Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Vacciner ?    |     Suiv. La poule pondeuse présente ses excuses » »

Un mois de couches lavables

Par  • Le 30 avril 2008 à 14:26 • Catégorie : Couches lavables, Puériculture, Tests

 Pour ceux et celles qui nous rejoignent, rappelons que j’ai il y a peu investi dans un magnifique lot de couches lavables P’tit-en-1 de chez P’tits dessous. Cela fait donc un mois que le poussin tourne (en théorie) à 100% en lavables, et il est donc temps de faire un petit bilan.

Alors voilà, les premiers jours, tout se passait bien et je pensais que j’allais bientôt, tout naturellement et par la vertu de l’exemple, convertir l’ensemble de mon entourage (à commencer par le Coq, mon époux bienaimé) à ces jolies couches adorables et pratiques. Et bien sûr dire définitivement adieu à mes vilaines Pampers. Autant vous dire tout de suite que ça ne s’est pas passé comme ça. Je précise d’emblée qu’il s’agit de mon expérience, avec mon poussin et ce modèle de couche. Loin de moi l’idée de remettre en cause les expériences ultra-positives des autres.

D’abord, je ne sais pas qui peut prétendre que les couches lavables ne donnent pas plus de travail que les jetables. Je me doutais que ça n’allait pas être aussi idyllique, mais il y a quand même une différence très nette en terme de « pas grand chose à faire » à l’avantage des jetables.

A l’achat : certes on est débarrassé du problème d’aller au supermarché. Mais j’y vais de toute façon. Et en plus je me fais livrer par internet, je n’ai qu’à cliquer sur deux paquets jumbo, en prime ça permet de faire grimper le total et d’avoir des réducs sur la livraison. Donc avantage négligeable pour moi.

Pour les mettre : honnêtement c’est kif kif (même si les pressions sont un peu moins pratiques que des scratches je trouve).

Quand on les enlève : là les choses se compliquent. J’espérais les jeter direct dans ma poubelle-reconvertie-en-seau-à-couches, mais en fait non. Soit il y a caca. Là il faut jeter le papier de protection aux toilettes (après avoir fini le change, à moins d’avoir les WC juste à côté de la table à langer). Ensuite un bon coup de douche sur la couche pour nettoyer ce qui reste. Car oui, il en reste toujours : il y a un peu d' »humidité » de la selle qui transperce le papier et recouvre la couche. Sans compter que le papier ne fait pas la même taille que la couche, donc ça déborde sur les côtés. Soit il n’y a que pipi. Et là, au début tout allait bien. Sauf que depuis deux-trois semaines, je ne sais pas ce qui est arrivé au poussin, s’il s’est transformé en super mâle alpha ou quoi, mais l’ouverture de la couche rappelle très agréablement le couloir de métro de la station Montparnasse qui va vers la tour. En pire. C’est insoutenable. La couche de nuit rappelle agréablement l’odeur d’une vespasienne. Donc il vaut mieux aussi rincer la couche ET l’insert avant de les mettre dans le seau-poubelle.

La poubelle : c’est vrai, la poubelle à couches jetables ne sent pas très bon, surtout avec un bébé non allaité et diversifié avec de la viande. Mais une couche jetable pleine de pipi ne sent pas grand chose. Alors que les lavables, c’est juste atroce. Je mets force gants de toilette et autres vieux papiers de protection (propres bien sûr) imbibés d’huile essentielle d’arbre à thé, mais dès qu’on l’ouvre, mamma mia. Du coup il faut la laver à la javel à grande eau au moins deux fois par semaine (idéalement à chaque machine). Je trouve que c’est plus de boulot que de descendre un sac ou deux par semaine, et éventuellement de donner un coup d’éponge dans la poubelle.

