La poule pondeuse enquête

TupperwareParty En ces temps de grand débat autour de l’allaitement (j’ai la flemme de vous faire une collection de 50 liens donc si vous ne voyez pas à quoi je fais allusion tapez « Elisabeth Badinter » dans Google…), et toujours prête à me dévouer pour la basse-cour, j’ai décidé d’en savoir plus sur La Leche League (LLL pour les intimes). Extrémistes et culpabilisateurs, voire nazis du lait maternel pour certains (et un point Godwin, un !), sauveurs d’allaitement pour d’autres, qu’en est-il réellement ?

Je pense qu’il faut déjà faire la part entre les différents rôles et actions de la célèbre association pour mieux comprendre. En effet, ayant pour but la promotion de l’allaitement maternel, c’est un lobby qui de ce fait a un message public général un peu stéréotypé. Je n’utilise pas le terme « lobby » de façon péjorative, ou dans une perspective de théorie du complot, simplement pour désigner une entité qui défend des intérêts particuliers (pas forcément à l’encontre de l’intérêt général) ; pour plus d’infos sur ce terme voir sur wikipédia. Je comprends que ce message puisse heurter certains (la fameuse limite information/culpabilisation) mais cela ne me choque pas qu’un groupe exprime ses idées dans une démocratie, d’autant plus que dans ce cas c’est généralement basé sur des études scientifiques, sans but lucratif et à peu près dans le sens de l’intérêt général.

Passons au cœur de métier de l’association : le soutien direct aux mères souhaitant allaiter. Cela passe par la constitution et la mise à jour d’un important fonds documentaire, que chacun peut consulter sur le site web, et bien sûr par l’intervention des animatrices, par téléphone (il y a une hotline ouverte 7 jours sur 7 !) ou en personne. On peut soit consulter une animatrice pour un problème particulier et pressant, soit se rendre à une réunion. N’ayant pas de problème particulier pressant justifiant de déranger quelqu’un, j’ai choisi d’aller à une réunion, que j’ai sélectionnée selon des critères purement géographiques.

Afin de me fondre parfaitement dans la masse, j’ai mis Pouss2 en couche lavable dans ma belle écharpe allemande au nom imprononçable que j’ai nouée de mon plus beau kangourou, emballé le tout dans mon beau manteau et roule ma poule. Au total, j’ai retrouvé une dizaine de mères dans l’appartement de l’animatrice. Autant vous le dire tout de suite, j’ai été séduite. Beaucoup de tolérance, d’ouverture, et une ambiance très sympathique. L’animatrice a commencé par expliquer que LLL accompagnait tous les projets d’allaitement, quels que soient les envies et les besoins (y compris les sevrages par exemple), et que peut-être certaines pratiques nous paraîtraient étranges mais qu’il fallait prendre ce qui nous convenait et laisser le reste. Le principe de la réunion est simple : chacune se présente et expose ses problèmes et questions. Les autres partagent leur expérience et l’animatrice apporte ses connaissances « techniques » (aide pratique à une mère qui n’arrive pas bien à mettre son bébé au sein, quantités moyennes de lait bues par un bébé selon l’âge, etc). Aucun diktat, aucune solution toute faite n’est imposée ; les femmes qui ont rencontré une situation similaire expliquent comment elles s’en sont sorties (ou pas), et celle qui a posé la question y prend ce qui lui convient. En fait ça ressemblait pas mal à la basse-cour (sauf que je suis beaucoup plus bavarde que l’animatrice).

Au delà des problèmes de bébés qui ne prendraient pas assez de poids (devinez qui est la seule mère indigne dont le poussin n’a pas été pesé depuis la naissance ?), j’ai été frappée de constater que la requête la plus récurrente concernait le tirage et le stockage de lait. La phrase typique : « J’aimerais bien pouvoir sortir plus de deux heures ». Comme quoi l’allaitement n’empêche nullement les femmes de vouloir prendre l’air (et d’y arriver…).

