un bib le soir qd je croyais ne pas avoir assez et que je croyais le caler pour la nuit… tu parles, ça m’a surtout rassurée illusoirement et permis surtout de « souffler » un peu ds une période difficile)
    BB a six mois et demi. La pédiatre de la pmi me dit que je l’allaite TROP SOUVENT :roll: (à la demande, c’est vrai, càd très fréquemment, nuit et jour). Je pense la voir une dernière fois et puis basta pour un bout de temps :razz: . On verra la diversification au jour le jour et avec le papa, na!

    Répondre

    zazilaNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, ton témoignage me rassure car ma fille n’a vraiment voulu de solides qu’à partir de 13-14 mois, et surtout jamais de purées données à la cuillère. Mais en tant que bébé allaité, tout le monde (pédiatre, famille) incriminait l’allaitement. Maintenant à 21 mois elle mange de tout, et elle manie seule la cuillère et la fourchette avec une grande motivation.
    Evidemment il s’agit bien d’une petite assez accro au sein, mais ça fait du bien de savoir que des bébés au biberon aussi peuvent avoir un rythme de développement différent des schémas qu’on nous brandit !

    Répondre

  28. Je rajouterai 2 choses : purée ou morceau, ça dépend aussi vachement des bébés ; ma fille n’a plus voulu des purées au bout de 3 semaines, mon neveux a eu en horreur le moindre grumau pendant des mois et a mis beaucoup de temps à vouloir passer aux morceaux (au grand damn de sa mère…).
    Et pour être encore plus cool face au duo « bébé + pêche » (ou potiron, ou yaourt, ou…), il faut compléter en trio gagnant avec un BAVOIR à MANCHES. Et là on ne craint plus rien et c’est la fête !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @petit-scarabée, bavoir à manches, j’ai, mais ça passe toujours à côté. Il faudrait une combi intégrale et bâcher la pièce :mrgreen:

    Répondre

  29. ahhh encore un bon paquet de bon sens en direct de la basse-cour ! chez nous bb1 diversifié un peu au feeling avec quelques principes de base, et sans stress et avec bcp de lait maternel, et bb2 encore plus cool, qui de toutes façons voudrait bien manger comme son frère, ben oui, c’est ça la vraie vie!
    j’en retiens surtout le non dosage des quantités, et pour moi l’allaitement a été un bon apprentissage, voir la fameuse question « et comment tu sais combien il boit ? ». ben on sait pas, par contre on sait si l’enfant a faim, et surtout il sait le faire savoir rapidement. et j’aime aussi la variabilité des repas gérés par les enfants. on a eu des périodes très « lait – fruits – pains », voir « lait-fruits », ou des dîners à base de petits suisses… c’est pas dans les manuels, mais comme j’ai des grands gabarits personne ne s’est jamais demandé si ils mangeaient à leur faim, c’est l’avantage ! en septembre notamment on a régulièrement des périodes à base de raisin. moi ej trouve ça plutôt sympathique!
    donc apprendre à faire confiance à son gamin quant à son besoin de manger, les quantités et le choix des aliments, pour moi c’est le nerf de la guerre pour une relation déstressée à la nourriture (pour l’enfant hein, mais ça ne fait pas de mal aux parents non plus) !
    plus difficile à faire passer aux grands-parents, amis et autres adeptes du « finis ton assiette »…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @AnSo, pour ma part en fait je suis plus rassurée avec le sein qu’avec le biberon sur l’aspect quantités. Ayant jusqu’ici deux modèles demandant beaucoup de lait, j’aurais peur de donner trop de lait infantile alors qu’avec le lait maternel pas de danger.

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, moi aussi je pense, mais au final je ne sais pas si ils tétaient tant que ça… mais le côté « à la demande » me semble effectivement plus rassurant avec des petits très demandeurs. en même temps je ne sais pas vraiment comment ça marche avec les bibs, j’ai du mal à me projeter dans ce mode de fonctionnement que je n’ai pas expérimenté et ça me paraît… compliqué à la base :oops: . question d’expérience je suppose.

    Répondre

  30. Voici un sujet qui fait parler :)

    J’ai commncé la diversification DME pour bébé 1.
    avec des gros morceaux mais sans donner n’importe quoi. mode DME rigide quoi :)

    le melon je l’ai donné vers 6/8mois : des morceaux de melon coupés en croissant de lune, ca va bien.
    Et ma fille adorais, avec la peche et la poire :)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @margotton, Pouss2 aussi adore (la pêche surtout, il s’en enfile une comme de rien). Mais c’est clair qu’il a plus de mal à attraper les morceaux.

    Répondre

  31. Comme chez Ficelle, ici aussi une Missbébé de 5 mois1/2 qui ne veut pas entendre parler de biberon mais qui mange des petits pots (bio tout de même … ;-) ) et tétouille pas mal aussi (genre 3-4 fois par nuit …). Comme elle est bien dodue, je n’ai aucun stress pour la crèche (adaptation cette semaine !), je lui donnerai une tétée en la déposant vers 8H30 et une en la récupérant, de toute façon à la maison ce sera open-bar !
    J’ai commencé les petits pots par la traditionnelle carotte mais très vite opté pour le panais, ça a un goût très doux mais c’est surtout blanc donc plus facilement nettoyable :grin:
    Ma n°1 vomissait son repas chaque fois qu’il y avait un grumeau alors j’y vais mollo pour n°2. Mais comme je n’ai nullement envie de faire plusieurs services, elle va manger vite fait avec nous, enfin j’espère … Je traine une de ces flemmes en ce moment, ça doit être les 4 tétées nocturnes :roll: :twisted:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @sophie, à cet âge là on a fait un sevrage nocturne (cad que c’est Papa qui s’en occupe avec bras, tétine et bib d’eau). Certes Pouss2 n’a pas mieux dormi mais moi un peu (vu que c’était plus que pour ma pomme).

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, en lisant les commentaires, je vois que je ne suis pas seule à faire des nuits pourries … J’ai essayé la tétine, le bib rien n’y fait … :evil: Je reprends le boulot lundi et je ressemble un zombie ;-) pas grave, je dormirais lors que la pause-déjeuner …

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @sophie, ou tu peux dormir dans les chiottes (fait quand j’étais enceinte :mrgreen: ).
    Pour les nuits, je rejoins le com d’AnSo plus bas : de la même façon que certains enfants marchent à 9 mois et d’autres à 20, la maturité du sommeil varie aussi. A mon avis, jusqu’à mini 2 ans un enfant qui réveille ses parents la nuit ce n’est pas un « problème », même si évidemment c’est super pénible pour les parents (ici 8 mois au compteur, avec quelques nuits par ci par là :roll: )

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, je compatis car moi aussi mes nuits sont méga courtes ou quasi inexistantes en ce moment mais je reprends le boulot dans 1 mois et demi et j’espère que cela va un peu s’améliorer d’ici là !
    BON COURAGE ET QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI SOPHIE !
    Pour le zombie, un petit coup de poudre Terre de Soleil et voilà (enfin presque…!), le maquillage fait des miracles : regarde les actrices sans maquillage, elles sont parfois méconnaissables!

    Répondre

  32. Bonjour la poule, bonjour à toutes !
    C est le premer commentaire que je laisse mais ça fait un moment que je te lis et je trouve tes articles toujours intéressants et utiles en plus. Donc, merci !
    Ton billet tombe à pic, je suis justement en train de demander autour de moi comment chacun donne à manger à ses enfants, c est instructif ! En général effectivement pour les deuxièmes ça change car les parents sont plus cool. Alors que moi, je n en ai qu une alors je fais à peu près comme la pédiatre dit.
    J ai quand même plusieurs questions pour vous :
    – vous parlez d’ allaiter à la demande mais je n ai pas pu allaiter e je trouve qu avec le bibéron, c est moins évident de savoir quand elle veut boire et si je ne lui en donne pas trop…
    – que pensez vous du lait de croissance ? Perso je donne du lait demi écrémé mais la pédiatre m avait parlé du lait de croissance.
    – une autre chose de la pédiatre, c est de ne pas donner de féculents ni de Viande ou poisson le soir, vous êtes d’accord ?
    Bonne journée à toutes !
    Je suis vraiment ravie de faire partie de tes lectrices assidues, je ne suis jamais déçue !

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Clem la Matriochka, pour la question biberon je ne vais t’être d’aucune utilité.
    Pour le lait de croissance, quel âge a ta fille ? Si elle fait déjà de bons repas à côté, effectivement j’aurais tendance à penser que le lait demi écrémé peut suffire.

    Pour les repas du soir sans féculents, sans viande ou poisson, alors ça ne me choque pas de ne pas proposer de viande/poisson à tous les repas.
    Pas de féculent en revanche, ça me parait un peu léger quand l’enfant grandit : mais un féculent ça n’est pas forcément synonyme de riz ou pâtes, ça peut aussi être juste une pomme de terre dans la soupe un bout de pain avec le fromage.

    c’est aussi à toi d’adapter en fonction de l’appétit de ton enfant et de votre mode de vie : si le midi vous mangez déjà de la viande c’est peut-être pas la peine d’en manger à nouveau le soir. mais si le midi vous mangez sur le pouce et que le soir c’est LE seul repas complet de la journée tu peux aussi bien donner la viande le soir à ta fille.

    En tout cas, nous ne sommes pas de gros mangeurs de viande dans la famille : j’essaie de varier entre oeufs/jambon/poisson/viande mais on n’en mange même pas tous les jours et ma fille s’en porte très bien.

    Répondre

    Clem la MatriochkaNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, merci beaucoup pour ta réponse. Ma fille a 13 mois, pile l’âge où l’on commence ce fameux lait de croissance mais je suis sceptique et effectivement elle mange bien à côté.
    Et en effet, elle mange souvent un morceau de pain avec son dîner donc ça fait office de féculent. C’est parfait.
    Et pour les protéines, je suis d’accord, une fois par jour, ça suffit.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Clem la Matriochka, bienvenue ! Pour tes questions :
    – pour le bib je pense que ça dépend de l’âge de ton bébé. Si ta fille est déjà à l’âge « lait de croissance » (environ 1 an donc), en théorie elle doit prendre environ 500 ml de lait par jour. Ce n’est pas une norme absolue mais ça peut te donner un repère. Si tu as peur de trop donner tu peux lui proposer autre chose (eau si elle a soif, solide si elle a faim, jeu si elle s’ennuie) et voir si la demande persiste.
    – pour le lait de croissance, voir l’avis du collège des médecins généralistes : http://www.cnge.fr/article.php3?id_article=1337
    – pour le repas du soir je donne toujours des féculents car Pouss2 n’est pas un très bon dormeur alors je veux mettre tous les atouts de notre côté… :mrgreen: :roll: Je ne vois pas trop pourquoi on n’en donnerait pas ! Au début je crois que le pb est d’être sûr que le bébé les digère bien (idem pour les protéines) que ça ne gêne pas son sommeil. Pour viande/poisson j’essaie de donner en moyenne une fois par jour, indifféremment midi ou soir.

    Répondre

    Clem la MatriochkaNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse :
    – merci pour le repère de 500 ml de lait, en ce moment, elle en prend un peu moins et au dernier rendez-vous chez la pédiatre elle avait maigri, je pense donc que je vais lui en donner un peu plus.
    – merci pour l’avis du Collège des médecins, c’est intéressant. Allons-y pour le lait entier sans complexe.
    – la mienne digère bien les féculents donc c’est bon. Et en effet, une fois par jour des protéines, ça me semble bien.

    Merci beaucoup pour ton excellent blog, merci pour tes réponses utiles et pour ton accueil !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Clem la Matriochka, au Québec, il est recommandé de donner du lait entier jusqu’à 2 ans et de poursuivre ensuite s’il n’y a pas de problème de poids. En aucun cas, il ne faut donner du demi-écrémé. Mais bon c’est connu les nord-américains sont bien portant :mrgreen: Sauf les immigrés comme nous :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

    Clem la MatriochkaNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, c’est intéressant ça ! Ici, je n’ai pas entendu grand-chose mais en pleine croissance, le lait entier ne doit pas faire de mal. En fait, je crois que j’ai peur qu’elle grossisse trop parce que je suis moi-même obèse et j’ai de gros problèmes avec la nourriture. Je ne voudrais pas qu’elle soit comme moi. Le mieux est sûrement de faire selon ses besoins et de rester cool, non ?

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Clem la Matriochka, oui tout à fait, de toutes façons les recommandations pour la diversification sont beaucoup beaucoup fonction des cultures et us et coutumes, je donnais juste l’info, histoire de montrer que de toutes façons il n’y a pas une méthode à appliquer, faut juste trouver celle qui convient le mieux au petit. Et effectivement, si tu as des rapports biaisés avec la nourriture c’est d’autant plus difficile. Bon courage.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Clem la Matriochka, je comprends bien ta difficulté ! Enfin déjà si la courbe de croissance est bonne c’est un signe que tout se passe bien ;-)

    Répondre

  33. C’est drôle de voir qu’avec des petits du même âge, nous avons les mêmes préoccupations au même moment ;-)
    Ici aussi, nous avons introduits les morceaux beaucoup plus tôt. En fait notre grenouille a commencé avec les purées et ça allait très bien, mais 3 épisodes de vomissements plus tard, la diversification était devenue un cauchemard. Plutôt que de forcer et nous retrouver face à un mur, nous avons cherché d’autres alternatives et nous sommes tombés sur la diversification à l’initiative de l’enfant. Depuis ça va beaucoup mieux. Elle mange un peu de purée avant le repas familial et ensuite elle mange avec nous, ce que nous avons, en morceaux. Ici aussi, allaitement toujours à la demande et à volonté.
    J’avoue que j’ai un peu flippé au début, notre bonhomme a toujours eu un énorme appétit et la diversification avait été comme sur des roulettes, comme quoi les mêmes causes ne produisent pas toujours les mêmes effets!
    Les enfants ont toujours été à table avec nous, le repas est un moment de partage et comme toi la poule, il n’y a jamais obligation de finir son repas, la seule obligation, tout goûter avatn de dire je n’aime pas!
    Et je confirme, pour le deuxième on est beaucoup plus cool (en l’absence d’allergie familiale).
    Les féculents, ouais, ça marche pas top pour nous. Bonhomme dort certes mieux avec féculents, mais ça donne quand même 2 réveils et grenouille, ça a marché le premier repas, 5h d’affilée, depuis elle s’est habituée la coquine (3-4 réveils, plus ou moisn longs)! :roll: D’autres trucs pour les dodos??? :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, tout à fait, je me méfie toujours des généralisations et des relations de cause à effet hâtives.
    Pour les dodos joker :mrgreen: (juste BON COURAGE)

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, :evil: :arrow: :mrgreen:
    C’est plus du courage c’est un sacerdoce, du coup j’ai feu rouge de chapon pour le troiz!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, un qui se réveille c’est déjà dur mais deux ! :roll: :cry:

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, bah au bout de 28 mois on s’y fait……..en fait non pas du tout, on survit! De toutes façons, j en eveux pas laisser pleurer et pour mon bonhomme, c’est un inquiet, alors, on fait avec! (et sans caféine ni drogue s’il vous plait!). Ca va bien finir par passer et pis je prendrai encore plus de plaisir à les mettre hors de leur lit quand ils seront ado et voudront faire des grasses mat’ jusqu’à midi :twisted:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, et vous faire un ptit week-end tranquille en laissant les enfants à une âme charitable ?

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, non, il n’y a pas d’âme charitable, toute notre famille est en France ;-) , 28 mois non stop! :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, et les amis ? vous n’en avez pas ? :mrgreen: Sinon il y a des âmes charitables payantes :mrgreen:

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, charitables payantes ??? c’est un concept :mrgreen: !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, justement je veux qu’ils restent nos amis :mrgreen: Des nuits comme ça personne n’en veut, vraiment, surtout que nos mais ont quasi tous eu des enfants et ils savent quoi, on ne peut même pas compter sur leur candeur :twisted: . Et charitables payantes, heu…chuis pas mère poule pour rien, je confie pas mes petiots comme ça moi madame la poule! Blague à part, la nounou nous a déjà proposé de garder bonhomme tout un week-end et gratos en plus, elle en est dingue. Et moi conne comme je suis, je culpabiliserai en me disant que quand même, je le vois déjà pas tout le temps, alors, un week-end, je serai une mauvaise mère. Purée, mais frappez-moi sur la tête!!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, mais qu’est-ce que tu attends ?? (pour la nounou, pas pour les coups sur la tête :mrgreen: )

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, on se le demande hein? Chapon aussi, mouais je vais p’tet me laisse tenter un jour :mrgreen:

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, ici même topo – à part que la prem’s dort plutôt bien la majorité des nuits. BB2 (6 mois presque) nous fait vivre un enfer depuis quelque temps et je pense que si j’ose évoquer même la minime possibilité d’agrandir encore la famille, mon homme va soit se tirer un balle soit divorcer :roll: 28 mois??? Je ne tiendrai jamais!! On commence à envisager de laisser pleurer (comme on avait fait pour Miss A. mais je ne m’y résous pas encore… En même temps faudra peut-être si je veux pas hurler et sur mon fils et sur mon mari toutes les nuits :sad: ). Parce qu’en ce moment, au boulot ou ailleurs, on fait plutôt profil bas avec nos cerveaux embrumés et nos sales tronches…

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Ficelle, idem içi : ma file ( qui a 5 mois et 1 semaine )que j’allaite à 100% se réveille environ 4-5 fois par nuit pour téter alors oui, je vois ce que tu veux dire par « cerveaux embrumés et sales tronches » !
    Je reprends le boulot le 1er novembre mais elle rentre en crèche dans 3 semaines alors, je prie pour qu’elle fasse un peu mieux ses nuits, je vois la pédiatre demain et je pense commencer la diversification par des purées de légumes, peut-être dormira t-elle mieux ????
    Je suis en train de lire Solter et elle explique qu’il est important de laisser pleurer les bébés dans la journée pour qu’ils se déchargent de leurs émotions mais il faut leur donner de l’attention lors des pleurs et ne pas les laisser pleurer seuls comme le faisaient nos parents qui avaient parfois tendance à les laisser seuls dans le lit lorsqu’ils pleuraient.
    Dans la théorie, je suis tout à fait d’accord mais la pratique n’est pas toujours évidente !
    C’est rassurant de voir que l’on n’est pas la seule à avoir des nuits difficiles !!
    Allez courage, ça va bien finir par s’arranger et à nous les bonnes grasses mat’ ( dans quelques années peut-être !! ;-)

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @, oups, c’était Opale !

    Répondre

    zazilaNo Gravatar a répondu :

    @Opale, oui j’ai lu moi aussi cette théorie, et en pratique je trouve que ça se vaut. Ma fille pleure très peu, à 15 mois, dans la journée si elle pleure c’est plutôt de contrariété.
    Mais le soir, elle a parfois besoin de pleurer avant de s’endormir et elle pleure calmement (si on peut dire) à côté de moi ou dans mes bras. Là par exemple elle a 4 dents qui percent en même temps, alors 1 jour sur 2 elle pleure un petit coup le soir. Ben je trouve franchement plus efficace et relaxant (si, si !!!) de la consoler doucement sans tenter d’arrêter les pleurs, plutôt que de la bercer une demi-heure ou autre. Par contre, de nuit, IMPOSSIBLE, à peine je l’entends je fonce la prendre et l’amener dans notre lit pour l’allaiter; mon but, pouvoir continuer à dormir et TOUT DE SUITE… des fois j’essaie de résister et juste de la tenir pour la rassurer, mais le besoin de dormir est trop fort. D’ailleurs je suis tellement OUT que je ne me souviens JAMAIS de mes nuits…

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @zazila, pour les nuits, c’est le même scénario que toi mais parfois je me demande si je ne suis pas dans l’erreur, moi aussi je vais la chercher dès qu’elle pleure car après la tétée, elle se rendort direct et hop au dodo mais le résultat est qu’à ce jour, elle se réveille systématiquement à 1h, 3h, 5h, et parfois 6h alors le matin, même si elle se rendort de suite, je suis dans le brouillard et là, ça va car je ne travaille pas mais reprise du boulot dans 1 mois et demi et j’angoisse car à ce rythme, je vais pas être étanche pour bosser !
    En plus, durant la nuit, je sens qu’une tétée sur deux et plutôt une tétée câlin qui dure 4-5 tétouilles et hop, elle se rendort !
    Moi aussi, j’ai remarqué que ma fille pleure dans mes bras et se sent mieux après car si j’arrête les pleurs, elle ne se libère pas des tensions et devient grognon !
    Mais oui, parfois c’est dur de les laisser pleurer mais cela est parfois efficace mais il faut être présente et attentionnée lors des pleurs et ne pas les laisser seuls dans ces moments de chagrin.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, as-tu essayé d’envoyer le père ? avec par exemple un biberon d’eau ? une tétine si ta fille la prend ? tout simplement un câlin ? ce n’est pas forcément miraculeux, et ça peut être pire dans un premier temps (ex : il met + de temps à la rendormir, du coup vous êtes complètement réveillés etc), mais ça peut valoir le coup à plus long terme. Pour ma part je trouve que c’est la meilleure façon d’arrêter les tétées de nuit (ou au moins de les limiter). Attendre que le bébé arrête de lui-même ça peut être long, et laisser hurler toute la nuit c’est quand même dur (et je vois pas trop d’autre alternative ? mais si quelqu’un en a…).

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, oui, je comptais essayer avec le papa cette nuit, on va essayer le câlin, biberon d’eau ( elle en a jamais pris mais a 5 mois et 9 jours, je pense qu’on peut essayer ?? )afin de limiter les tétées; on va de toute façon essayer.
    Pour la tétine, non, car je ne veux pas lui en donner mais en même temps, en ce moment, c’est un peu mon téton qui est sa tétine !
    En effet, cela peut être long avant que les choses changent et le bébé peut donc pleurer longtemps et c’est dur de l’entendre hurler car au bout d’un moment, c’est moi qui peut pleurer de voir mon bébé en larmes ou parce que je suis épuisée mais je vais tout de même essayer cette nuit !
    Je vais tenter aussi ce soir pour la première fois une purée de carottes, je croise les doigts pour dormir 4 heures d’affilée !
    Vous souvenez-vous de cette « chanson » débile  » Dur, dur d’être bébé » et bien moi, je vais faire un remake « Dur, dur d’être maman », heureusement qu’il y a ces sourires le matin, cela nous permet d’oublier les nuits difficiles !

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @Opale, me reviens une remarque de notre Poule préférée sur la valeur nutritive comparée de la purée de légume et d’une bonne tétée pour caler un estomac d’enfant… ;-)
    tu nous diras demain le résultat de l’expérience, et dans tous les cas bon courage !

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, le problème c’est qu’il faut que le père soit convaincu qu’il peut le faire, même si au début il est moins « efficace » que toi, qu’il soit convaincu qu’il ne doit pas laisser pleurer le bb et que tu ne vas pas y aller à sa place, qu’il tienne la distance… et qu’il reste calme! bizarrement chez nous ça n’a marché que le jour où il n’a vraiment pas eu le choix, et ça a très bien marché ;-) en même temps bb2 était plus vieux que les votres.
    mais j’ai longtemps, et pour les 2, pratiqué la technique de survie, surtout quand je bossais, qui était de mettre l’enfant au sein et de me rendormir au plus vite ! difficile de faire autrement à certains moments, même si je savais que j’aurais pu le rendormir autrement. et je suis assez persuadée qu’il y a eu des périodes, surtout pour bb2, où il avait vraiment faim la nuit : retour de garderie crevé et affamé, tétée, dodo direct, ben la tétée ne lui permettait pas de tenir la nuit.

    sinon constatations « maison »: cet été bb2 (20 mois) dormait super bien, mais les habitudes étaient différentes : couché bcp plus tard, plus grosses siestes, dîner plus complet, et bcp d’activités dehors donc de dépenses physiques. c’est comme ça qu’il s’est sevré la nuit (oui, je sais, 20 mois, va y avoir des syncopes devant les ordis :roll: )
    autre astuce, mais difficilement applicable avec un tout petit (mais j’en connais qui font des « rechutes » de tétées nocturnes, alors ça peut servir), ça a été de le mettre dans un lit de grand, où je pouvais me mettre avec lui, et du coup arrêter de l’emmener dans le nôtre (ce qu’il commençait à réclamer au moindre réveil). je sais que certain(e)s arrivent à rentrer dans le lit à barreaux, mais moi, je ne m’y suis pas faite !

    et moi je trouve que le plus fatigant, c’est que les nuits, ben le jour où ils les font finalement, c’est jamais gagné…! en ce moment, retour à la crèche, crève monumentale, 5-6 dents qui poussent, coucher tôt… bref nuits de ******! et le grand qui se réveille au moins une fois pour aller faire pipi. pffff!

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @AnSo, moi aussi sevrage du biberon de nuit à 20 mois !!! (comme quoi le biberon qui aurait un effet miraculeux sur le sommeil des bambins… :roll: )
    ce qui a marché : « maintenant tu n’es plus un bébé, mais un petit garçon, les petits garçons ne prennent pas de bib la nuit, ils dorment !!! » ça a marché ! (bon ça faisait quand même un an, que je lui sortait cette tirade régulièrement, mais bon, il lui a fallu un peu de temps pour piger ce que je lui racontait, faut croire :roll: )

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, Chapon te répondra que c’est pour ça qu’on a un sous-sol et qu’ils ont inventé les babyphone, tu peux mettre sur off :mrgreen:
    @Anne-so, je confirme, les papas ont du mal à ne pas baisser les bras et laisser pleurer, du coup, point de repos pour la maman qui stresse de savoir ce qu’il se passe…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, cf le problème des portes mal fermées cité dans un autre commentaire :lol:
    Pour le père moi je pense qu’il peut bien se taper quelques nuits pénibles quand la mère a déjà des mois de nuits pourries au compteur, alors pas de pitié les filles ! :mrgreen:

    PhacélieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je suis bien d’accord avec toi, il faut utiliser le papa et essayer au maximum de dissocier le dodo et le sein (et c’est une accro de l’allaitement qui le dit).
    Ici poussin n°2 (14 mois) commence tout juste à dormir correctement et j’apprécie vraiment de n’être réveillée qu’à 4h30/5h00. Pas de solutions miracles, mais au choix : coucher par le papa (donc sans le nichon magique) + intervention du père la nuit (efficace même si au début c’est affreux coté décibels) + le laisser pleurer (un peu, car j’ai vraiment du mal) + le faire dormir dans la chambre de son frère.
    Le livre de Pentley est vraiment intéressant, plein de bon sens, mais c’est sur la durée, et j’avoue que n’ai pas eu du courage de suivre sa méthode sur le long cours. Par contre je retiens l’un de ses conseils : ne pas allaiter un bébé qui dort. Ca paraît évident, mais je me suis rendue compte que j’étais beaucoup trop interventionniste. Stressée à l’idée que bb2 réveille son frère par ses hurlements surpuissants, on le prenait tout de suite et je le collait au sein, alors qu’en fait il crie souvent en dormant et qu’il en faut beaucoup pour réveiller son frère en pleine nuit.
    Après, les grosses fringales nocturnes, c’est encore autre chose … C’est clair que pour le boulot, les nuits avec multiples réveils, il y a mieux et qu’en cas de passionnante réunion l’après-midi dans une salle un peu sombre, c’est la lutte pour garder les yeux (entr)ouverts… moyen, moyen, surtout assise juste en face de mon directeur :oops: :razz:

    Répondre

    zazilaNo Gravatar a répondu :

    @Opale, ouais, ici en tout cas la tétée de minuit.1 heure est une tétée en bonne et due forme, ensuite peut-être un peu moins, mais je crois que c’est soit
    une question d’habitude/rythme acquis de la petite, donc dur de changer les habitudes, surtout que mes seins sont calés sur son horaire, par exemple c’est vers minuit qu’il y a le « plein » maximum en général… mais minuit ça gêne pas trop, c’est plutôt 4 heures du mat’ qui bousille l’énergie. En tout cas en ce qui concerne la fatigue au boulot, j’ai appris à fonctionner avec un demi-cerveau ! une bonne couche d’anticernes et mes collègues n’y voient que du feu :mrgreen:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @zazila, Oui assez d’accord avec toi : la tétée de 3-4 heures du mat’, elle est vraiment hard celle- là ! D’autant que parfois, moi, j’ai dû mal à me rendormir ( cette nuit par exemple, tétée à 3 heures 30 et rendormie vers 5 heures et malgré ma fatigue chronique, j’ai pas réussi à me rendormir ! ).
    Je crois aussi que la petite a pris 1 rythme car je vois qu’elle se réveille toujours aux mêmes heures et samedi matin, elle a tout de même zappé la tétée de 7 heures, merci bébé, 1 ‘tite grasse mat jusqu’à 8 heures 30 !!
    Moi aussi, au bout d’un moment mes seins sont gonflés à bloc mais si jamais elle commence à faire ses nuits ( un jour, snif,snif )et bien je suis prête à avoir les seins de Pamela ( Anderson of course mais en vrai !! ). Doooooooooooooormir, tel est mon graal aujourd’hui ….
    Et merci l’anti-cernes !! Meilleure invention de notre époque pour les mamans exténuées qui travaillent ! ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, moi je suis pas super convaincue. Pour moi c’est plutôt : soit je peux calmer les pleurs de bébé (tétée, portage, tétine, coup de massue :mrgreen: ) et je le fais, soit je n’y arrive pas et voilà, je pense qu’il faut accepter que parfois on ne comprend pas, on ne trouve pas. Bon il y a aussi la 3ème option : je suis excédée et je laisse pleurer tout seul plutôt que de débiter des insanités et d’être tentée de lui faire avaler la tétine ET l’attache tétine (grosses perles en bois…) :mrgreen:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, « coup de masssue » :lol:

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Ficelle, ma grenouille a 8 mois et elle aussi c’est 4 fois par nuit, pour téter…malgré les féculents :shock: . Mon bonhomme à presque 12 mois c’était 6-8 fois par nuit. Pantley a aidé à passer progressivement à seulement 1-2 fois, mais bon c’est une méthode au long cours…..J’avais repris le boulot avec ce rythme, du bonheur, surtout quand la grenouille s’est annoncée!
    @Opale, je suis incapable de laisser pleurer, ça m’est tout bonnement impossible, même si je sais que cela fonctionne.
    Mais je vous rassure hein, je suis humaine! Je me retrouve régulièrement en larmes la nuit parce qu’épuisée (et je dois aussi être chiante avec chapon :mrgreen: )
    Bon courage à toutes celles qui galèrent pour les nuits, ça va passer, ça va passer…..un jour!

    Répondre

    zazilaNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, c’est quoi Pantley (peut-être suis-je une inculte ?) là je cherche tout type de conseils pratiques pour aider ma petite de 15 mois à dormir « tout droit » (=toute la nuit)…et moi aussi du coup ! Même si je dois dire je ne suis pas si malchanceuse puisqu’elle ne se réveille que 2-3 fois…, mais ne me demandez pas à quelle heure, je suis un zombie hypnotisé ! En tout cas c’est après minuit !
    En gros: on se couche et quand elle commence à pleurer -hop, dans le lit pour téter. On n’a pas de chambre pour elle, son lit est dans la nôtre et elle nous voit depuis là, alors pour moi pas concevable de la laisser pleurer.
    Par contre depuis 2 semaines, j’essaie de la « berner » gentiment, en lui donnant à chaque fois un seul sein et plusieurs fois le même sein si elle se réveille plusieurs fois, histoire de diminuer sa quantité de lait DE NUIT… Jusque là, pas d’évolution notoire… enfin si, des réveils plus tardifs et 1 à 2 plutôt que 3 ou plus…

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @zazila, Pantley est une américaine qui a développé une méthode douce pour faire faire leurs nuits aux bébés/enfants. Elisabeth Pantley. Elle donne tout un faisceau de solutions et méthodes pour y arriver. Par contre, je te le dis tout de suite, rien de révolutionnaire ou de rapide, en moins de 2 mois tu n’observeras probablement aucun changement. Et sa méthode est douce pour les bébés mais dure pour les nerfs des parents, parce que quand ça fait 15 fois que tu essaies de poser ton petit et qu’il se remet encore à pleurer, c’est dur de tenir le cap. Mais pour nous ça a valu la peine. Nous sommes passés d’une situation insupportable à une situation gérable, même si elle n’est pas confortable. Le bouquin s’appelle pour un sommeil paisible et sans pleurs ou quelquechose comme ça.
    Par contre, si votre petite est toujorus dans votre chambre, c’est sûr que ça va être difficile. Perso, mes bébés ont été avec nous (dans la chambre ou carrément dans le lit) jusque vers leurs 6-7 mois, en fait jusqu’à ce que nous les dérangions plus qu’autre chose pendant la nuit Quand nos mouvements se sont mis à les réveiller, ça a sonné le temps du chacun dans sa chambre. Vous n’avez pas la possibilité d’aménager un coin de votre logement pour elle?

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @toutes, pour les problèmes de sommeil, ici, nous avons choisi la solution de facilité. le papa ayant un sommeil de plomb (la fois où la puce a vomi dans le lit, j’ai quand même été obligée de le secouer !!) et mon objectif principal étant de dormir suffisamment moi-même, nous faisons du cododo avec le lit à barreau collé au nôtre.

    en cas de pleurs nocturnes, soit cela dure quelques secondes et la puce se rendort d’elle-même sans vraiment se réveiller (ni me réveiller), soit elle finit par appeler et je me tourne contre elle pour lui donner le sein, et généralement je ne me réveille pas vraiment. nous fonctionnons ainsi pratiquement depuis sa naissance. la plupart du temps, je ne me souviens pas si elle s’est réveillée ou non !

    la bonne nouvelle c’est que le nombre de réveils nocturnes a diminué de lui même au fil des mois. la mauvaise nouvelle c’est qu’il en reste quand même encore 1 par nuit en moyenne à 2 ans passés.

    cette tétée nocturne est toujours une tétée nutritive, je l’entends très nettement déglutir, sachant qu’elle mange bien au repas du soir et qu’elle a déjà une tétée d’endormissement au moment du coucher.

    en revanche, la nouveauté depuis quelques mois, c’est qu’elle a de plus en plus souvent des réveils ou des micro-réveils liés à des rêves/cauchemars… d’ici quelque temps il faudra se lever pour aller faire pipi la nuit… bref, on s’en sort pas !!