La lessive : je fais une lessive tous les deux jours, car sinon je suis trop juste, et aussi pour éviter que les couches ne macèrent trop longtemps dans l’urine. En pratique, quand j’arrive chez moi vers 18h30-19h, je file lancer une machine (je ne peux pas la programmer car j’ajoute les couches utilisées par la nounou). Je lave à 40°C, avec des balles de tennis, de la lessive liquide « écolo » avec quelques gouttes d’HE arbre à thé, du vinaigre blanc, et sur le cycle le plus long (avec prélavage et super rinçage), qui prend environ 2 heures. Pour limiter le stress, je n’étends plus le linge dans la chambre du poussin car sinon il fallait attendre que la machine soit étendue pour le coucher… Et le soir où je ne lance pas de machine, je range le linge et je remets les inserts dans les couches. Vu qu’il faut que les couches soient toute prêtes avec le papier à l’avance pour la nounou, je dois là aussi me tenir rigoureusement au planning. Mine de rien, c’est assez chronophage. Ceci dit, ça doit être moins compliqué si on ne bosse pas car l’organisation doit être plus souple.

A moyen terme : Bien que l’intérieur des couches soit en polaire, il reste des auréoles gris-brunâtres après lavage. Il faudrait que je les fasse sécher au soleil (sur mon balcon), sauf qu’à 21 h quand j’étends ma lessive, le soleil n’est pas super disponible (ceci dit pour l’occasion j’envisage de passer l’été en Laponie histoire d’avoir du soleil jusqu’à 2 heures du mat’). Quant aux inserts en microfibre (la partie absorbante qui est amovible), ils ont tendance à devenir un peu rêches et rigides (et du coup moins absorbants je crains), probablement à cause du calcaire. Maintenant j’essaie de les frotter un peu pour les assouplir quand ils sont secs, je ne sais pas si ça sert à grand chose.

 

Pour le poussin : Ne l’oublions pas, c’est le principal intéressé. Eh bien j’ai l’impression qu’il a plus de rougeurs aux fesses qu’avec les jetables, même si on ne peut pas éliminer une poussée dentaire inopportune. Rien de monstrueux non plus, mais pas optimal. Sans compter que la couche frotte un peu sur l’intérieur des cuisses, ce qui lui a fait des rougeurs au début. A quoi il faut rajouter qu’en lavable il vaut mieux utiliser du liniment et autres crèmes en quantités modérées pour ne pas encrasser la couche. Et puis surtout ses fesses puent la pisse.

Mais tout ceci irait encore si je n’avais pas eu des fuites terribles. Il y a des jours où le poussin a mis trois pantalons (pas les uns sur les autres bien sûr). Et il y a peu de jours où la nounou ne change pas au moins le body. Je suis revenue aux jetables pour la nuit, car retrouver le matin un poussin mouillé puant la vieille pisse ne me semble pas être une pratique respectueuse du bien-être de l’enfant. Et autant vous dire que dans ces conditions, dès qu’on vadrouille un peu c’est jetables (puis je ne suis pas encore prête à me trimballer un gros sac de couches dégueu qui pue la pisse).

J’ai essayé de faire un décrassage en faisant un cycle complet de lavage (avec les couches propres) sans lessive et avec juste du vinaigre blanc et un peu d’huile essentielle, autant pisser dans un violon (peut-être ça la solution écolo ?). Finalement, j’ai l’impression que les choses s’améliorent depuis que je lave les couches sur le cycle le plus long avec prélavage et que j’ajoute un peu de vinaigre blanc dans le bac adoucissant (je sais que ce n’est pas recommandé par le fabricant mais en attendant une meilleure solution c’est tout ce que j’ai trouvé). J’espère avoir enfin trouvé la solution !