Par contre il n’y avait aucun père (j’ai l’impression qu’ils ne sont pas conviés mais corrigez-moi si je me trompe). D’un côté je pense que cela permet aux femmes de s’exprimer plus librement et aussi très prosaïquement d’être plus à l’aise pour allaiter (parce qu’évidemment il y a toujours au moins un bébé en train de téter). De l’autre c’est dommage de renforcer cette impression que l’allaitement exclut le père. Je peux vous dire que ce n’est pas vrai, et je l’ai vu de mes yeux : un père peut faire mille autres choses que nourrir pour créer un vrai lien avec son enfant, et pas que changer des couches. Bien sûr il y a le bain et les soins variés (cordon, mouchage…), mais il y a aussi le portage, le matelas en peau de papa, donner son petit doigt à téter, faire les cent pas pour aider bébé à s’endormir en lui chantant des chansons. Peut-être faire aussi des réunions pour les pères ? (ceci dit je suis pour ma part certaine que le Coq n’y mettrait jamais les pieds)

Alors bien sûr j’ai vu une seule réunion d’un seul groupe avec une seule animatrice, ce qui est un peu juste pour faire des généralités, mais j’ai trouvé qu’on était bien loin de l’image sulfureuse que l’association traîne ces temps-ci. Il me semble plus que probable qu’il y ait -comme partout- des gens bien et des gens moins bien à LLL, qu’il y a bien sûr une part de chance pour tomber sur quelqu’un avec qui on accroche ou au contraire une personne avec qui ça ne se passe pas bien du tout. Mais il faut tout de même rappeler que les animatrices sont des mères bénévoles dont la motivation principale est d’aider d’autres mères, et qu’a priori si on a affaire à elles c’est qu’on est venu les solliciter parce qu’on a un minimum l’envie d’allaiter. Et si ça se passe mal, rien n’oblige à rappeler ou à y retourner. Dans une société où les préjugés et les idées reçues sur l’allaitement sont monnaie courante, y compris au sein des professionnels de santé, il me semble qu’une association de ce type comble un manque de façon appréciable. Enfin s’il est possible d’adhérer à l’association pour 25€, cela n’est nullement obligatoire pour bénéficier de conseils généralement avisés (et le contenu du site est également en accès libre). On peut aussi acheter des livres, revues et porte-bébés, mais là encore la pression marketing est largement supportable.

Il me semble donc qu’une association de ce type constitue une ressource précieuse pour une femme qui souhaite allaiter (évidemment si ce n’est pas le projet ça a moins d’intérêt), surtout si elle n’en a pas l’expérience et n’a pas dans son entourage de personne susceptible d’être de bon conseil. Globalement ces groupes de parole et de soutien entre parents peuvent être extrêmement bénéfiques. Et n’oublions pas que si LLL est l’association la plus proéminente, il en existe d’autres comme Solidarilait, sans compter les associations locales et celles tournées vers la parentalité en général (et pas seulement l’allaitement) : n’hésitez pas à prospecter autour de chez vous.

(Photo : J’avoue que ça m’a un peu fait penser à une réunion Tupperware…)

Tags: , , , ,

147 Responses to “La poule pondeuse enquête”

  1. Sylvie dit :

    @La poule pondeuse, j’ai pas retrouvé le début de la discussion, mais si l’idée était juste de se trimballer un bib de LM pour une sortie, ben :
    « Dans l’état actuel des recherches, on peut dire que le lait se conserve :
    – à température ambiante (19 à 22°), pendant de 4 à 6 heures (max 8h),
    – à 15°, pendant 24 heures,
    – au réfrigérateur (0 à 4°), jusqu’à 8 jours,
    – dans le compartiment pour surgelés d’un réfrigérateur, pendant deux semaines,
    – dans le compartiment 3 étoiles d’un combiné réfrigérateur-congélateur, pendant trois à quatre mois,
    – dans un congélateur séparé (-18°), pendant plus de six mois. »
    Source : http://www.lllfrance.org/L-allaitement-dans-la-vie-quotidienne/Conservation-du-lait-maternel.html

    On peut donc juste se balader avec un biberon dans un sac normal sans plus de précaution que ça. Pas besoin donc de sac réfrigéré ou de réchauffer ou quoi que ce soit d’autres.