    Répondre

  34. Moi je suis partie sur le traditionnel « purée mixée bien lisse », un légume après l’autre mais mon loupiot n’a pas apprécié du tout ! Il est même passé par un stade « refus total de la cuillère » : pincement de lèvre et la tête tournée… du coup, on est passé rapidement aux morceaux vers 8/9 mois, qu’il pouvait manger SEUL avec ses mains. Si on rajoute à ça que c’est un petit gabarit et qu’il est même sorti de la courbe de poids… la diversification et l’alimentation en général sont vite devenu prise de tête ! Un comble quand on pense que les questions de poids ne se posent pas chez nous : on a pas de balance, par exemple… En plus, refus du poussin de tout produit laitier, pas de yaourts, petits suisses (même les bien sucrés avec colorant et gouts chimiques), fromages en tout genre…
    Et là, on vient de faire l’adaptation à la crèche : il mange TOUT ce qu’on lui propose : purée, fromage, laitage…
    Non mais j’ai l’air de quoi moi maintenant ??? :twisted: :roll: :arrow:

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, C’est juste normal, Clemys, juste normal :mrgreen: :mrgreen:
    Bon, ben maintenant, plus de prise de tête à la maison : ton loupiot fait au moins un repas « correct » par jour ;-) Et une corvée en moins, une !!!! :oops: :arrow:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, tiens moi aussi je me disais ça (surtout quand j’étais enceinte nauséeuse épuisée et que Pouss1 avait pour dîner un bib de lait) : au moins il a bien mangé à midi ! :lol:

    Répondre

    margotton a répondu :

    @Clemys, ma fille refuse également les laitages, et les bibs, quand ce n’est pas chez sa nounou…
    D’ailleurs l’effet repas « correct » chez nounou se sent bien: ma fille a pris 90g pendant l’été et 400g depuis qu’elle retourne chez sa nounou :)

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @margotton et béatrice, à partir de quel âge on peut les envoyer en pension ??? ça lui ferait 3 repas corrects/jour !!! :twisted:
    #mereindignesupervexée :arrow:

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, en pension? malheureuse….
    J’ai visité une ecole maternelle (bretonnante) qui m’a dit « 90% des enfants veulent aller au collège bretonnant, ils y sont en pension, seulement 4j par semaine »
    => je n’ai plus trop envie de mettre ma fille en école bretonnante finalement. (bretonnant à pars…)

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @margotton, j’ai pas tout compris à ta réponse :oops:
    c’est quoi le rapport avec le breton ?
    enfin dans mon cas, c’est juste pour la blague (désolée pour mon humour pourri :roll: ) :mrgreen:

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, le rapport c’est que si je met ma fille à l’école bretonnante, elle risque de vouloir aller au collège bretonnant, en pension.
    Je n’ai pas, du tout, envie de me séparer de ma fille à seulement 10 ans :)

    La blague a tapé dans une de mes inquiétudes actuelles: le choix de la future école de ma fille :)

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, Ahhhh, ben pas tout de suite quand même :mrgreen: :lol:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, si tu trouves une pension qui les prenne à 8 mois fais moi signe !

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, juste une remarque, pour nous le grand a longtemps refusé les laitages aromatisés / sucrés, je pense que ça n’avait pas le goût qu’il attendait d’un laitage :roll: mais à 4 ans il adore.
    par contre le petit, qui a appris rapidement le sucre et les parfums chimiques à la garderie, est un fan…

    pour la pension… :mrgreen: :lol: :lol: tu me dis si tu trouves !

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @AnSo et La Poule, j’ai vu que certains club med font club enfant la journée et pouponnière la nuit : à partir de 3 ou 4 mois je crois….
    :mrgreen: :mrgreen: :cool: :arrow:

    Répondre

  35. Rien à voir avec ton billet mais j’ai justement lu hier le bouquin de Pantley. C’est vraiment pas mal et les conseils sont plein de bon sens et pas révolutionnaires. Et puis c’est super rassurant de la voir décrire notre situation : endormissement au sein pendant des plombes, micro-siestes…

    Même si sa méthode ne fonctionne pas tout de suite, rien que la lecture du bouquin fait du bien, je le conseille vivement !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Cali, je n’ai pas lu ce livre mais après en avoir beaucoup entendu parler j’ai l’impression qu’au moins il ne promet pas de méthode miracle (si ça existait ça se saurait non ? j’ai entendu l’autre jour « il n’y a pas d’enfant avec des problèmes de sommeil il n’y a que des portes mal fermées » :roll: :lol: ) et ne culpabilise pas les parents contrairement à beaucoup qui sous-entendent que les problèmes de sommeil de l’enfant découlent automatiquement d’une incompétence parentale…

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, « des portes mal fermées » ??? arghhhh!

    en même temps, je ne suis pas sûre qu’on puisse dire que tous ces enfants ont des « problèmes » de sommeil… ce sont les parents qui ont des problèmes de sommeil quand les enfants ne font pas de nuits complètes, les enfants eux en général sont en pleine forme ;-)
    mais je suis d’accord que pour les parents c’est un VRAI problème quand même…

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @AnSo, tout à fait d’accord :)
    D’ailleurs, même lorsque ma fille dors toute « MA » nuit, moi je ne fais toujours pas mes nuits. Je me réveille souvent plusieurs fois la nuit.
    La différence c’est que j’arrive, en général, à me rendormir sans calin (mais pas tout le temps) :oops:

    Répondre

  36. Moi je suis plutôt adepte du co-sleeping…pas besoin de se lever pour calmer bébé/donner la tétée etc..un maximum d’heures de sommeil pour maman et bébé. Ce n’est peut-être pas trop dans nos habitudes européennes, mais cela se fait dans beaucoup d’autres continents.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @bigou, ici aussi on est beaucoup à faire/avoir fait du cosleeping mais pour ma part après quelques mois je trouve que bébé prend trop de place (gigote…), fait trop de bruit, bref ça ne me convient plus !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @bigou, en fait il y a aussi les bébés que ça finit par déranger ;-) c’est le cas des miens, tous les deux vers le même âge

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @bigou, moi, le cosleeping et bien, j’aime et j’aime pas !
    Je m’explique, j’aime le fait que le bébé soit collé à sa « moman » car c’est un réel besoin surtout les premières mois pour le bébé, c’est bien pratique lorsque le bébé est allaité ( en 2 secondes chrono, il est au sein ! ), il semblerait que ce soit bon aussi pour son développement psychique.
    Par contre, moi aussi depuis quelques temps avec la fatigue ( cela fait en gros plus de 5 mois que j’ai pas dormi + de 4 heures d’affilée ! )je le pratique de temps en temps la nuit quand ma fille demande le sein pour le 5ème fois par exemple et que je suis exténuée mais j’ai toujours peur d’écraser mon bébé ( suis tellement naze que j’entendrai pas un tremblement de terre en ce moment )ou qu’il tombe du lit même si je sécurise les lieux avant.
    Et c’est vrai qu’avec l’âge, le bébé gigote, fait plus de bruit et prend de la place !

    Répondre

  37. bonjour,
    génial ce blog ; merci d’exister ; il m’a remonté le moral plus d’une fois !
    petite question par rapport à ton billet la poule… comment faites vous par rapport à ce type de diversification pour ne pas stresser face à un potentiel étouffement ? faut-il laisser les petits pois ou autres raisins secs, lentilles, boulgour… à portée de petites mains ?
    mon chapipouk-fille a 4 mois… bientôt la diversification à la cool. pour le moment… le sein en freestyle :razz:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @poney, les lentilles bien cuites par exemples ça fait presque une sorte de purée, ça ne me semble pas poser de problème. Les raisins secs j’en ai mis dans ma ratatouille l’autre jour (ils ont cuits donc sont tout mous, je n’en donnerais pas tout de suite des « durs ») et ils sont ressortis tels quels de l’autre côté :lol:
    De façon générale il faut rester à côté du bébé et voir comment il s’en sort. Ici il tousse, éventuellement recrache et voilà.

    Répondre

  38. pour provoquer une réaction allergique il faut déjà que le terrain soit allergique, mais on peut aussi devenir allergique (à tout âge d’ailleurs) ce pourquoi les grands aliments allergisants type : fruits à coque (broyés ou en huile), poisson, oeuf (surtout peu cuit), moutarde, céleri … etc. sachant qu’on peut l’être à de nombreux aliments même les plus naturels !) bon on trouve la liste partout certains aliments sont donnés progressivement et plus tard, il faut faire attention à la nourriture industrielle. Un bb avec un terrain allergique ça se voit assez vite (eczéma, diarrhée) … comme me disait la pédiatre, on peut attendre un peu avant de goûter un kiwi par exemple ou un jus de fruits exotiques (qui en contient un peu ainsi que de la banane). Il y a les allergies croisées, type banane/latex/avocat … donc en étant sensible à un aliment on peut se sensibiliser à d’autres aliments plus ordinaires (la banane n’est pas extraordinaire). Il faut aussi faire attention aux additifs, le jambon blanc c’est bien, digeste, mais contient des additifs …
    Pour un enfant allergique, la diversification est retardée + éviction bien entendu des aliments allergisants …
    Ensuite, à certains âges (il y a des étapes paliers du développement du corps) les médecins font des tests à l’hôpital en faisant absorber des quantités minuscules des aliments en question, puis en augmentant jusqu’à voir à quelle dose l’enfant réagit … en espérant qu’il n’y ai aucune réaction, et s’il y en a une bien entendu tout est prêt pour contrer le malaise.
    Pour l’oeuf par exemple, si toutes les étapes se font bien, ça se termine par l’ingestion d’oeuf cru, jaune et blanc (mélangé à de la compote de pomme c’est génial).

    Il y a 20 ans on disait que si un enfant n’avait pas goûté un truc avant ses 2 ans il risquait de ne pas aimer ça et de devenir difficile, il fallait « manger de tout » et surtout « goûter »…
    Puis les allergies sont massivement arrivées, on ne sait pas exactement pourquoi mais dans les années 1990 et suivantes, des tas d’enfants (et d’adultes) se sont révélés allergiques (avec de vrais symptômes graves, eczéma, oedème, grosse crise d’asthme, et dans le sang des mesures des réactions de l’organisme à certains allergènes) donc là les médecins ont pris je crois la mesure du pb et conseillé de ne pas diversifier trop tôt l’alimentation et surtout de faire entrer les aliments nouveaux l’un après l’autre, d’éviter certains aliments.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @emelire, toutes ses allergies qui apparaissent de plus en plus ne seraient-elles pas dues à l’alimentation industrielle qui est arrivée dans nos assiettes ces dernières décennies : pesticides, additifs, hormones et j’en oublie encore beaucoup !
    Cette malbouffe nous réserve encore bien des surprises dans le futur, j’en suis certaine ! :x

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @emelire, merci pour toutes ces infos ! c’est très intéressant.

    @Opale, à mon avis c’est vraiment multifactoriel : on cite aussi l’excès d’hygiène et de propreté, et il me semble qu’il y a une part d’héritabilité non négligeable aussi. Peut-être aussi qu’avec la prise de conscience plus récente on dépiste plus de formes modérées qu’avant ?

    Répondre

  39. @ernelire: c’est intéressant, cependant on déconseille de donner de l’oeuf cru aux petits (et aux femmes enceintes etc.), il y a un risque d’infections.

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @bigou, et pour ajouter sur l’oeuf, en théorie, pas deblanc d’oeuf même cuit avant 1 an, car très allergène, au contraire du jaune.
    @la poule, je te rejoins sur ton analyse des allergies, d’une part on les dépsite mieux et d’autre part, il y a un facteur populationnel non négligeable: je suis effarée du nombre d’allergiques ici, poissons, arachides, oeufs etc…d’ailleurs pour faire les boites à lunch des enfants lorsqu’ils sont scolarisés (les cantines ne sont pas plus répandues que ça), c’Est un vrai casse-tête, entre ce qui est interdit pour ne pas contaminer les petits copains allergiques et ce qui est interdit car identifié comme malbouffe et le fait que petits ils n’ont pas accès à un micro-onde, ça laisse peut de variété.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, vive la cantine :mrgreen:

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, à qui le dis-tu du coup je ne suis pas sûre de les scolariser :mrgreen:

    Répondre

    emelireNo Gravatar a répondu :

    @bigou, ben oui Bigou c’est justement ce que j’écrivais, c’est à certains âges, car il y a des paliers de développement de l’enfant, que ces tests se font … vers l’âge de 8-10 ans par exemple et en hôpital de jour (avec une perfusion déjà posée, tout préparée pour que ça diffuse en cs de pépin, c’est toujours le médecin ou une infirmière spécialisée qui propose l’aliment et reste auprès de l’enfant) … et tu as raison certainement pas d’oeuf cru à un bb ou une femme enceinte !

    Répondre

  40. bon ben la diversification à la cool prend fin pour nous. Ma grenouille souffre au mieux d’une intolérance aux jaunes d’oeufs, au pire d’une allergie alimentaire, donc diversification surveillée…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, :sad: :sad: Tu dois faire un régime d’éviction aussi ou pas ? Bon courage en tout cas.

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, aucune idée, c’est le flou jusqu’à ce qu’on voit l’allergologue dans 1 mois en gros, mais il est cair que je vais limiter. D’ici là, plus d’oeufs pour ma grenouille, plus rien de nouveau, juste ce qu’elle a gouté et qui est passé.Mais il y a surement d’autres trucs qui la dérange, la diversification se passe trop mal pour que ce soit juste « comme ça ». J’espère juste que ça va être limité dans le temps et dans les allergènes.

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, bon courage.
    Cela ne t’empeche pas de donner tout de même des morceaux à ton enfant. Nous n’arrivons pas toujours à donner du frais, mais dans les produits congelés il existe des légumes sans additifs.

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @margotton, oui certes, mais ce ne sera pas à la cool ;-)

    Répondre

  41. ça y’est, j’ai dormi plus de 4 heures cette nuit ! ( oui, 4 h30 en fait mais ça fait du bien !! )
    On vient de commencer la diversification de ma fille qui a 5 mois et demi avec purée de carottes et elle a dormi 4h30 non stop !!
    Je lui donne environ l’équivalent de 2 petites carottes + une bonne tétée, je n’ai pas la moindre idée des quantités à donner en fait car premier bébé.
    Est-ce assez ou trop ?? Vos expériences sont les bienvenues les Poulettes !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Opale, je donne toujours à leur faim, ce sont eux qui disent stop ou encore (nostalgie nostalgie :mrgreen: ). PAr contre je donne un peu le sein avant et bien sûr après pour compléter au besoin. DU coup aucune idée des quantités réelles, je n’y fait pas attention. JE sais juste que ma cacahouète mange beaucoup moins que son frère au même âge, du fait de la quantité de course que je fais :mrgreen:

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Opale, ma n°2 a le même âge que ta crevette et comme elle, me reveille 3 fois par nuit pour téter :twisted: . Elle a commencé la diversification par un quart de petit pot il y a 3 semaines et maintenant elle mange le petit pot en entier (130g ) plus une compote (80g). Je ne pèse rien, c’est juste le poids indiqué sur les pots ! A la crèche, elle mange aussi de la purée mais enrichi de lait 2e âge. Sinon elle téte le soir à la demande. Le week end, je donne le sein après les repas, à la crèche il lui donne de l’eau (à la petite cuillère :roll: missbébé n’arrivant pas à téter un biberon, les puer ont du mérite :grin: ).
    De toute façon, je lui donne à sa faim, quand elle en veut plus à la maison elle peut téter (à la crèche les quantités sont énormes) et quand elle n’a plus faim, elle me le fait bien savoir en recrachant les cuillérées !

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @sophie et chaponne : ça me rassure car je vois que vous donnez à leur faim, c’est aussi ce que je fais, mon instinct était donc bon !
    Moi, j’ai commencé par la carotte, il me semble que c’est bien de donner un nouveau légume (ou fruit) par semaine afin de voir si le bébé n’a pas de réaction par rapport à l’aliment donné ???
    Une semaine, c’est peut être trop long, 3 jours seraient-ils suffisants, c’est vrai que j’aimerais bien lui faire goûter d’autres saveurs plus rapidement! ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, pareil, je donne selon la faim et l’envie du bébé (et aussi des stocks disponibles en cuisine :mrgreen: ). Comme expliqué, je fais surtout attention aux protéines et au sel, mais fruits, légumes et féculents sont à volonté (et bien sûr le lait de poule :mrgreen: ).
    A mon avis 3 jours c’est largement suffisant, surtout si bébé n’a pas de terrain allergique.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, sophie et chaponne : merci les Poulettes pour vos lumières !

    Répondre

  42. Maman d’une grande crevette poly allergique (Proteines de Lait de Vache, Soja) ton post me parle.
    J’ai pratiqué et pratique toujours l’éviction de tout un tas de trucs (le soja étant un haricot, exit aussi les lentilles, haricots rouges, cocos de paimpol, les petits pois (oui oui même famille que le soja)…. ainsi que tous les laits animaux car pas envie de tester les urgences pediatriques) donc quand la grande crevette voulait manger de qq chose qui passe, je lui donnais, que ce soit des legumes frais-bio-vapeur ou des frites grasses-cracra-beurk.
    Mine de rien, à la laisser faire, elle a developpé un instinct fou; elle nous a détecté une bactérie dans les tomates farcies (genre elle recrache, fait grève de la faim et tout le monde sauf elle a été malade), mange pas trop de trucs chimiques, limite d’elle-même quand elle goute un truc avec un allergène connu qui est passé au travers du controle.
    Généralement, elle mange comme 4 quand elle a un pic de croissance et ralentit après.
    Par contre, c’est clair que avec ses grèves de la faim à répétition / crises d’allergies, l’allaitement dure encore (vous êtes encore là? lol)
    C’est pas grave, je referai pareil pour Sardine au chaud dans sa boite, stress du pédiatre en moins. (Je suis désormais bilingue langue de bois)
    Bonne continuation

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @maman des crustaces, tu sais ici aussi on donne de tout. Le grand mange de tout, comme nous, quand c’est frite-burger pour lui aussi, quand c’Est carote-vapeur, pour lui aussi. EN fait ce qui me gène avec les allergies c’Est que certes, en évitant les allergènes on évite les soucis, mais ça reste quand même lourd à gérer. Ma grenouille commence la garderie dans 1 mois et ça va me stresser, parce qu’on ne peut pas être toujours derrière et que les autres petits peuvent lui donner quelquechose à manger sans penser à mal. ET puis les goûters d’anniv, c’est chiant, pas de gâteau, idem ça va être stressant. Bref, je me projette sans doute trop mais bon, voilà je vois tout ça aussi, au-delà de la gestion alimentaire plus serrée pour nous.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @maman des crustaces, bon à savoir qu’on peut quand même être relax même avec une crevette polyallergique ! (par contre je ne savais pas que la sardine était un crustacé .. ;-) )

    Répondre

    PoulpyNo Gravatar a répondu :

    @maman des crustaces,
    L’an dernier j’ai eu un élève allergique aux fruits à coques. On fête les anniversaires avant toutes les vacances (avant toussaint on fête donc aout, septembre et octobre). Et même si ce n’était pas son tour, sa mère préparait un gateau pour qu’il puisse participer (et son fondant au chocolat, c’était une vraie tuerie, il n’en reste jamais une miette). Et les enfants (même les petits CP comme son frère qui est encore plus allergique) savent très bien ce qu’ils peuvent manger ou pas (bonbon aux fruits oui, m&m’s non).

    Répondre

  43. je vais faire ma lourdingue mais pour les mamans d’allergiques, n’hésitez pas à visiter le site de l’AFPRAL il y a par exemple des livrets à destination des enfants (s’ils sont trop jeunes vous pouvez le leur lire, leur expliquer). C’est vrai que la crèche ou la garderie puis l’école c’est assez stressant mais avec un bon dialogue avec les personnels, enseignants, etc. et l’enfant, ça se passe généralement bien surtout aujourd’hui car les allergies sont très fréquentes (et on a souvent des instits, atsem, ou autres qui commencent à vous dire qu’elles aussi, ou leurs enfants, ou leurs proches, etc.).Idem pour les goûters d’anniv où on peut amener un gateau pour son enfant, s’arranger et toujours prévenir bien sûr les parents qui reçoivent avant la date histoire de tester les eaux… au besoin laisser la petite trousse de médicament. l’AFPRAL c’est ici : http://allergies.afpral.fr/
    vous pouvez aller sur Afpral Kids, l’allergie expliquée aux enfants, etc. Il y a des conseils et on se sent soutenu-e …

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @emelire, merci du tuyau, ça a l’air d’être une vraie mine d’infos ce site !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @emelire, merci, je cherche des sources d’infos fiables justement!

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, je recommande aussi le site « allergiques » de Papilles et Pupilles : http://www.papillesetpupillesallergies.fr/

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Anne Cé, merci aussi! ;-)

    Répondre

  44. Pas encore lu tous les commentaires, mais j’apporte mon petit témoignage pour plussoire… J’espère ne pas trop répéter les commentaires précédents.

    Nous n’avons qu’un enfant pour le moment et pas tellement d’exemple autour de nous. On n’était pas très à cheval sur le fait d’emmener notre petit chez le médecin tous les mois, en dehors des vaccins obligatoires. Du coup, quand à 6 mois et demi, notre fiston allaité exclusivement devenait hystérique en nous voyant manger et ouvrait la bouche en même temps que nous quand on portait une fourchette à notre bouche, on a commencé sans trop d’avis extérieur à lui donner des petits bouts de nos repas (non assaisonnés) : morceaux de légumes bien cuits, morceaux de fruits mûrs, laitages. Et c’est allé très très vite… Rapidement, il nous a signifié qu’il voulait manger plus de solide et a dédaigné le sein (je vous dis pas la douleur à l’ego de la maman :)… ) pour ne plus téter que matin et soir. Nous avons rajouté des purées (issues de ce qu’on se fait cuire pour nous), des bouillies de céréales sans gluten et des compotes parce qu’il ne se contentait clairement pas des morceaux de notre repas et à 9 mois, il n’a toujours pas de dent alors je ne le voit pas encore mâcher des pâtes ou des galettes de céréales. Il est actuellement très en forme et ne semble présenter aucune carence. Jusque là, nous avons suivi notre instinct, totalement, surtout parce qu’on n’était pas formaté par quelque discours que ce soit. Et ça a été une chance, je crois. On a pu faire comme lui en avait besoin, on n’avait pas de discours qui venait parasiter les messages qu’il nous envoyait…

    Sur la question de la satiété, les tout-petits ne sont pas encore « déformés » par le temps social des repas. Si on les écoute, ils donnent tout un tas de signes pour dire qu’ils n’ont plus faim : ne plus ouvrir la bouche, tourner la tête, s’intéresser avec passion aux attaches de la chaise haute… Pour ma part, j’essaie de respecter ça avec un maximum de finesse pour qu’il garde sa capacité à sentir la satiété. J’ai remarqué d’ailleurs que la quantité de nourriture s’est stabilisée depuis environ 3 semaines sur une journée mais qu’elle est très variable par repas d’un jour sur l’autre. Je pense vraiment qu’ils ont une capacité beaucoup plus fine qu’un adulte à sentir ce dont leur corps a besoin.

    Et sur la régurgitation, je trouve fascinant comme il est capable de se protéger. Ici, tout morceau trop gros est évacué directement. Même pas le temps d’aller dans le fond de la gorge… Au début, j’avais la trouille des fausses routes et je dois avouer que maintenant, je lui fais totalement confiance.

    Comme souvent, la conclusion, c’est que ça a l’air plutôt efficace d’être à l’écouter de nos petits !

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, tu verrais la tête du mien (6 mois) quand il tente de régurgiter un trop gros bout… ça fait un peu flipper quand même :roll: Quand à l’influence délétère de l’extérieur, je ne peux qu’être d’accord (surtout celle des vilains pédiatres ;-) )

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, les recommandations actuelles sont de ne pas trop attendre pour introduire le gluten (avant 8 mois je crois), en tout cas l’idéal est de le faire pendant qu’on allaite si j’ai bien suivi. Quant aux influences extérieures, elles ne doivent pas nous couper de l’écoute des besoins et envies de notre famille mais peuvent aussi nous ouvrir d’autres horizons ;-)

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, pour cette histoire de gluten, ç’a m’intéresse car on lit tout et son contraire sur l’introduction du gluten pour les bébés !
    Pour la diversification, les recommandations changent selon les pédiatres, selon les pays et selon les époques !! Pas facile de s’y retrouver et de se dire si on a fait le bon choix ou pas ! :roll:
    As-tu déjà donné du gluten à Pouss 2, à quel âge et sous quel forme ?
    Si tu as des liens sur le sujet ou la diversification des bébés en général, je suis preneuse car je commence la diversification avec ma fille (5 mois et 3 semaines bientôt) par des purées de légumes mais pour le reste, je suis un peu paumée !

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je viens de voir à l’instant tes 2 post sur la diversification alimentaire, je vais donc regarder tout cela ainsi que les commentaires et expériences des autres Poulettes !
    Par contre, je voulais savoir à quel âge et sous quelle forme tu as donné du gluten au p’tit dernier !
    Merci pour ta réponse !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, je ne sais déjà plus trop, il me semble que ça a commencé avec un pépito qu’il a piqué à son frère (encouragé par ma mère :roll: ) vers 6 mois-6 mois 1/2. Ou peut-être un bout de pain ? une pâte ? je ne me suis pas pris la tête avec le gluten en tout cas mais il me semble que c’était dans ces eaux-là.

    Répondre

    OlympeNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je suis grave d’accord pour les « influences extérieures » ! D’ailleurs, c’est pour ça que je lis la Poule Pondeuse. Elle a toujours des conseils qui me parlent ;)

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, et aux autres.

    Bon, ça va faire un peu forum mais j’ai besoin de votre avis sur ce sujet, je suis un peu paumée… Et ce n’est pas facile d’avoir des avis mesurés sur les autres forums quand il s’agit de sujets un peu inhabituels…

    Bref. Ma fille a 9 mois et après cette saine lecture, je me suis enhardie ce we à lui donner plus de morceaux. Je l’avais déjà fait, mais là j’ai essayé plus de choses. Bilan : ben elle a vomi 2 fois :roll: . Une fois avec un quartier de clémentine et une autre avec un boudoir. J’imagine que ça arrive mais du coup je ne sais pas si je dois continuer ou si ça signifie qu’elle n’est pas prête ?

    Autre problème : jusqu’à présent j’étais cool sur la nourriture, tu veux manger OK, sinon on n’en fait pas une maladie. Facile, elle mangeait toujours super bien ! Sauf que là ça fait quasi un mois qu’elle enchaine les maladies : roséole, grosses fièvres à cause des dents puis bronchiolite. Et donc 1 mois qu’elle ne mange rien et n’a pas grossi voire même elle a perdu du poids. Et quand je dis rien c’est 2 cuillère à café de purée puis 2 de compote puis 2 de yaourt ! Et 1/4 du bib le matin et le soir. C’est aussi pour ça d’ailleurs que j’ai tenté les morceaux, me disant qu’elle en avait peut être marre de la purée ! Bon, le pédiatre n’a pas l’air inquiet mais moi je commence un peu. Du coup je me demande si je dois continuer à me dire « tu as l’air distraite, tu regardes ailleurs donc c’est que tu n’as plus faim » ou alors si je dois insister ???

    Merci de votre aide !

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, pour ma fille, j’ai introduit les morceaux dans son alimentation avec des morceaux au début petits puis de plus en plus gros mais elle était habituée aux purées alors j’y suis allée tout doucement.
    J’ai remarqué que ma fille recrachait au début lorsqu’il y avait une peau un peu épaisse sur le fruit ou le légume (peau des tomates par exemple), ta fille n’a peut être pas aimé la peau de la clémentine …
    Le problème il me semble avec les purées, c’est que lorsque l’on commence à introduire des morceaux, certains bébés ne sont pas habitués et recrachent et/ou vomissent leur repas … essaye peut-être d’introduire des morceaux + petits …
    Ma fille qui a un sacré appétit a eu aussi une période où elle mangeait pas ou peu, c’est revenu assez vite mais je n’ai jamais insisté car je ne veux pas la forcer sur la bouffe et si tu es inquiète pendant les repas, elle le sentira et continuera à refuser la nourriture (une ou deux fois j’ai un peu insisté pour qu’elle mange, elle sentait mon inquiétude et en fait c’était pire !).
    Surveille son poids mais reste zen, les repas doivent être un moment agréable et t’inquiète pas, un enfant ne se laissera jamais mourir de faim, c’est une période que connaisse beaucoup de mamans et en plus, si ta fille a été pas mal malade ces derniers temps, elle a peut être un appétit moins important, comme nous quand nous sommes malades!
    Si tu vois qu’elle ne mange pas trop, donne-lui des plats qu’elle aime bien afin de l’aider à retrouver l’appétit !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, oh tu as l’air d’être dans une phase pas simple ! effectivement si ça la fait vomir c’est un signe assez clair que ça n’a pas l’air de lui convenir ;-) La clémentine avec la petite peau ça peut être difficile à gérer ; est-ce que d’autres choses comme des purées grossièrement écrasées provoquent aussi des vomissements ?
    Si ta fille n’a pas faim tu ne peux pas la forcer ! Peut-être aussi qu’elle a besoin de prendre plus souvent par petites portions ? Tu pourrais lui proposer des « collations » si tu crains qu’elle n’ait pas assez. Et probablement que dès qu’elle ira mieux elle se remettra à dévorer.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, oui, ici aussi la peau de certains aliments coincent encore pour ma fille de 18 mois !

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @Opale, Ah oui, la clémentine ça doit être la peau ! Et pour le boudoir les miettes (y’a toujours quelque chose ma brave dame ;-) ). Bon, je réessaierai avec les classiques banane et poire qui passaient à peu près bien jusqu’à présent. Et en fait je ne lui donne pas de purée avec morceau mais un gros morceau qu’elle grignotte, ça passe mieux.

    @La poule pondeuse : oui, on fractionne, mais malgré tout elle ne mange presque rien et comme ça fait 1 mois, ça commence à m’inquiéter :sad: . Enfin pour être plus précise, je m’inquiète parce que y’a beaucoup de cumul : elle mange moins, elle dort mal, elle est ronchon… Je me dis que peut être les dents ont un peu trop bon dos et je ne voudrais pas passer à côté d’autre chose !

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, oui d’accord avec toi pour les miettes du boudoir! ;-)
    Tu sais, de mémoire pour ma fille ça a été dur au niveau de la bouffe pendant 3-4 semaines mais après tout est redevenu comme avant, il y a peut être ses dents, elle grandit aussi donc les repas pour elle, ce n’est pas très intéressant à côté de tout ce qui se passe autour !
    T’inquiète, les enfants ont des périodes où ils dorment moins, mangent moins et nous, parents, on s’inquiète beaucoup et du jour au lendemain, tout rentre dans l’ordre !
    Bon courage et espère que les choses vont s’arranger rapidement pour ta fille !

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @Opale, Merci Opale, c’est rassurant !

    Répondre

    ZulieNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, Ici aussi, le crapaud a été malade (plusieurs otites puis grosse diarrhée) pendant au moins un mois et n’a que très peu mangé (le minimum, surtout du lait quoi) et n’a donc pas pris de poids pendant 6 semaines. Mais dès qu’il n’a plus été malade, c’est reparti. Il mange comme un ogre ! Ne t’inquiète pas, ça va revenir.

    Répondre

  45. Mais pourquoi que tu n’as pas écrit cet article 3 mois plus tôt ? :mrgreen: Merci pour ce super article !

    Quand on a commencé la diversification, j’étais un peu dans le brouillard (pas d’exemple autour de moi, pas de conseil particulier de la pédiatre, seulement ma mère qui me pressait de commencer…) donc ça a été un peu la débrouille.

    Sur le principe de la diversification à la cool, ça me plaît bien car j’ai bien conscience que trop souvent on se casse la tête alors qu’il s’agit surtout d’une question de bon sens. Et le coup des morceaux, du bébé actif dans la découverte des aliments, ça m’a plu dès le départ. Mais concrètement je n’y arrive pas vraiment et donc en général on lui donne simplement la bécquée. Déjà, on a tendance à manger épicé alors c’est rarement adapté. Pour le coup, je crois que ça aide d’avoir déjà un bambin à table. Mais je suis aussi une coincée de la diversification : je ne sais pas pourquoi mais souvent je ne pense juste pas à lui proposer certains aliments. :oops: Rien qu’en lisant les messages, je me suis dit plusieurs fois « ah mais ouais je pourrais lui faire goûter ça aussi » :oops:

    Après je pense aussi que ça dépend pas mal des enfants. J’entends que certains dévorent leurs petits pots, que d’autres ne veulent rien entendre. Que certains veulent du lisse, du fait maison… Ici, la pitoune est rarement très coopérative. Pourtant les morceaux ne la dérangent pas particulièrement donc pas besoin de mixer super lisse (par exemple, elle aime la purée de petits pois, les petites pâtes ne la gènent pas, depuis quelques temps elle rafole des petits biscuits). Par contre, elle est assez difficile sur le salé et elle préfère les petits pots aux purées maison (ça fait toujours plaisir… va donc te casser à lui préparer une super recette avec tendresse dans ton super cuiseur-mixeur :evil: ). Parfois elle chouine que ça va trop lentement (genre j’ai d’autres trucs à faire moi), parfois elle chouine parce qu’elle n’aime pas et ne veut pas ouvrir la bouche, parfois elle chouine que tu sais même pas bien pourquoi puisqu’elle mange quand même (à croire que c’est juste pour te gonfler)… Et des fois, ça passe tout seul et le petit pot fait une flamme, va comprendre ? Donc au bilan, on pourrait sans doute faire mieux des 2 côtés.