Alors pourquoi m’acharner ? Déjà, nous avons investi une somme coquette dans le lot (près de 400€), et pour le moment on a du amortir à peu près une couche et demi. Je pourrais les revendre me direz-vous, mais primo elles sont tachées (et il faut que telle la lune je prenne rendez-vous avec le soleil) et secundo je suis allergique au bureau de Poste. Je ne peux pas envoyer un colis, c’est au-dessus de mes forces mentales. Mais la vraie raison, c’est que j’ai vu que ça marchait bien au début, et que visiblement c’est au niveau de l’entretien qu’il faut que je trouve la bonne formule. En plus, je vois régulièrement des témoignages de gens pour qui ça fonctionne, et je ne vois pas pourquoi je n’y arriverais pas. En attendant, je suis preneuse de tout conseil pour améliorer mes problèmes !

Tagged as: , , , , , , , , , , ,


« « Préc. Vacciner ?    |     Suiv. La poule pondeuse présente ses excuses » »

35 Commentaires »

  1. Je peux difficilement t’aider, à part t’envoyer tous mes encouragements !, puisque je ne suis pas encore concernée par tout ça. Mais ça s’approche à grands pas, la naissance est prévue pour fin juillet et je me renseigne sur tout ça ! donc je te remercie de ton témoignage !

    J’ai lu souvent qu’il valait mieux éviter d’acheter des lots pour démarrer et au contraire essayer plusieurs modèles différents pour être sûr de trouver celui qui conviendrait le mieux. (pour éviter notamment les problèmes de fuites)

    En quelle matière sont tes couches ? les problèmes d’odeur viennent peut-être de là ?

    Sinon, bah, ne t’arrache pas les cheveux non plus… il faut que chacun y trouve son compte. une de mes collègues fonctionne aussi à temps partiel avec ses lavables, son fils porte des jetables (« bio ») la nuit (pour éviter les fuites justement) et à la crèche (où les lavables ne sont pas acceptées).

    Répondre

  2. Ouch… Je voulais me mettre aux Ptits dessous pour ma mouflette,suite à ton premier article intéressant sur leurs qualités diverses. Je tourne aux lavables depuis sa naissance,mais celles que j’utilise sont en coton(je crains toutefois que les éducs de la halte-garderie ne s’arrachent un peu les cheveux sur l’aspect « ceinture noire 5ème dan en origami »,nécessaire les premiers temps)d’où mon intérêt pour ton test.
    Pour les odeurs de vieille pisse beurkasse,ça vient pitêtre du matériau? Celles en coton sentent beaucoup moins fort en tout cas que les jetables. Je te joins un site pas mal fichu où tu trouveras du désinfectant à couches de la même marque que les miennes (Bambino Mio),ainsi qu’une lessive non bio,mais sans(trop)de saloperies,ultra biodégrable et tout…
    http://www.lilinappy.com/
    Attention quand même au vinaigre,ça finit par flinguer les élastiques.
    C’est à peu près la seule aide maigrichonne que je peux apporter…

    Répondre

  3. Et bien justement je me demandais comment tu t’en sortais avec ton initiative des couches lavables et bien je peux te dire que ton long et exhaustif article a bien repondu à mes questions et a pleinement satisfait ma curiosité : je m’en tiendrai alors encore pour un bon moment à mes pampers. Surtout que dernierement le petit Edouard nous a fait une petit candida et il n’etait pas question de le laisser ds l’humidité alors on devait le changer toutes les heures, bien le secher, mettre des mouchoirs en lin ( cousu par mes soins pour l’occasion et des mouchoirs en coton )pour ne pas laisser de contact entre sa peau si délicate et dévorée pas ce champignon avec la couche. Compliments pour ce blog, très bonne initiative !

    Répondre

  4. Mouarf…
    ça y est, la minuscule idée qui trottait dans ma tête vient d’être anéantie… Non, il n’est pas raisonnable d’envisager 3 enfants + boulot prenant à plein temps + temps de trajet + panier repas à concocter tous les soirs… + lavables!
    et comme je n’envisage (ou ne peux) pas de modifier l’un des 4 premiers points…
    exit ma réflexion sur l’opportunité de passer aux lavables pour le petit troisième!