    😛

  2. Sylvie dit :

    @La poule pondeuse, lors de la sortie de son précédent livre, la LLL avait proposé à Mme B. d’assister à une réunion pour qu’elle se fasse une idée directement par elle-même. Elle a décliné l’invitation sous prétexte de manque de temps…

  3. marice dit :

    Charlinette, je comprends ton interrogation.C’est en fréquentant les réunions et les animatrices LLL que l’on saisit le bienfondé de cette demande. Alors bonne réunion 😉

  4. marice dit :

    @missbrownie,le terme de « conseillère » n’existe pas à La Leche League, il y a des animatrices accréditées par LLL France et LLL international

  5. Anne Cé dit :

    @La poule pondeuse, en effet ça vaut le coup de le garder !

    moi aussi, je fais des km pour aller chez le médecin, car elle en vaut la peine : jamais aucune remarque sur le nombre de tétées ! des remarques positives sur le portage en écharpe ! et même dernièrement en voyant ma fille au sein, elle m’a confié qu’elle aussi avait allaité longtemps ses enfants. 😉

  6. Titi dit :

    @La poule pondeuse,
    pour le bib de LM, j’ai suivi les temps de conservation rapportés par la LLL (après avoir consulté les articles référencés qui se contentent de n’avoir jamais réussi à observer de développement bactérien, même après un temps qu’ils croyaient énorme au départ) : je le sors du frigo quand j’ammene mon lémurien à la crèche et elles le laissent à température ambiante jusqu’à l’heure de lui donner. Il est donc à température ambiante quand il le boit (inconvénient, s’il ne le finit pas, ce n’est pas trop envisageable de lui redonner le lendemain).
    Sinon, quand il en prenait un avec son père à la maison, on passait le biberon sortant du frigo 30 secondes sous le robinet d’eau chaude avant de lui donner.
    Bref, j’envisage difficilement que ce soit plus simple avec une poudre (mais ne nous dénonce pas à l’AFFSA quand même stp 😉 )

  7. Dommage que la LLL soit souvent vue comme ayant des opinions « extrémistes ». J’avais d’ailleurs des à priori quand j’ai frappé à leur porte la première fois. J’ai été formidablement bien accueillie, conseillée, réconfortée. Après avoir foiré mon 1er allaitement, les 2 suivants se sont très très bien passés. Alors merci !

  8. emelire dit :

    – sur le site CLIO, femmes, histoire et sociétés, une histoire de LLL de 1956 à 2004, hyper intéressant : http://clio.revues.org/index1462.html

    – pour ce que tu écris « De l’autre c’est dommage de renforcer cette impression que l’allaitement exclut le père. » bah je pense que les femmes sont plus à l’aise pour parler de ça entre elles, perso je trouve qu’il ne faut pas vouloir absolument être PARTOUT et SUR TOUT ;o) … c’est comme l’accouchement, on le vit en tant que femme et mère, ils le vivent en tant qu’homme et père… c’est comme chaque évènement de la vie on le vit en tant que SOI et on le vit parfois en tant que TÉMOIN, et chacun-e en plus le vit et le ressent à sa manière, donc … on ne peut pas être sur tous les terrains à la fois ;o))

  9. zazila dit :

    @suzie, l’oms a fait un article sur la relactation et la lactation induite, c’est assez fascinant. Il semble qu’une femme n’ayant pas été enceinte peut allaiter, tout comme une femme ménopausée peut relancer une lactation…
    voici le lien
    http://www.who.int/child_adolescent_health/documents/who_chs_cah_98_14/fr/index.html

  10. zazila dit :