    Sur les protéines et féculents le soir, ça m’a pas mal turlupinée car ici on ne fait pas trop attention. Déjà parce que vu la quantité absorbée rapport à la quantité dans le petit pot, il n’y a sûrement pas de quoi s’affoler. Et ensuite, on est aussi partisans du « si ça peut l’aider à tenir la nuit… » :lol:

    Par rapport à l’allaitement, depuis le début je continue à la demande, ou plutôt je lui propose et elle prend autant qu’elle veut. Concrètement, là (à 8 mois tout pile) on est à 4 tétées par jour : une (très) tôt le matin, une en fin de matinée, une au goûter et une avant le coucher. Me semble que la tétée de fin de matinée n’aide pas trop à ce qu’elle ait faim à midi donc je vais essayer plutôt d’inverser avec le solide, je ne sais pas trop…

    Ah ! Un point qui n’a peut-être pas été abordé (pas eu le courage de tout lire dans le détail :oops: ) : la constipation. Depuis qu’on a commencé la diversification, c’est toujours un peu limite et heureusement que la compote pommes – pruneaux est dans le top 5 de la pitoune. Donc maintenant on fait gaffe à ne pas aligner carottes / riz / bananes… Mais la première fois, quand après 5 jours de contipation, la pédiatre m’avait dit de lui donner un biberon de lait maternisé en plus le soir pour qu’elle ait plus de liquides, ça m’avait mis un sacré coup au moral. Et j’avais été bien soulagée que la pitoune nous ponde une pêche ultra odorante la nuit suivante :mrgreen: Vous n’avez pas ce soucis vous ? Votre bébé boit beaucoup en plus du lait ?

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, du lait maternisé pour lutter contre la constipation ? :roll:
    Ca me donne l’impression que ton pédiatre est anti allaitement : j’ai plus souvent entendu dire que le lait maternisé constipait alors l’utiliser pour lutter contre la constipation…

    Je n’ai pas eu de soucis de constipation. Ma fille a fait des selles moulées avec la diversification. Avec les petits pots les selles avaient la consistance du petit pot, avec les morceaux c’était différent.

    Avant 1 an l’important c’est le lait, la diversification c’est un peu du bonus. Si en plus ton pédiatre a peur que ta fille n’ai pas assez de liquide, tu peux laisser la tétée avant le repas de midi.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, quand Pouss1 a eu son 1er bib de lait artificiel, il n’a pas fait de selle pendant 1 semaine ! on a du le débloquer à l’hépar. Le pédiatre (appelé pour l’occasion, bon ok pour le 1er on stresse toujours :lol: ) a dit que c’était très courant. Alors le lait infantile comme anti-constipation :shock: :shock:
    Et tous les enfants n’ont pas une selle par jour sans pour autant être constipés : il faut plutôt voir si les selles sont dures, douleureuses, difficiles à faire passer pour parler de constipation. C’est normal que le transit évolue avec l’introduction des solides en tout cas. Tu peux jouer sur le choix des aliments pour régler le problème et si ça ne suffit pas un peu d’hépar c’est efficace en général.
    (et sinon changer de toubib :mrgreen: :arrow: )

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, c’est vrai que lors de la diversification, il faut faire attention à ne pas donner trop de carottes, riz …car cela peut constiper le bébé. Je diversifie ma fille depuis 2 semaines et au début, je n’avais introduit que de la carotte et elle était constipé alors j’ai varié avec des courgettes (c’est plein d’eau ce légume et ça a bien marché pour mon bébé).
    Sinon, je continue moi aussi le sein à la demande mais pour moi, je pense que le lait artificiel n’aide pas à ce que le bébé aille à la selle, bien au contraire !!Ton pédiatre est à mon avis, à côté de la plaque car je te conseillerai plutôt ton lait plutôt que le lait en poudre pour pallier à la constipation !!
    Sinon, la Poule a raison, il paraît qu’un peu d’Hépar aide aussi si vraiment ton bébé est constipé.

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    J’avoue que ça m’avait d’autant plus perturbée que jusque là la pédiatre m’avait plutôt encouragée dans mon allaitement et elle est bien du genre « faites vous confiance » (ce qui est déjà pas mal). Au final c’est d’ailleurs ce que j’avais décidé : laisser tomber son conseil, garder confiance en ma quantité de lait et commencer par le trio de choc « courgettes / pruneaux / Hépar » (je confirme ça aide). N’empêche que je dois faire attention à ça depuis qu’elle mange solide.

    @margotton, oué je crois aussi qu’il vaudrait mieux garder cette tétée tant que mon bébé prend.

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, nous aussi problème de constipation en début de diversification !!! selles hyper douloureuses…
    j’ai arrêté les carottes pendant quelques temps, et le transit s’est régulé progressivement.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, c’est vrai qu’au début, on a tendance à donner des carottes pour le côté sucré qu’il plaît bien aux bébés, j’ai fait la même chose et ma fille a été bien constipé !
    Les carottes, maintenant, je les mélange avec des courgettes qui sont pleines d’eau et c’est nickel !! ;-)

    Répondre

    Juni a répondu :

    @Catwoman, cote constipation, jamais eu de probleme ici.
    Par contre, entre 6 mois et 11 mois et demi (nous avons arrete l’allaitement de jour a 11 mois et demi), ma fille etait extrement difficile avec la nourriture. Je ne voyais pas trop quel etait le souci puisqu’elle semblait aimer a peu pres tout ce que je lui proposais (elle a toujours pris les 4/5 premieres cuilleres de tout) mais apres avoir avale un rien, elle grognait, poussait la cuillere/pain/autres proposes, se debattait… ca finissait mal a chaque repas et pour rajouter au tout, elle n’a pris que 700 grammes entre la visite des 6 mois et la visite des 11 mois (sans sortir pour autant des fameuses courbes). Pourtant elle etait toujours aussi active et souriante donc j’etais un peu perdu… d’autant qu’elle n’avait pas l’air d’avoir bien faim de toute maniere. Je l’allaitais toujours 4 fois par jour environ mais selon le medecin ca n’expliquait rien!
    Bref, le jour ou nous avons arrete l’allaitement de jour (pour preparer retour au boulot), plus de souci. Elle a mange de tout, cette fois en bonne quantite et pris 800g en 1 mois.
    Tout ca pour dire (oui oui il y a une fin :grin: ) que peut etre c’est la meme chose pour toi ; elle n’a peut etre simplement pas tres faim « a cause » de l’allaitement.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Juni, c’est marrant, Pouss2 lui a eu une phase avec toujours autant de tétées et de plus en plus de solides (je le soupçonne d’avoir 2 ou 3 estomacs de réserve…). Maintenant on a franchement diminué le nombre de tétées (surtout avec la crèche) puisqu’on est passés de quasi toutes les 3 heures en journée à 3 par jour environ mais sa consommation d’autres aliments semble constante.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Idem aussi, je commence la diversification et ma fille tétouille toujours autant et elle commence l’adaptation en crèche lundi !
    J’essaye aussi de diminuer les tétées, mais c’est pas évident car elle râle beaucoup quand elle est « en manque » !
    J’ai l’impression que lorsque je lui donne des légumes, elle a encore plus envie du sein car elle fait se petit grognement significatif qui dit « Maman, je veux le sein » !!
    De toute façon, je me dis aussi que les choses vont se réguler avec la crèche car en ce moment, c’est un peu l’anarchie (elle peut téter toutes les 2-3 heures comme toutes les heures et la nuit, elle tète encore beaucoup (trop…) ).
    Je crois moi aussi qu’elle a 2 estomacs cette petite ! :lol:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, ici la diminution s’est faite avec l’entrée en crèche, pas vraiment avant (suis bien trop flemmarde pour tenter de distraire un bébé qui veut téter :mrgreen: ). Et quand il est avec moi je ne cherche pas à limiter (sauf la nuit où c’est toujours fermé).

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, tu me rassures la Poule ! :razz:
    Je pense et espère que l’entrée en crèche permettra aussi la diminution des tétées !
    Par contre, moi la nuit, c’est « open bar » et là, c’est un tort car elle sait que dès qu’elle chouine, Maman arrive et elle le sait car tant que je n’arrive pas, elle continue; pas folle la guêpe !
    J’ai tort car je devrai envoyer le papa afin qu’elle réclame moins mais je sais qu’il y aura quelques nuits avec des pleurs et comme je suis super-méga naze ( un peu à cause des nuits :oops: !! )et bien, je vais la chercher et je l’emmène avec moi dans notre lit pour une tétouille et je sais qu’elle téte bien, un peu ou très peu mais se rendort direct et moi aussi !
    J’ai un peu l’impression que c’est le serpent qui se mord la queue … :sad:

    Répondre

    soleil- a répondu :

    @Opale, si l’open bar est la solution qui te permet d’être le moins fatiguée, alors où est le problème ? ;) Mon fils de neuf mois commence les nuits dans son lit et c’est déjà pas mal, après c’est open bar, parfois il en profite (1, 2, 3 tétées), parfois il en abuse (non stop), et parfois il a juste envie de dormir alors il dort toute la nuit !
    De mon point de vue, ce n’est pas d’interdire le sein la nuit qui la fera faire ses nuits plus vite (ok je sais, ça a marché dans certaines familles mais bon…), et si l’open bar de nuit est la solution la plus satisfaisante pour tous, alors autant en voir les bons côtés… En tout cas culpabiliser ne sert à rien !
    Et tu peux aussi envoyer le papa pour qu’il te la ramène au lit pour téter, ça t’évite déjà de te lever ;)

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @soleil-, elle tète entre 3 et 5 fois la nuit, pour le moment, je ne bosse pas mais je reprends le boulot le 1er novembre et si elle garde ce rythme la nuit, je vais pas être d’attaque pour le boulot :???:
    En fait, je ne veux pas vraiment lui interdire le sein la nuit mais plutôt limiter les tétées car certaines tétées sont plutôt des ‘tites tétouilles que de vraies tétées.
    Mais oui, il faut que j’envoie un peu + le papa ! ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, moi j’ai arrêté les tétées de nuit parce que je ne les supportais plus (je finissais par insulter Pouss2, trèèèèèèèèèèès mature et constructif :oops: ). J’avais aussi l’espoir d’une amélioration des nuits mais ça n’a pas été le cas. L’amélioration pour moi c’était de pouvoir partager les réveils.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, comment as-tu fait la Poule ?
    Ton expérience m’intéresse car je souhaiterais vraiment ralentir puis arrêter les tétées de nuit et là, j’ai l’impression que c’est mal barré … :sad:
    As-tu comme tu me l’avais soufflé, envoyé le papa avec un bib’ d’eau ? Et si oui, il a réagi comment ton bibou et quel âge avait-il quand tu as arrêté les tétées la nuit ?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, le Coq était super motivé donc c’est lui qui s’y est collé avec bib d’eau, tétine et tout (y compris balader le poussin dans ses bras à 3h du mat :roll: ). Il y a même eu quelques nuits où on a fait chambre à part (lui avec le bébé, moi toute seule). ça s’est pas super bien passé mais bon j’en avais vraiment super marre. Pouss2 avait 6 mois 1/2 il me semble (à noter qu’il avait déjà fait de lui même quelques nuits sans tétée ni réveil, mais hélas c’était resté très exceptionnel).

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La Poule, merci beaucoup pour les précisions !
    On va tester la technique du bib’ d’eau ! ;-)
    Affaire à suivre … ;-)

    Juni a répondu :

    @Opale, @soleil, moi je reprends le boulot le 4 Octobre et jusqu’à il y a une dizaine de jours, c’était pareil, au minimum 3/4 tétées la nuit. Ma fille finissait toujours les nuits dans notre lit donc c’était pas vraiment gênant niveau sommeil… sauf que nous sommes arrivés au point ou elle ne se rendormait même plus après les tétées (je soupçonne le lit devenu trop petit… elle se retournait et cognait contre son père, se réveillait, tétait de nouveau…).
    Du coup, il a fallut trouver une solution parce que retourner au boulot dans ces conditions était même pas concevable.
    Vu le peu de temps, nous avons été draconien… nous avons décidé de la laisser pleurer pour l’endormir (elle s’endormait au sein jusqu’à présent) et ce malgré mon opposition à priori sur cette « méthode ».
    Le 1er soir elle a pleuré 20 min et s’est endormie juste après une troisième visite pour la rassurer…. et miracle ne s’est pas réveillée avant 5h00 du matin. Depuis, elle s’endort en même pas 5 sec de pleurs tous les soirs! Ceci dit, quand elle se réveille à 6h00 du matin, je la prends quand même dans mon lit et l’allaite pour qu’elle se rendorme (ben oui, à cette heure le papa est début et donc il y a plein de place dans le lit!… et si je peux me lever à 8h au lieu de 6h je dis pas non). Du coup, je suis bien reposée juste à temps pour la grande rentrée au boulot.
    Pardon, je crois que je suis un peu HS rapport à la diversification. C’est sûrement dû à l’euphorie de mes nuits presque complètes!
    Précision : j’habite en Suède donc le retour au boulot se fait après un an de « congé »… ma fille avait donc presque un an quand nous en sommes arrivés là.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Juni, merci pour ton expérience et bon courage pour la reprise du boulot lundi !
    Pour moi aussi, lundi est une journée particulière, c’est la 1ère journée à la crèche pour ma puce, 1ère journée d’adaptation (adaptation plutôt pour la maman en fait je crois :lol: ).

    Répondre

    JuniNo Gravatar a répondu :

    @Opale, merci et de même pour toi, bon courage pour cette 1ère journée à la crèche! :smile:

    JuniNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, et la mienne est plutôt du genre à avoir un demi estomac je crois! :smile:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Juni, :lol: :lol:

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @Juni, ça me perturbe un peu ton affaire :sad: Je n’arrive pas bien à savoir si je dois privilégier le lait ou le solide : si je diminue le lait (nutritif + apport de liquide) alors qu’elle mange moyennement le solide c’est dommage mais si elle mange moins de solide du fait de l’allaitement… C’est vrai que j’ai toujours un peu l’angoisse qu’elle ne grandisse pas comme il faut (elle est plutôt en milieu de courbe). En soi quand bien même elle serait petite ça me serait bien égal, mais si elle grandit mal parce que je ne la nourris pas comme il faut, parce que je m’entête avec l’allaitement ou je ne sais quoi… :???: Enfin bon ! Pour l’instant elle est loin de faire pitié alors je pense que je vais continuer au feeling quelques temps :mrgreen:

    @Opale, ton bébé a quel âge ? C’est sûr que 3 – 5 tétées la nuit, ça peut être crevant même si c’est ton homme qui va chercher et reposer ton bébé. Ma fille a maintenant 8 mois mais elle ne fait pas ses nuits depuis très longtemps. Quand on est parti en vacances en août elle avait encore une tétée minimum au milieu de la nuit. Ça ne m’embêtait pas trop vu que je ne travaille pas mais bon ! En vacances, on a fait du cododo (plus pratique) et d’un coup elle s’est mise à faire des nuits complètes en se réveillant à 7h :grin: De retour à la maison, elle a recommencé à se réveiller la nuit. Mais cette fois on savait qu’elle pouvait le faire donc on a tenté la méthode 5-10-15 (au final on va la voir 3 min toutes les 15 min). On a passé quelques nuits pas terribles : elle a vite compris que sa mission était de réussir à se rendormir mais elle n’y arrivait pas toujours et ça pouvait durer des plombes de pleurades entrecoupées de dodo (heureusement pas trop de grosses sirènes parce que j’ai du mal à tenir). Mais progressivement ça a bien marché et à présent elle tient la nuit. Normalement elle n’a pas accès au bar avant 6h mais si vraiment au bout de 2 fois (donc 30 min de pleurs), elle ne se rendort pas du tout, je lui donne une tétée. Il y a eu quelques ratés (toujours LE jour où on a VRAIMENT besoin de dormir :evil: ) mais dans l’ensemble c’est bon. Là ça fait quelques jours qu’elle se réveille à 7h – 8h :grin: (Arf ! Je me suis congratulée, je la sens mal pour la nuit à venir !! :twisted: ). Bon courage en tous cas ;-)

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Catwoman, bonjour, pour répondre à ta question, ma fille aura 6 mois le 7 octobre.
    La méthode des 5-10-15 marche assez bien pour le coucher, quand elle ne s’endort pas au sein (pas bien « qu’ils disent », bah, oui, après bébé a dû mal à s’endormir seul dans son lit … :oops: )et que nous la mettons dans son lit et qu’elle pleure, on utilise cette méthode et c’est vrai qu’en général, cela marche.
    J’hésite encore un peu à utiliser cette méthode pour les tétés car je trouve qu’elle est encore un peu petite et elle ne nous a pas fait encore 1 nuit complète comme la tienne.
    Je reprends le boulot dans 1 mois et adaptation en crèche ce lundi alors, j’espère que les choses vont se caler ou nous « forcerons » un peu les choses.
    Grâce à ce forum, on peut apprendre beaucoup de l’expérience des autres, ce qui peut aider quand on est parent pour la 1ère fois !! :smile:

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @, Oups, c’était Opale qui a encore oublié son identifiant …

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @, :oops:

    Répondre

    JuniNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, ben mince alors, mon but n’était pas de pertuber. Perso, après trop de batailles j’ai laissé filé. Tout le monde a essayé de lui donner à manger autour de moi (genre je sais pas faire!) sans plus de succès… et du coup tout le monde est tombé d’accord pour dire que tant qu’elle prend du lait c’est pas grave.
    La nurse qui suit ma fille se faisait un peu de souci parce que qu’elle n’était déjà pas bien épaisse à la base (6kg750 à 6 mois et 7kg330 à 11 mois… et donc 8kg à 1 an après arrêt de l’allaitement de jour à 11 mois et demi) et m’a demandé d’essayer de moins l’allaiter pour voir si elle mangeait plus.
    Sauf que refuser de l’allaiter quand elle en avait besoin pour ensuite me confronter à des repas problématique, ca me faisait trop de souci. Qu’elle prenne le sein à la demande et mange peu soit… mais lui refuser le sein et qu’elle mange toujours peu et en plus crise… je n’avais pas la force.
    Alors j’ai décidé de faire confiance à ma fille et de voir avec le temps. Et puis ses rires et sa « bougeotte » m’ont également conforté dans l’idée qu’elle allait bien.
    Je dois aussi préciser si son poids augmentait peu, elle grandissait par contre bien!

    Répondre

  46. A propos de liquides et vu qu’il y a plein de petits à allaitement long ici, je vais peut-être avoir quelques réponses…
    Mon petit est encore allaité matin et soir, et mange solide la journée. De temps à autres, notamment quand il fait chaud ou très sec, il demande une tétée en plus dans la journée à mon avis pour boire. Mais comment faire quand il est chez la nounou ? Comment savoir s’il a soif la journée ? Est-ce que d’office, j’invite sa nounou à lui proposer un biberon d’eau ? Au cours des repas ?
    Merci d’avance de vos lumières !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, ici on a introduit des bibs d’eau vers 6 mois, notamment pour faire le sevrage de nuit. Pendant les repas (et la nuit donc) on lui propose de l’eau, au bib ou à la tasse à bec anti fuite et il boit pas mal (ce qui ne l’empêche pas de téter aussi…). Je pense que si ton bébé n’a aucun liquide pendant sa journée de nounou c’est peut-être beaucoup (surtout quand il fait chaud).

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Rappelle-toi, tu proposes l’eau du bain depuis des lustres, qui semble-t-il est lappée avec délectation :mrgreen: :mrgreen:

    Aie aie non non, pas sur la tête !! :grin: :grin:

    Allez, trève de plaisanterie. J’aime vraiment lire ce blog, ça me permet de relativiser et de me dire que finalement, nous ne sommes pas mal lotis, avec une 1/2 portion qui fait des looooongues nuits (de 9 à 12 heures) depuis l’âge de 3.5 mois, et qui, à presque 5 mois, tète 4 voire 5 fois par jour. Bon, en contrepartie, il ne dort pas beaucoup dans la journée.

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, veinarde pour les nuits ! :lol: :lol:
    Je t’envie et pour la journée, on ne peut pas tout avoir non mais !! :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @Opale, vers 3 ou 4 semaines, il faisait 21h- 3h en gros. La tétée de 3h a disparu le jour où je n’ai simplement pas entendu les couinements, que mon mari a entendu, lui. Mon petit cerveau devait sûrement savoir qu’inconsciemment il n’y avait pas urgence. Le lendemain, idem, couinements mais nous n’avons pas bougé. :twisted:

    Effectivement, pour la journée, une sieste de deux cycles de sommeil est un évènement… sauf en balade dans sa nacelle. Sauf que moi, j’ai parfois envie de faire autre chose que de me promener, comme lire, prendre du temps pour moi, me concentrer sur mon travail…

    Bon courage et tiens-nous au courant des progrès de la mini. :razz:

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, pareil que la poule, on a commencé à proposer de l’eau après 6 mois, et chez la nounou vu que ma fille ne buvait pas le lait tiré elle avait de l’eau à la demande !

    Répondre

  47. Merci. Il a tout de même 2 petits bib’ de mon lait (environ 200ml en tout). Mais ta réponse confirme mon sentiment, je vais faire en sorte qu’il boive davantage…

    Répondre

  48. Ici nous avions un terrain familial très allergique (même si pas d’allergies alimentaires) alors d’avance on craignait! et la petite miss était intolérante aux PLV ses 5 premiers mois, c’est donc moi qui ai du éviter d’en manger : difficile!
    Elle a été ensuite diversifiée vers 5 mois et demi car mes capacités laitières étaient dépassées, elle avait de gros besoins (1kg pris dans le mois) mais on y est allés très prudemment = viande et laitages à 8 mois, gluten et oeuf entier à 12 mois, etc… jusqu’à présent tout se passe bien, on croise donc les doigts! mais elle a toujours été très sensible des intestins et ne supporte la carotte qu’en très très petite quantité sinon elle a très mal au ventre : donc 90% des petits pots sont à éviter, ça tombe bien elle en mangeait peu.
    Pour la texture, le père étant professionnel de la petite enfance il voulait absolument des purées lisses car avait très très peur qu’elle s’étouffe. mais d’après ce que j’ai pu constater elle sait recracher quand il faut, je lui donnais donc des morceaux en cachette…
    maintenant à 14 mois elle mange très peu de purées (à part la viande par exemple) mais il nous faut toujours surveiller les grands-parents et autres amis bien intentionnés qui donneraient presque n’importe quoi à manger, alors que nous préférons gérer et y aller en douceur! (en particulier le chocolat!)

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Eve, pour les autres qui donnent n’importe quoi à n,importe quel âge je confirme… :evil: Et tous ceux qui veulent absolument leur tremper les lèvres dans l’alcool « pour gouter », mais oui mais oui c’Est indispensable à 6 mois :shock: , être loin a du bon (en dehors des nuits :mrgreen: ), ça limite ce genre de comportements!

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, pour l’alcool, c’est pas croyable !! :evil: :evil:
    Et pourquoi pas une ‘tite clup pendant qu’on y est !!!

    Répondre

  49. Bonjour et merci pour cet interessant article !
    Concernant la constipation, ma pediatre m’a conseille le jus de prune (ou pruneau), et effectivement ca marche tres bien !
    Concernant le lait de croissance – pardon, ca date – la ou je vis ca n’existe tout simplement pas et on passe progressivement pour notre bebe d’un an au lait entier.
    Est-ce que les mamans ici presentes auraient des conseils pour un bebe qui adore la viande, le poisson, le jambon cuit (une petite ogresse en somme), mais beaucoup moins les legumes ? Merci !

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Asia, Bonjour,
    J’ai lu que quand on allaite l’enfant a besoin de plus de viande que lorsque l’on utilise du lait artificiel.
    En me basant sur ce, je me dit quer ma fille a une idée de ce dont elle a besoin et que ce n’est pas très grave si elle mange beaucoup de viande…

    En ce moment ma fille est tellement fatiguée le soir qu’elle ne mange plus, que du lait. Ca joue probablement sur le fait qu’elle ne dorme pas super bien en ce moment…

    Répondre

    Nath a répondu :

    @Asia, coucou, pareil ici .. Ma grande puce ne boudait pas vraiment les legumes mais en prenait des quantites ridicules; par contre, a 1 an elle pouvait manger autant de poisson ou poulet que moi (et ce, sans dents …) ou s avalait 2 oeufs facile. Mon pediatre n’y a jamais vu le moindre probleme.
    Elle s’est mis a manger un peu plus de legumes quand j’ai arrete de les mixer, puisque que comme tout bon bebe la nourir a la cuillere est devenu impossible/trop trop chiant vers 12 mois :roll:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Asia, ça dépend de l’âge du bébé ! Ici je dis souvent que Pouss1 fait le régime Dukan (repas = jambon + yaourt) :roll: En fait il fait montignac parce qu’au repas suivant il voudra QUE des pâtes et pas de viande :mrgreen:

    Répondre

    AsiaNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ton Pouss1 me rappelle bien ma petite memere…
    Merci pour vos reponses rassurantes :grin:

    Répondre

  50. Hello!

    Alors pour nous, Emil a été allaité 9 mois exclusivement puis nous avons commencé à lui donner des morceaux de légumes cuits, de fruits, de pain, de pâtes selon la méthode du Baby Led Weaning donc je n’ai jamais rien mouliné, jamais acheté de petits pots,et je ne l’ai jamais nourri à la petite cuillère. Il a toujours mangé seul, selon sa faim. Mais les quantités n’étant pas très importantes, je l’ai allaité presque 12 mois exclusivement. Aujourd’hui, Emil a 17 mois, mange de tout(en petites quantités), est toujours allaité (6 à 10 fois par 24h nuit et jour) et si c’était à refaire, je referai pareil! Rien à mouliner, pas de problèmes de quantité, l’enfant gère lui-même en fonction de ses besoins, quelle simplicité!
    Nous pratiquons toujours le cododo, c’est tellement facile de rendormir son petit en lui donnant le sein, pourquoi faire autrement? Je me rendors aussitôt, je ne me souviens pas le lendemain combien de fois il a tété pdt la nuit!
    Et c’est normal qu’un petit enfant ne fasse pas des nuits complètes, c’est physiologique!
    En ce qui concerne les programmes d’entrainement au sommeil ou méthode Ferber (laisser pleurer un enfant tout seul), cela est très nocif pour un petit enfant. J’habite en Allemagne et cette info est largement diffusée (magazine Eltern équivalent de Parents, dans les groupes d’allaitements…) pour plusieurs raisons: c’est nocif pour le développement de l’enfant (production de l’hormone de stress Cortisol provoquant des dommages sur son cerveau encore immature), atteinte de la dignité de l’enfant (c’est du dressage, l’enfant appelle à l’aide son parent qui lui, l’ignore, donc perte de la confiance de l’enfant envers celui-ci), c’est du conditionnement (l’enfant se résigne, il n’a rien appris), c’est une grande souffrance pour l’enfant dont les pleurs sont ignorés , de plus un enfant jusqu’à sa 3ème année n’a aucune conscience du temps qui s’écoule alors les 5-10-15 min …quel désespoir pour un petit!
    Laissons nous guider par nos instincts de parents, si cela nous parait inhumains de laisser pleurer seul notre bébé c’est que nous ne devons pas le faire, faisons confiance à notre intuition et faisons comme nous le sentons, oublions malheureusement les discours incompétents de nombreux professionnels de la santé (je suis infirmière :oops:!)
    Voilà pour ma modeste participation à cette discussion!
    Carine
    Désolée, j’ai écris un pavé!

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Carine, Tres interessant, mais je me suis leve du mauvais pieds (longue nuit). Perso, je trouve ca inhumain de se lever 10 fois la nuit au moindre cris de l’enfant, et d’enchainer sur une journee a s’occuper des enfants en question de facon correcte.Je pense que dans votre cas, vous n’arrivez pas a le laisser pleurer que c’est trop dur a supporter, qu’il n’y en a pas besoin mais ce n’est ni mieux ou moins bien pour Emil, c’est juste pour facile vous. Rien a voir avec l’instinct. Les parents qui utilisent ces methodes n’en peuvent plus, et n’ont certainement pas besoin de lire dans leur blog prefere que ca risque d’atteindre la dignite de leur petit bout. Je suis pro Allaitement, pro maternage, pro discipline positive, pro tout ce qui est hype, mais :roll: .

    La tetee m’appelle (bah oui, vu que je l’ai pas nourri de la nuit, faut bien qu’il survive mon pauvre petit garcon au cerveau endommage :mrgreen:

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @, pas besoin de se lever quand on pratique le cododo, donc les tétées nocturnes ne sont pas fatigantes, justes bienfaisantes ;-) ! D’ailleurs, le bébé ou l’enfant ne crie pas, il n’a pas besoin d’en arriver là pour que ses besoins soit comblés. 20 % des nouvelles maman françaises font une dépression postnatale. Combien seraient elle si elles ne s’obligeaient pas à supporter les pleurs de leur bébé abandonné dans un lit-cage :cry: ?
    Les pleurs de bébés sont extrêmement dépressiogènes, c’est contre nature de laisser pleurer son bébé. Et là, c’est la vraie mère nature qui le fait sentir, pas celle qui fait vendre du bio-écolo :lol:

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @percidinae, arf, je ne suis pas un anonyme, juste une Nath qui as oublie de mettre son pseudo ;) et qui ne devrait pas commenter les commentaires d’un blog bebe quand ses dit-bebes l’ont empeche de dormir la nuit precedente (un peu comme faire des courses le ventre vide, quelle erreur de debutant !).

    Moi j’ai fait les 2 .. Puce 1 n’a jamais eu le droit de pleurer, fait des nuits correctes a 4 mois (a coup de tetine); Crapaud lui a pleure (rarement plus de 5 mn, mais c’est toujours 5 mn de trop), pour la simple raison que Puce 1 ne m’en a pas laisse le choix, a fait de tres belles nuits a 4 mois (pareil donc). Les 2 allaites pareil. Baby blues geant pour la premiere, pas pour le deux. Les 2 sont tous aussi heureux, bien sur. Peut etre est ce que je fais partis des 3,8 % pour qui ce qui marche c’est juste de s’adapter a la situation ?

    Répondre

    Nath a répondu :

    ce n’est que moi ..

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Carine, merci pour ton pavé :mrgreen: et ta contribution. C’est super que tu aies trouvé les solutions qui vont bien pour ta famille. Ceci dit je ne serais pas si catégorique que toi sur Ferber : pour moi cela dépend de beaucoup de choses, comme l’âge du bébé, le contexte global d’éducation etc. Et surtout je sais que le manque de sommeil me rend mauvaise (idem pour le Coq), donc si je ne dors pas bien je n’arrive pas à m’occuper correctement de Pouss1 par exemple, je lui hurle dessus au moindre problème, ce dont j’ai pu voir que c’est complètement contre productif :roll: Ceci dit je n’ai jamais pu laisser hurler Pouss2 très longtemps parce qu’au bout d’un moment ça réveille son frère :evil:
    Donc je pense que clairement laisser pleurer n’est pas une très bonne solution mais parfois c’est la moins mauvaise. Quant aux effets nocifs pour le cerveau de l’enfant, il me semble qu’ils ont été montrés dans des contextes où le bébé est globalement négligé et maltraité, ce qui n’est pas le cas des poussins de la basse-cour je pense ;-)

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, quand on voit les effets bénéfiques pour le bébé, l’enfant et même le futur adulte, pas besoin d’avoir la preuve d’effets nocifs pour être convaincue.
    Par exemples les résultats des travaux du Dr J. Mc Kenna sur le sommeil partagé sont géniaux pour déculpabiliser une mère qui dort avec son bébé, s’ils pouvaient convaincre d’avantage de mères à dormir avec leur bébé, ce serait encore mieux…

    Euh, zut, là je crois que je m’éloigne de la diversification alimentaire… :arrow:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, pour ma part j’aime bien dormir avec un nouveau-né mais après quelques mois quand ils remuent, chouinent, ronflent etc, ouste ! :mrgreen:

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @Carine, je te rejoins sur le fait que laisser un bébé pleurer n’est pas anodin et dès le départ ce n’est pas mon truc. À la naissance, ma fille était très intense mais à moins de deux mois, elle se réveillait la nuit en gazouillant plutôt qu’en pleurant. Je reste persuadée que nous avons bien fait de ne jamais la laisser pleurer toute seule dans son coin. Elle dormait en écharpe, elle s’endormait au sein et moi je me disais tujours « on verra plus tard si ça pose problème mais pour l’instant si ça peut aider mon bébé c’est le principal ». Quand on me parle de laisser un peu pleurer un bébé, du rituel du coucher, je pense sérieusement qu’on ne peut pas appliquer ça à un bébé avant plusieurs mois. Car c’est sûr on peut laisser un bébé pleurer et à un moment il finira certainement par se calmer mais je suis d’accord c’est surtout qu’il se résigne et c’est tout sauf le message que je voudrais donner à mon bébé. J’ai vu des parents rester zen mais moi quand mon bébé pleure à plein tube, attendre 5 min avant d’intervenir ça me paraît déjà très long. Autant dire que j’avais beaucoup d’appréhension sur la méthode 5-10-15. Ce qui nous a néanmoins décidé c’était que notre bébé semblait prêt (elle avait déjà 7 mois, avait fait plusieurs nuits complètes et depuis longtemps elle avait montré qu’elle était tout à fait capable de s’endormir toute seule) mais pour une obscure raison (appréhension de retrouver son lit après 15 jours de cododo, crise du 8e mois…) ça devenait n’importe quoi : subitement on avait des pleurs le soir, plusieurs réveils nocturnes avec des pleurs au retour dans son lit après la tétée :shock: Du coup on s’énervait et comme dit La poule c’est pas très productif. L’idée n’était pas de lui dire « bon apprends à te débrouiller parce que là tu nous soûle trop on n’en peux plus de toi » mais plutôt de lui donner un message du genre « on n’est pas loin ne t’inquiète pas mais tu peux le faire, on a confiance en toi ». À ce moment là, ça me semblait important et je me disais que même si ça devait être dur pour elle et nous les premiers temps il fallait essayer. Au final, on a été surpris de voir que rapidement elle essayait de se rendormir toute seule et on ne peut pas nier que la méthode a marché. Pour autant, encore souvent le soir elle s’endort au sein mais ça m’est égal et de la même façon je ne suis pas rigide si un coup elle se réveille en pleine nuit, je ne vais pas la laisser pleurer toute la nuit parce que ce n’est pas encore l’heure du ptit déj.
    Je ne dis pas que c’est ZE méthode mais c’est comme ça qu’on a abordé le truc, nous avec notre enfant particulier, notre façon d’être et de ressentir le contexte. Ton approche est différente et je trouve ça très bien si ça vous convient ;-)

    (Arf désolé pour le HS, en plus je pensais pas faire si long :roll: )

    Répondre

    JuniNo Gravatar a répondu :

    @Carine, j’ai egalement lu pas mal de bouquins sur le sujet et dans l’ensemble je suis plutot d’accord. J’ai moi meme allaite et cododote pendant un an.
    Et pourtant quand apres toutes mes lectures j’ai demande a ma maman comment elle avait fait avec moi, j’ai appris qu’elle ne m’avait jamais allaitee, que j’ai toujours dormi dans mon lit dans ma chambre et que quand je pleurais elle me laissait pleurer parce qu’elle pensait qu’un bebe qui pleure il faut le laisser tranquille.
    J’aime ma maman tres fort, lui dit regulierement, tout en etant independante (apres tout je n’habite meme pas en France). Mon cerveau va tres bien et ma vie me parait parfaitement equilibree.
    Au final je me dis qu’on attache peut etre trop d’importance aux choix que nous faisons pendant cette premiere annee de vie. Je ne pense pas que le devenir d’un enfant puisse se resumer a ces questions d’allaitement, de pleurs, de cododo…

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Juni, ta conclusion est tellement vraie !! les bébés ont d’abord besoin d’amour, de confiance, de câlins, d’attention… je trouve que toutes ces querelles (sein vs biberon par ex) sont culpabilisantes et stériles. Si il suffisait donner le sein pour rendre ses enfants heureux et équilibrés ça se saurait … (dommage car au moins ça serait simple !)