    Répondre

  5. Ah ces fameuses couches!
    Que de mails échangés avec Madame la Poule sur nos tests respectifs, heureusement que la distance et le décalage nous limitent le téléphone sinon au prix des couches il aurait fallu rajouter le prix de nos conversations!

    Voici donc ma vision des couches:

    investissement 400€ pour une machine tous les 2 jours (avec le reste du linge)

    nuit: ptits bamboos nuit (avec doublure fournie) + papier popli + culotte polaire (pressions) ou culotte Bummis (pressions)
    Pas de fuite, pas de traces d’élastiques, parfait.
    Mais pour le jour trop gros popotin!

    jour: easy (tout en 1) + voile polaire + papier popli
    2 accidents (avec la nounou!!) une fuite de selle (le lendemain de ses 1ères cuillères de purée d’épinard!) et une fuite d’urine probablement due à une salopette trop serrée.
    Par contre, les easy sont grisâtres et un peu rêches (pas trop grave avec le voile polaire)

    Petites astuces:
    – l’eau de pluie… je ne cours plus pour rentrer mon linge depuis que j’ai découvert que cela adoucissait mes couches.
    – l’huile essentielle Tea Tree sur un coton + une poubelle hermétiquement fermée, plus d’odeur de vieux chien qui s’oublie dans la salle de bain
    – lavages à 60°C dès que je peux et si c’est à 30 ou 40°C je mets un prélavage, plus d’odeur non plus sur les couches (sauf si elles ne sèchent pas bien, genre pluie continue pendant 24h!). J’utilise Maison Verte mais j’aimerai bien avoir un détachant pour essayer de redonner un peu de blancheur à mes couches.
    – dès qu’elles sont sèches, archi-sèches je frotte les couches l’une contre l’autre pour les détendre, ça les rend un peu moins rêches.

    Les moins des lavables :
    le temps : je n’ai pas encore repris mais j’appréhende !

    le côté pratique : nous sommes des adeptes de la rando et l’idée de porter des couches pleines de pipi tout le we 🙁

    l’investissement : certes rentable en 6 mois (sur la base du prix des pampers locales) mais il faut sortir une sacré somme au départ. A ce propos, je vous conseille un site de vente d’occas http://www.aujolipopotin.fr/ ; j’y ai acheté des culottes de protection.

    Le plus des lavables : c’est trop mignon ! encore un des avantages au fait d’habiter dans un pays au climat « clément » c’est qu’on en profite toute l’année 🙂

    Merci à la Poule de nous avoir donné sa version des couches car sur les sites vous ne trouvez toujours que des mamans super heureuses et épanouies (bien plus qu’avec Always ultra c’est dire !) depuis qu’elles ont investi dans les couches lavables !

    Répondre

  6. moi je t’encourage à continuer! parce que si j’avais investit 400 euros j’aimerai qu’on m’encourage et pas qu’on me dise « aaaah quest ce que c’est bien les pampers » mdrmdr
    par contre j’ai une cops qui tourne uniquement aux lavables depuis 1 an maintenant, je vais te l’envoyer sur l’article!

    Répondre

  7. Je suis d’accord avec Juju pour les encouragements! Moi je suis d’autant plus admirative que j’ai attendu d’habiter un endroit où mon linge sèche dehors pour m’y mettre!

    Pour info, j’ai également attendu que Poussin n°2 soit assez grand pour la taille 2 des couches (7-16kg) afin de n’investir qu’une fois car d’après mes calculs la taille 1 (naissance-3 mois) ne me paraît pas intéressante.

    Répondre

  8. Quel courage !!! Bravo à celles qui tentent l’aventure.
    J’avoue que c’est un point sur lequel je ne pourrai jamais (ne jamais dire jamais, je sais…) changer de méthode…Vive les pamp… (CHUT) ! les seules qui évitent les débordements des oeuvres poussin 2… 😉

    Répondre

  9. Merci pour cet article! Je me tate toujours pour investir autant d’argent d’un coup et je vais essayer les jetables ecolo! En tout cas super sympa de m’avoir repondu par mail! Je te souhaite bon courage pour la suite de l’aventure! à bientôt!

