Féminité et maternité

maternité et feminité

Share This Post

Je ne sais pas si vous étiez au courant, mais apparemment, féminité et maternité seraient difficilement compatibles. Si vous avez réussi à échapper aux injonctions de la presse parentale et féminine à redevenir une « fâââââmme » après la naissance, une simple recherche Google vous apprendra que rester femme pendant ou après la grossesse ne va pas de soi. Voir par exemple les Maternelles, Doctissimo, ainsi qu’une critique magistrale par @LaPeste ; même le corps médical s’y met.

Définition de la Féminité

Selon Wikipédia, la féminité est l’ensemble des caractères morphologiques, psychologiques et comportementaux propres aux femmes. Ils sont biologiquement liés au sexe et fortement influencés, voire conditionnés par l’environnement socioculturel. Ils sont exclusifs et différencient les femmes des hommes qui eux possèdent des caractères masculins.

Je pense qu’à peu près tout le monde sera d’accord pour dire que la maternité, surtout dans son incarnation physique (grossesse, accouchement, allaitement), est exclusivement féminine. En clair, s’il n’y a évidemment pas besoin d’être une mère pour être une femme, il semble nécessaire d’être une femme pour être une mère. L’idée que la maternité menacerait la féminité me semble donc pour le moins capilotractée.

La Séduction comme Norme

Le problème vient plutôt de la définition de la féminité qu’on nous propose. Être une femme, en clair, c’est être séduisante. Et cette séduction n’est reconnue que si elle est conforme au modèle imposé : bien habillée, bien coiffée, mince, bien maquillée, épilée de près. Pourtant, ceci n’est pas une caractéristique strictement féminine : les hommes aussi peuvent séduire, y compris par une apparence soignée et conforme aux canons de l’époque et du lieu.

Séduction et Féminité

Bien sûr, je ne nie pas le plaisir engendré par la séduction et les bienfaits personnels qu’on peut retirer à s’occuper de son corps et à le mettre en valeur. Mais je ne vois pas en quoi ce serait la définition de la femme, la condition sine qua non de la féminité. Au contraire, porter un enfant ou le mettre au monde me semblent des preuves éclatantes de féminité, même si encore une fois nul besoin de faire cela pour être une femme.

Les Pressions Sociales

Que nous dit cette définition de la féminité basée sur la séduction ? Pourquoi met-on autant de pression sur les femmes pour qu’elles se conforment à ces canons ? D’abord, cela fait vendre. Eh oui, pour atteindre la perfection féminine, il faut des cosmétiques, des épilateurs, des habits… Ensuite, cela les occupe : c’est le « harem de la taille 38 » où nous nous enfermons toutes seules. Et tout cela pour qui ? Pour les hommes ? Les goûts des hommes sont aussi divers que les physiques féminins, sans compter que la séduction et la sexualité ne se réduisent pas à l’apparence physique.

Les Femmes et Leur Corps Après la Grossesse

La Transformation Inévitable

Une femme, comme un homme d’ailleurs, peut s’investir et se réaliser dans bien d’autres domaines que la parentalité ou son apparence physique : le travail, l’engagement associatif et/ou politique, un blog, le sport, l’amitié, la fête, la maison (déco, cuisine…), le sexe, et bien d’autres encore. On peut explorer les axes qu’on souhaite, en parallèle ou séquentiellement, faire l’impasse sur d’autres… C’est à chacun de tracer son chemin comme les circonstances le permettent.

Mais quoi qu’il en soit, nous sommes entièrement femmes quand nous sommes enceintes jusqu’au cou, victimes de remontées acides, d’une crise d’acné impromptue et d’œdème aux chevilles. Encore femmes quand, à moitié nues, nous hurlons que cet anesthésiste vienne maintenant ou on se fera une auto-césarienne avec les dents, sans manquer de constater la fâcheuse tendance de certains de nos fluides corporels à s’échapper hors du contrôle de notre volonté. Toujours femmes quand, l’œil hagard et cerné, nous tentons de compter les vergetures et de retrouver notre nombril égaré sur notre ventre distendu entre deux tétées. Que diable pourrions-nous être d’autre ?

Retrouver Son Corps Après la Grossesse

Le Mythe du Corps d’Avant

Je profite de ce billet pour m’attaquer dans la foulée à « retrouver son corps après la grossesse ». Si seulement retrouver son corps voulait dire refaire connaissance avec ce corps qui change, qui évolue, l’aimer, en prendre soin… Mais en général, retrouver son corps signifie simplement revenir sur le droit chemin : obtenir et garder un corps de jeune adolescente. Pas de gras (et surtout pas de cellulite), pas de poil, pas de ride. Facile, il suffit de 1. rester fââââmme et 2. « prendre soin de soi ».

Les Réalités du Corps Post-Grossesse

Les amies, j’ai un scoop : vous ne retrouverez JAMAIS votre corps d’avant la grossesse. Vous pouvez arriver à quelque chose qui s’en approche, mais le poids n’est que la partie visible de l’iceberg : les abdos un peu ramollis malgré la rééducation, les seins qui ont changé de forme, de taille ou de couleur, les pieds qui grandissent, quelques vergetures et capitons, même discrets, la pilosité qui change… Bien sûr, nous ne subissons pas toutes les mêmes effets à la même intensité, mais même celles sur qui ni la maternité ni le temps ne semblent avoir de prise les subissent également.

Embrasser le Changement

Inutile de se voiler la face, la maternité nous change. Elle bouscule notre corps, notre psyché, nos priorités, notre vision des choses. Il est naïf de se convaincre que rien ne changera avec l’arrivée de l’enfant, que nous ne deviendrons pas des bonnets de nuit qui ne veulent plus sortir et ne parlent que de couches. Bien entendu, il est salutaire de ne pas se perdre et de garder des activités non liées aux enfants, mais il est illusoire de penser qu’on pourra tout garder en même temps et à la même intensité. Et tout aussi illusoire de penser que nous pouvons ressembler toute notre vie à des adolescentes en papier glacé. On a mieux à faire, non ?

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

D'autres articles en lien

Pourquoi bébé grogne et pousse en dormant
Parentalité

Pourquoi bébé grogne et pousse en dormant

Pour les pressés Les grognements et mouvements des bébés en dormant peuvent intriguer, mais ils sont souvent normaux : Phases du sommeil : Le sommeil

Comment doit être la respiration d'un nourrisson ?
Parentalité

Comment doit être la respiration d’un nourrisson ?

Pour les pressés L’article traite des inquiétudes des jeunes parents concernant la respiration de leur nourrisson. Caractéristiques normales : Respiration rapide et irrégulière (30-60 respirations/minute).

Bébé ronfle : est-ce normal ?
Parentalité

Bébé ronfle : est-ce normal ?

Pour les pressés Le ronflement chez les bébés peut inquiéter les parents. Voici ce qu’il faut savoir  : Causes courantes : congestion nasale, allergies, environnement

Les cheveux de bébé en 6 questions
Parentalité

Les cheveux de bébé en 6 questions

Pour les pressés Un article explore les multiples facettes de la croissance et de l’entretien des cheveux de bébé : Génétique et hormones : La

Poule pondeuse, le blog des super mamans

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants.

poule pondeuse

Learn how we helped 100 top brands gain success.

Let's have a chat