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Carine, nan mais qu’est-ce que c’est que ce discours hyper dogmatique et culpabilisant? Oui il est difficile d’entendre son enfant pleurer mais non, je ne trouve pas qu’il soit si facile de se réveiller 10 fois par nuit, même à moitié, pour se faire sucer le mamelon! C’est tant mieux si tu kiffes dormir avec ton lardon, mais on est pas toutes fan, en tout cas pas at vitam! Alors oui, ça tord le bide d’entendre son enfant pleurer à l’autre bout de l’appart, mais oui aussi, le 5-10-15 ça peut marcher. Il n’y a pas de méthode parfaite, pas de recette miracle, pas non plus forcément de dommages irrémédiables sur le cerveau de notre bébé. Je suis en train de lire « Le Concept du continuum », qui grosso merdo va dans ton sens. Alors oui, la phase « dans les bras non stop 24/24″, ça marcherait peut-être pour moi si j’habitais dans la jungle amazonienne et que je n’avais pas besoin de me lever le matin pour aller bosser. Mais là ben… faut s’adapter au contexte, hein. Enfin bref, je suis pour la discussion et l’échange d’expériences (merci une fois de plus poulette pour cet espace d’expression) mais je suis contre ce genre de sortie… Dans mes oreilles (de mère coupable?), ça sonne comme un « mauvaise mère, tes gosses seront tous névrosés parce que tu en as eu ras la casquette après trois heures de tétée le soir et que tu les as mis au lit et qu’ils ont chouiné 25 minutes » :evil:

    Répondre

    bigouNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle,
    Je ne comprend pas trop cette réaction « violente » au message de Carine; pourquoi ne pas dire la réalité concernant les besoins des bébés et le développement des enfants? (Carine n’attaque aucun parent, mais souligne le côté physiologique et psychologiques des petits). Pourquoi toujours marcher sur des oeufs par peur de « culpabiliser » certaines mères?…c’est comme l’allaitement maternel: certains docteurs n’osent pas en dire les bénéfices par rapport au laits en poudre pour ne pas vexer les mamans qui donnent le bib….il vaut mieux dire les choses clairement pourque chaque parents fasse son choix en connaissance de cause. Il est vrai que la méthode 5-10 etc. peut provoquer de la souffrance aux bébés..aux Pays-Bas où j’habite les psychologues ont même supprimé ce conseil aux parents du carnet de Santé/PMI.
    On n’a pas besoin de vivre comme des Amazoniens pour pratiquer le co-sleeping, l’allaitement à la demande ou le portage..mais on peut l’adapter à notre mode de vie. Même m Ferber lui-même a avoué dans des interviews récents qu’il a eu tort avec cette méthode, depuis, on a appris des choses concernant les bébés…c’est comme la propreté: avant on mettait les petits d’un an sur le pot, maitenant on sait qu’il vaut mieux attendre un peu, pourquoi vouloir faire du forcing avec le sommeil? Chaque enfant fera ses nuits spontanément quand il est prêt..

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @bigou, la réponse de Ficelle ne me semble pas violente mais Carine a je le pense aussi, un discours culpabilisant et assez dogmatique !
    Et oui, moi aussi, je trouve ce discours énervant car, je fais de mon mieux pour le bien être de mon bébé mais il faut aussi parfois prendre un peu de recul et penser à soi, à son couple (pour le bien être de l’enfant d’ailleurs !) et pourtant, aux yeux de mes copines, je suis une « mère Poule » !
    Et moi aussi, je suis entièrement d’accord sur le fait que je ne suis pas une mauvaise mère si je laisse mon bébé chouiner un peu alors qu’il a eu un tétée de 3 heures, qu’il a les fesses propres …mais que la seule chose qu’il désire et de rester dormir avec sa « moman » dans le lit mais là, sa « moman » est très fatiguée car cela dure depuis 6 mois et je reprends le boulot et à ce rythme, je vais péter un boulon ou jeter le lardon par la fenêtre :oops: alors oui, elle a chouiné hier soir avec Papa qui veillait suer elle et moi, j’ai dormi 7 heures et je me sens mieux aujourd’hui et je ne suis pas une mauvaise mère pour autant !! ;-)

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @Carine, Euh je ne m’emporterai peut-être pas autant que Ficelle (énervée Ficelle ce soir….), mais je t’avoue que c’est aussi l’impression que me donne ton commentaire : moi je fais comme il faut, je respecte la physiologie de mon enfant, ceux qui font pas comme moi sont que des mauvaises mères. Que dois-tu penser des mères qui n’allaitent pas leur enfant ? De celles qui ne dorment pas avec leur enfant ? De celles qui laissent leur enfant à garder pour aller travailler ?…..
    Réfléchir à ce qu’on fait, certes, mais je rejoins Juni et Sophie : si on élève un enfant avec amour et respect et qu’on est serein avec ses choix d’éducation, bein je crois vraiment que c’est l’essentiel et qu’à partir de là plein de façons de faire sont possibles. Il y a plein de façons aussi de trouver que son enfant est le plus beau et le plus équilibré du monde.

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    Oulaaa …. c’est épidermique ce soir, les réactions !!!
    Petite anecdote (d’une « vieille » maman ….) :
    Naissance de P’tit Mec N°1, interrogations concernant le sommeil …. je trouve un bouquin génial qui me conforte dans ce que j’ai envie de faire (cododo, allaitement à la demande etc.) ; au même moment, la femme de mon cousin trouve aussi un bouquin génial qui la conforte dans ce qu’elle a envie de faire (l’enfant à besoin de dormir dans sa chambre et les parents de retrouver leur intimité, laisser pleurer un peu c’est pas grave, allaitement ok mais bib pour que le papa fasse quelque chose etc ….).
    Chacune de nous a trouvé ce qui lui convenait, ce qui lui « parlait » le plus …. à l’opposé l’une de l’autre ;-)

    Répondre

  51. @Juni et toutes les autres : je ne suis pas non plus catégorique sur la méthode Ferber ou Pantley ou no méthode mais je trouve un peu réducteur le « ma mère a fait comme ça et je vais très bien ». Ça ne prouve rien et on peut le dire a toutes les sauces « j’ai pris des roustes étant enfant et je vais très bien » ou encore « de mon temps on buvait de l’alcool pendant les grossesses et vous allez très bien »…

    Ceci dit, bonne nuit pour celles qui dorment quelque soit la méthode :) !

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @Cali, perso j’ai toujours eu des troubles du sommeil (sauf depuis fée prolactine, merci :grin: !). Bébé, j’ai eu droit à la méthode 5-10-15 et si j’ai bien compris ce qu’a dit ma mère à demi-mot, j’en était arrivée à 50-55′ ! J’avais donc déjà bien compris qu’il fallait écouter mère nature et ne pas se résigner… Pas réussi à le faire entendre à ma mère, malgré toute l’énergie que j’y ai mise !

    Répondre

    JuniNo Gravatar a répondu :

    @Cali, oui, enfin n’importe quel commentaire commencant avec « moi je » est reducteur hein!? :mrgreen:
    … et puis l’association d’idees entre ma gentillette petite experience reductrice et “j’ai pris des roustes étant enfant et je vais très bien” (roustes=coups violents d’apres dico), je trouve ca plutot dur!
    Et apres tout, je commente sur le blog de la poule pondeuse… je pensais que le fait meme d’etre une lectrice assidue etait suffisant pour prouver que non je n’avais pas de dommages au cerveau! :mrgreen: :arrow:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Cali, tout à fait d’accord sur le « on a toujours fait ça et on s’en porte pas plus mal ». Pour être honnête j’ai un article là dessus qui me démange :mrgreen:

    Répondre

    soleil- a répondu :

    @Cali, bien d’accord avec toi aussi de façon générale. Pour moi c’est comme de traverser la route/l’autoroute… On peut le faire et très bien s’en sortir (et ça vaut pour pleeeein de pratiques « éducatives ») ou s’en sortir avec plus ou moins de dommages !

    Répondre

  52. Oui désolée Juni, l’exemple était mal choisi ! Je voulais juste dire que se baser sur « ma mère a fait comme ça et on va bien », n’était pas forcément valable, c’est tout.

    Tout comme Percidinae j’ai eu de gros problèmes de sommeil et je sais que ma mère me laissais pleurer. Mais je ne peux pas vraiment dire si c’est à cause de ça…

    Bref, je ne voulais pas te blesser, juste faire une remarque générale sur « attention à la généralisation à partir de son expérience perso », valable pour moi également :)

    Répondre

    JuniNo Gravatar a répondu :

    @Cali, :smile:

    Répondre

  53. Ou là, énervée la ficelle ??

    Je ne ressens pas comme vous les propos de Carine, peut être parce que les infos qu’elle y délivre font partie de ma culture sur le maternage.
    Et parmi mes lectures, figurent en effet des études sur l’imprégnation du cerveau par des hormones de stress. Ce qui peut amener une foule d’effets secondaires, en plus de la souffrance immédiate. Mieux vaut le savoir, je trouve.

    Pour faire un parallèle avec l’allaitement, ce n’est pas en parlant des risques liés aux laits artificiels que l’on culpabilise les gens.
    l’origine de la culpabilité est ailleurs que dans l’information.

    Bien évidemment chaque famille fait comme elle peut/ veut.
    Mais autant je trouve aussi que parfois laisser pleurer seul un bébé déchainé est la moins mauvaise des solutions quand on est excédé (ça ou le vide ordure ? je choisis les pleurs :mrgreen: ), autant ériger le procédé en méthode, je trouve ça carrément violent et dangereux. Même si ça marche, et même si notre génération a été élévée comme ça et n’en est pas morte…
    Ici aussi c’est cododo, (même si je ne fréquente pas trop le lit en ce moment) les têtées nocturnes font partie de mon quotidien, et ne me dérangent pas. Je vis comme ça, et je le vis très bien.

    Et pour en revenir au sujet principal la diversification auto gérée, j’adhère totalement au concept, qui découle du simple bon sens et de l’observation de son enfant.
    Je suis juste amusée par le terme, et le nom de « méthode » que l’on applique au simple fait de laisser faire :grin: .
    Il en va de même pour l’hygiène naturelle infantile (élever un bébé sans couche). Nous avons dû réinventer des termes pompeux pour décrire ce qui en d’autre temps et d’autre lieux n’a pas de nom, car cela va simplement de soi.

    Notre civilisation n’en finit décidémment pas de réinventer l’eau chaude :lol: :lol:

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Alisabel, en fait ce qui me hérisse c’est ce passage d’un diktat à un autre. Le fait qu’il y a encore quelques années, si l’on ne laissait pas pleurer un bébé on était une fiche molle qui faisait tout de travers et aujourd’hui, si on laisse pleurer deux nuits à six mois ou un an on va causer des dommages irrémédiables au cerveau de nos enfants. C’est ce discours tout blanc tout noir qui m’énerve, surtout en ce moment où je suis en plein dedans. C’est le danger de dire aussi qu’il faut être cohérent et coller à la « méthode » choisie… Bref, je suis plus agacée par une tournure de phrase que sur le fond. Car bien sûr, je ne suis pas un monstre :roll:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle et aux Poulettes : oui, c’est énervant ces discours « tout blanc tout noir » car parfois dans la vie, il y aussi d’autres nuances !
    Ma fille a 6 mois dans 2 jours et elle est allaitée à la demande depuis sa naissance sauf que là et bien je suis fatiguée car elle tète encore 3 à 5 fois par nuit et bien la nuit dernière, son papa lui a donné 2 biberons de mon lait et elle a un peu pleuré avant de s’endormir mais j’ai pas cédé même si oui, moi aussi ça me brise le coeur mais résultat des courses : j’ai dormi 7 heures non-stop (pas arrivé depuis qu’elle est née !!)et je me sens mieux et plus disponible pour elle.
    Je suis une « mère poule » dixit mes copines mais depuis quelques soirs, on utilise le 5-10-15 et cela marche mais bien entendu, je ne laisserai pas ma fille pleurer trop longtemps et trop fort tout de même !
    D’autant que je reprends le boulot bientôt et ce rythme n’est plus possible en travaillant et dire que laisser pleurer (un peu bien sûr !) le bébé peu avoir un impact sur le cerveau, là on tombe dans la connerie à mon avis !!
    En tous les cas, c’est un sujet qui fait débat la Poule !! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Alisabel, je crois que personne ici ne veut ériger le procédé en méthode infaillible et incontournable, et que c’est plutôt un dernier recours ! Juste on peut aussi dire que oui, parfois on craque, qu’on n’en peut plus, et qu’il peut arriver que laisser pleurer un peu permette de retrouver une certaine sérénité pour toute la famille. Concernant l’impact sur le cerveau d’un événement de ce type, il est mal connu (voir par ex http://www.babble.com/baby/health-and-safety/baby-sleep-training-does-cry-it-out-method-harm-kids/ pour une revue des études), et qui sait si cet éventuel impact ne sera pas contre balancé par les bénéfices d’un équilibre familial retrouvé (ou pas) ? Je crois que les poulettes qui traînent par ici savent faire la part des choses ;-)
    (et sinon tout à fait d’accord pour la réinvention permanente de l’eau tiède et de vieilles recettes qu’on érige en nouveautés, fruits des dernières recherches de la science :lol: :lol: )

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, C’est trop long et en anglais ton article! Dis moi si oui ou non mais enfants vont devenir des asociaux ou s’ils ont une chance d’être un jour des adultes équilibrés :???:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, moi je pense qu’ils vont être complètement barges les pauvres mais pas pour la raison que tu crois : noyés sous un flux de porte-bb continu depuis leur plus jeune âge ils seront incapables de faire des choix à l’âge adulte (et vivront comme des koalas accrochés à une branche) :mrgreen: :mrgreen: (ok je :arrow: )

    Répondre

    SuzieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ;-) :lol: :lol:

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, :mrgreen: :mrgreen: En même temps, on dit que les chiens ne font pas des chats… :roll:

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @Alisabel, quand tu dis qu’ériger le principe de laisser pleurer en méthode te paraît violent et dangereux j’avoue que mon petit cerveau a interprété ça comme « te rends-tu compte de la violence et du danger de l’attitude que tu as eu avec ton bébé ? ». : :evil: Il n’empêche qu’à ce moment là ma fille me semblait prête et je pensais que mon job était plutôt de l’aider à franchir une étape. C’est peut-être n’importe quoi et peut-être même me suis-je trompée mais c’est comme ça que je l’ai ressenti.

    Sur la question de « ce qui va simplement de soi », je ne suis pas tout à fait d’accord non plus. En quoi donner une fleur de brocolis à un bébé pour qu’il s’en débrouille irait plus de soi que de lui donner la bécquée avec une purée ? En quoi, l’hygiène naturelle irait plus de soi que de mettre des couches ? Si on a inventé les langes et les couches c’est peut-être aussi parce que ça nous paraissait plus naturel de mettre un truc pour récupérer les dégâts… Ce n’est non plus parce qu’il y a des tribus africaines qui font un truc depuis des siècles, que c’est forcément bien.

    Je crois que l’intérêt de connaître d’autres approches, c’est de pouvoir piocher en fonction de ce qui nous correspond et de trouver des alternatives quand ça coince. Parce que parfois aussi on croit qu’on va faire d’une manière et finalement on fait tout autrement. Un exemple : on avait tout prévu pour pouvoir faire dormir bébé dans notre chambre au retour de la maternité et puis finalement elle a dormi directement dans son lit. La raison ? La miss ne dormait quasi rien à la maternité alors quand on a vu qu’elle dormait dans son lit on s’est dit qu’on n’allait pas la faire jouer à boucle d’or. Et perso je n’ai jamais vraiment réussi à allaiter couchée (de toute manière j’avais toujours envie de faire pipi vu que je buvais pas mal :oops: ) et le cododo avec mon bébé j’ai essayé un coup et plusieurs nuits après je me réveillais en sursaut « Elle est où ? ». Alors euh… Pourtant j’ai bien aimé le cododo à 6 mois pour les vacances (si ce n’est qu’on dormait sur un petit bout de lit).

    J’ai aussi eu l’occasion d’observer en vrai de vrai qu’on peut avoir des applications bien différentes pour un même principe et que des parents avec grosso modo la même approche (allaitement à la demande, portage, ne pas laisser pleurer) peuvent pourtant agir très différemment. Mais le bébé est différent (par exemple, l’un aime prendre son temps pour téter et l’autre tète comme un mort de faim en 5/5). Et les parents sont différents (les uns plus relax seront moins angoissés par les pleurs de bébé, les autres porteront naturellement leur bébé plus près du corps, etc.). Donc oui, il y a le principe de base et puis il y a l’application. Tant que le bébé et le parent y trouvent leur compte, ça roule, non ?

    Arf pourquoi faut-il toujours que j’en écrive des tonnes ? :oops:

    Répondre

  54. Il n’y a aucune mère maltraitante dans la basse-cour, mais il n’y a non plus aucune mère parfaite. Que chacune (et chacun) fasse selon son instinct, ses envies et ses contraintes… Connaître les résultats des tests et autres études, c’est très bien pour que chacun agisse en connaissance de cause et fasse ses choix par rapport à ses propres priorités. Mais par pitié pas de discours culpabilisant ou dénonciateur ; on est tous des êtres humains avec nos forces et nos faiblesses, et nos petits n’en seront que plus riches !

    Répondre

  55. Après la naissance de mon premier enfant, j’ai repris le boulot à plein temps en allaitant exclusivement. La tétée de nuit qu’il ne prenait plus depuis 10 jours s’est réinvitée et je l’ai allaité 1 à 2 fois la nuit pendant les 4 mois. Il dormait dans sa chambre :roll: , il devait donc s’exprimer suffisamment fort :cry: pour me réveiller, je me levais, l’allaitais allongée et son père allait le recoucher. C’était TRÈS fatigant !
    Puis après nombreuses heures de lectures, rencontres, discussions (avec le papa) nous adoptons (enfin) le co-sleeping (bébé approche des 9 mois et est diversifié). Après 1 bonne semaine d’adaptation, ça y est je récupère. Bébé tète pourtant plus souvent (3 à 5 fois) la nuit mais moins longtemps, plus harmonieusement, sans régurgitation ni rot nécessaire. Le papa fait des nuits sans interruption (il a pas tété cette nuit ? euh si 4 fois je crois) et moi je dors mieux.
    :idea: En résumé de ce barrattin trop long :
    1 OU 2 tétées en se levant s’est plus fatiguant que 3 à 5 en co-sleepant !
    Et cet avantage pratique est aujourd’hui salvateur :grin: avec mes trois loustics (1/2 ; 3 et 5 ans).

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, mais plus fatiguant que pas de tétées du tout ;-) Depuis une semaine mon fils de 6 mois fait ses nuits (21h/6h) après deux/trois nuits à faire le 5/10/15 (et il est encore allaité quasi-exclusivement… à part un peu de purée ou de bouffe de l’assiette de maman par ci par là). Ben ça change la vie quand même! Le cododo, même si ce n’est pas le sujet du moment (diversification à la cool?… que je pratique), je trouve ça pratique et agréable les premier mois, mais personnellement quand j’en suis arrivée à 5 tétées par nuit à 5 mois et demi, j’en ai eu plus que ras la casquette! Et mon mari, qui a le sommeil TRES léger, aussi…

    Répondre

    SuzieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Si ton fils a fait ses nuits après deux/trois nuits de 5/10/15, c’est qu’il était prêt. Tu n’as pas à t’en faire pour cela. T’as bien fait ;-)

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Suzie, merciiiiiiiiiiii :mrgreen: :lol: alors je ne suis pas une mauvaise mère?

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, :roll: :roll: :roll: :roll: :roll:

    Répondre

    SuzieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Bien-sûr que non ! Pff, Ficelle, parfois il faut arrêter de se prendre la tête hein ! Parce que franchement, ça ne vaut pas le coup… Je ne dis pas qu’il faut faire exprès n’importe quoi en estimant que ça n’a pas d’importance, mais en même temps qui a dit que nos enfants devaient être parfaits et nous aussi. La vie c’est fait de petites choses qui nous affectent en bien ou en mal et qui modèlent notre personnalité. Evidemment, tout n’est pas anodin… et il faut faire les choses en en mesurant les conséquences. (Il est entendu que mon propos ne concerne pas la violence et la maltraitance…) Bon, j’arrête là ou je vais me prendre une volée de bois vert ;-) :mrgreen:

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, tu as trouvé le courage de le faire , bravo !! Je n’arrive pas à faire le saut et missbébé en profite : elle téte toute la nuit et à de plus en plus de mal à dormir seule dans son couffin. Ce week end, on va installer un « grand » lit dans notre chambre (pas tout de suite de la chambre avec ses soeurs, elle ne dort pas assez bien et il n’y pas beaucoup de place), et on va tester le 5/10/15 …

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, pour moi idem, à savoir que ma fille avait de + en + de mal à dormir dans son berceau, elle demandait de + en + la tétée et au début, j’ai laissé faire et cela m’a épuisé.
    J’avais l’impression c’était de + en + de tétées au fil des nuits et quand elle s’est mise à réclamer toutes les heures, là je me suis dit que c’était plus possible ( à 5 mois, elle tétait plus qu’à sa naissance !! :evil: ).
    La méthode 5-10-15 a bien marché et assez vite en plus !
    Et j’ai également décidé de ne pas répondre aux chouinements de la tétée de 2-3 heures car celle-là, c’était just for the fun, enfin just for un ‘tit câlin avec sa « moman » et elle se rendort de suite si je n’y vais pas.
    Résultat : depuis 1 petite semaine, dodo à 21h, tétée à minuit et une autre vers 4-5 heures et je suis moins fatiguée et bébé passe de bonnes nuits réparatrices et + zen !
    C’est vrai que c’est pas toujours facile de faire le saut mais moi, j’étais trop exténuée et je reprends le boulot dans 3 semaines alors je suis ravie de voir qu’elle prend un « rythme de croisière » plus gérable pour nous deux!!
    Pourvu que ça dure !! :mrgreen: :mrgreen:
    Bon courage pour toi en tous les cas Sophie. ;-)

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Opale, ça me donne vraiment le courage d’essayer, surtout que j’ai repris le boulot depuis un mois …. et j’aimerai bien dormir de temps en temps :evil:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, c’est pas toujours évident au début mais en fait, ça c’est assez bien passé et + rapidement que je ne le pensais, elle râle de – en – et toutes les 2 , on est bien plus reposé le matin !
    Elle a pris 1 rythme plus gérable pour moi : dodo à 21h, tétée nocturne entre 2 et 4 h puis pas d’autre tétée avant 7h30 : c’est le pied après plusieurs semaines avec multiples tétées nocturnes !! :grin: :grin:
    J’espère que ça va vite rentrer dans l’ordre pour toi aussi afin que tu puisses être moins fatiguée car cela doit être dur pour toi qui en plus a repris le travail !
    Je te souhaite de belles nuits pour les jours à venir Sophie … ;-) ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @sophie, tu n’as pas moyen de la faire dormir ailleurs ? (moi j’ai déjà fait de virer le lit bébé de ma chambre quand je vais me coucher pour le mettre dans le salon)
    Pour ma part, je trouve qu’il y a un moment où on se réveille trop mutuellement. En ce moment par ex, il arrive que Pouss2 pleure un peu la nuit mais en fait pas très fort ni très longtemps, ça me réveille un peu mais je n’ai pas le courage de me lever (le Coq non plus) et finalement je me rendors et lui aussi. S’il était dans ma chambre, je serais très tentée de faire vite qqch pour qu’il la boucle :mrgreen: alors qu’en fait ce n’est pas nécessaire puisqu’il se calme tout seul. Plus qu’un truc très cadré comme le 5/10/15, l’idée peut être de ne pas intervenir au premier soupir (en gros). Bon courage en tout cas c’est DUR !

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, d’accord avec toi pour ne pas se lever au 1er soupir, quelques chouinements du bibou vers 2 h, et hop, elle se rendort de suite alors que lorsqu’elle dormait encore avec nous dans la chambre, je me levais dans la seconde.
    Nous, à la maison, mettre le bébé à dormir dans sa chambre nous a aussi aidé à ce qu’elle fasse (presque …)ses nuits (entre autre avec la diversification, le 5-10-15 quand on la couche, le papa qui se lève un peu + (conseil de la Poule) ).
    Depuis 1 semaine, juste un réveil entre 2 et 4 h du mat’ et je revis !!!! Oui, oui ça fait 1 bien fou de dormir après 6 mois de réveils nocturnes !! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Opale, tu m’étonnes !!!! repose toi bien avant le boulot

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @Opale, ce sont de bonnes nouvelles, ça ! Je suis contente pour vous.

    Je n’avais jamais entendu parler du 5-10-15 avant ce blog. Alors, j’ai commencé à tester pour les siestes depuis quelques jours. Ca marche plutôt pas mal, surtout du fait, je pense, que je suis plus convaincue que la sieste est nécessaire et qu’il n’y a pas à tergiverser. Le Poussinnet doit le sentir !

    J’ai beaucoup appris avec le livre Le Sommeil, le rêve et l’enfant de Marie Thirion et de Marie-Josèphe Challamel (http://www.amazon.fr/Sommeil-r%C3%AAve-lenfant-nouvelle-%C3%A9dition/dp/2226134417). Le 5-10-15 était expliqué avec des mots différents mais je n’avais pas bien imprimé…. No comment! :lol:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, d’accord avec toi, la sieste est importante pour les bébés car s’ils dorment bien la journée, je pense qu’ils dorment mieux la nuit, enfin, c’est le cas pour ma fille !
    Je vais regarder le livre conseillé sur le sommeil de l’enfant !

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, j’ai aussi lu ce livre, qui fait largement débat chez les maternantes puisqu’il fait la promotion de cet « apprentissage » du sommeil… Mais sinon, il est rassurant et donne plein d’infos.

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @Opale feuillette-le avant de l’acheter car il y a beaucoup de choses sur la période 0-6 mois que ta fille a fini, il me semble.

    @Ficelle, je ne savais pas qu’il faisait débat. J’ai surtout énormément apprécié toutes les informations données sur le sommeil entre 0 et 6 mois, comme la durée des cycles, le sommeil agité… Comme je suis d’un naturel inquiet, il répondait bien à mon attente.

    Répondre

    bigouNo Gravatar a répondu :

    @rysy,

    Je pense que ce livre fait débat parce que l’auteur Thirion est en désaccord avec son livre célèbre sur l’allaitement où elle met le point sur l’importance que ce soit à la demande etc. Or dans son livre sur le sommeil , elle n’hésite à parler de régulariser les repas , qu’ il est anormal pour un bébé de ne pas laisser au moins deux heures entre chaque repas , elle propose de sevrer les bébés de la nuits assez tôt…pas vraiment la même approche de l’enfant :???:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @bigou, je n’ai pas le livre sous la main car je ne suis pas à la maison. Mais je regarderai. Je me demande si justement M thirion ne tempère pas les propos de MJ Challamel. Merci beaucoup pour la précision. :smile:

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, faire le 5/10/15 avec bébé dans la chambre, c’est invivable… Nous on le fait dormir dans (hum) la salle de bain. Ce week-end, j’étais en vadrouille avec mon fils, qui a de ce fait re-dormi avec moi et tété 5 fois par nuit. Au retour, une nuit de 5/10/15 un peu dure et depuis hier il refait ses nuits en mieux même! De 20h30 à 6h…

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, @ la poule @ Opale : merci de vos encouragements :grin: !! Elle accepte de plus en plus la tétine ce qui permet de sauter quelques tétées … Vendredi, je suis allée faire une soirée entre copines et son papa a réussi à lui donner un biberon qu’elle a très bien bu et elle a merveilleusement bien dormi … Bien sur, elle ne prend pas de bib quand je suis là (même cachée…). Je vais essayer la soupe pour le diner et sinon elle ira dormir dans le salon !!!

    Répondre

    bigouNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle,

    Il est vrai qu’on a fait un peu le tour de la question ;-) mais je trouve quand même difficile de défendre une méthode d’endormissement en avouant qu’on ne le supporte pas devant nos yeux…je ne pense pas en terme de mauvaises/bonnes mères, je n’aime pas ces qualifications trop simplistes, mais j’ai du mal avec le principe d’isoler son enfant sans l’écouter, 15 minutes de pleurs c’est beaucoup..surtout dans la perspective d’un petit qui ne sait pas quand et si on revient.

    Répondre

    CarolineNo Gravatar a répondu :

    J’en rajoute un peu pour appuyer Bigou… Ce qui me gêne dans toute cette discussion c’est que certaines ont l’air de sous-entendre que le 5-10-15 est quelque chose qu’on applique tout à fait facilement, une sorte de méthode simple, rationnelle et miracle pour faire dormir les bébés… mais je trouve cette méthode vraiment dure, si on se met un peu à la place du bébé… Je me demande aussi à quoi ça sert de cododoter, de materner puis, d’un coup, une fois qu’on a décidé que les nuits sans sommeil ça suffit, de passer d’un extrême à l’autre et de laisser hurler son bambin tout seul dans le noir. Il ne sait pas, lui, que cela ne va durer « que » 5 mn ou 10, ou 15… Je comprends tout à fait, pour le vivre en ce moment avec mon BB de 2 mois que le manque de sommeil est épuisant et n’a rien de tel pour vous saper le moral et que, au bout d’un moment, on n’en puisse plus et qu’on commence à raisonner en « C’est lui ou moi ». Cela dit, n’y aurait-il pas un juste milieu, par exemple commencer par essayer d’espacer un peu les têtées en introduisant du lait artificiel ou en donnant de temps en temps une tétine, avant de soumettre son BB de but en blanc à cette méthode à l’intitulé très rationnel mais pour le moins brutale? (A.Solther développe longuement dans ses livres les conséquences néfastes sur l’estime de soi des BB qu’il y a à les faire pleurer seuls… On y croit ou pas mais je suis assez convaincue, personnellement. Voir aussi Grandsenne ou Dogdson, qui la rejoignent..)
    Cela dit, je sens que je vais m’attirer les foudres de certaines qui me semblent très susceptibles sur le sujet (un peu de mauvaise conscience, peut être?), mais bon, je pense qu’on peut aussi avoir des avis différents et les exprimer, c’est ça l’intérêt d’un forum, alors excusez moi si j’en heurte quelques-unes..

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, le 5-10-15, il faut l’utiliser avec pondération à mon avis et selon les réactions du bébé.
    Pour ma fille, elle a très peu pleuré et j’étais toujours à côté d’elle pour la soutenir, pour lui faire comprendre que nous étions là.
    Il n’y a rien eu de brutal et aujourd’hui, elle tète 2 fois la nuit et nous sommes toutes les deux plus reposées le matin, de toute façon, reprenant le boulot dans 3 semaines, j’aurai pas pu tenir à ce rythme là !
    Je pense qu’il n’y a pas de conséquences néfastes si l’on fait sentir à l’enfant que nous sommes présents et si le bébé, bien entendu, ne pleure pas pendant des heures !!
    Chaque enfant est différent de toute façon, là où je te rejoins, c’est qu’il ne faut pas laisser pleurer le bébé seul pendant trop longtemps et il faut aussi amener les choses en douceur; c’est sûr que si tu changes d’un coup les habitudes, le bébé ne va rien comprendre.
    C’est important aussi pour la maman qui allaite à la demande depuis plusieurs mois de retrouver des nuits un peu plus reposantes pour être fraîche et dispo pour son bébé la journée.
    Aujourd’hui, pour nous, maman et bébé sont beaucoup plus zen et ça fait un bien fou après plusieurs mois de nuits agitées !! :grin: :grin:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, je te rassure, j’ai un petit garçon qui a fait ses nuits tout seul, tranquillou, qui a réglé tout seul ses tétées à son rythme etc. Mais je ne supporte pas de l’entendre pleurer, ça me fend le coeur. Du coup, j’ai un mal fou à le coucher pour qu’il fasse des siestes et je suis inquiète car il dort peu dans la journée (aujourd’hui peut-être 1h30 en tout !). Le 5-10-15 m’aide à accepter qu’il pleure un peu et qu’il s’endorme. Globalement, j’ai rarement la possibilité d’aller voir mon petit bout une seconde fois. En général, il s’endort en moins de 10 minutes.