    Répondre

  10. @Anne cé : comme expliqué dans les précédents articles, j’ai fait un test préalable de plusieurs modèles, et tout se passait nickel. Par contre je n’ai pas fait un test intensif sur plusieurs semaines.

    @élise : merci pour les tuyaux ! les ptits dessous ne sont pas si mal (cf témoignage de Blandine), n’hésite pas à en acheter une ou deux pour tester (surtout si tu es déjà dans les lavables).

    @lidwine : pas cool le Candida, pauvre Doudou

    @Fleur : désolée de flinguer tes illusions… enfin apparemment il y en a qui s’en sortent mieux que moi alors…

    @Blandine : merci pour ton témoignage ; justement ça m’énervait un peu qu’on ne trouve que des retours style propagande sur le web. Les lavables c’est bien, mais c’est pas le pays des bisounours pour autant !

    @juju : merci pour tes encouragements !

    @Mathilde : faut jamais dire jamais

    @Valérie : de toute façon, je pense qu’il ne faut pas acheter un pack avant d’avoir vraiment testé en situation. Mais tu peux toujours en acheter 2-3 pour voir et te faire ta propre opinion.

    Répondre

  11. coucou !est ce que tes couches sont des TE1 ou des couches+ culottes?
    effectivement, si tu as pris un lot au départ, et que tes couches ne conviennent pas a ton loulou, c’est embêteant..
    tu sais, c’est courant qu’il faille essayer plusieurs couches avant d’en trouver un modèle a dapté a ton bambin..
    mais tu peux toujours les revendre d’occas, en les détachant bien, tu trouveras toujours preuneuse!!
    je te conseille les couches+ culottes, c’est vraiment garanti anti-fuites, mais essaye plusieurs marques, tu peux les acheter d’occase, si tu ne crains pas!
    tu peux aussi les coudre, si tu sais.
    pour la nuit, perso j’utilise une couche spéciale, j’en ai 3, toute en polaire, intérieure velours, shorty et avec un insert quadruple épaisseur bambou.
    ca fait un cul énorme, mais au moins, mon fils n’est pas trempe, et pas de fuite.
    mais si vraiment tu crains, pourquoi ne pas mettre une jetable, bio, juste la nuit?
    coté organisation, il est vrai que je ne bosses pas, donc je fais tourner une machine tous les deux jours, mais je ne suis jamais prise de cours.
    si tu tourne avec pas mal de couches, essaye d’étendre au balcon la journée, pendant que tu bosses?
    ou alors achète des couches a poches, le plus pratique, vraiment.
    je stocke a sec, ca pue moins, et surtotu ca macère moins que dasn l’eau.
    je fais comme toi pour les machines.
    pour les odeurs, il faut changer les couches plus souvent, dès que c’est mouillé en fait. eh oui, c’est bien le principe des lavables, pas de produit gélifiant ..lol.. je change toutes les 2 h environ.
    voire moins!!

    pour les week end et les sorties, je ne me prend pas la tête = jetables!!!

    en tout cas, je te dis bravo pour ta persévérence!!
    je te laisse un lien d’un forum, si tu ne conais pas déja!
    tu pourra même trouver a vendre ou échanger tes couches, et plein de conseils!
    http://bulle-de-nature.com/forums/index.php
    a plus!!
    yaya

    Répondre

  12. Pour info moi je n’étais pas pour les couches lavables.
    Au final ça complique pas mal le quotidien, ça fait du linge qui sèche tout le temps (et oui on habite dans un petit 3 pièces à Paris), les pressions c’est VRAIMENT plus chiant que les scratchs, et au final même si on passait à 100% sur les lavables suis pas sur qu’on amortirait le coût initial.