    @La poule pondeuse,
    je poste, je poste, juste une question, vous qui avez des pédiatre pro-tétée car rdv chez pédiatre semaine prochaine pour contrôle 9 mois.
    Il est pas super pro-allaitement, moi oui, je travaille et j’allaite Bourgeon no1 et tout et je trouve ça super, du coup je sens qu’il y aura des frictions quand il me demandera « alors Poussinette est presque à 2 repas solides par jour? » Et que je répondrai: « euh, Poussinette, elle est à 98 % sein + 2 cuillérées de solides par jour, 4 quand elle est bien lunée »…
    En gros mon Canneton ne veut presque rien savoir des solides, je suis ok avec l’idée d’y aller tout doucement mais je vois déjà le tableau avec Pédiatre, et j’aimerais ne pas trop culpabiliser en le voyant hausser du sourcil et éventuellement me parler de carences et de troubles socioémotionnels, comme une SF l’autre jour.
    Que vous disent vos pédiatres sur le rythme de le diversification ?
    Merci d’avance

  11. Suzie dit :

    @zazila, Merci pour ce lien, j’étais aussi allée regarder un article sur le site de LLL. Bon, cela dit, je n’aime pas trop cette idée, car je sens bien que l’on aurait pu faire mieux pour mon fils et que visiblement bien conseillée l’allaitement aurait pu reprendre… 🙁 Ca me rend triste et me culpabilise. En même temps, on ne connaît pas les raisons de la baisse de lactation et peut-être que d’un point de vue physiologique ce n’était pas possible pour moi. 🙄

  12. Suzie dit :

    @zazila, des troubles socioémotionnels, quésako ? 🙄

  13. Clemys dit :

    @suzie, je disais pas ça du tout pour te culpabiliser hein 🙄 juste parce que l’info m’avait bluffée et en même temps rassurée (genre rien est impossible), mais on réagit à chaud et au mieux, en fonction des situations !

  14. Suzie dit :

    @Clemys, non, bien-sûr je n’avais pas pris ça comme ça, rassure-toi 😉 C’est juste que ce sont des souvenirs douloureux et inexpliqués où l’on s’est sentis très seuls devant notre bébé qui a failli mourir. 🙁

  15. Béatrice dit :

    @zazila, Ben tu fais comme moi (bon, c’est mon 4ème, ça aide 😉 ) : c’était « oui,oui, tout va bien, il mange du solide, de la viande, des légumes avant les fruits …. »(on faisait un briefing avant d’aller chez la pédiatre avec l’Homme :mrgreen: ) et en fait on faisait (et on fait toujours) comme on le sentait. Du moment que ton Canneton est en forme, grossit bien, mouille ses couches et est heureuse de vivre 😆

  16. zazila dit :

    @Suzie, oh, je pensais que ce terme existait… des troubles genre ma-maman-me-couv-isme, dans ce cas j’imagine…

  17. zazila dit :

    @Béatrice, ouais, j’hésitais à faire comme si de rien n’était aussi, mais j’ai tendance à rougir en plaques quand je mens… 😳
    en même temps, si je dis « elle mange un peu de tout » ce sera pas vraiment un mensonge 😉
    L’Homme dans mon cas est très pragmatique genre « elle va bien regarde-la et le reste on s’en fout »
    C’est vrai qu’elle pète la forme, bon c’est clair que génétiquement est plutôt du genre liliputienne (bien dodue, je précise).

  18. zazila dit :

    @Suzie, ben non, culpabilise pas, c’est clair que t’as fait du mieux que tu pouvais après, le reste, c’est les aléas de la vie, les arcanes de la lactation ne sont pas toujours favorisés par les astres…

  19. Béatrice dit :

    @zazila, Ben voilà !! Et puis si tu es sûre de toi, ça passe mieux :mrgreen:

  20. Ficelle dit :

    @zazila, mon pédiatre, même s’il est plutôt anti-médoc à gogo est de l’ancienne école: il préfère savoir que le bébé boit ses 750 ml par jour sur 6/7 tétées blablbalbla… Heureusement, je n’en ai jamais tenu compte! Pour lui après 6 mois, l’allaitement ça sert plus à rien, c’est juste pour se faire plaisir (ce qu’il n’a pas l’air de conseiller, va comprendre 🙄 )