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, le mien ne dort que 15/30 minutes une ou deux fois dans la journée… Et re-tète une fois dans la nuit depuis quelques jours. Il n’y a pas de science exacte, il y a juste des parents fatigués…

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, c’est pas un forum, c’est un blog… De plus, si tu as une technique miracle pour faire prendre au bébé un biberon de lait en poudre alors qu’il ne veut que le contact de la peau de sa mère, tu me fais signe :roll:

    Répondre

    bigouNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle,
    Oui, mais le but du blog est quand même que ce soit interactif, non? ;-) Il y a des sujets qui font parler plus que d’autres, ce n’est pas forcément négatif..

    Répondre

    CarolineNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, t’es vachement agressive sur ce sujet, je suis un peu déçue car à lire ton blog je te pensais plus ouverte d’esprit…

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, je pense être ouverte oui. Ce sont des tournures de phrases que je lis ici ou là et « certaines » leçons que « certaines » donnent sur le sujet qui bizarrement me rendent beaucoup moins zen.

    Répondre

    SuzieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Ben, je crois qu’il n’y en a pas malheureusement. Je suis passée par là et ma soeur aussi. Ma soeur s’est résignée à allaiter jusqu’au sevrage complet de son fils (mais à l’époque elle ne travaillais pas)… Quant moi, deux tétées par jour le matin et le soir et le reste du temps du lait à la petite cuillère !! ou des petits suisses de lait infantile, jusqu’à la diversification. Courage, tu trouveras une solution pour ton petit bout… et puis peut-être qu’il va finir par l’accepter le bib… ;-)

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Suzie, ben le souci avec le sein, c’est que j’ai du mal à savoir s’il m’appelle parce qu’il a faim ou parce qu’il veut du contact… Mais bon, pas de stress, je sais qu’à 18 ans il fera ses nuits! Et puis je connais une certaine Poule qui en a vachement plus chié ;-)

    Répondre

  56. Courage
    de toute façon il n’y a pas de mère parfaite et quoi qu’on fasse a un moment ou a un autre nos enfants aurons des reproches a nous faire.

    Répondre

    CarolineNo Gravatar a répondu :

    @corinne, C’est vrai, mais avec des raisonnements comme ça, on peut aller un peu loin, non?

    Répondre

    corinneNo Gravatar a répondu :

    @Caroline,
    c’est pour détendre l’atmosphère et je pense que si justement on se pose toutes ses questions c’est qu’on cherche a faire pour le mieux.
    Mais se qu’il y a de mieux on le sais pas de suite cela dépend de chaque enfant et du moment.
    Sur mes trois loulous, il n’y en a pas deux qui on le même sommeil, j’ai du ‘adapter car se qui marché pour l’un n’allez par pour l’autre mais pour le découvrir il a fallu tester d’abord.
    après je parle pas des cas extrêmes bien

    le 5- 10- 15 j’ai jamais réussi chez moi c’est plutôt le 2-3-4 je n’aime pas entendre un bébé pleurer après il y a pleure, râle et les enfants qui chante pour s’endormir un peu comme une berceuse,

    Répondre

    CarolineNo Gravatar a répondu :

    @corinne, tout à fait, tu as vraiment raison de soulever qu’on veut souvent un peu trop être parfaites ce qui génère parfois du stress inutile, mais je rappelais juste qu’il y a un juste milieu aussi car j’ai aussi des copines qui poussent ce raisonnement assez loin et font passer leur intérêt d’abord au détriment du BB, du genre s’il se lève à 6h je le laisse pleurer jusqu’à 7 car j’ai besoin de dormir, en disant que de tout de manière il ne s’en souviendra pas plus tard, qu’on fait au mieux, que chercher à tout prix la perfection est exagéré etc…

    Répondre

  57. @Catwoman
    on est bien d’accord, tu as interprété :mrgreen: .
    Exprimer une opinion forgée à partir de mes lectures sur le sujet , au delà de mon ressenti personnel, est très différent d’accuser ou de juger, comme dans la façon dont tu as reformulé mes propos.

    et tu as zappé la plus grande partie de ma phrase « en d’autres temps , d’autres lieux, ne porte pas de nom…. » pour te concentrer sur la seule fin. Jamais je n’ai dit que l’hni allait de soi (c’est toi qui l’a dit :grin: ). Je ne parle que des termes pompeux que nous sommes obligés d’inventer pour designer ces « méthodes », qui en plus, n’en sont pas ….

    Répondre

  58. oula ça s’emporte sur le sommeil :mrgreen: . Perso c’est le sommeil qui m’emporte ou en tous cas j’aimerais :mrgreen:
    Laisser pleurer, je ne peux pas mais bon sang qu’est-ce que je voudrais pouvoir :roll: . Non parce que 29 mois (oui oui un de plus) sans AUCUNE nuit complète (merci Boubou de 29 mois justement :lol: et merci Cacahouète de 9 mois), ben je vous jure que c’est super dur pour le physique et le mental/moral. Alors certes j’assume mon choix de ne pas laisser pleurer, mais ça me coûte! Et certains jours, comme la poule, ma patience reste très limitée :twisted:
    Et alors sortir que les allaitements nocturnes en cododo on ne s’en souvient pas alors là, je me roule par terre de rire (la poule, il manque un smiley!). Soit j’ai une excellente mémoire nocturne, soit finalement c’est peut-être un chouia fatiguant quand même :mrgreen: .
    Bref, on fait ce qu’on peut comme on peut et pour le mieux. Et le mieux, je crois que c’est ce qui convient à l’ensemble de la famille, père et fratrie compris. Amen!

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @chaponne et aux autres, si si je vous assure que le matin, je ne sais pas si mon bébé a tété 1, 2 ou 3 fois. Si c’est plus (mais c’est rarement le cas, seulement lors poussée de croissance, rhume, canicule…) je me trouve effectivement « fatiguée de ma nuit ». Je ne regarde pas le réveil lors des tétées (le jour non plus), je n’allume pas la lumière, je soulève juste la chemise de nuit si je l’avais rabaissée la tétée d’avant. Parfois je lui retire le sein de la bouche si elle ne le lâche pas d’elle même en fin de tétée. Au fait, je me réveille à peine, je ne suis même pas sûre d’ouvrir un oeil pour allaiter la nuit. Avec les aînés, j’ai pratiqué ainsi pendant près de deux ans, même s’il n’y avait à la fin plus qu’une tétée. Puis le papa a pris le relais pour sevrer mon bambin de cette tétée là et du cododo, progressivement et en douceur, en l’accompagnant dans son sommeil dans son nouveau lit de grand.
    Les pédo-endocrinologues ont montrés que le cycle circadien hormonal se met en place autour de 3 à 6 ans. Les réveils nocturnes avant cet âge me semble donc normaux (comme les pipis au lit)

    Répondre

    sapristiiNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, dans mes bras chaponne !!! ici aussi zéro nuit complète depuis 20 mois et des poussières. je dirais presque que je me suis faite à la situation depuis que je l’accepte plutôt que de lutter contre. le manque de sommeil, les nuit hachées font désormais partie de mon quotidien et je ne suis ni plus ni moins fatiguée qu’avant la naissance de ma fille. je fais un peu l’autruche quant à l’issue de cet allaitement longue durée. et je ne me pose même plus la question de savoir si la fin de l’allaitement rimera avec des nuits complètes.
    résignée ,je vous dis…
    Béatrice m’avait donné une lueur d’espoir quand elle écrivait que son p’tit mec n°4 commençait à faire ses nuits vers 20 mois, mais chez nous c’est pas encore ça !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @sapristii, ah copine de manque de sommeil prolongé, on est bonnes pour s’engager dans l’armée :mrgreen: .
    L’allaitement de mon Boubou s’est arrêté à ses 11 mois (il a arrêté, il a ptet senti que j’étais enceinte, je ne sais pas, moi je ne le savais pas encore) et depuis, pas de « faisage de nuits ». POur lui, il n’y a pas eu de lien, il est inquiet et a besoin d’être rassuré.
    Comme toi, nous avons fini par accepter la situation et effectivement, quand on ne perd plus d’énergie à se débattre avec quelquechose contre lequel on ne peut rien faire, et bien, c’est moins fatiguant! D’autant que les réveils du premier sont très souvent gérés par Chapon.
    POur ma part, ma cacahouète a repris le flambeau familial!
    Et le tout sans caféine! :mrgreen:

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @sapristii, P’tit Mec N°3 s’est réveillé TOUTES LES NUITS à 2h30 du mat jusqu’à 2 ans 1/2 :evil: :evil: :mrgreen:

    Répondre

    sapristiiNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, punaise si ma poulette est de la même eau, ça voudrait dire encore 9 mois de nuits m*rdiques à patienter !
    et après ça, tu t’es aventurée à un p’tit mec n°4, ça force le respect !

    et comment c’est venu, ce faisage de nuit ? déclic ? transition douce ? saperlipopette j’aimerais bien comprendre ce phénomène !

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @sapristii, C’est venu très lentement, et à 11 ans, P’tit Mec N°3 n’est toujours pas à l’aise avec le sommeil (il n’arrive pas à s’endormir et à dormir seul dans une pièce par exemple)
    P’tit Mec N°4 est arrivé 10 ans après …. et j’ai refusé de me prendre la tête et d’écouter qui que ce soit sauf MOI :mrgreen: !!!

    Répondre

  59. @ toutes
    si je peux apporter ma modeste contribution à tous ces comm’ déchainés!!!
    il me semble que l’histoire des nuits + allaitements c’est un sujet à part! parce que comme vous le savez si bien allaiter c’est + que nourrir son enfant, qu’il existe entre nous et le BB (petit ou grand) un lien charnel très fort!
    et que dc mon idée c’est: continuer à allaiter A LA DEMANDE de son enfant surtout la nuit + que 3 mois ça peut devenir éprouvant! autant certaines le vivent bien, autant (et j’en fait parti le vive mal!)…. et bin mm en cododo donner un bib allongé a coté de son BB c bcp moins éprouvant que le sein, ça demande moins d’effort physique: c’est juste MON avis!
    je dis ça car ma fille qui à 5 mois, (j’avais écrit un comm’ ds je sais plus quel article), bin elle a fini par téter entre 30 et 40 fois/24h! j’ai vraiment pété un plomb! et pourtant je l’avais écouté, bin ct plus possible pour moi (jt l’ombre de moi mm)….. et donc bin aprés etre reveu à 10 tétée/24h, avoir introduit la sucette, puis qd elle a accepté des bib de lait (en poudre pas le mien), bin on est super heureuse toutes les 2: on doit avoir 1 à 2 tetée la journée (des solides aussi) et une tetée de nuit, elle dort à coté de moi et si elle a trop faim, hop un bib (je précise tout est prêt au bout du lit!;-)) bin elle dort bam 3h d’affilé!
    bin c le jour et la nuit pour nous tous,on est tellement bien tous maintenant et tout ça pour dire que forcement elle a pas bien été d’accord pdt 10 jours, avec mes changement…qu’elle a bcp pleuré! Bin tantpis! car ct ça ou ne plus avoir de mère!
    et pourtant j’aime pas les méthodes, laisser pleurer les enfants, 5 minutes c deja trop… et pourtant je dirai pas combien elle a pleuré en tout! ;-)
    moi aussi avant d’avoir ma fille (ma 2eme), j’étais « contre » laisser pleurer, je trouve encore que + de 30 mn ça doit etre nocif pour le cerveau…
    Mais bon tous les enfants SONT DIFFERENTS!
    et l’histoire des « parents qui restent zen face aux pleurs »: faudrait connaitre le contexte aussi! car qd ma fille hurlait pdt 10 minutes « en public » bin je restais zen! on s’habitue à tout!
    je ne suis pas un monstre! et aujourd’hui tout va bien. et je dors presque 7h la nuit ça change tout!
    ça je trouve que pour ça l’allaitement c’est compliqué! après un certain âge!

    Répondre

  60. ah oui j’ai oublié de dire: mon histoire que je prefere le bib par rapport au sein la nuit, c que qd elle boit le bib, deja 120 ml (au sein chez moi pour avoir ça faut qu’elle boive 3h!) bin elle boit ça en 5 à 10 minutes puis après bien remplie elle s’endort! desfois elle reprend le sein, mais pour tétouiller 1 mn, puis hop elle dort, je me met à l’opposé dans le lit et dodo pénarde pour le reste de la nuit!
    au sein ct tétouille toutes les 1h pdt 30 mn etc… j’en pouvais plus!

    Répondre

  61. je suis assez étonnée à la lecture de vos commentaires, notamment sur les différences énormes des bébés cododotant avec leur maman allaitantes. Ma dernière (6 mois début de diversif) peut tenir 6/7 heures en dormant à 15 cm du sein et ce depuis qu’elle a 2 semaines. Par contre si je la met à l’autre bout du lit, elle réclame beaucoup plus souvent. Depuis qu’elle sait se retourner, je la met sur le ventre sur son matelas side-bed et fini de l’endormir en la vibrant après une longue tétée. Elle peut dormir comme ça 5/8 h d’affilée. Avec les aînés non plus je n’ai jamais eu autant de tétées que vous le décrivez.
    Je suis désagréablement surprise ; je pensais que le co-sleeping pouvait convenir à beaucoup de maman-bébé. Je crois qu’il nous faudra plusieurs années pour réapprendre comment accompagner harmonieusement le sommeil de nos bébés et enfants après plusieurs générations de pratiques inadéquates…

    Répondre

    Nath a répondu :

    @percidinae, Effectivement, votre pratique me semble inadequate :mrgreen: : mon bebe du meme age dors a cote de moi dans son berceau, allaite 100%, 11 heures d’affiles, sans pleurer et sans tetine.

    Poule, je pense qu’il est plus que temps pour un nouveau post !! Tu travailles trop ;-)

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @percidinae, ma cacahouète commence la nuit dans son lit et à son premier réveil pour téter (entre 45 minutes et 4h après la mise au lit et la dernière tétée du soir), elle atterrit dans notre lit, et bien cela ne l’empêche pas de téter toutes les 2h voire toutes les heures et pourtant mon sein est à 15cm. C’est Chapon qui est relégué à l’autre bout du lit et effectivement lui dort bien, pas moi. Comme quoi les généralités ne valent que pour celui qui les énonce :mrgreen:

    Répondre

  62. Pour revenir au sujet initial :mrgreen: : j’ai reçu le mag de la CAF avec un article « pour que les enfants mangent de tout » (ou un truc du genre). Petit déj de Pouss2 : tétée, gaufres maison et kiwais (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kiwai). Je ne sais pas si c’est qu’ils avaient en tête mais c’est varié :mrgreen:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, « kiwais » : quésako ce truc :?: :?:
    Miam pour la gaufre maison avec du caramel au beurre salé liquide ! :grin:
    Ah non, j’ai encore 10 kilos de ma grossesse à perdre, j’avais un peu oublié, d’autant que je ne suis pas certaine de rentrer dans mes fringues de boulot alors pour la gaufre, c’est pas raisonnable … :sad: :sad:

    Répondre

  63. Pour continuer sur le sujet du sommeil, je trouve comme la poule qu’on finit par se gêner. J’ai cododoté avec ma fille jusqu’à… avant-hier. Et samedi, pour sa première nuit dans sa chambre elle a dormi de 19h30 à 5h30 sans réveil. ça n’était jamais arrivé ! Bon la nuit d’après y a eu 2 réveils mais ça va quand même, je revis !

    Répondre

  64. Un petit mot parce que je suis un peu peinée du débat 5-10-15 qui a pris une grande part des commentaires de ce billet et qui vire un peu à la guerre des tranchées alors qu’en plus ça n’a pas grand rapport avec la choucroute. Je crois que nous vivons dans une société à laquelle nos enfants ne sont pas adaptés, puisque nous valorisons et sommes habitués à un sommeil de très grande qualité (et le paradoxe c’est que beaucoup d’entre nous n’arrivent pas à dormir !). Historiquement, les hommes étaient sans doute habitués à dormir en groupe et à se réveiller souvent (surtout dans des conditions primitives où on craint des prédateurs), donc donner x tétées/câlins par nuit ne devait pas changer grand chose. Nous devons donc maintenant trouver un moyen de réconcilier notre vie d’occidentaux du XXIème siècle avec la réalité biologique de nos enfants. Je ne crois pas qu’il y ait pour cela de recette miracle, et je sais pour l’avoir vécu (et le vivre encore certaines nuits) que le manque de sommeil et le sommeil « vendée globe » (par tranches de 30 min) peuvent être extrêmement difficiles à supporter, même si nous ne sommes pas tous également équipés par la nature pour y survivre. J’ai l’impression qu’ici chacune essaie de trouver à chaque instant la solution qui convienne le mieux à toute sa famille (car -pour l’avoir vécu aussi- je sais que le manque de sommeil peut avoir des répercussions douloureuses sur le couple et sur les autres enfants). Je pense qu’ici personne ne prêche une application immédiate et rigide du fameux 5-10-15, ce qui est effectivement d’une grande violence pour l’enfant. Par contre, je crois qu’un enfant peut à certains moments pleurer un peu pour s’endormir/se rendormir sans être irrémédiablement traumatisé. Il me semble que le plus important est d’être à l’écoute de chacun pour repérer à quel moment l’enfant est prêt à passer un cap ou pas, et de s’adapter à la situation.
    Bref j’aimerais qu’on arrête de parler de ce sujet ici car la discussion tourne en rond et l’agressivité pointe, ce qui n’amène plus à grand chose de constructif. Une des difficultés d’avoir un enfant qui vous réveille la nuit, c’est que c’est vécu comme une anomalie dans notre société (et sous-entendu une conséquence de l’incompétence parentale). Les guéguerres entre parents pompent de l’énergie qui serait mieux employée ailleurs… Je souhaite beaucoup de courage et de patience à tous ceux qui ne dorment pas et j’espère que chacun trouvera le compromis qui fonctionnera le mieux pour sa famille. En attendant les commentaires sur ce billet sont bienvenus à condition qu’ils parlent de bouffe :grin:

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Oups, pardon :oops: :oops: :oops: :oops: (cf comm plus haut)

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, ben se bouffer le foie ça compte non?? :mrgreen: :lol: , OK je :arrow:

    Répondre

    SuzieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Ah, merci ! :roll:

    Répondre

  65. Bon, d’accord avec la Poule, chacun fait de son mieux ici, chez les Poulettes alors restons zen ;-) ;-) ;-)
    Bon, je relance le débat sur la bouffe; sujet : comment introduire le gluten pour un ‘tit bibou de 6 mois à qui je donne des purées de légumes et compotes maison et bio ?
    Un peu de céréales peut être que je pourrai rajouter dans mes ‘tits plats maison ??
    Vos expériences et idées sur la question sont les bienvenues !!

    Répondre

    margottonNo Gravatar a répondu :

    @Opale, tu peux introduire du pain, non? (je ne sais plus à quel âge cela s’introduit)
    un quignon de pain par exemple.
    ou bien, peut être, des pâtes sans oeufs.

    tu peux peut-être aussi cuisiner quelque chose à ton enfant avec de la farine qui a du gluten. (désolée, je n’ai pas de recette…)

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @margotton, quignon de pain, c’est un peu tôt car pas de dents pour l’instant ! :mrgreen:

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Opale, au Québec, la diversification commence par les céréales, bien avant légumes et fruits (attention pas les corn flakes hein, la version blédine). On commence par le riz, l’orge puis l’avoine et ensuite soja et blé. Ces fécules de céréales sont mélangées soit au lait maternel, soit au lait maternisé, soit simplemetn à de l’eau (beurk beurk avec juste de l’eau). J’ai fait comme ça pour les deux, autant Boubou a adoré, autant Cacaouhète était moyennement enthousiaste. Une fois que he me suis assurée que le gluten ne posait pas problème, je lui ai donné des quignons de pain et elle adore.
    Sinon, je lui ajoute aussi parfois de ces fécules de céréales dans ses purées (à condition qu’elles soient assez liquides), quand il n’y a pas de pommes de terre bien sûr, sinon c’est un peu pouf-pouf.
    Cacahouète a 9 mois et les pâtes ce n’est pas ça du tout, elle me les recrache plus ou moins gentiment :mrgreen: .

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, moi ça m’intrigue ces céréales infantiles, j’arrive pas à comprendre comment c’est fait (et quand je lis la composition ça me donne pas envie d’acheter :roll: ). Je me suis même un peu pris le bec ( :mrgreen: ) avec mes parents qui voulait donner des céréales à Pouss2 pour qu’il dorme la nuit ; finalement on s’est mis d’accord sur une banane (et il a pas mieux dormi :roll: ).

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, j’achète que des bio, donc dedans, ya juste de la céréale en question et un ajout en fer (ils préconise de donner les céréales à partir de 6 mois car le bébé allaité a épuisé ses réserves ev fer). Ya strictement rien d’autre. Maintenant la façon dont s’est fait je ne sais pas, c’est moulu? :mrgreen:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, j’avais envie d’essayer les fécules de céréales dans les purées ou mélangées à mon lait,c’est vrai que c’est pour commencer cela me semble bien.
    Pour les pâtes que tu donnes à ta Cacaouhète, quelle genre de pâtes ? Pour ma fille, c’est peut être un peu trop tôt car elle a que 6 mois :?:

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @Opale, pour les pâtes j’ai essayé vermicelle, pâtes normales ultra cuites (donc pateuses beurk), rien de concluant, mais elle n’a que 9 mois, elle ne semble pas prête pour ça.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, hi hi Pouss2 (qui a le même âge) s’enfile des penne rigate sans sourciller, et l’autre jour a descendu une plaque de ravioles de Romans :mrgreen: Comme quoi ils sont tous différents :lol:

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, c’est clair et c’Est tant mieux, comme ça même au 5ème on découvre encore plein de choses :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, tu peux mélanger des vermicelles (genre pâtes à potage) ou de la semoule (genre couscous) à sa purée, ça fera un peu de relief mais pas de risque de fausse route si elle n’a pas l’habitude des morceaux. Et y a pas besoin de dent pour attaquer un bout de pain : la bave corrosive suffit :mrgreen:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, bonne idée pour les vermicelles ou la semoule car j’avais un peu peur pour les risque de fausse route, c’est tout fin, ça devrait bien passer en effet.
    Je ne savais pas pour le bout de pain, que sans dents c’était possible !

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @Opale, sinon, le fonio c’est des grains encore plus petits

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @percidinae, ou le quinoa, Cacahouète adore le quinoa

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @chaponne, encore sans gluten ! (ce qui n’empêche pas d’en donner hein, juste ça répond pas à la question :lol: )
    Je connaissais pas le fonio, vais me coucher moins bête tiens :mrgreen:

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, j’adore ça, j’en ai mangé en Afrique pour la première fois et à l’époque c’était très difficile d’en trouver en France. Maintenant c’est un peu plus répandu mais ça reste quand même assez rare !

    Répondre

    chaponne a répondu :

    @La poule pondeuse, oui oui je sais, juste que je me « conforme » aux recommendations d’ici, à 6 mois on commence par des céréales sans gluten puis par celles avec gluten ;-)

    Répondre

    AsiaNo Gravatar a répondu :

    @Opale, il y a aussi les flocons d’avoine, dans du lait ou meme de l’eau (berk). tu peux passer quelques secondes au micro-ondes pour que les flocons ramolissent.
    j’en ajoute aussi aux legumes pour epaissir un peu.

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @Opale, chez nous, on aime donner au tout petit des galettes de riz (sans sel et bio c’est encore mieux) et on attend un peu pour le pain (7/8 mois).

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, je plussoie pour les galettes de riz : ici elles ont eu beaucoup de succès !

    et je confirme que pour le pain, pas besoin d’attendre les dents ! ni pour la nourriture solide d’ailleurs, heureusement qu’on ne les a pas attendues, parce qu’elles n’étaient pas en avance !!!

    côté « céréales » j’ai fait exactement comme proposé par la poule. on a donné aussi assez vite du quinoa que la puce aime beaucoup (même si c’est pas une céréale).

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, je confirme pour les galettes de riz, mais Opale demandait comment introduire le gluten… qu’il n’y a pas dans le riz ;-)

    Répondre

    chaponne a répondu :

    je suis nounouille, j’avais oublié les galettes de riz, Boubou avait adoré, bon j’ajoute à la liste d’épicerie!

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @ toutes les Poulettes : merci pour vos idées, y’a plus qu’à mettre en pratique !
    Bonne journée ;-) ;-)

    Répondre

    OlympeNo Gravatar a répondu :

    @Opale, Je n’ai pas encore lu toutes les réponses mais ici, j’ai commencé par la crème de riz ajoutée à du LM ou de la soupe. Sinon, en effet, il y a les céréales en flocons (bio ici…) type Holle sans gluten. J’ignore quel est le traitement des céréales pour donner cette texture, mais la liste des ingrédients est claire : céréales, seulement céréales.

    Répondre

  66. @La Poule: je ne sais pas si c’est le nombre d’enfants qui nous pousse vers ce type d’alimentation ou l’enfant lui-même, mais ma troisième n’a pas connu les purées. Elle a tout de suite mangé à la table avec nous, dès l’âge de 5 1/2 mois.

    Pour ma quatrième, allez savoir ce qui m’a pris mais la saison des récoltes m’a incitée à faire des purées maisons! Elle a maintenant cinq mois et je commence à lui donner des petits morceaux de bananes! ;)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Madame Unetelle, je pense qu’il y a quand même un côté nombre d’enfant : on relativise plus facilement les conseils et les dogmes et on cherche autant que possible à se simplifier la vie non ?

    Répondre

  67. Pour causer « expériences de bouffe avec mon tout petit », mon chaton de 9 mois et demi me signifie (bien que n’ayant pas de dents) depuis ce week-end qu’il ne veut plus de purée.
    Jusqu’ici, il mangeait un peu de morceaux comme nous et beaucoup de purée pour apaiser la faim (et – j’avoue – pour que le déjeuner ne s’étire pas jusqu’à 15h). Désormais, il refuse le mixé à la purée et veut des morceaux, des morceaux, toujours plus de morceaux !
    C’est un véritable massacre pour la chaise haute, le sol, les vêtements (et je ne m’étendrais pas sur les croûtes de courgette dans les oreilles, les cheveux ou les sourcils…) mais c’est un bonheur de le voir tellement satisfait !
    En revanche, je me demande comment je vais négocier ça avec la nounou…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, franchement je crois que c’est à la nounou de s’adapter ! Si tu ne veux pas de bazar chez toi tu ne deviens pas ass mat :mrgreen: Même si 1. il n’est pas impossible que ton chaton accepte des purées chez elle dont il ne veut plus chez toi et 2. bien sûr il vaut mieux toujours prendre des gants avec la nounou.

    Répondre

  68. je tombe sur votre page par hasard recherchant des renseignements sur les gallinacées ;-) et là votre post m’a fait rire perso je suis une poule pondeuse avec 5 poussins. que d’angoisse ses repas et quelle technicité nombre de cuillères pesée des aliments etc… pourquoi faire compliqué se nourrir est un besoin naturel comme aller faire pipi ou dormir explique t-on à un enfant comment pousser ou fermer ses paupières ben non alors pourquoi ne pas lui faire confiance quand il s’agit de manger. avant de se manger la nourriture ça se respire ça se tripatouille ça se fourre dans tous les endroits ça s’écrase dans les doigts en faisant un drôle de bruit et puis ça peut aussi aller dans la bouche mais chacun à son rythme, mes poussins tous allaités pendant tres tres longtemps mangeaient tout seul de tout entre 12 mois et 16 mois sans que j’ai calculé quoique ce soit et je n’ai jamais obligé un enfant à manger un aliment ni à finir son assiette. c’est magique de voir un petit bout découvrir la courgette ou les pèches.
    pour les maniaques du dessous de la chaise haute mettez une protection type sac plastique poubelle ou peinture et à la fin de repas hop on secoue on rince . laissez aux enfants le temps d’apprendre à manger avec les doigts puis avec la cuillère ne les gavez pas sous prétexte que ça en mets partout et vive les croutes de courgette dans les oreilles comme dit Olympe .
    bonne continuation pour votre blog et votre famille poussin »

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @bertouille, hé hé je vois régulièrement des gens arriver ici avec des mots clés de poules, contente de voir qu’il y en a qui sont quand même contents :mrgreen:
    J’aime beaucoup votre approche en tout cas !

    Répondre

  69. je voudrais rajouter si vous le permettez ,pour les mamans d’enfants allergiques (dont je fais partie) 2 sites spécialisés
    http://www.cicbaa.org et http://www.afpral.asso.fr.

    merci

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @bertouille, super intéressant !

    Répondre

  70. Je dois l’avouer, je n’ai pas lu tous les commentaires… Je suis tout à fait d’accord avec toi, juste deux choses à suggérer: il y a des signes quand un enfant est prêt à commencer les solides, comme tu l’as dis il y a le fait de guetter les assiettes, de vouloir attraper la nourriture que nous les parents mangeons, et il y a aussi le fait que le bébé se tient assis tout seul. Tous ces signes nous font comprendre que « l’intérieur » de bébé est à présent imperméable, et que les aliments ingurgités seront mieux assimilés (et que les muqueuses sont mieux à même de trier ce qui doit être absorbé par l’organisme). Je simplifie hein.

    Et sinon, un super bouquin sur le sujet pour bien dédramatiser toutes ces mises-en-scènes autour de la diversification: Mon enfant ne mange pas du Dr Carloz Gonzalez

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @deedeen, en fait Pouss2 ne tenait pas bien assis quand on a commencé, mais il était très demandeur et ça ne s’est pas démenti depuis.

    Répondre

  71. Témoignages wanted :razz:
    La diversification a été commencée il y a 3 semaines et le Poussinnet a maintenant 7 mois. En revanche, j’ai besoin de convaincre mon entourage que la diversification par les solides
    1/ ne va pas provoquer la mort par étouffement,
    2/ a de réelles avantages pour le bébé par rapport à la diversification classique.
    J’ai bien relu le billet et les messages. Si vous avez d’autres arguments/expériences, je suis intéressée. Merci !

    Sinon, l’apparition d’eczema a été contemporaine du début de la diversification :sad:

    Répondre

    OlympeNo Gravatar a répondu :

    @rysy, heu… mon commentaire suivant, le n°72 est en fait une réponse… :roll:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, alors je n’ai pas de preuve formelle de ce que j’avance, mais il a été prouvé qu’un bébé nourri au sein apprend mieux à écouter sa satiété qu’un bébé nourri au biberon, même si c’est un biberon de lait maternel, puisqu’il contrôle parfaitement la quantité qu’il prend. Il semblerait logique que ce soit pareil pour les solides : entre la purée qui passe toute seule (et le parent qui insiste pour finir le bol/petit pot) et les morceaux qu’il picore lui-même, la 2ème option va dans le sens d’un meilleur respect des sensations alimentaires. L’obésité étant un des problèmes de santé majeurs du XXIème siècle (pour les pays industrialisés s’entend), ça ne me semble pas négligeable. Je pense aussi que ça doit développer les mâchoires et la motricité fine (pour attraper les morceaux). Mais je ne connais pas d’étude qui montre ça.

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, par rapport à la satiété, j’ai lu ça plusieurs fois et ça me semble tout à fait logique. Maintenant, je pense qu’il faut quand même grandement relativiser.

    J’imagine qu’un bébé doit aussi savoir exprimer qu’il a terminé son biberon, non ? En tous cas au niveau de l’allaitement, ce n’est pas toujours aussi clair non plus. Par exemple, il y a au départ le bébé qui s’endort un peu trop vite au sein et qu’il faut chatouiller pendant la tétée pour qu’il prenne un peu plus. Il y a aussi des bébés qui, trop habitués à avoir du lait qui coule à flot du fait d’un réflexe d’éjection fort, vont trop vite lâcher l’affaire quand le lait coule moins vite et ainsi rater le lait plus gras de fin de tétée. Ou encore, le bébé un peu plus grand qui lâche le sein dès qu’il y a un chat qui passe / une mouche pè… Je vois même encore maintenant, ma fille lâche parfois le sein et commence à partir genre c’est bon j’ai fini et puis juste après quand je lui re-propose le sein, elle reprend :shock: Je veux dire même avec l’allaitement, il arrive qu’on soit obligée d’encourager bébé à prendre un peu plus, le bébé peut aussi un peu se rater dans l’écoute de sa satiété.