    Répondre

  13. @yaya : merci pour tes conseils. Ce sont des TE1 à poche, et je précise que j’ai testé plusieurs modèles (dont celui-là), plusieurs fois, avant de faire mon choix. Comme je le dis, c’est clairement au niveau de l’entretien et du lavage que ça foire, sinon les couches vont bien. Je vais faire un tour sur le forum en tout cas.

    @le coq : c’est surtout mon quotidien que ça complique 😉

    Répondre

  14. Oups… Moi qui suis à fond pour les lavables (dans la théorie… comme je n’ai pas encore de poussin, je n’ai pas testé la pratique), je suis contente d’avoir le récit de ton expérience.

    @ Le Coq: si, si, en considérant le nombre de jetables par le prix du paquet de couches, et si on table sur une propreté vers 2 ans et demi, le budget « lavables » est nettement moins élevé que le budget « jetables ». Il me semble que l’achat des lavables est rentabilisé en moins d’un an. Et si tu as des poussins supplémentaires, tu peux recycler tes couches, ca revient donc encore moins cher.
    Et puis c’est mieux pour l’environnement. :+)

    Répondre

  15. Euh, les fuites c’est peut être les vêtements trop serrés qui essorent les couches. Essaye des vêtements plus grands.
    Et puis y a pas de honte à le mettre en jetable la nuit et garder les lavables le jour, c’est toujours ça en moins pour la planète.
    Et puis, tu stockes à sec ou non ? Parce que à sec, il faut qu’il y ait de l’air pour éviter les bactéries anaérobies. Donc pas de poubelle étanche : si si ! Essaye avec quelques gants de toilette et des gouttes d’arbre à thé.
    Si tu stockes dans l’eau il faut par contre que ce soit étanche (toujours avec de l’arbre à thé).
    Il n’est pas nécessaire de réussir pour persévérer (je sais ça fait un peu shadock..)

    Répondre

  16. @Princesse : Non mais si ça se trouve ça va aller nickel pour toi, y a pas de raison. Même moi ça va mieux depuis quelques jours ! Pour la rentabilisation, ça dépend des couches que tu achètes, et puis on utilise encore pas mal de jetables, donc ça n’aide pas.

    @flog : merci pour tes conseils ! Je fais déjà gaffe avec les fringues, et ça change pas grand chose. Ceci dit ça va mieux depuis que je fais le cycle de lavage le plus long. Pour les odeurs, je stocke à sec mais la couche pue déjà avant même d’aller dans la poubelle alors…

    Répondre

  17. J’ai vécu EXACTEMENT la même chose avec mon Lutin1. Avec Lutin2, j’ai continué car je culpabilisais d’avoir dépensé 500 euros. Mais quand j’ai repris le boulot à ses 19 mois, j’ai tout revendu…
    Pour le 3è bébé, je suis aux jetables (et pourtant, j’ai un sèche-linge maintenant…).

    Répondre

  18. Ah ça me rassure trop de lire ça ! Et après 2 lutins les couches étaient en état de revente ? Ceci dit mes problèmes s’améliorent, je vais bientôt faire un billet de mise à jour !

    Répondre

  19. Et le coq, il sait pas vider un seau dans la machine et appuyer sur la touche « Marche », puis « arrêt » et aprés les étendre ?
    C’est pas parce que tu es aux lavables qu’il faut pas avoir du soutien 😉
    De suite ca marche mieux niveau organisation.
    Et niveau prix, bien sur que c’est largement rentable !
    Bises, et courage, tu vas y arriver !

    Répondre

  20. Le coq a dit qu’il était contre depuis le début, donc je ne peux pas lui en vouloir de ne pas participer. Et à sa décharge, il est plus actif que moi sur le reste des tâches ménagères. Merci pour tes encouragement en tout cas !