  21. Béatrice dit :

    @Ficelle, C’est là que le Laurence Pernoud peut être utile : tu vas y lire ce que doit manger un bébé à tel age, et tu le ressors au pédiatre, et après tu fais comme tu le sens :mrgreen:
    OK ➡ 😆

  22. Anonyme dit :

    @Isabelle,
    j’avais enregistré l’article qd il était libre
    http://www.lllfrance.org/fafa/arret-image-bad.htm

  23. Béatrice dit :

    @Ficelle, Et toc, Prem’s :mrgreen:

  24. sophie dit :

    ça donne envie d’y aller, je crois que je vais me enseigner sur les réunions dans mon quartier. Faut dire que j’ai des envies de cocooning en ce moment, surtout que Missbébé2 ne veut toujours pas se mettre la tête en bas (à près de 36 sa, ça serait temps …), qu’elle n’arrête pas de changer de position 👿 , alors ce sera déclenchement, césarienne ou bien miracle …! (je vais aller brûler des cierges si ça continue 😉 😉 )

  25. Anne Cé dit :

    @zazila, moi je stressais un peu avant de reprendre le travail parce que ma fille (8 mois) voulait bien goûter plein de trucs mais elle ne mangeait vraiment pas (en fait elle ne savait pas encore avaler donc ça finissait toujours par être recraché !)

    et notre médecin m’avait bien rassurée : prenez votre temps, elle saura bien vous faire comprendre quand elle sera prête. de toute façon le lait est l’aliment principal au moins jusqu’à 1 an.

    et effectivement ma fille a fini par avoir le déclic, seulement quelques jours avant ma reprise (ouf !) mais au début elle mangeait vraiment en très petites quantités comme la tienne. et ça s’est fait petit à petit.

  26. fab dit :

    @sophie, Un de mes amies a suivi le conseil de sa Sf qui était de se mettre dans une positions un peu comme pour la prière musulmane (bon en ne sais pas exactement comment) genre 20 minutes par jour et que ça permettait à bb de se retourner…et ça a marché (bon comme elle a oublié de se cloner avant l’expérience on en sait pas ce qui a fait que bb a tourné) mais je me dis que ça ne coute rien d’essayer…

  27. wam dit :

    1er commentaire malgré une lecture depuis,ouh longtemps 😉
    Je garde un souvenir mitigé de mon expérience LLL
    BB1 (5 ans maintenant) avait du mal à prendre du poids ; le pédiatre faisait pression pour que je complete au bib, me disant que j’aurais une autre montée laiteuse (alors que je pissais littéralement le lait, aucun pb sur la quantité, c’est sûr) ; j’étais désarçonnée par cette maternité toute nouvelle, en plein dans un bon baby blues.
    Je suis donc allée à une réunion de la LLL. Ben, je n’ai pas aimé du tout du tout du tout. J’ai trouvé un groupe de femmes sure de leur bon droit, vaguement condescendantes envers celles qui feraient d’autres choix ou auraient des doutes.
    Bon, je reconnais qu’avec mon bon gros baby blues, ma suceptibilité était exacerbée…

    Puis, comme BB1 ne prenait toujours pas de poids, j’ai appelé une conseillère. Et je suis tombée sur quelqu’un de gentil, à l’écoute, dédramatisant.

    Donc, oui, je pense que ca depend vraiment beaucoup de sur qui on tombe.