    Avec la diversification, je pense que c’est un peu pareil. Je confirme qu’un bébé aux petits pots sait très bien exprimer quand il n’en veut plus :mrgreen: Et pareil je confirme que de temps en temps ça vaut le coup d’insister un peu.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, bien sûr qu’il faut relativiser, je disais juste ça pour aider rysy à trouver des arguments :mrgreen:
    Très loin de moi l’idée de suggérer que tous les enfants nourris au bib et aux petits pots sont des obèses en puissance gavés passivement par des parents obnubilés ;-)
    Ceci dit pour l’allaitement on sait qu’un bébé peut être au sein sans boire de lait ; de la même façon il peut jouer avec de la nourriture sans en manger. Bien sûr il peut aussi recracher ce qu’on lui colle dans le bec et qu’il ne veut pas ;-)

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    Merci pour tous ces arguments ! L’acceptation de cette méthode avance dans le bon sens :razz:

    La Poule, pour la motricité, observer le gamin est super parlant, je peux remarquer qu’il attrape de mieux en mieux les quartiers de pomme pourtant bien glissants. Les progrès sont visibles en quelques semaines. Pour les allergènes, je serais bien un peu moins attentive mais, … disons que notre bébé a deux parents :mrgreen:

    Catwoman, pour ma part, quand le Poussinnet se « débranche » ou arrête de manger ses légumes, je me dis qu’il y aura dans quelques heures un autre repas. C’est comme ça que je le sens.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, moi j’avoue que j’insiste un peu si c’est pour le repas du soir, toujours soucieuse pour ma nuit :mrgreen: (surtout avec Pouss2 qui n’est pas un super dormeur, avec Pouss1 on a vu que ça ne changeait strictement rien à son -plutôt bon- sommeil, donc vite lâché l’affaire : il va se coucher avec 1/2 yaourt dans le ventre si ça lui chante)

    Répondre

  72. Ici, le meilleur argument a été le constat direct et incontestable (par ma BM… :mrgreen: ) que mon petit ne s’étouffait pas avec des solides… Et le fait qu’il mange absolument de tout avec un enthousiasme prononcé aidait aussi à ce qu’elle se dise que ça lui convenait.
    Mais ce ne fut pas mince affaire que de tenir, garder le silence et laisser l’expérience parler par elle-même. En tout cas, ça a fonctionné parce que maintenant, elle nous cite en exemple. Elle parle de la « diversification moderne » :lol:

    Sinon, as-tu essayer de ne donner les aliments qu’un par un pendant plusieurs jours avant d’évaluer où en est l’eczéma ? Ici, j’ai cru récemment à de l’eczéma suite à l’introduction du fromage de vache et en fait, sa peau réagit au froid :oops: Comment ça, je m’inquiète pour rien ?…

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    Merci Olympe! Tout ça me rassure. J’ai vraiment besoin de mettre en avant les avantages pour la 1/2 portion (et pas que pour moi).
    Euh moi aussi, je dois m’inquiéter pour rien mais c’est le docteur qui a dit que c’était de l’eczema.:mrgreen: Et non, je dois avouer que je n’ai pas donné les aliments un par un car je donne vraiment ce que nous nous cuisinons. Aïe aïe j’ai tout faux. :smile:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, ici Pouss2 a eu des plaques rouges, diagnostiquées comme étant de l’urticaire par la pédiatre folle qui ne les a même pas vues (lesdites plaques apparaissant et disparaissant de façon imprévisible, elles avaient toutes disparu pour la visite). Ce serait peut-être lié à du thon mangé à la crèche ; ce qui m’épate le plus c’est que Pouss2 a du tester tous les allergènes majeurs (amandes et autres fruits à coque, kiwi, fraises, saumon et j’en passe) et n’a réagi à RIEN. Donc je n’ai pas fait grand chose, de toute façon d’ici 10 ans il n’y aura plus de thon donc le problème se règlera de lui-même :mrgreen:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Olympe
    Alors, j’ai continué la diversification moderne. :razz: En fait, c’est le Poussinnet qui a convaincu tout le monde en montrant ce dont il était capable.
    Pour protéger le sol, j’ai ressorti des grands draps de bain qui filent à la machine dès qu’ils sont sales, je ne suis pas une machine près !
    A priori, il n’avait pas d’eczema en fait. Comme quoi la médecine n’est pas une science exacte. Mon pédiatre m’a même dit que maintenant, sauf antécédents allergiques, on donnait de tout ou presque. « L’art d’accommoder les bébés » vous disiez ?? :mrgreen:
    Du coup, je propose presque tout. En revanche, quelle solution avez-vous trouvée pour le poisson ? Quand je donne un morceau de filet, celui-ci se délite tout de suite et devient de la charpie difficile à prendre.

    Avantage perso qui ne gâche rien, à force de manger lentement de la nourriture plutôt diététique et variée pour ne cuisiner qu’un repas, je pèse moins qu’avant la grossesse. Vive la prévention de l’obésité !!

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @rysy et la Poule : ma fille a quelques petites plaques rouges (juste sur les petites cuisses potelées et pas ailleurs) genre comme des dartres sèches alors je me demande si c’est le froid ou si c’est une allergie (ce que je ne pense pas car pas « d’allergiques » chez nous et elle les a depuis un certain temps).
    Je crois tout simplement que c’est qu’elle a une peau fragile et sèche, comme pas mal de petits et vous les Poulettes de la Basse-cour avez-vous connu ce genre de petits désagréments ??
    Rysy : pour le poisson, il y a des poissons avec une chair plus ferme (lotte par exemple) et peut-être qu’il faut aussi ne pas trop les cuire ?

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @Opale, La pharmacienne m’a conseillé une crème pour peau très sèche (sans paraben etc). Je lui en mets sur tout le corps en insistant sur les endroits secs une ou deux fois par jour et ça fait des miracles en quelques jours. Je sèche très bien sa peau après le bain.
    Je vais essayer la lotte et demander à mon poissonnier de me conseiller des poissons comme ça.
    Merci beaucoup!
    Au fait, ça va mieux au boulot ?

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, oui, j’utilise aussi une crème bio bien hydratante mais c’est vrai que je ne lui en mets peut-être pas assez souvent et mon truc aussi c’est quelques gouttes d’huile pour le bain bio spécial bébé, ça c’est super vu la dureté de l’eau ici à Paris.
    Pour le boulot, oui ça va mieux même si j’ai l’impression de passer ma vie à courir : pas évident de bosser à plein temps, chercher bébé à la crèche à l’heure (pas de famille pour nous ici), faire les courses sur ton heure de déjeuner … pas facile de concilier boulot et bébé parfois mais n=bon, on est nombreuses dans ce cas-là ! :smile: :smile:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, super ! pour les trucs un peu difficiles à manger (ou quand il risque d’en foutre partout :mrgreen: ) je lui donne à la cuiller ou à la fourchette, il est prêt à tout pour becqueter :lol:

    @opale, tu as essayé du liniment ? ou du cérat de Galien (à faire faire en pharmacie) ?

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, J’essaye presque tous les jours d’utiliser une cuiller pour les yaourts mais c’est un carnage. Il joue avec et ne la lèche pas. :razz: (j’interprète : « t’es folle, Maman, tu ne vas pas croire que tu vas me nourrir alors que je me débrouille très bien tout seul »).
    Dans une semaine nous faisons un assez long voyage, j’espère qu’il pourra manger à la cuiller un petit pot, cela me paraît plus pratique dans un avion qu’un morceau de filet de rouget ou du chou-fleur.

    >il y a quelque chose sur les petits gars de 3 ans 1/2 qui ne mangent que des pâtes… et des escargots
    Il attend que tu lui sortes des choses comme les cuisses de grenouille, les cervelles…. Enfin des trucs qui sortent de l’ordinaire !
    Sinon, je crois que c’est de son âge, vus les témoignages de presque toutes mes copines mais ça revient :razz:

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, oui, suis une grande fan du liniment pour les fesses (jamais eu les fesses rouges ma fille) mais c’est vrai que ça marche aussi sur la peau sèche du bébé !
    J’adore ce produit, juste de l’huile d’olive et je sais plus quoi pour stabiliser la solution, parfait pour moi, mère bio qui déteste les produits chimiques … ;-)
    Pour le cérat de galien, je ne connais point, y’a quoi dedant :?:

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @opale, ici contre les pb de peaux sèches et autres dartres, 1 ou 2 bain par semaine avec amidon et savon d’alep pour le lavage ; puis liniment home-made (huile olive bio 1ère pression à froid + eau de chaux 50/50 mixés au pied à soupe). Il paraît que l’on peut aussi utiliser du lait gras extrait après la tétée.

    Pour donner à la cuillère alors que bébé fait le zouave ou refuse, c’est l’un des aînés qui donne et ça marche impec !

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, oui, c’est vrai que j’avais déjà entendu parler de l’amidon, jamais testé, est-ce que l’on en trouve dans les boutiques bio et sous quelle forme ou quelle appellation ?
    Pour le lait maternel, c’est vrai que c’est bien pour de nombreux petits problèmes : peau sèche, conjonctivite, otites, nez pris …et certainement d’autres choses ;-)

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @opale, j’ai une amie qui achète son amidon en poudre en Allemagne. En ligne, cela doit être possible. Veux-tu que je lui demande où elle se le procure à son retour de vacances ?

    @percidinae : top là !!! Pourrais-tu me prêter un de tes aînés pour le déjeuner et le goûter ? Je m’engage à lui proposer un repas complet et équilibré. :mrgreen:
    :mrgreen:

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @rysy, oui je veux bien !
    Merci

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @opale, ça y est, j’ai la réponse après les vacances. Comme percidinae, mon amie me dit que l’amidon se trouve en pharmacie et que c’est très efficace. Sinon, elle l’achetait elle sur une « chaîne de marché droguerie allemand: DM-Markt ». Elle prenait le kinder kleiebad de la marque Topfer qui semble bio d’après ce que je lis sur la fiche produit qu’elle m’a envoyée :
    « Dermatologisch getestet „Dermatest sehr gut“
    Testurteil von 2010
    BDIH kontrollierte Naturkosmetik
    Triticum Vulgare (Wheat Bran)*, Whey, Lactose, Cyanopsis Tetragonalba, Sodium Cocoyl Glutamate, Camomilla
    Recutita Oil**, Lavandula Angustifolia Oil**, Salvia Officinalis Oil**, Rosmarinus Officinalis Oil**, Abies Sibirica Oil**,
    Pinus Sylvestris Oil**, Copaifera Officinalis**, Tocopherol, Lecithin, Glyceryl Stearate, Ascorbyl Palmitate, Glyceryl
    Oleate, Citric Acid.
    * Ingredients from certified organic agriculture
    ** natural essential oils »

    J’espère que cela t’aide.
    A bientôt !!

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @opale, de l’amidon, cela se trouve dans les pharmacies « classiques », bon c’est de l’amidon de blé pas bio, mais l’eau du bain, elle n’est pas bio non plus…
    euh désolé Rusy mais je doute de la fesabilité du prêt d’aîné ! par contre lui donner 2 petites cuillères pour ces 2 menottes et lui donner la « becquée » avec une troisième, ça peut marcher…

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, merci, je vais essayer.

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, :razz: :razz:
    Mais ça y est, ça va beaucoup mieux !
    Merci beaucoup !

    Répondre

  73. a conseiller pour dedramatiser »mon enfant ne mange pas »de carlos gonzales,pediatre »cool » :razz: en resumé diversifier c’est surtout de l’eduvation,c’est pas l’essentiel pour nourrir un bambin;il sait d elui meme ce dont il a besoin,et souvent on en donne trop,d’ou frustrations des parents inutiles :???:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @cindy, merci du tuyau ! il y a quelque chose sur les petits gars de 3 ans 1/2 qui ne mangent que des pâtes… et des escargots ? :mrgreen:

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, c’est pas un peu gros les escargots pour un poussin ? Des asticots, cela est plus à sa taille :lol: :lol: :lol: :lol:

    Répondre

  74. je suis tombé sur ton site grace à un magasine et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à faire la DME !
    ça me rassure :o)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @calie, tant mieux ! enfin je ne fais pas vraiment de la DME, on fait vraiment à notre sauce… entre ce qui nous arrange et ce que veut (ou pas) Pouss2 ;-)

    Répondre

  75. alors pour moi, cela ne marche pas du tout, mais alors pas du tout!!!! A ma grande déception! Mon fils de 8 mois vomit au moindre morceau, même des minuscules tout mous, genre banane mal écrasée. Et alors que plus glouton pour le lait, je ne pense pas qu’on puisse faire pire, il ne semble pas du tout désireux des fruits ou des légumes, sauf pour les carottes et pommes crues, auxquelles avec ses 2 dents, il ne fait aucun mal! Si quelqu’un a des conseils, je suis preneuse, car a force de le bourrer de lait, j’ai peur d’en faire un bibendum (11kilos a 8 mois…, il va rattraper sa soeur de 2 ans et 8 mois! )

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, ma fille avait un peu de mal aussi avec les morceaux.
    Ce que j’ai fait, c’est que j’ai commencé à lui donner les purées très mixées et au fur et à mesure, je mixais de moins en moins et laissais de plus en plus de morceaux.
    Aujourd’hui, cela va lieux (elle a 1 an) et elle mange toujours un peu mixé mais avec de plus en plus de morceaux, ça vient tout doucement avec le temps !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, il y a des enfants qui ne s’intéressent pas à la nourriture solide avant quasi un an, et ce n’est généralement pas un problème (surtout si ton bébé a de bonnes réserves :lol: ). Peut-être est-ce le cas de ton bébé ? Et que d’ici quelques mois ça passera tout seul ?

    Répondre

  76. Ma fille a commencé par vouloir elle-même diversifier son alimentation en s’attaquant un jour à une carte de visite papier, dont le coin a été dissout et avalé en une bouchée. Depuis, elle continue avec les magazines (surtout le Monde Magazine, qu’elle « dévore »). Visiblement, elle est très branchée « fibres ». C’est grave, docteur ?
    Du coup, on a diversifié tout de suite… :-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @CDLPSF, liste non exhaustive des choses ingérées par Pouss2 :
    – sable
    – terre (fortes quantités)
    – peau de banane
    – épluchure de gingembre
    – oignon cru
    sans compter tout ce que nous n’avons pas vu passer…

    Répondre

    CDLPSFNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, tu m’inquiètes : ça confirme bien ce que je pense, que ma fille est un diable de Tasmanie version tempérée. Elle se contente par exemple de caresser les feuilles et les fleurs de la maison, très attirée par la texture, sans vraiment tenter (pour l’instant) de les ingérer. Tout au plus, cherche-t-elle à les déterrer…

    Répondre

    pâte à crêpeNo Gravatar a répondu :

    @CDLPSF, une petite référence chouette pour te permettre de regarder avec émotion ta fille manger « le monde »:
    http://www.carnetdelectures.com/lextraordinaire-garcon-qui-devorait-les-livres-oliver-jeffers/

    Répondre

    percidinaeNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ma dernière a fait encore plus fort : on a retrouvé un morceau de verre de 2/3 mm dans ses selles !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @percidinae, :shock: :shock:

    Répondre

  77. :mrgreen: J’ai diversifié aussi bb1 directement avec des morceaux.
    Je ne savais pas que ça avait un nom :mrgreen: surement pour vendre des livres comme tu dis !!
    Il avait presque 6 mois, et tout le monde, (enfin surtout ma belle famille) voulait que je le diversifie. Je l’allaitais encore exclusivement, et pour te donner une idée, tu prends les courbes du carnet de santé, et tu places mon bb1 tout bas, sur la « ligne noire limite » (tu imagines les remarques sur mon lait NON nourrissant !!)

    Enfin bref, je lui ai donné directement un petit bout de pomme. Mon mari a eu très peur (la peur de sa vie), mais je l’ai rassuré, il n’allait pas s’étouffer avec, et vu la force de ses gencives… je lui ai demandé de mettre son petit doigt dans sa bouche, et il a bien senti, que même sans dent, il pinçait très fort. (moi, je l’avais déjà senti sur mes seins :cry: )

    Et puis, la survie de l’espèce humaine ne dépend pas d’un mixer (ni des vaches) !! comment on ferait, sans électricité ? :lol:

    Répondre

    CarolineNo Gravatar a répondu :

    @TimTad,
    Si tu veux mon avis, c’est idiot cette fixation que les gens font sur le poids. Perso, j’ai un BB qui sort des courbes du haut (hum…) et je trouve cela plus préoccupant qu’une petite crevettoune toute fine. Tant qu’il dort bien et semble épanoui et satisfait, c’est qu’il mange assez! Mais on ne peut pas empêcher les remarques diverses et variées des gens. Ce qui est d’ailleurs marrant, c’est que si on n’allaite que très peu de temps, on s’en prend plein la figure, mais si on allaite longtemps aussi… Il y aurait donc une durée « socialement acceptable », qui permettrait d’éviter les remarques?

    Répondre

    pétrolleuseNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, il se trouve que j’ai à la maison une « petite crevettoune toute fine »… (disons qu’elle se rapproche « dangereusement » de la courbe toute en bas… :roll:) Et elle aussi, elle dort bien, semble épanouie et satisfaite! ;-) J’ai aussi la chance d’avoir une pédiatre qui ne m’a jamais fait chier avec ça (et je l’allaite depuis 10 mois!): pour elle, c’est un petit gabarit, c’est tout. Donc, en haut ou en bas des courbes, y a pas de raison de s’inquiéter si nos petits bouts se portent bien! :grin:

    Répondre

    TimTadNo Gravatar a répondu :

    @pétrolleuse, j’ai moi aussi la chance d’avoir une pédiatre qui ne m’embête pas, j’ai juste changer 4 fois au début :mrgreen: , et maintenant, je suis tranquille…
    sauf que je déménage ! pff j’espère que ce ne sera pas la galère à Bordeaux pour trouver un(e) pédiatre bien pour l’allaitement… et homéopathe !

    mon bb1 a 23 mois, et il pèse 9,200 Kg ! Pile sur la « ligne noire » :lol: il se porte bien, jamais malade… heu, l’eczéma ça compte ? lol

    Répondre

    KoaNo Gravatar a répondu :

    @TimTad, l’eczéma, c’est souvent en lien avec l’alimentation, donc s’il ne prend pas beaucoup de poids, ça peut être qu’il y a des choses qu’il ne tolère pas dans ce qu’il mange. Tu as envie d’essayer de faire des évictions de gluten / plv pendant une période pour voir si ça aide ?

    Répondre

    TimTadNo Gravatar a répondu :

    @Koa, Bah, il s’est sevré l’été dernier :mrgreen:
    Mais peut-être que j’aurais essayé, j’y aurais sérieusement réfléchit (j’ai le livre « soyons moins lait »…

    Il en faisait surtout en présence des chiens, et du chien de ma mère, qui me soutenait que non et que son véto lui avait dit non… en réfléchissant, je lui ai demandé de venir avec, mais sans qu’elle ne lui mette sa laque : mon fils n’a pas fait de réaction ;-)
    Sinon, la dernière fois qu’il en a fait, c’était il y a deux semaines, après une piqûre d’une bestiole, il se grattait, je le grondais… ça s’est transformé en impétigo et en eczéma (dû au stress ? :?: )

    Sinon, il prenait du poids, 500g par mois, doucement mais surement, et il pesait 2,600 kg à la naissance… Et là, depuis six mois, 100 g :lol: Mais qu’est-ce qu’il mange :o

    Répondre

    TimTadNo Gravatar a répondu :

    @Caroline, Oui, je trouve ça aussi idiot :mrgreen: A mon avis, on devrait se poser la question du poids seulement si le bébé n’a pas l’air bien !

    Ah, l’allaitement, on est toujours critiquée :mrgreen: sauf quand on allaite à la naissance, ça va, on est même « courageuse » (bon, c’est vrai, la montée de lait, ça fait super mal…)
    Après, il y a toujours quelqu’un pour trouver que tu allaites trop longtemps, et d’autres pas assez, d’autres qui trouvent que tu allaites « d’une mauvaise façon » !! :lol:
    Moi, perso, en ce moment, à part mon cher et tendre, je dérange tout le monde : même les allaitantes, sans citer de nom, parce que je n’allaite pas « à la demande » et que je le dis bien haut : oui, on peut fixer les tétées progressivement, comme avec un bib !

    En tout cas, bb2 et presque en haut de la courbe, je suis ravie, parce que je peux clouer le bec des personnes disant que bb1 est maigre à cause de mon lait ! Et ben la preuve que non ! et toc ! :lol:

    Répondre

  78. Je sais que j’arrive tard sur ce post… mais parfois ça a du bon le recul aussi :lol: J’ai presque lu toutes les réponses (oui presque) et je suis d’accord pour une non prise de tête alimentaire !

    Seulement ma préoccupation première c’est : « les bébés de 4 mois ne s’étouffent ils pas avec les morceaux ? »

    Effectivement, j’aimerais allaiter la petite, mais très vite je voudrais passer à la diversification alimentaire…(en gardant l’allaitement à la demande) seulement tout ce qu’on lit partout et super culpabilisant je trouve ! Si VOUS ne faites pas comme ci comme ça, votre bébé risque ça et ça et ce sera de VOTRE faute… :shock: et surtout j’ai un mal fou à retenir quels aliments à quels ages… pas de viande avant 18 mois :shock: :shock: ah bon et pas de fromage :shock: :shock: c’est triste etc…

    Moi je me vois bien avec mon bébé a nos côtés et lui filer un bout de fruit, une pâte, lécher un peu de ma glace, croquer un bout de mon fromage… bref tu tends la main bébé et bien goûte alors !

    Mais j’ai peur de mal faire, ou qu’elle s’étouffe avec un morceau, ou que tel aliment cru c’est dangereux, tel aliment c’est profaner l’hygiène alimentaire de bébé etc…

    Vos avis ?
    Et une question en prime… faut il vraiment stériliser les biberons ?

    Merci d’éclairer ma lanterne de futur mère indigne et feignante !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @aurélie, alors quelques pistes pour répondre à tes questions :
    – a priori 4 mois c’est quand même tôt pour commencer la diversification, pas d’urgence. Cependant si elle est demandeuse, pourquoi pas lui faire goûter 2-3 trucs. Une autre raison c’est si elle doit être gardée, qu’elle est encore allaitée et qu’elle veut pas prendre de lait en ton absence, une compote/purée peut lui permettre de tenir jusqu’à ton retour.
    – de façon générale il faut se fier à l’enfant pour voir que donner, quand, combien… même si au moins dans les premiers mois il vaut mieux se concentrer sur des aliments « simples » : fruits, légumes crus ou cuits vapeur/bouillis, pain, riz… si tu crains la fausse route il vaut mieux donner des aliments très mous (genre banane, pêche, poire…) en gros morceaux que l’enfant suce/mâchouille.
    – globalement il faut faire attention au sel, aux aliments industriels (pour adultes) et à ne pas donner trop de protéines (actuellement on dit de commencer vers 6-8 mois, je ne sais pas où tu as vu 18 :shock: :?: ).
    – petit à petit, l’enfant finit par manger comme les adultes (sous réserve qu’ils aient une alimentation pas trop délirante ;-) ), vers 1 an-18 mois environ (c’est juste un repère, certains enfants refusent quasiment tout solide jusqu’à 1 an !).
    – garder à l’esprit du simple bon sens : par ex ce n’est pas une frite ou deux qui vont rendre un bébé obèse, mais un régime à base de frites. Ne JAMAIS forcer à manger, et continuer à allaiter à volonté à côté (si bien sûr à ce moment-là tu le souhaites toujours, sinon donner du lait infantile à volonté). L’idée c’est que la transition du lait vers l’alimentation solide est trèèèèès progressive et que ça reste mixte pendant bien 2-3 ans (indépendamment de l’allaitement). Le lait peut d’ailleurs être donné au moins en partie sous forme de yaourts etc (normaux, pas pour bébé) si on n’allaite pas ou si on fait garder le bébé.
    En bref du bon sens et se laisser guider par bébé.
    Pour les biberons inutile de stériliser, sauf cas rare qui te sera indiqué par le médecin (genre bébé très fragile car telle ou telle maladie). Mais si tu veux allaiter pas besoin de bib :razz:

    Répondre

    aurélieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Merci pour cette réponse bien compléte !

    Pour les protéines à 18 mois, j’ai du confondre, à force de lire tout et n’importe quoi et de vouloir retenir des trucs mon cerveau s’embrouille :roll:

    J’espère réussir à allaiter, mais c’est notre premier enfant et je ne sais pas comment ça va se passer et si je vais apprécier ou pas !
    Du coup, je ne sais même pas combien de temps je vais allaiter. Pour le moment je m’étais fixée jusqu’au 4 mois, justement parce qu’on peut commencer la diversification alimentaire et que je pensais passer au lait industriel en même temps.
    Mais bien entendu je verrais en temps voulu.

    Je vais continuer de me renseigner un peu, et effectivement voir si mon bon sens me guide :lol: :lol:

    Encore merci, ça fait du bien de lire tes articles, ils nous déculpabilisent… surtout celui sur la cellulite :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @aurélie, eh bien j’espère que l’allaitement se passera selon tes souhaits ! Et souvent vers 3-4 mois c’est le moment où ça roule super, ça peut être dommage d’arrêter alors qu’on a surtout eu les difficultés des débuts ;-) Mais comme tu le dis toi-même, le plus important c’est de s’écouter ainsi que son bébé et de garder l’esprit ouvert aux différentes possibilités. Tant mieux si mes billets t’ont fait du bien :grin:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @aurélie,
    La Poule t’a super bien répondu. Du coup, je complète par mon expérience toute récente.
    A la lecture de ce billet, j’ai proposé à mon mari de faire la diversification par les solides. Le convaincre n’a pas été très aisé car il avait peur de l’étouffement. Mais maintenant même tous les grands parents sont convaincus, surtout par Poussinnet qui a montré ce qu’il était capable de faire.
    J’avais des doutes, des interrogations et tu peux voir plus haut :smile: :smile: toute l’aide apportée par les poules !!.
    Poussinnet a maintenant tout juste 15 mois. Il mange à peu près de tout, fait maison (y compris poisson, oeuf, fraise etc).
    Nous le laissons choisir les aliments et les quantités qu’il veut parmi ce que nous lui présentons et boit la quantité de lait qu’il veut (environ 750 ml/j). Son poids, à 100 g près, colle à la courbe moyenne de l’OMS.

    J’ai choisi de lire le livre de Gill Rapley, Baby led weaning (www.baby-led.com) qui explique pourquoi et comment un bébé peut se nourrir par les solides et qui est plein de conseils pratiques et concrets. :razz:

    Le plus important, je crois, c’est de faire confiance au bébé, et toi dans cette diversification, tu l’accompagnes en lui proposant une nourriture variée et adaptée (cf les précisions de la Poule) et je suis sûre que tu profiteras vraiment de cette étape :grin:

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @aurélie, moi, je n’ai jamais stériliser les biberons.
    J’ai allaité ma fille mais vers 2 mois, elle a commencé à prendre des biberons du lait de sa môman donnés par son pôpa.
    L’eau en France est normalement de bonne qualité donc ce n’est pas nécessaire, pour laver les bibs, je les lavais à l’eau bien chaude et je les faisais sécher sur un torchon propre que je changeais à chaque fois.
    C’est important aussi de ne pas tout nettoyer à fond, stériliser … car les enfants ont aussi besoin que leur corps « se batte » contre les microbes.
    Après comme dit la Poule, pour des bébés prémas ou ayant un problème de santé, il est parfois nécessaire de stériliser en effet.
    Après pour la durée de l’allaitement, tu verras au moment voulu, moi aussi j’avais des idées au niveau de la durée de l’allaitement et au final, je l’ai allaité 13 mois …
    Pour les conseils sur l’allaitement, j’avais lu pas mal de choses, lu des blogs (dont La Poule of course :lol: ) et j’avais eu de précieux conseils par des femmes qui avaient allaité, il y a la théorie mais la pratique, c’est toujours autre chose alors si tu vois que le démarrage est un peu difficile, n’hésite pas à demander de l’aide à une amie qui aurait allaiter par exemple (c’est ce que j’ai fait et elle m’a guidé sur la position du bébé, ma position …).
    Je te souhaite que tout roule !

    Répondre

  79. Merci pour vos précieuses réponses, cela me rassure un peu. Rysy, si je trouve le livre en français, je l’achèterais (oui, honte sur moi, mon mari est anglais et je ne parle pas un mot !!!)

    Pour la stérilisations des biberons, mon mari me disait qu’il ne servait à rien de le faire… il avait raison (diantre un homme qui a raison c’est rare :lol: )

    J’ai tellement vu de gens avoir des soucis pendant les repas avec les enfants que j’ai envie d’aborder les choses autrement.

    Bonne soirée

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @aurélie, propose à ton mari de le lire, alors. :mrgreen: Il est simple à lire et permet de mieux comprendre. Et souvent, on a moins peur quand on connaît. Il te conseille bien pour la stérilisation alors pourquoi pas sur la nourriture.
    Pour les soucis pendant les repas, pour l’instant, cela se passe bien et surtout il mange presque tout seul, donc c’est pratique. Mais je n’ai même pas un an de recul.
    En revanche, il mange lentement. Du coup, j’ai appris aussi à manger lentement, ce qui a été très très bénéfique à ma ligne après ma grossesse. :lol:

    Répondre

  80. J’ai trouvé un résumé du bouquin en français…c’est vrai que cela donne de bonne base déjà, comme le fait que le bébé ne sait pas avaler tant qu’il ne sait pas mâcher et qu’il ne sait pas mâcher tant qu’il ne sait pas attraper avec ces doigts etc… Bref que le développement normal et respecté de l’enfant le protége des risques de fausses routes, à condition de ne rien lui mettre dans les mains ou dans la bouche, il doit faire seul !

    Est ce que ça te parle Rysy ?

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @aurélie,
    Fais-tu allusion au fait, qu’en gros, le bébé ne peut pas s’étouffer car sa motricité lui permet d’attraper les gros bouts de pomme mais elle n’est pas encore assez fine pour saisir les petits pois ? :grin: L’idée c’est de proposer au début des bouts de légumes et de fruits de la taille du poing du bébé quand celui-ci manifeste un intérêt pour ce qu’il voit sur la table. Un ou deux morceaux de légumes et de fruits suffisent.
    Avec un peu de recul, tu arriveras à choisir la consistance qui réussit le mieux (pour moi au début, des légumes cuits à la vapeur encore un peu al dente ou des fruits mûrs).

    En fait, au début, il apprend à mettre dans sa bouche, à écraser avec ses gencives et à recracher si le morceau est trop gros. Du coup, le fait de recracher parfois en toussant peut impressionner les adultes qui regardent.

    Quant à faire 100% tout seul, je ne sais pas car du coup, j’avais un bébé qui ne savait pas manger à la cuillère et qui a appris vers 9 mois. Mais donner des aliments à la cuillère, c’est parfois super pratique :razz: (voir plus haut les trucs donnés par les poules).

    Répondre

    aurélieNo Gravatar a répondu :

    @rysy, En fait j’essaye de comprendre car je suis super intéressais par la méthode.
    Je vais voir sur les forums aussi et j’essaye de retenir les trucs et astuces des mamans.

    Bon j’ai encore du temps, mais cela dit, ça me motive pour l’allaitement c’est déjà ça.

    Répondre

  81. Oh làlàlàlà!
    Merciii la Poule Pondeuse! Et Bonjour au fait… c’est mon 1er com!
    Je tombe sur le post dont j’avais vraiment besoin… Je ne savais plus trop où j’en étais dans la diversification de mon bébé: purée lisse ou morceaux? Viande ou pas encore? Fruits cuits ou crus? Midi ou soir? Suivre à la lettre les recommandations des bouquins? Grrrrr le casse-tête! Il faut dire aussi que mon fils est bien potelé, donc ça me rajoute du stress à l’idée qu’il grossisse trop… bref! Après la lecture de ce post, j’ai l’impression d’être libérée d’un poids… Mon bébé a plus de six mois, donc… allez hop, je vais enfin le mettre à table avec nous (il sera super content! :grin: )il va manger de tout et puis voilà! Lui non plus n’a aucun problème de santé, donc je me rends compte que je prends sans doute des précautions inutiles. Merci merci Madame ! :mrgreen: ça fait du bien de lire des témoignages de parents « à la cool ».

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Steph, merci à toi ! heureuse que ça te tranquillise un peu ! ;-)

    Répondre

  82. Juste pour info, j’ai accouché il y a 5 jours, nous sommes rentrés hier de la maternité, ton blog va devenir mon livre de chevet :grin:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @aurélie, félicitations ! j’espère que tout s’est bien passé et se passe toujours bien.

    Répondre

  83. Quelle surprise ce blog!! Pfwouaa ça fait du bien, je n’ai pas eu le temps de lire tous les commentaires (je viens de découvrir le blog), mais merci j’ai bien rigolé…!!
    Comment on en est arrivé à croire qu’apprendre à manger est difficile et dangeureux..???!! C’est quand même LE plaisir qui revient tous les jours, plusieurs fois par jour…

    Bon notre grand malheur à nous c’est que pti’bougre souffre de RGO, il a 7 mois et il est traîté depuis ces 3 mois, et heureusement ça le soulage. Mais 7 mois à gérer du reflux interne au quotidien, ça fait grimper le tensiomètre, je vous le dis! Donc forcément je vis de plein fouet les craintes de la diversification (rien que le mot qu’est-ce que je le trouve triste…!).
    Savez-vous pourquoi le non-mixé n’est pas conseillé pour un bébé RGO? Parce qu’en fait j’avais commencé à ses 6 mois et il s’en sortait bien! Et pfff la pression qui a repris le dessus et me revoilà avec la cuisson vapeur et le mixeur…

    Mais je crois que vous m’avez motivée :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Maman’d’bougre, bienvenue ! Honnêtement je ne sais pas pourquoi ce serait déconseillé pour un bébé RGO ; ceci dit si ça marche bien pour vous pourquoi ne pas en profiter ?

    Répondre

  84. Bonjour ! J’ai quelques questions au sujet de la satiété… Olympe un peu plus haut dit qu’elle fait attention aux signaux de satiété : bébé ouvre moins la bouche, il joue avec quelque chose… Depuis quelques temps, après quelques cuillères, ma fille 1 an ne veut plus rien avaler si elle ne joue pas avec une cuillère, le pot de yaourt… Elle est un peu rondelette alors je finis par me demander si je ne la gave pas ? D’autant qu’une fois qu’elle joue avec ce qu’elle a sous la main justement, plus de signal de satiété. Je m’arrête après une quantité que j’estime « raisonnable » mais on a l’impression qu’elle pourrait continuer…
    Vous en pensez quoi ? Merci !

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, pas évident de déterminer si un enfant mange assez ou trop … :|
    Moi aussi ma fille est rondelette et je me pose la même question que toi !
    Elle a très très bon appétit mais quand elle ne veut plus, je ne force jamais mais j’essaye toujours bien entendu de lui donner des repas équilibrés et fais un peu attention au sucre (je remplace plutôt par le miel) et à ne pas mettre trop de graisse aussi.
    Moi, je ne sais pas trop (1er enfant pour moi) car entre ceux qui te disent qu’elle est très bien (encore petite donc c’est pas grave) et ceux qui me disent qu’il faut faire attention dès le départ, je suis un peu perdue :shock: :???:
    Ce qui est certain pour moi, c’est qu’elle ne mange pas de produits industriels ou rarement car parfois les petits pots c’est pratique quand on bouge et je fais gaffe au sucre !
    Voilà, je ne sais pas si cela t’aidera mais je l’espère un peu :!: ;-)
    Opale

    Répondre

    soleil- a répondu :

    @Stéphanie, ça dépend aussi si ta fille est encore allaitée, elle a d’autres apports que le solide, et des apports dont elle gère elle-même la quantité par le nombre et la durée des tétées.
    Pour le reste, ni elle ne proteste pas, c’est qu’elle ne mange ni trop ni trop peu à mon avis, peut-être que simplement manger c’est monotone et moins amusant que jouer !
    Et si tu la laisses manger seule, quand s’arrête-t-elle ?