    Répondre

  21. Bon courage !! je comprends tout à fait ta préoccupation même si les miens sont sortis des couches. J’espère que tu vas trouver la solution…

    Répondre

  22. Merci isa !

    Répondre

  23. Moi ça me conforte bien sur mon idée que les TE1, en général, finnissent par fuire, sont plus synthétique donc puent ect…
    J’utilise des couches lavables pour mes 2 fistons depuis 4 ans 1/2. Mon grand a encore une couche la nuit et ce depuis ses 2 ans. 2ans 1/2 de couche = 910 couches = 420€. J’en ai dépenser 50 € en lavable. Cela vaut bien l’effort de quelques minutes d’étendage.
    Le petit utilise les couches qu’avaient son frére.
    Je n’ai jamais eu de fuite et quand je dis jamais, je ne ment pas c’est vraiment jamais, même lorsqu’allaité il faisait une selle par semaine : J’avais « 1kg » de caca et bien il y en avait partout dans la couche mais pas sur les habits !
    Au niveau organisation, je jette les films de protections avec du caca avec les cotons qui me servent à nettoyer. Le tout dans un tout petit seau de la taille d’un paquet de coton en carré. Seau que je ferme et je ne rince absolument jamais le reste de caca qui déborde.
    Je fais en sorte que la machine ne soit pas bourré, j’utilise un cycle court à 40 °C avec une lessive écolo et cela suffit amplement. Mes lessives se font la nuit et j’étends le matin, ainsi, le soleil passe par la fenêtre.
    Mes lots de couches bébés ont du couter environ 750 €. 2 enfants en couches jetables pampers = 3600 €
    Avec la différence de prix on peut même s’offrir une aide ménagère quelques temps…

    Répondre

  24. Merci pour ton retour d’expérience, c’est toujours encourageant. J’ai opté pour les TE1 parce que mon fils est gardé 10h/jour 5 j/7 donc pour la nounou ça me semblait le minimum, déjà qu’elle est super coopérative et rince les couches…

    Répondre

  25. Bonjour,
    Je me suis moi aussi engagée dans la voie des lavables, mais j’ai préféré l’ancienne méthode : carré à langer, snappi, et culotte de protection par dessus. Et j’en suis plus satisfaite que mes TE1, car il en faut un sacré stocke pour tenir ne seait ce qu’1 journée (et l’enfer avec un bb allaité).
    Et j’avais remarqué un truc : les papiers de protection l’irritait. Ca lui donnait des petits boutons rouge. J’ai arrêté, et j’ai repris plusieurs mois après, et plus de boutons.
    Et en fait, je ne stocke pas les couches dans un sceau dédié, mais direct dans la corbeille à linge. En fait, si il y a seulement du pipi, je rince vite fait sous l’eau, et hop au panier, si caca, je frotte et je rince, et je laisse du savon bio détachant un peu dessus pour qu’il en reste pour la tournée dans la machine.
    car le fait de stocker dans un récipient en plastique … horrible pour l’odeur !!! Sinon, si c’est possible, tu peux les mettre directement dans leur filet de protection et hop dans la machine, mais là aussi il y a le risque de tomber à la renverse en ouvrant le hublot, donc c’est pour ça que je rince, pour limiter les odeurs.
    Et comme toi, je mets des HE de tee trea + citron + lavande. Mais avec de l’eau et dans le petits bac à adoucissant. Et le vinaigre blanc, surtout ne pas le mettre avec les HE, moi je le mets dans le bac à lessive.
    Et idem, lessive bio dans le tambour, et avec une pointe de détachant au fiel de boeuf.
    Et comme ce ne sont QUE des carrés à langer, s’ils sont tachés et que ça ne part pas, je n’est pas « les boules ».
    Maintenant, je ne suis pas à 100% en lavables (enfin bibou), il porte des jetables pour les siestes, la nuit, et surtout pour la crèche.
    Et il faut que nous soyons de plus en plus nombreuses à mettre nos bibous aux lavables, ça couperait la chique à certaines (quoi, des lavables ? mais tu est anti-moderne ???)
    Bye,

    Répondre

  26. Merci pour ta contribution ! Pour moi mettre les couches direct dans la machine est impossible : elle est à chargement par le dessus et le matelas à langer est sur la porte… L’avantage du plastique pour stocker c’est que je peux le laver/désinfecter facilement régulièrement, alors que mon panier à linge en osier, bof bof (et j’aurais peur aussi que l’humidité n’ait raison de lui). Mais si ça marche bien pour vous, c’est top !