    Répondre

  85. Merci de vos réponses ! Ce n’est pas facile de discuter de ces sujets ailleurs, hormis les forums docti and co très intéressants :-). Un projet de forum entre initiés La Poule :-) ?

    @ opale : quand elle ne veut plus, je ne force pas mais parfois je change et je sais même pas si je fais bien !

    @ soleil : elle n’est pas allaitée mais régule peut être ses apports avec le bib effectivement : parfois elle le termine, parfois le boit à peine… Et pour le moment, même si je mixe très peu, elle ne mange pas toute seule donc pas de piste d’indice de ce côté là…

    Pfff c’est pénible toute cette pression autour du surpoids (mais étant moi même à la limite de l’obésité, forcément je peux pas passer outre…) !

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, quand tu dis que tu changes, c’est que tu changes par un autre aliment ou tu changes de technique pour qu’elle mange :?:
    Mais oui, c’est un sujet assez stressant pour pas mal de raisons (mon enfant mange t-il assez ou trop ou trop peu,bien équilibré, aura t-il mes problèmes de poids … et j’en oublie encore) mais il y a aussi des périodes où les enfants mangent moins que d’autres car ta fille a 1 an et elle a plutôt envie de découvrir le monde que de manger, pas de panique, ça va revenir très certainement, laisse-lui un peu de temps (ma gourmande de fille, elle aussi a eu des périodes où elle mangeait peu).

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @Opale, Je change d’aliment !

    Merci de vos réponses. Après une intense prise de tête ces derniers jours… j’essaie de ne plus trop y penser, je crois que c’est le mieux pour que ça se passe bien :-)

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, tu as raison d’essayer de rester « cool » car je suis certaine que les enfants le sentent, quand ma fille ne mange pas et que je stresse, elle mange encore moins :evil: et c’est pire, je ne veux pas rentrer en « conflit » avec elle en ce qui concerne la bouffe !
    Je suis certaine que ça ira mieux dans quelques temps, tous les enfants boudent la bouffe à un moment ou un autre (même ma fille très très gourmande !) pour différentes raisons alors cooooooooooool ;-) ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, ça me semble une excellente politique ! Continue avec bon sens et à l’écoute de ta fille et au final tout devrait bien se passer ;-)

    Répondre

  86. bonjour,

    toujours pour aller dans le sens de faire confiance aux capacités du bébé pour savoir quand il est prêt à manger des aliments solides et lesquels, une étude publiée dans le Britisch Medical Journal montre qu’il y a moins de risques d’obésité chez les enfants « sevrés » via la méthode baby led weaning que via les purées/cueillères.

    http://www.eurekalert.org/pub_releases/2012-02/bmj-wof020312.php

    Même si ce n’est qu’un petit groupe d’enfants étudiés, il y avait moins d’obèses chez les enfants diversifiés « à la cool » que chez les enfants qui mangeaient des purées lisses.

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @stéphanie, ce que tu dis n’est pas étonnant, je pense qu’il y a du vrai; cela me fait penser aux Asiatiques qui mangent avec des baguettes et les « autres » qui mangent à la fourchette : il y a une vraie différence car avec des baguettes, on prend son temps pour manger, avec la fourchette, on en met plus, on mange plus et plus vite !

    Répondre

    stéphanie a répondu :

    @opale, oui enfin c’est surtout que manger du riz avec des baguettes, chez moi ça signifie bcp de riz par terre et un peu en bouche :roll:
    voui voui je sais manger aussi proprement que ma fille :mrgreen:

    sans rire, c’ets vrai que c’est totue une façon de manger…déjà manger à son aise, en famille, à table (sans télé, ou autre divertissement genre la peluche qui chante offerte par belle-maman…aaaargh), ça permet de parler et de profiter du repas…et quand on parle et qu’on profite on se goinfre moins (tout dépend du plat :oops: )

    bon remarque y a encore du chemin…j’ai vu ce midi une maman enfourner (elle les lui mettait en bouche :| ) des frites du mc do à un enfant de pufff 1 an et qq parce qu’il chouinait un peu (enfin vu qu’on était dans un magasin plein de choses de couleurs, si ça tombe il chouinait pour toucher le z’oli vase là)…alors qu’il y avait une boulangerie à côté…une croute de pain ça permet généralement de caler le temps de rentrer… et puis je me demande si une petite tartelette ce n’est finalement pas moins mauvais que rien que de la graisse ???? bon du coup j’avais envie de frites aussi ;-) mais moi je peux…c’est pour lutter contre le froid et maintenir une couche de graisse comme les canards :grin:

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @opale, euh… alors vivant en Chine depuis quelques mois, je ne suis pas sûre que l’on prend plus le temps avec les baguettes (ou alors seulement les occidentaux :lol: )

    Sinon, pour ma fille qui était super difficile en France (= jusqu’à ses 19 mois) je dois dire que d’être en Chine ça a vraiment changé sa façon de manger (et ma façon de voir la diversification).

    Au moment de la diversification, j’avais vaguement essayé les morceaux mais ça n’avait pas marché. Avec le recul je pense que la pression de la famille sur la nourriture solide ne m’a pas du tout aidée à prendre les choses à la cool, surtout que ma fille n’est pas d’un grand gabarit (alors que son père est grand pourtant et blablabla) alors j’avais beaucoup de mal à ne pas la voir manger. Même si je ne voulais pas me focaliser sur le sujet, je me suis posé mille questions et il y a eu pas mal de prises de tête au moment des repas. Avant notre départ, elle était toujours au mixé et à la floraline (mon plan B de tous les jours) et je m’inquiétais un peu de savoir ce que ça allait donner ici. À notre arrivée en Chine, nous devions manger au restaurant tout le temps avant d’avoir un chez-nous (et accessoirement une nounou qui sait cuisiner ce qu’on trouve au supermarché :mrgreen:) donc c’était un peu délicat. Mais voilà pas que ma fille s’est mise, du jour au lendemain, à manger un peu de tout :shock:

    Ce que je peux dire c’est que depuis notre arrivée elle mange comme elle veut : sans bavoir, toute seule, à moitié avec les mains à moitié avec une cuillère (oui il y en a encore un peu par terre et une tâche n’est pas exceptionnelle mais ça reste très correct) et elle mange ce qu’elle a envie de manger (faut dire qu’au départ on avait un peu autre chose à penser donc on surveillait très vaguement les quantités). Je ne sais pas trop ce qui lui plaît : la cuisine, la diversité des plats, l’autonomie, qu’on lui lâche la grappe… le mix de tout ça… Toujours est-il que ça va franchement dans le sens de la diversification à la cool !

    En Chine, il y a généralement plusieurs plats et chacun se sert au fur et à mesure du repas dans son petit bol. Et même quand c’est la nounou qui prépare, elle lui met souvent plusieurs choses à disposition. En tous cas, elle se retrouve beaucoup plus souvent en situation de gouter un petit truc par ci par là (ça peut être un bout de viande, une crevette, un haricot…) et elle en redemande si elle en a envie. J’imagine qu’elle trouve ça plus ludique. Ici ils ne font pas un goûter sucré donc la nounou peut très bien lui proposer de la soupe, une aile de poulet… Ça m’a fait bizarre au début mais en fait pourquoi pas ! Alors parfois elle mange bien l’après-midi et pas trop le soir. D’autres fois, elle prend un goûter avec moi : de la pomme, du pain suédois beurré, du fromage, des dattes… (oui ben je suis enceinte) et pourtant elle s’est mangé quelques crevettes une heure plus tôt :lol: Mais au final il n’y a pas de problème ! J’ai bien lâché du leste sur certains principes aussi : avant je faisais attention pas de chocolat, pas de frite, pas de glace, pas trop de jus de fruit… Là il y a parfois des repas Happy meal, de la glace et parfois un peu trop de chocolat… Mais si on regarde de plus près on remarque qu’elle se régule très bien toute seule. Par exemple, il y a des jours où elle va se manger beaucoup de protéines et très peu de légumes et d’autres jours où ce sera l’inverse. Donc je pense que ce n’est vraiment pas faux : du moment qu’on propose une alimentation variée avec un peu de tout, c’est le plus important.

    En tous cas, ça m’a convaincue d’aborder la diversification beaucoup plus à la cool avec le 2e. Voilou ! Si mon expérience peut aider…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, super votre expérience ! ça fait plaisir à lire en tout cas.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @stéphanie, pour ma part je pense qu’il y a un peu le même phénomène qu’entre sein et biberon avec le sein qui rend impossible un « gavage » du bébé (même si bien sûr un bébé pourra très bien refuser le biberon s’il n’a plus faim, pas de simplification hâtive), et donc une meilleure autorégulation alimentaire pour les enfants nourris au sein qu’au bib (y compris bib de lait maternel). Mais l’étude a été totalement démontée ici par ex http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/02/07/17241-faut-il-laisser-bebe-manger-seul donc à prendre avec du recul
    @opale, +1 des autres : les personnes qui mangent depuis l’enfance avec des baguettes peuvent manger très vite !

    Répondre

    stéphanie a répondu :

    @La poule pondeuse, merci pour l’article du Figora (en bonne petite belge je ne vais pas lire la presse française :oops: ) …pourtant je m’étais fait le british medical journal :mrgreen: mais comme je le notais l’échantillon me paraissais « petit » pour avoir de grandes conclusions universelles. En même temps, on trouve des études sur tous les sujets et je pense qu’il est possible de démontrer tout et son contraire si on démarre avec un but bien précis. hier un journal vantait les bienfaits d’un régime qui supposait de manger du cake au chocolat au petit déjeuner (c’est plus sexy que la soupe détox vous en conviendrez :mrgreen: ).
    Au moins ça a le mérite de faire réfléchir.
    Mais finalement en matière de diversification, le mieux pour tout le monde est certainement de faire comme on le sent (et comment on sent son enfant). de toute façon, l’enfant apprend aussi en imitant ses parents, alors comment lui refuser le carré de chocolat dont on se délecte parès le repas en lui disant « mange ta pomme c’est meilleur » :roll:
    A la maison les seules choses « en libre service » sont les fruits et les légumes…pour les biscuits il faut demander (ou piquer celui de maman :lol: ) mais c’est la même chose pour nous…quand on ne voit pas les « crasses » on est moins tenté…
    Et puis de toute façon je crois que les enfants sont « programmés » pour aimer les pâtes et les boulettes sauce tomates et les saucisses/compote :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

  87. Des frites à un an ???
    Pfiou, je fais figure d’intégriste radicale alors, car j’en suis tj aux légumes vapeur/céréales nature/(poisson-viande) avec une touche d’huile pour ma fille, et j’ai réfléchi des heures pour savoir quel gâteau d’anniv on ferait pour les 1 an, pour éviter graisse et sucre en trop grande quantité… Ca a fini par un gâteau au yaourt, qu’elle a littéralement dévoré!
    Faut p’têtre que je m’assouplisse un peu…

    Répondre

    stéphanie a répondu :

    @Vervaine, ben tu sais ici à quasi 2 ans, elle n’a pas encore touché une frite non plus ;-) et pour ses 1 an on avait fait une tarte aux fraises (comme ça il y a des fruits :lol: et puis les pâtisseries maison quelles qu’elles soient sont toujours moins grasses et sucrées que dans le commerce)….je crois qu’elle a touché son premier chips la semaine passée …enfin elle l’a léché et puis elle a rendu à son père :roll: je préfère qu’elle mange des grissini ou des apéricubes quand on est à l’apéro que des chips mais bon, on n’a pas de vue sur tout.
    Chez nous elle est gardée par les mamies (oui oui je sais c’est une chance car il n’y a pas d’horaire mais il y a toujours un mais, ce n’ets pas facile de dire à ta maman qui t’a élevée que ça tu ne veux pas qu’elle le fasse :oops: ) et les plus grosses « bêtises » viennent d’elles : mousse au chocolat, café :shock: (heu du déca je rassure et elle fait comme les « vieilles » elle trempe juste son biscuit dedans pour faire comme belle mami :mrgreen: enfin je le fais aussi :grin: )grenadine…alors tu sais, on se dit que finalement si c’est juste de temps en temps, ça ne va pas en faire un monstre assoiffé de sucre et de graisses :lol:
    et puis je crois surtout qu’ils apprennent en regardant les parents : « si maman mange ça, ça doit être bon, je vais essayer » (avec parfois des ratés sur les cornichons et la moutarde :roll: ) mais c’est vrai qu’on est plus « souples » avec le temps en se disant que quand elle sera à l’école, on n’aura pas de prises sur ce qu’elle mangera ou ce qu’elle partagera avec ses copains…

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @stéphanie,
    J’ai un poussinet de 21 mois. Je me rends compte que comme il va à la crèche, je dois me rendre à l’évidence : je suis obligée de gérer les contacts avec la « junk food » ;-) C’est à la crèche qu’il a découvert le chocolat avec les fêtes de Noël dernier. Il a même appris à dire « cocola ». Du coup, je préfère donner occasionnellement du chocolat ou un bout de croissant plutôt que de faire obstruction et de créer l’envie.
    En contrepartie, la corbeille de fruits est accessible et quand l’heure du repas arrive et que nous sommes un peu en retard (la course du soir après le travail), il lui arrive de croquer dans une pomme ou … dans une mandarine.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, bon bon après ça dépend des enfants mais Pouss2 par exemple a eu beaucoup de choses pas du touuuuut orthodoxes bien avant son 1er anniversaire. Il faut dire qu’il réclamait avec tant d’insistance qu’on préférait lui filer une frite ou deux pour avoir la paix. Dans ces cas-là j’essayais de lui donner d’abord un repas à peu près sain (si en vadrouille un petit pot) comme base et ensuite de le laisser piocher ce qu’il voulait. Je ne veux pas diaboliser d’aliments (l’autre jour une petite fille de 2 ans à la crèche a dit que les gâteaux faisaient grossir :shock: :evil: ), à la limite dire que si on mange trop de l’un ou de l’autre ça rend malade (je suis juste intraitable sur alcool et café, qui sont pour les grands, mais il m’arrive de les laisser goûter un peu de coca light dans mon verre). Après ils ont des repas tellement calibrés à la crèche que je me dis qu’on peut se détendre un peu à la maison…

    Répondre

    stéphanie a répondu :

    @La poule pondeuse, pourquoi intraitable sur l’acool ;-)
    ça me rappelle l’anecdote de mes parents :
    à 6/7 ans, j’avais voulu goûter ce qu’ils buvaient EUX avec le repas….et donc papa m’a fait goûter une larmichette de sa bière (oui on est belge et on ne refait pas :mrgreen: )…et j’avais plus ou moins aimé.
    résultat, quand 1 semaine plus tard j’ai été invitée chez une amie pour son anniversaire, et que la mamie a demandé à chacun ce qu’il voulait boire (eau, grenadine, jus d’orange, coca etc.), j’ai répondu fièrement « une Jupiler madame » :mrgreen:
    d’après l’histoire, la mamie en question s’est décomposée et ma maman a eu droit a pleeeeeeeeeeeeeeein de questions après :oops:

    et finalement d’avoir pu en goûter et (quand j’ai eu l’âge hein) pouvoir en boire avec mes parents à la maison sans tabou, et ben j’ai pris moins de biture que mes amis qui se « lâchaient » parce que l’alcool était interdit à la maison.
    mais bon ce n’est peut-être pas un exemple à suivre non plus :roll:
    Mais quand on interdit totalement quelque chose, c’est super tentant d’essayer!

    remarque on se parlera encore dans 15 ans quand on gérera leurs crises d’ado et on se dira que finalement la diversification c’était super cool :roll:

    Répondre

    Mimi Pompon (anciennement Stéphanie mais y'en a une autre maintenant !)No Gravatar a répondu :

    @Vervaine, pour notre part, idem que la poule pour Mimi Pompon, 1 an. On fait comme pour nous : repas top équilibres la plupart du temps… et surtout pas de prise de tête quand à l’occasion ça déborde du cadre : gâteaux apéros, quelques frites quand on a été au macdal la dernière fois (mais on lui avait apporté une purée pour pas qu’elle mange que des frites !)…

    Répondre

  88. Pour en revenir à la DME, moi j’ai essayé d’essayer mais ça n’a pas trop accroché à la maison.

    Au début, ça m’amusait de préparer les purées et autres céréales, et ça plaisait au papa de donner à manger à sa fille à la cuillère. Déjà qu’il avait pas de bib à donner, fallait quand même qu’il ait qqch à faire ;)
    Déjà notre fille n’était pas trop intéressé par la nourriture avant 8-9 mois, et puis ensuite, on a continuer avec les purée ou légumes écrasé et les cuillères. J’ai beau essayer de mettre des morceaux de carottes/haricot/brocoli…. sur la table, ça finit plus souvent par terre que dans la bouche.
    Pour les fruits aussi, en hiver, c pas le top pour la diversité, et j’ai trouvé des (grands) pots de compote pomme/xxx (xxx=abricot, fraise, poire rhubarbe…) que je trouve hyper pratique, donc compote à la cuillère…

    LE truc qui fonctionne chez nous, c’est les galettes de riz/quignon de pain. Ca elle A-DO-RE et les mange à pleines mains.

    Je pense donc qu’il faut aussi être cool avec la diversification à la cool ;-) et que l’enfant sent ce qui fait plaisir au parent/ce qui semble « aller de soi » pour le parent. (Qqun comprend ?)

    Ajoutons aussi que, passant déjà pour une hurluberlue auprès de la nounou avec « mes » couches lavables et les pots de lait maternel (svp-à-donner-en-priorité-le-LA-c-juste-pour-dépanner) je ne me voyais pas en rajouter en demandant à la nounou de laisser ma fille manger seule des morceaux (et en fait et surtout, tout nettoyer parce qu’elle en fout partout).
    Donc on fait un peu comme on peut/comme peut l’entourage!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, mais c’est bien l’esprit de la diversification à la cool, de se détendre un peu sur toutes les préconisations hyper rigides et pas vraiment justifiées et de trouver un bon système personnalisé qui tienne compte à la fois du rythme et des goûts de l’enfant mais aussi de ceux de ces parents, de leur organisation etc. Ici Pouss2 a eu des purées lisses pendant un bail à la crèche alors qu’il mangeait de tout sous toutes les formes à la maison, sans que ça le perturbe (du moment qu’il y avait à manger :lol: ).

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, entièrement d’accord pour « se détendre sur toutes les recommandations »! Surtout qu’il y en a tellement, et parfois contradictoires !
    Moi ce n’est pas tant pour la peur de grossir (à 1 ou 2 ans non mais :twisted: il FAUT grossir !) que je fais attention à la nourriture de ma fille mais à cause de sombres idées sur la capacité de son estomac pas encore « mature » croyais-je.

    J’ai lu un truc l’autre jour qui m’a bien « rassuré » -avec les articles de ton blog, cela va de soi ;) – C’est que « les capacités digestives (sucs gastriques) se développent au contact avec les aliments ». Donc pas de pb pour donner des céréales complètes avant 1 an ou même de la junk food, le bébé s’habituera !!!
    L’article est là, si je puis me permettre:
    http://jesuisuneseinte.wordpress.com/2012/01/16/la-diversification-du-bebe-allaite/

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, merci pour le lien ! honnêtement sur la maturation de l’estomac et que sais-je j’ai l’impression qu’il y a pléthore de théories plus ou moins fumeuses => privilégions un peu de bon sens et surtout l’écoute et l’observation de l’enfant.

    Répondre

  89. Bonjour à toutes,
    J’avais déjà posté un commentaire il y a quelques temps sur mon bébé rgo de 9 mois, mais là ma grande question c’est qu’il n’aime QUE la compote, il n’ouvre la bouche pour aucun légume, que ça soit cuit, cru, en morceaux ou en purée, donc il est presque encore au LM à 100%, je ne veux pas m’en faire une montagne et ne cherche pas à le forcer, mais ça arrive souvent que des bébés ne soient pas attirés par la nourriture? Il n’a pas de problème de poids il fait 9kg mais bon le temps passe!
    Merci***

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, bonjour Charlotte, je peux te rassurer sur ce point, ce n’est pas grave DU TOUT !
    On est matraqué par les infos et on se dit -en tout cas, moi je me disais- « il FAUT commencer la diversification à 6 mois (4 pour certains) » et en fait il n’y a aucune obligation ! Certains enfants sont attirés par la nourriture avant 6 mois et d’autres pas avant 1 an !!!
    Surtout s’il est au LM, pas de problème. Avec le LA, je crois que c plus compliqué car il y a qq manque dans la poudre, et surtout, ça ne fait pas découvrir à bb de goûts différents.
    Mais un bb peut être nourri exclusivement de LM jusqu’à un an SANS PROBLEME.

    Pour info, ma fille ne mangeait quasi rien de solide à 6 mois, elle prenait une ou deux cuillères puis suçait son pouce l’air de dire « m’en fous de ta cuillère, je veux téter ». On l’a laissé aller à son rythme, je lui donnais de temps en temps une cuillère de ce que j’avais sous la main (légumes, fruits…) et vers 9 mois, elle a eu le déclic et engloutit maintenant de tout…
    Oublie aussi les trucs du genre: si tu commences par les fruits elle ne voudra plus manger de légumes… Faisons confiance aux enfants!

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, j’ai le même type de bébé que toi : à 9 mois, ma fille tétait (elle « têtouille » encore à 16 mois, je n’ai plus de lait – baisse de lactation due à la grossesse), mais elle ne mangeait quasi pas. Refus total de la compote jusqu’à ses 14 mois (arrivée à la crèche, mademoiselle a voulu faire comme les autres).

    Elle a commencé avec ce qui la tentait, enfin ce qu’elle trouvait amusant de tripatouiller et éventuellement de mettre à la bouche. L’été dernier, je lui laissais donc des morceaux de tout ce qui pouvait convenir au niveau de la texture : haricots verts, carottes, courgettes, pommes de terre (cuit à la vapeur, assez pour que ce soit mou, mais pas trop pour que ce ne soit pas de la purée illico dans les doigts, tout une science !), morceaux de tomate (sans peau), fruits rouges, pêches…
    C’est venu petit à petit. Il n’y a pas vraiment eu de déclic (à part pour la compote à la crèche, avant elle ne mangeait les fruits que crus). Et la cuillère est venue très tard (vers 11 mois je crois), quand les quantités ont augmentées et que c’est devenu plus rapide pour elle de se laisser nourrir.

    Aujourd’hui, elle mange à peu près de tout, même si ce n’est pas vrai tous les jours : parfois refus des légumes le lundi… et refus des pâtes le mardi ! Elle est plutôt du genre « dissocié » : un jour féculent, l’autre légumes, mais l’équilibre et la variété est bien respecté sur la semaine, je dirais même sur 2 ou 3 jours.
    Et elle mange à la cuillère seule… sauf quand ce n’est pas assez rapide à son goût ou qu’elle est trop fatiguée ; là elle nous tend la cuillère pour qu’on la nourrisse !
    Je gambergeais aussi un peu, et j’avais parfois du mal à gérer les inquiétudes de la famille et des amis, mais (grâce entre autres à ce blog) je suis restée zen en faisant confiance à ma fille, qui a toujours eu la chance d’être en très bonne santé et de n’avoir aucun problème digestif (coliques ou autres).

    Ça veut dire quand même un équipement minimum : en été, une couche et basta (et bébé dans la douche après le repas) et en hiver, un bavoir à manches, bien étanche ! Et prévoir le shampoing tous les soirs… :roll:
    Et protection minimum de l’environnement alentour ou un peu de nettoyage, voir arrivée de la « tenue d’intérieur » pour les parents, sous peine de se retrouver avec le menu du bébé sur le Tshirt ! :mrgreen:

    Répondre

  90. Merci Vervaine et oops, ça me rassure un peu, l’entourage à tendance à m’inquiéter en me disant qu’il va refuser de se nourrir et que ça va être un enfer, enfin moi quand je vois tout ce qu’il boit au sein je n’ai pas vraiment l’impression qu’il n’aime pas se nourrir :mrgreen: , alors des fois on me sors aussi qu’il a un problème fusionnel avec moi :oops: , bah oui j’ai dépassé les 6 mois réglementaires de l’allaitement!!

    Répondre

    Mimi Pompon (anciennement Stéphanie mais y'en a une autre maintenant !)No Gravatar a répondu :

    @Charlotte, l’intérêt des commentaires de l’entourage malgré tout c’est que ça permet de s’interroger sur ses propres pratiques… tant que l’entourage n’est pas trop lourd. Moi je le prends comme ça pour éviter que ça m’énerve parfois.
    Et une fois qu’on est au clair avec ce qu’on pense justement, c’est super simple de répondre !

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Mimi Pompon (anciennement Stéphanie mais y’en a une autre maintenant !), je plussois x100 !!!

    oui, les commentaires de l’entourage, s’ils nous touchent, ils nous font réfléchir… mais si on est au clair avec nos pratiques, soit on répond, soit on ignore.

    C’est valable pour TOUT dans le maternage et l’éducation: que l’on allaite/donne le bib, pour les couches, la diversification, la réponse aux pleurs, les vêtements…………la liste est longue!

    On sera TOUJOURS critiqué par l’entourage, quoiqu’on fasse…

    Répondre

  91. Je suis d’accord, dès qu’on assume tout va bien, justement là je me suis aperçue que je m’inquiétais pour sa diversification, donc forcément on devient vulnérable, merci à vous ;-)

    Répondre

  92. Je rajoute en conclusion qu’il faut que je me coolifie avec la diversification de mon fils et ça ira mieux! :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, les autres ont déjà tout dit ou presque ; certains enfants attendent 1 an bien tapé pour s’y mettre, après ce n’est pas exclus qu’il puisse aussi plus s’intéresser à la nourriture solide en ton absence (faute de grives… :lol: ). Et il est à peu près certain qu’il va manger autre chose un jour, comme il marchera et quittera ses couches ;-)

    Répondre

  93. Merci La poule pondeuse, c’est sûr que je m’en occupe à plein temps, donc il a du lait à volonté ou presque. Oui j’espère que c’est juste qu’il prend son temps, et profite du bon lait tant qu’y en a ;-)

    Répondre

  94. En suivant ton lien du spécialiste de l’obésité infantile, j’ai acheté et je viens de commencer le livre du Pr Tounian : http://www.amazon.fr/LAlimentation-vos-enfants-Enqu%C3%AAte-marketing/dp/2207260909/ref=cm_cr_pr_product_top
    Attention, c’est ex-ce-llent !!! Je commenterai un peu plus quand je l’aurai terminé, mais ça va à fond (en étant très documenté) dans le sens du fait que l’enfant régule ses besoins seul, pas la peine de vouloir tout régenter (et l’obésité – si obsédente actuellement – est une prédisposition génétique qui va s’exprimer ou pas selon le mode de vie).

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, ah super, c’est toujours bon à savoir qu’il y a des bons bouquins sur le sujet !

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    Bon alors finalement, je suis beaucoup moins enthousiaste à la fin du livre qu’au début !! Sur la forme le fond. Le ton vif et incisif qui m’a beaucoup plu au début a finit par me lasser très clairement, car finalement le point de vue était trop évident et trop critique. Sur le fond : chaque habitude alimentaire que nous considérons, à force d' »éducation », comme bonne, est déboulonnée méthodiquement (pour dire aux parents d’être cool et zen avec ce que leurs enfants mangent), donc au final on pourrait croire qu’on peut proposer de la junk food industrielle tous les jours aux enfants et qu’ils réguleront leurs apports selon leurs besoins.
    Du coup, après mon hyper enthousiasme du départ (et mes prévisions de prêter ce livre à toutes mes copines), je ne conseille pas la lecture de ce livre, sauf les premiers chapitres pourquoi pas. Après, à force d’enfoncer le clou, ça fait tout rater l’ensemble.
    (Je pensais mettre une critique positive sur Amaz*** pour compenser les autres commentaires négatifs et pi…. bein non !)

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, merci pour ton retour (en plus, ça m’évite une dépense inutile ;) )
    Je suis allée voir les commentaires sur Amaz** et je suis sidérée. En effet, les commentaires dissuadent de lire ce bouquin.

    Mais surtout, d’apprendre que « P. Tounian est le vice-président de la société française de nutrition, une structure fermement soutenue financièrement par Danone, Unilever (…) F. Flex, elle se dit consultante chez le cabinet Anthenor, qui se définit comme une entreprise de lobbying comptant parmi ses clients des sociétés de l’agro-alimentaire comme Danone. »
    Je suis limité choquée de découvrir qu’un médecin écrive un livre disant que la « mal-bouffe » n’est pas un problème, et d’apprendre que ce même médecin bosse pour une industrie agroalimentaire!
    On entre carrément dans le conflit d’intérêt, et en ces temps de scandales médiatico-médiator, je trouve cela particulièrement déplacé. Surtout sur un sujet si sensible en ce moment que la nourriture et l’obésité /la santé.

    Bien sûr, on ne peut empêcher personne d’écrire des livres, mais tout ces pseudo médecins (Duk** et maintenant Tounian) qui disent des énormités, ca me fait froid dans le dos…

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, je conseille le livre « Mon enfant ne mange pas » de Carlos Gonzáles que j’ai beaucoup aimé. Je n’ai pas lu le livre dont vous parlez donc je ne peux pas juger de l’énormité. Par contre, sur la mal-bouffe, l’obésité, la santé, je pense qu’il faut y aller doucement et je suis désormais convaincue qu’un bambin sait très bien se réguler tout seul en effet. De la même manière que nous, on pourrait très bien se bourrer de chocolat toute la journée et pourtant on ne le fait et ce n’est pas simplement une question d’éducation de ce qui est bien ou mal ; on ne le fait pas parce que naturellement on n’en a pas envie. Je crois qu’il est bien plus important d’arriver à proposer de tout à son enfant (et c’est déjà pas évident), que de vérifier si ce qu’il a mangé à chaque repas est équilibré. Et si un coup il se fait un repas Macdal, un repas exclusivement poulet ou exclusivement maïs, il n’y a pas péril en la demeure. Je pense qu’en France on nous bourre beaucoup la tête avec le danger de la mal-bouffe mais qu’il faut aussi relativiser.

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, nan mais en fait je ne dirais pas que Tounian dit des énormités. Il dit par exemple (grosso modo) « si le petit veut manger un pain au chocolat au petit déjeuner – et qu’il n’a pas les gènes de l’obésité – et qu’il n’a pas soif, bein donnez-lui un pain au chocolat et il boira quand il aura soif, ne le forcez pas sur le laitage, le fruit, blabla ». Certains peuvent être choqués par cela, ce n’est pas mon cas.
    Ce qui me pose problème, c’est que toutes les bonnes intentions qu’on peut avoir pour bien faire avec l’alimentation des enfants sont démontées. Par exemple, si on donne du rapadura ou du miel à la place du sucre, Tounian prouve par a + b que c’est ni meilleur, ni moins bon que le sucre ; ce qui est rassurant pour les parents (comme moi) qui ne vont pas chercher plus loin que le sucre blanc, mais c’est un procédé systématique. Alors oui ça a un côté bien, ça dit « donnez à manger à vos enfants sans trop vous poser de questions ou de problèmes, et si vous n’avez pas le temps, ne culpabilisez pas à donner des plats préparés ». Mais en même temps ça donne l’impression qu’on perd son temps quand on veut bien faire et cuisiner des bonnes choses pour sa progéniture.

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, je pense que je suis entièrement d’accord avec toi, mais en effet je crois que le bouquin ne m’aurait pas trop servi… Parce que si manger un pain au chocolat le matin sans rien d’autre à coté, c’est considéré comme pas équilibré, alors là, je crois que je me mettrai vite dans la catégorie « mère inconsciente » !
    Et pour aller dans le sens de Catwoman, oui, manger un M*D* de temps en temps, ou que des coquillettes-jambon pendant 2 j ne va tuer personne.

    Mais je pense que rappeler que
    1)l’équilibre alimentaire se fait sur plusieurs jours
    2)les enfants savent se réguler seuls
    3)être cool dans un sens et dans l’autre (ni exclusivement diétético-bio ni junk food mais un savant mélange de tout)

    serait déjà un super chose. De là à en faire un livre…

    En bref, revenir à ce que dit la Poule et ne pas trop se prendre la tête.

    (Mais d’après les comm du livre, on dirait que l’auteur en vient presque à dire que les plats industriels sont bons pour la santé, faut pas abuser quand même -ni des plats ;) ni de l’affirmation !)

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, la précision que j’avais trouvé ici sur l’équilibre alimentaire sur plusieurs jours est vraiment très précieuse, je crois que j’aurais stressé un peu en voyant ma fille trier dans son assiette sans avoir cette information. Elle a tendance à manger « dissocié » : féculents un jour, légumes un autres, viande le repas suivant… Et elle réclame les fruits le matin et au goûter, mais sort de table en général avant aux autres repas.
    Bref, sur un repas, c’est pas terrible, mais sur 2 ou 3 jours j’ai remarqué que ça faisait le compte avec ce que j’aurai aimé qu’elle mange à chaque repas. Du coup je laisse faire, au grand étonnement de ma famille… Qui reste en général plusieurs jours à la maison, ouf, et qui a donc fait le même constat que moi (assortis de « ben si j’avais su, je n’aurais pas autant bataillé avec toi / son père » ! :roll: :grin: )

    Sinon, testé sur ma fille qui avait 14 mois à l’époque, quand je prenais un goûter avec elle et qu’elle me réclamait la même chose que moi (du chocolat noir), alors que je lui proposais yaourt et compote.
    Au début je ne lui donnais que de tous petits morceaux et je remballais illico la tablette de chocolat, et un jour je lui ai laissé une ligne entière, pour voir (pas taper ! :oops: ). Effectivement, régulation naturelle très rapide : la moitié d’un carré avalé + le reste de ce carré et un autre tétouillé et sucé, donc en tout environ un carré (il y en a 4 sur la lignes). Ce qui me parait le grand maximum de ce que je lui aurais donné naturellement, et comme ça n’arrive que de temps en temps le WE, je lui laisse ce petit plaisir partagé !