    Répondre

  27. Hello,
    Je découvre ce fantastique blog… et j’ai THE solution pour vous les filles qui galérez dans le détachage de vos couches ayant subi un caca de type tchernobylien… depuis que je détache mes couches (à poche de chez Tibabi) avec ce truc, elles sont redevenues limite immaculées 😉 Il s’agit du savon liquide au fiel (rien que ça!) de chez Ulrich, ça vous ressuscite une couche direct! En vente sur bébé au naturel genre 3,50euros les 250ml, et ça dure hyper longtemps, quelques gouttes suffisent.
    De rien, ça me fait plaisir 😉

    Répondre

  28. @Dom’ : Bienvenue ! Merci du truc ; depuis je dois dire que les choses se sont bien améliorées, et si mes couches ne sont plus neuves, la polaire reste tout à fait honorable.

    Répondre

  29. Bonjour, vu qu’apparemment tu n’as pas encore abandonné, voici mon truc pour tes problèmes d’odeurs (j’ai eu les memes au début) : rajouter du bicarbonate de sodium dans ton bac à lessive, il désodorise. Et puis j’ai acheté des langes carrés en supermarché en coton que je plie en 8 (un peu plus de boulot c’est vrai) et que je sers comme insert.
    Pour tes problèmes de fuites tout a été dit apparement, je sais que j’ai beaucoup de fuites avec les jetables car il n’y a pas d’élastiques dans le haut du dos alors qu’avec des lavables ca va bien. Bonne continuation.

    Répondre

  30. Salut, merci pour tes conseils ! Effectivement je les utilise toujours sans trop de problèmes maintenant. Pour l’odeur, j’ai un peu augmenté la dose de lessive et ça a marché. Enfin je vais tester le bicarbonate, pas bête.

    Répondre

    LolaNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse,
    Tu vas continuer pour bébé n°2 ?
    Une amie très motivée couches lavables m’a confié qu’elle avait associé la chose à la HNI (Hygiène Naturelle Infantile, par ex: http://biboudavril.over-blog.com/article-2173196.html) … histoire d’avoir moins de couches sales à gérer… si ça peut te donner des idées…
    Perso, je crois que je vais assumer encore les pampers (en plus, tu as publié qq part que le bilan écologique des pampers était correct…)
    😉

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Lola, oui oui je pense acheter un lot petite taille pour l’Oeuf (même si je ne sais pas encore quoi, peut-être un mix entre des langes, des contours et des TE1 ?). Je connais l’HNI mais je ne sais pas si j’aurai le courage de m’y mettre (en plein hiver…) sachant qu’on doit déménager après la naissance en plus, ça aide pas !

    Répondre

  31. […] ma maman épinglait autour de mon popotin et que mon papa décrassait à la main en pestant. Les témoignages honnêtes (le caca, ça pue, ça colle, et ça tache) sont un peu plus rares, et je me dois […]

  32. Hop je poste des commentaires sur les anciens billets !
    Et je rigole bien derrière mon ordi !
    Je ne savais pas que tu avais tant galéré avant d’être spécialiste des mille et uns trucs et astuces pour que les lavables valent le coup.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Renarde, ah oui c’est ce qui fait que je suis une vraie spécialiste (je connais les problèmes !) et que je ne suis pas super prosélyte de la couche lavable 😆

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. Vacciner ?    |     Suiv. La poule pondeuse présente ses excuses » »