    Et j’ai découvert les « N*A » (pâte de fruit, sans trop de cochonnerie en plus), que je lui propose quand elle se retrouve avec d’autres enfants plus grands (les enfants d’une copine, pas très regardante sur le sujet) qui grignotent beaucoup (trop à mon goût, mais je ne sais pas ce que je ferai quand la mienne aura le même âge) de « Har*bo ». Ce sont les plus grands qui ont réclamé des « N*A », et plus ma fille qui réclame des oursons en gélatine (que pour le coup, j’avais tendance à refuser tout net) ! :mrgreen:
    Les mêmes grands (7 et 10 ans) boivent aussi beaucoup de sodas chez eux, et comme je n’en ai jamais à la maison (à leur grande déconvenue), je leur ai proposé de presser des oranges (ce que je fais avec ma fille, qui adore ça). Succès garanti, avec un presse-agrume électrique très facile et sans danger à utiliser par des enfants, même tout-petits (elle se débrouille pratiquement toute seule depuis qu’elle a 11 mois).

    Du coup, je la laisse tester ce qu’elle réclame et qui la tente dans les assiettes des uns et des autres (même charcuterie, chips, frites, puisqu’elle stoppe d’elle-même très rapidement). Et je n’ai pas hurlé quand mon beau-père lui a fait goûter N*tella et confiture à 6 mois à peine (pas d’allergies aux noix et autres dans la famille, sinon je crois que j’aurai quand même tiqué).

    Bon, j’ai du mal à faire manger des légumes verts aux enfants de ma copine, sauf bien cachés dans une quiche ou un cake et encore, et je ne désespère pas de trouver la bonne astuce pour qu’ils mangent comme ma fille, et pas l’inverse… Mais ça n’engendre pas de conflit ni de stress, ce qui n’aurait peut-être pas été le cas sans toutes ces infos !

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @oops, Merci ! Je crois que c’est avec des commentaires/témoignages de ce style qu’il faudrait faire un livre !

    Pour NA, j’avais un a priori très négatif, sur des marchands de sucre qui vendaient très cher une toute petite quantité, mais si tu sembles dire que c plus fruité… et j’avoue que le parallèle avec les H***bo ne m’était pas venu à l’esprit.
    D’ailleurs, il y a des ventes privées sur http://www.ventes-responsables.com/ si tu le souhaites…

    @Catwoman: ai bcp entendu parler de « Mon enfant ne mange pas ». Je finirai sans doute un jour par le lire… Mais j’avoue que tous les témoignages ici m’ont fait lâcher du lest et me rassurer sur les capacités de mon enfant.
    Et finalement je crois que c’est l’essentiel…

    Donc merci à la Poule et merci à toutes!

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @oops, Tounian dirait que NA ou Haribo c’est kif kif, on a l’impression que le fructose c’est mieux que le saccharose, mais les calories sont les mêmes !! :lol:

    Répondre

    LisbethNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, et il aurait raison!! Les pâtes de fruits N.A., c’est une énorme arnaque! Soit-disant 100% fruits, mais 79g de sucre pour 100g de produit :shock: , soit 303 kilocalories :shock: :shock: ! Et on se donne bonne conscience en laissant nos enfants bouffer ça – tu m’étonnes qu’ils aiment…- comme si on leur donnait une pomme et en se disant que ça vaut mieux que des bonbons :???: … C’est à ranger au rayon malbouffe, oui! Quant au prix, ça doit atteindre les 40 euros au kilo! Belle opération marketing pour Nestlé en tout cas :evil:

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Lisbeth, quand on compare la composition avec un paquet de Har*bo, il n’y a quand même pas photo. Pour le sucre, les N*A ne sont pas mieux, mais il n’y a pas une liste de 50 ingrédients aux noms barbares ! C’est « juste » de la purée de fruit déshydratée et concentrée (donc forcément, ça concentre le sucre des fruits).

    Et je précise que ce n’est qu’en remplacement d’autres confiseries qui me paraissent bien pires (pas au niveau sucre, mais au niveau des additifs, colorants, gélatines, conservateurs, arômes et autres produits cancérigènes) donc très exceptionnel. 2 ou 3 bonbons au goûter, 1 à 2 fois par mois maximum, et dans des circonstances très particulières, soit la présence de grands grignoteurs d’oursons et autres crocodiles fluorescents.
    Or ce contexte, quand elle m’en réclame, en revanche, c’est non ! Qui passe très bien la plupart du temps (elle me demande alors une compote ou un fruit).

    Pour que ça fonctionne, il faut de toute façon que la petite incartade N*A comme celle du chocolat noir, reste rare. Ça décuple le plaisir, et ça permet d’éviter la frustration qui se transforme en goinfrerie quelques années plus tard.

    Je ne crois pas que je réussirai à inviter les grands et ma fille à remplacer un bonbon par un morceau de pomme. Et plutôt qu’un NON à toutes confiseries qui ouvrirait la porte à un conflit (avec ma fille… et la mère des grignoteurs) risquant de se retourner contre la santé de ma fille (qui trouverait forcément le moyen, un jour ou l’autre, d’en manger en cachette, et du coup de s’empiffrer), je préfère gérer moi-même.

    Quand je vois la quantité de sucre (et de beurre !) que je mets dans le fondant au chocolat que tout le monde me réclame, finalement… :shock: :mrgreen:

    @ Verveine, merci pour l’info ! ;-)

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @oops, « quand je vois la quantité de sucre (et de beurre !) que je mets dans le fondant au chocolat que tout le monde me réclame, finalement… » encore du Tounian ! genre « ne paniquez pas à donner des gâteaux industriels que vous pouvez trouver trop sucrés ou trop gras, vu ce qu’on met classiquement dans la recette maison, c’est pareil et peut-être moins pire ! ». Y’a effectivement l’aspect des additifs….

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, c’est SURTOUT les additifs qui me posent problème ! Et la quantité, bien sûr.
    Quand je ne comprends pas la liste des ingrédients, ça me fait peur, et j’évite au maximum. Il n’y a pas de paquets de gâteaux ni de chips ni de bonbons dans mes placards en permanence.

    Un gâteau fait maison en dessert ou au goûter quand on est en visite chez la grand-mère ou qu’on reçoit du monde à la maison, c’est pas la même chose qu’un paquet de gâteaux industriels chaque soir devant la TV ! Ni en terme d’apports caloriques, ni au niveau humain.

    Pas facile de trouver un juste équilibre. Je pense qu’on peut rester souple dans certaines circonstances exceptionnelles, sans remettre en cause de saines habitudes quotidiennes. C’est comme manger de temps en temps dans le canapé, ou au sol, ou avec les doigts, ou devant un film (pas encore à l’ordre du jour pour notre miss, mais ça viendra)… Transgresser certaines règles de temps en temps, ça permet de mieux les faire respecter le reste de l’année.

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, oops, Lisbeth: bon alors finalement, je vous remercie, je n’aurais pas à lire ce bouquin, et encore moins à donner mes sous à ce type. Je crois que je suis de moins en moins d’accord. Si Tounian dit qu’un gâteau industriel et un gâteau maison sont équivalent, là il va y avoir un gros gros problème !!!
    (Je ne dis pas qu’il ne faut pas manger de gâteau industriel, hein, on est d’accord, je partage entièrement le dernier paragraphe de oops.) Mais dire que les préparation sont équivalentes, non seulement, cela me choque, mais c’est aussi complètement faux!
    Et là je comprends mieux le comm sur Amazon, qui disait que Tounian travaille pour une boite financée par Nestlé.
    Non, même si on met plein de beurre, de sucre dans un bon gâteau au chocolat, ce n’est pas pas pareil qu’une préparation industrielle. Non seulement les ingrédients ne sont pas les mêmes (le beurre est concentré, souvent ce n’est pas du beurre, mais des huiles végétales pressées on ne sait comment, les oeufs sont en poudre ou en tube, le lait souvent une poudre reconstituée…) et il y a des additifs, conservateurs, etc. Je ne dis pas que c’est mal, attention! Bien sûr que pour fabriquer des milliers de gâteaux qui vont se conserver longtemps sur des étalages et qui ressemblent à quelque chose, il faut tous ces ingrédients. Et pour qu’ils ne coutent pas les yeux de la tête, on prend les ingrédients pas trop chers. Et on doit respecter des normes d’hygiène et de sécurité sanitaire drastiques (heureusement!). Mais on ne peut pas comparer avec des préparations maison.

    Il n’existe pas beaucoup d’études qui montrent la différence sur la santé entre les différentes préparations, voire plutôt le contraire, puisqu’un groupe industriel a les moyens de payer des études pour dire que ses produits sont géniaux et pas nocifs sur la santé. Mais les graisses et les sucres sont différents, ça c’est certain.
    Sans compter le bénéfice « intellectuel » de faire soi-même le gâteau (ou tarte, quiche…) -et de voir ce qu’on met dedans, donc de prendre conscience de la bonne graisse/sucre qu’on va déguster :mrgreen:
    plutôt que d’ingérer des produits tout faits où les graisses sont « cachées ».

    Après bien sûr, tout est une question d’équilibre, et une  » cochonnerie » de temps en temps vs des fondants au chocolat maison tous les jours…
    cf oops!

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, sans compter que les gâteaux faits maison, c’est une source intarissable de plaisirs en famille : souffler dans la farine, repeindre la cuisine à grands moulinets de bras au bout de laquelle le fouet était bien chargé de mélange beurre + chocolat (testé par ma fille… :roll: D’abord on rigole, et ensuite on pleure – ou l’inverse selon l’humeur… :mrgreen: ), et les deux mains dans la casserole de chocolat, pour ne pas en perdre une goutte, et en mettre sur les bras jusqu’à l’épaule, dans les cheveux, les oreilles…
    Finalement, quel ennui, les gâteaux industriels ! :mrgreen: :arrow:

    Répondre

    G.No Gravatar a répondu :

    @oops, MIAM!!!!!

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @oops, C clair ! ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, aïe ça calme !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @toutes, effectivement les thèses défendues dans le bouquin de Tounian alliées à ses conflits d’intérêt sont suspicieuses. Après pour les plats préparés/industriels : c’est une vaste catégorie avec du bon et du dégueu, je pense qu’il ne faut pas diaboliser, mais bien éplucher les étiquettes (moi je suis scandalisée de voir que 90% des biscuits etc bios sont faits à l’huile de palme au lieu de bon beurre ! c’est pas bon ni pour les papilles ni pour les artères ni pour la forêt équatoriale :evil: ). Globalement après chacun a ses manies, ses vetos, mais globalement hors souci de santé (allergies…) essayer de varier au max en fonction des goûts et des possibilités (temps, argent, facilité d’accès…) et encore une fois ne pas se mettre la rate au court bouillon (sauf si vous mangez bio auquel cas peut-être qu’une rate bio… :mrgreen: :mrgreen: ). Les haribos on adore ça (oui c’est maaaaaal) alors les enfants en ont aussi de temps en temps ;-)

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, j’avais remarqué aussi pour les biscuits bios… :shock: :evil:
    Qu’est-ce qu’on apprend en regardant les étiquettes (mais ça double le temps passé en courses…) !
    Chez nous, ce qui fait souvent la différence entre choix du fait maison et choix de tout-prêt, c’est surtout le transport : j’emporte plus facilement des biscuits secs qu’un fondant au chocolat maison. Et c’est plus facile à manger en route (sur le tricycle, dans la voiture, le porte-bébé…). Pas écologique du tout, les gourdes de compote, mais qu’est-ce que c’est pratique !

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @oops, je passe des HEURES à faire les courses… Sauf une fois que j’ai trouvé des produits qui me conviennent, je reprends les mêmes.
    Défaut d’agronome, je suis super pénible sur les fruits et légumes…
    Mais oui, il faut être pratique aussi, les gâteaux tout prêts, les petits pots, ça dépanne bien !
    Après, on peut aussi s’organiser. Acheter des gâteaux en grosse quantité, et avoir des petites boites pour transporter des quantités individuelles (je suis scandalisée par le sur-emballage, aussi :roll: !)
    Pour les compotes, il existe des gourdes vides réutilisables, que l’on peut remplir avec ce que l’on veut (compote maison ou achetée en grosse boite).

    Après, c’est sûr que tout cela prend du temps, et c’est malheureusement ce après quoi on court quand on a des enfants et qu’on bosse. Mais trouver son équilibre entre manger sain -selon ses critères perso- et de temps en temps des saloperies pour compenser un peu, c pas plus mal ;)

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, je ne connaissais pas les gourdes réutilisables, je vais regarder ça, l’idée est bonne ! Pour les gâteaux, je suis effectivement équipée pour éviter de transporter plus d’emballage que de produit.
    Conseil d’agronome : il vaut mieux des fruits et légumes frais ou surgelés ? Il y aurait plus de vitamines et minéraux dans ceux qui sont congelés après récolte que dans ceux qui sont restés sur l’étal du marché avant consommation… Info ou intox ?
    J’avoue, le surgelé, c’est mon astuce pour cuisiner du fait maison en moins de temps : pas de corvée d’épluchage, ça divise souvent par deux voir plus le temps de préparation.

    Répondre

    RenardeNo Gravatar a répondu :

    @oops, ah ! les gourdes réutilisables ! j’ai investi 12 bons euros l’année dernière (pour une gourde !) et mon fiston ne veut pas boire de compote avec :evil: il veut boire les comptes avec les gourdes jetables le chenapan, y s’en fiche de l’écologie !

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, ah mince, moi qui trouvait l’idée géniale ! Bon, comme quoi du concept à la pratique…. ma fille d’un an ne connait pas encore, donc je n’avais pas testé…

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, Si tu revends ta gourde, je veux bien tester sur ma fille, on ne sait jamais… :roll:

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @oops, réponse de l’agronome ;)
    en théorie, oui, les fruits et légumes sont meilleurs frais MAIS à condition
    -qu’ils ne soient pas restés trop longtemps sur les étals => privilégier les marchés et les producteurs locaux (pas les mecs qui viennent de Rungis, c pareil qu’au supermarché dans ce cas). Si en supermarché, se débrouiller pour savoir quand sont les arrivages/réassorts et privilégier ces jours là pour les acheter.
    -que ce soit la SAISON !!!
    tomates en janvier, cerises en février, etc: catastrophe écologique et économique!
    (pareil que pommes « bio » d’Argentine, haricots verts du Kenya… :evil: )

    Donc quand ce n’est pas la saison: les surgelés et les boites sont à privilégier. Car en effet, les légumes sont ramassés en pleine saison (car moins chers), et conditionné de suite, donc perdent moins de vitamines. Maintenant, il y a de plus en plus d’entreprises qui se fournissent à l’étranger. C peu le cas des surgelés (trop dur de respecter la chaine du froid) mais plus pour les boites. Donc pour ceux qui veulent privilégier la production française, mieux vaut lire les étiquettes.

    Donc oui, ne pas culpabiliser d’avoir des réserves au congel et dans ses placards (j’avoue pour ma part aussi que les épinard surgelés, c trop pratique, et les boites de coulis de tomate itou).
    Après, il vaut mieux à mon sens privilégier les produits « simples »: un seul légume dans la boite/le sachet, que les préparations toutes faites (beaucoup d’autres ingrédients, moins bien maitrisés ceux-là: crème, graisses pas souvent bien identifiées…)

    A vot’ service M’dame !

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @Vervaine, Merci pour toutes ses précisions !

    Je cède sans aucun doute trop souvent pour les fraises ou framboises qui valent une FORTUNE en ce moment (complètement or saison et blindées de produits beurks), quand je fais les courses à une heure trop proche du repas ou du goûter de mademoiselle, qui me fait un cirque du tonnerre chez le primeur dès qu’elle voit des fruits rouges… :oops: Car je préfère lui donner le dessert avant le repas et finir les courses rapidos que la gaver de gâteau et qu’elle n’ait plus faim pour le plat. Je n’ai pas encore réussi à lui faire accepter une compote à la place (et le primeur entame toujours une barquette pour avoir droit à son sourire et son bisou volant, difficile de lutter !), mais je tente à chaque fois ; je l’aurai à l’usure ! :twisted:

    Sinon, pour le reste, j’ai tout bon, cool ! :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @oops, en plus de la réponse de Vervaine, j’ajouterai que pour ma part selon le mode de préparation je trouve qu’on voit vraiment la différence gustative entre légumes surgelés et légumes frais, surtout de qualité. J’essaie d’aller régulièrement au marché chez un maraîcher local et franchement y a pas photo ! Après bien sûr dans une soupe, une tarte, un gratin, on voit moins la différence, mais sur des légumes juste sautés ou vapeur, ça se connaît.

    Répondre

    oopsNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je suis bien d’accord pour le goût, le frais ça n’a rien à voir…
    Comme je compte me nourrir exclusivement de surgelés/ boites de conserves pendant les 2 à 3 semaines de fermeture de notre ascenseur pour remise aux normes, je me renseigne avant, pour avoir bonne conscience… Pas trop le choix : j’habite au 6e étage, et entre mon gros bidon (je serai à plus de 7 mois de grossesse à ce moment là) et les 11 kg de bébé dans le dos (heureusement que j’ai l’habitude du portage !), je ne me vois pas traîner un cabas en plus… Tant pis pour les papilles ! :roll:

    Répondre

  95. Bonjour à toutes,

    Je reviens vous donner des nouvelles de mon fils qui refusait de manger encore à 9 mois autre chose que de la compote… Il a eu un déclic il y a 2 semaines (9 mois et demi) et maintenant il mange presque de tout, à condition que ça soit en morceaux, et encore mieux comme dans l’assiette de ses parents.
    En même temps c’est bien pratique, je ne me pose plus de questions et c’est très simple, il mange comme nous, il gère ses quantités, y’en a partout mais on passe un très bon moment autour de la table :lol:

    Evidement, je suis encore à l’âge où les questions bonbons et frites ne se posent pas :)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, quelle bonne nouvelle ! Bons repas en famille alors (et pour les bonbons et les frites… c’est un premier non ? ;-) )

    Répondre

    CharlotteNo Gravatar a répondu :

    Merci La poule pondeuse, oui effectivement c’est un premier, donc forcément pas d’expérience, pression sur la norme, et syndrome du super bébé qui n’est pas encore pollué par ce monde de catastrophes alimentaires :lol:

    Le papa est encore très anti sucre et anti sel, moi je vois bien qu’il préfère mes plats cuisinés aux aliments que je mets parfois de côté avant de les passer à la poêle dans l’huile d’olive et le sel, donc le compromis c’est de moins saler ma cuisine et on laisse la salière sur la table.

    D’ailleurs je me demandais si vous donniez du poivre et des épices à vos petits..?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, ma mère a filé à Pouss2 un pépito alors qu’il avait même pas 7 mois… bon il a adoré :lol: Et globalement très vite a beaucoup insisté pour tout goûter donc je préférais lui donner 2-3 frites en marge de son repas que passer un moment stressant à refuser pendant qu’il poussait des cris de velociraptor en rut. Il faut faire la part entre s’alimenter exclusivement de frites et en goûter quelques unes voire en faire un repas de temps en temps.
    Poivre je n’ai pas trop tenté mais épices et herbes, oui et en abondance (aussi je mets souvent de l’ail, des oignons et du gingembre dans la cuisine pour donner du goût, dans les soupes, les légumes etc). Jusque vers 18 mois-2 ans je trouve qu’ils sont souvent très ouverts et intéressés par plein de saveurs, de textures etc, et peuvent apprécier y compris des plats épicés « qui piquent ». Faut en profiter parce qu’après ils ne veulent plus que des pâtes et des gnocchis :roll: :lol:

    Répondre

    CharlotteNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, il en n’est pas encore à hurler pour qu’on lui donne des chips quand ça nous arrive d’en manger, donc pour l’instant c’est gérable assez facilement.
    Je cuisine souvent au curry, j’adore ça, l’ail je n’aurais pas osé je crois… à tenter :)
    Son plat préféré je crois est le poulet du dimanche rôti avec patates rissolées dans le jus du poulet, bien gras mais là il a tous les droits :lol:

    Dommage qu’ils perdent le goût pour les saveurs différentes, après c’est le paradis de ce qui est blanc et mou de préférence, c’est ça..? :???:

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, posté au même moment !

    Miam pour le poulet du dimanche ! Ici aussi, quand son père fait des patates sautées à la graisse de canard, je lui fait goûter. C’est trop bon, quand même. :mrgreen: Faut qu’ils connaissent les plaisirs de la vie, nos p’tits bouts. C’est le meilleur moyen pour qu’ils désertent les M*c*o…

    Et si les parents aiment, les enfants aiment ! (enfin au début ;-) ) D’ailleurs, bb a été 9 mois dans du liquide amniotique parfumé à ce qu’on mangeait et si tu l’as allaité, il a gouté aussi à différentes saveurs. Je pense que ton bébé devrait aimer le curry ! :lol:
    (Et moi j’attends avec impatience une « livraison » en direct d’Inde)

    Répondre

    Mimi_PomponNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, le 3ème mot de ma fille, 14 mois, après maman et papa c’est… gâteau ! Sur le niveau sonore d’un velociraptor en rut effectivement et avec le dandinement d’un pied sur l’autre qui va avec !

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Mimi_Pompon, :mrgreen: « niveau sonore d’un velociraptor en rut effectivement et avec le dandinement d’un pied sur l’autre qui va avec ! » : c’est EXACTEMENT ça chez nous !
    Elle me fiche la honte parfois à la boulangerie, ma fille devient hystérique et totalement incontrôlable, j’évite même parfois d’y aller avec elle !

    Répondre

    Mimi_PomponNo Gravatar a répondu :

    @opale, pour rendre à César ce qui appartient à César, c’est un copyright poule pondeuse !

    La dernière honte à la boulangerie c’est que devant l’hystérie de la bête, la gentille vendeuse lui a donné une chouquette… qu’elle s’est empressée de lui balancer à la tête parce que ce qu’elle veut c’est du pain !!!

    Enfin avec ton témoignage je me sens moins seule :-)

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Mimi_Pompon, trop fort le coup de la chouquette dans ta tête :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, oui, je mets un petit peu de poivre dans ses plats et aussi un petit peu de sel mais une copine m’a dit il y a peu que le sel, ce n’était pas bon pour les reins des jeunes enfants :?: :?:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @opale, oui le sel n’est pas recommandé mais les quantités entre ce que tu ajoutes à un plat et ce qu’il y a dans beaucoup de plats préparés ne sont pas comparables. Après il y a certains aliments qui sont intrinsèquement très salés : tout ce qui est fumé, la charcuterie, le fromage, les chips :mrgreen: , etc…

    Répondre

    VervaineNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, bravo ! Comme quoi, faut pas les stresser, ces petits et ils mangent bien !
    Pour ma part, comme la Poule je mets des épices mais j’évite le sel. Moi c’est le papa qui aime l’huile, le beurre et saler/poivrer. Mais les enfants ne sont pas fous, ils préfèrent quand c’est assaisonné :razz: . Et justement, les épices et herbes permettent de limiter/éviter de mettre trop de sel/gras tout en donnant du gout.
    Tu n’es pas obligée de mettre des épices trop fortes: cumin, curcuma, noix de muscade, 4 épices… Certains curry sont assez doux. En herbes, il suffit que ce soit coupé/moulu bien fin -et encore, pas sûre…! (thym, romarin, basilic, herbes de provence…)
    Le poivre, je n’ose pas trop encore. L’ail, c’est une bonne idée, je n’avais pas encore tenté !

    Merci des conseils la Poule, je vais en profiter avant que ma fille ne devienne pasta-addict !

    Répondre

  96. Dans les petits plats des fistons : du poivre (un peu), de l’ail, de l’oignon, des herbes (thym, romarin, basilic …), du paprika, du curry, de la cannelle… qui faisaient le régal de leurs papilles!!! Fils aîné avait une prédilection pour l’ail… Cela dit, ils sont également « pasta-addict » (pour citer Vervaine)! (avec de la bonne sauce tomate maison à l’oignon, ail et herbes!)

    Répondre

  97. Au fait je suis épatée par le niveau culinaire de la basse-cour :grin:

    Répondre

  98. Alors j’ai trouvé ton article super intéressant, et je me suis empressée de mettre en pratique, avec le Cromignon, bientôt 8 mois et qui aime manger. Je me suis dit que ca serait trop cool de le voir grignoter son haricot vert sur sa chaise avec nous à table, et qu’il allait adorer ça. En plus je me suis dit que c’est vrai, les bébés doivent bien réussir à écrabouiller un peu de nourriture entre leur langue et leur palais, vu ce qu’ils font de nos mamelons et avec quelle force! J’ai donc tenté. Cromignon ravi, nous aussi. Jusqu’à ce qu’il commence à s’étrangler. A s’étrangler grave. A s’étrangler pour de bon. Pendant que je plongeais mes doigts dans sa gorge et que son papa le penchait en avant, la Pouillette, sa soeur de 9 ans, a bien failli s’évanouir de frayeur. Apres avoir réussi à retirer le bout coincé, j’ai récupéré un bébé bleu tout haletant et il nous a bien fallu une heure de câlin pour que nous nous remettions tous de nos émotions. Alors sorry pour le super principe mais je repasse à la purée lisse.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Petis Diables, oh je suis désolée que ça n’ait pas fonctionné comme prévu. Après le haricot vert c’est le niveau supérieur (c’est assez dur et filandreux), les débuts sont plus simples avec une texture plus fondante (carotte/courgette/pdt bien cuite, poire/pêche bien mûre…). Pour ma part j’avais constaté que Pouss2 arrivait assez bien à gérer ce type de problème, même si une ou deux fois j’ai rattrapé le bout de truc sans attendre de voir s’il réussirait à s’en sortir seul. Bons repas familiaux quoi qu’il en soit !

    Répondre

  99. A en fait j’avais écrit haricot vert pour faire comme l’exemple, car je suis bien disciplinée, mais en fait il s’agissait d’un morceau de banane bien molle, donc j’etais assez tranquille…quoi qu’il en soit on y reviendra, mais on va se le faire à la classique je pense! ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Petis Diables, eh oui, il n’y a pas de « recette » qui marche pour tout le monde. Bon courage pour la suite !

    Répondre

  100. Je suis en plein dedans BB2 de 5mois tout juste manifeste depuis 2 semaines des envies culinaires autre que mon sein :) il attrape l’assiette -ouvre la bouche et se tord ds ts les sens pr suivre le chemin de ma fourchette….
    La pédiatre la semaine dernière me conseille de commencer À 6 mois avec soupe dun seul aliment et de remplacer la tetée du dej par 1 repas…
    Mais j’ai bien envie de commencer à lui proposer qqs aliments vu sa curiorisité ;-)
    Pr BB1 jai suivi les conseils de ma pediatre ms je ne me souviens plus à quel moment introduit-on la viande ? merci pr vos conseils car ça remonte à loin !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne, effectivement il a l’air mûr ! Personnellement je commencerais par un aliment à peu près brut, genre fruit mou (cuit ou cru selon…), crudité, légume, … histoire de voir un peu comment il s’en sort (+ conséquences sur la digestion). Et puis s’adapter ensuite aux signaux qu’il envoie (qui ont l’air très clairs !). La viande en théorie c’est à partir de 6 mois.

    Répondre

  101. J’ai discuté de ce sujet avec une amie orthophoniste ayant suivi une formation sur « La déglutition, l’oralité et l’alimentation chez l’enfant » de Mme Senez, voici quelques éléments qu’elle m’a donnés et que je vous transmets, à avoir en tête pour la diversification à la cool :
    « Il faut éviter les morceaux durs avant l’apparition des molaires (environ 2 ans) [pour les avoir toutes]. La mastication n’arrive à maturité totale qu’à 6 ans, âge auquel l’enfant est capable de réaliser des mouvements sinusoïdaux avec sa langue parvenant ainsi à maintenir les aliments près des molaires. Ce développement est à mettre en parallèle avec celui de la motricité fine et de l’articulation… D’où la phrase « Tu mangeras du saucisson quand tu sauras dire Nabuchodonosor ». [Le saucisson sec est l’aliment avec lequel les petits enfants s’étouffent le plus souvent !!!] En gros, on mâche comme on parle. » [C’est comme le lien entre capacité à monter les escaliers en alternant les pieds et maîtrise sphinctérienne. La maturation de la mastication va avec celle de l’articulation.]
    « Des fausses-routes à répétition (parfois silencieuses mais souvent repérées par une toux réflexe) entraînent une augmentation des pathologies ORL, de la bronchite à la pneumopathie d’inhalation [morceaux de nourriture qui vont dans les poumons, c’est arrivé à son neveu] voire dans les cas les plus graves au décès par suffocation (2ème cause de décès parmi les accidents de la vie courante). »
    Loin de moi l’idée de vous décourager, la diversification à la cool me tente bien pour le 3° ! J’ai pu observer qu’en laissant assez libres mes enfants, en terme de satiété, et en leur proposant des choses goûteuses (fait maison, variété, épices, etc), ils mangent relativement de tout ! Enfin, N°1 mange de tout (de l’artichaut à 12 mois, des cornichons, des olives, et lécher la cuillère pleine de vinaigrette à 2 ans, etc… et N°2 mange de tout en l’absence de ses parents, c’est-à-dire avec la nounou ou les grands-parents !
    Bon appétit !

    Répondre

  102. Alors, la diversification à la cool comme tu l’appelles ou baby-led weaning, est pour moi la seule et unique façon de diversifier. Je l’ai expérimentée avec mon seul et unique bébé de 8 mois et c’est fantastique!!! Parce que ben, oui, c’est dans l’ordre des choses. Tout simplement.
    Donc voilà, je milite à Foooooooooooooooooooooooooooond!
    Je pourrais en écrire des tartines et des tartines.
    Seul petit point où je ne suis pas d’accord avec toi, la Poule, c’est sur le bouquin de Gill Rapley. Je l’ai lu (avant même la naissance) et il est je dirais (presque) indispensable non seulement pour réapprendre à faire quelque chose qui s’est perdue en 2 ou 3 Générations de mains mise des pédiatres et de l’industrie agroalimentaire. Mais surtout pour des questions de sécurité, et pour se rassurer notamment pour les fausses routes. Et pour les curieuses un peu scientifique sur les bords ou carrément et bien, énormément d’explications. Bon je m’arrête là, sinon, on va croire que je suis sponsorisée.
    Pour l’instant pas de traduction en Français,j’ai l’impression.

    Vraiment dommage!

    Répondre

    F.No Gravatar a répondu :

    @F., j’avais pas lu le poste juste avant le mien! Raison de plus pour lire le bouquin, c’est en total contradiction avec ce qui a été écrit. Et tout est expliqué (démontré?).

    Répondre

    G.No Gravatar a répondu :

    Loin de moi l’idée de dire que la « diversification à la cool » ou quel que soit le terme employé n’est pas une bonne chose.
    Simplement, comme pour tout, soyons vigilants!
    Je dirai à mon amie de dire à son neveu que ce n’est pas possible que des morceaux de nourriture aient été présents dans ses poumons, causant une pneumopathie dite d’inhalation, car son réflexe de régurgitation doit fonctionner et que cela n’a donc pas pu arriver!!! ;-) (cf site cité par La Poule pour lequel Rapley est cité comme source). Sur ce site, les aliments présentés comme pouvant être proposés en morceaux (« supérieurs à la taille du poing » – voilà une idée qui me parle) sont des aliments relativement mous. Je n’ai pas trouvé la carotte crue!! Question de bon sens, il me semble!!
    Comme dans tous les domaines, des avis fondés et étayés, peuvent co-exister et ne pas être totalement en contradiction. Suivre une approche quelle qu’elle soit n’empêche pas d’être attentif à ses risques inhérents, même si dans la plupart des cas, il n’y a pas de problème, heureusement!
    Ici, j’ai transmis des connaissances des orthophonistes, qui interviennent dans les pathologies du langage et de la déglutition, entre autres! Nous constatons notamment dans notre pratique que bien souvent les enfants qui présentent des troubles du langage oral massifs ont eu voire ont toujours des troubles alimentaires, ce qui tendrait à montrer un lien possible entre les 2 domaines.
    C’est donc juste un élément à garder en tête, en particulier si l’enfant présente des pathologies ORL à répétition (lesquelles peuvent évidemment être en lien avec une autre cause voire plusieurs!!!)

    Répondre

    F.No Gravatar a répondu :

    @G., euh oui, j’avais mal lu « morceaux durs » :???:
    Evidemment, tant qu’il n’ont pas de molaires, ils peuvent pas mastiquer une carotte crue!!!
    De même, noix noisette cacahuètes…Sont hyper dangereux!

    Répondre

  103. Mi-septembre…

    Déjà 15 jours d’école, comme ça passe vite ! La rentrée semble bien lointaine déjà… D’ailleurs, notre petit écolier en a déjà marre . Malheureusement, les prochaines vacances ne sont pas pour tout de suite : il va falloir prendre le rythme… La vi…

  104. […] à la nourriture est changeant. J’étais très enthousiaste vis-à-vis de l’approche de la diversification menée par l’enfant (baby-led weaning en anglais) et nous avons réussi à partager nos repas […]

  105. […] mais lus lors de la rédaction de cet article (en vrac) – La basse-cour de la poule pondeuse: La diversification à la cool – Cubes et petits pois: Guides de diversification alimentaire – Info Allaitement: Sevrage et […]

  106. Merci pour cet article très bien fait, clair et qui renvoit à toutes les sources utilisées. Je ne connaissais pas ton blog, je vais de ce pas à sa découverte ;-)

    Répondre

  107. @Julella, as tu testé avec des très gros morceaux?
    dans les diktats du site néerlandais ils indiquent de donner des morceaux qui dépassent du poing de l’enfant.
    Je pense, vraiment, que c’est la clé anti vomi : en théorie l’enfant ne sait pas lacher au début et donc ne mange, machonne que des choses qui vont passer.

    Répondre

  108. I appreciate you sharing this article.Thanks Again. Really Cool. dddakebafgbb

    Répondre

  109. […] que d’enfants. Mais la DME peut être une source d’inspiration, pour engager une "diversification à la cool": Chez La Poule […]

Leave a Reply


« « Préc. Les p’tites poules    |     Suiv. Mais qui est Mère Nature ? » »