    Et au final BB1 a été allaité 3 mois exclusif + 3 mois mixte. Il a été « écharporté ». Pareil pour BB2 (2 ans maintenant), qui en plus a cododoté dans les bras de sa maman pendant 2 mois (d’abord parce que j’avais bien regretté pour BB1 de ne pas l’avoir tenu plus dans mes bras – le temps passe si vite ; et ensuite par pragmatisme : je la pose elle pleure, je la prends dans les bras elle arrete de pleurer : donc je la prends dans les bras et je peux dormir, mal, mais je peux dormir ; enfin, c’est plus pratique pour les tétés de la nuit)

    et voilà, j’ai encore écrit une tartine

  28. @Béatrice, sinon tu télécharges le PNNS (plan national nutrition santé) ou tu regardes dans les pages dédiées du carnet de santé :mrgreen:

  29. @zazila, Pouss1 voyait un autre pédiatre quand il a été diversifié et il était au bib à ce moment-là. Et Pouss2 a 5 semaines donc la question ne se pose pas. Désolée je suis pas très utile.

  30. @Suzie, je crois que tu as fait du mieux que tu pouvais en fonction des circonstances à l’époque, et puis ton loupiot il s’en est sorti non ? je trouve que ça fait une sacrée bonne raison de déculpabiliser 😉

  31. @Alaila, merci pour ton témoignage ! C’est vrai qu’il y avait beaucoup d’écharpes à la réunion (même si j’étais la seule à porter sur le dos, ce qui en a intéressé quelques unes), par contre j’ai vu une couche jetable dans la salle de bain 😆

  32. @Clemys, a y est, j’ai repris un petit verre de pinard de temps en temps avec le dîner, hourrah ! (par contre je l’ai pas dit au lactarium 😳 )

  33. @emelire, merci pour le lien ! Pour les pères, je suis d’accord que parfois ça fait aussi du bien d’être entre femmes ; en fait pour moi la question reste vraiment ouverte sur l’intérêt de la participation des hommes.

  34. @sophie, allez missbébé2, on fait sa pirouette que maman arrête de se faire des cheveux blancs 😉

  35. fab dit :

    @wam, Oui ça dépende de sur qui tu tombes et si le courant passe, ça peut dépendre aussi de son état (avec numéro2 j’ai expérimenté l’hypersensibilité à toute remarque.. :mrgreen: ) et aussi ça dépend tout simplement de qui est là : la mayonnaise peut ne pas prendre parfois ! (rha ce sentiment de « c’est encore loin l’amérique? -tais toi et rame..)

  36. @la belle bleue a été interrompue par un Poussin3 qui se réveillait très mal de sa sieste…
    Alors tant pis pour les discussions intellos, la maman singe a pris le dessus. 😉

  37. Pour ma part, je vais à des réunions mensuelles de la Leche League depuis 2 ans maintenant (Poussin3 a 2 ans 1 mois). Quand j’ai eu des petits problèmes, je ne leur ai pas vraiment demandé de l’aide, mais j’aime bien les réunions, et je crois que si j’ose allaiter encore mon bébé (ou plutôt mon bambin), c’est grâce à leur exemple : les 3 animatrices qui se relaient ont un enfant de 2 1/2 qui boit toujours un petit coup pendant la discussion. Il est vrai qu’au début, elles étaient impressionnantes, surtout celle qui avait accouché à la maison, qui allaitait dans l’écharpe et qui mangeait bio et du fait maison. Mais finalement elles sont très tolérantes, et le discours de tolérance est je pense imposé dans la formation des animatrices LLL ! Ce qui est intéressant, c’est qu’en cotisant on peut emprunter des livres, et j’ai pu faire des super découvertes comme ça.

  38. Clemys dit :

    @La poule pondeuse, on va te dénoncer à l’AFSSA :mrgreen:

  39. @fab, c’est pas évident, parfois de voir quelqu’un avec des pratiques différentes peut suffire à générer cette fameuse culpabilisation, même si la personne n’est pas spécialement arrogante à ce propos. Autour de la naissance, nous sommes toutes particulièrement vulnérables à cela. Je ne sais pas si c’est quelque chose de vraiment mis en avant auprès des animatrices, mais cela pourrait être intéressant ❓

  40. @la belle bleue, oui cela rejoint ce que j’ai dit plus haut : il peut suffire que cette femme énonce ses choix et qu’elle ait l’air un minimum épanouie pour qu’on se sente culpabilisée de ne pas en faire autant, même si elle n’en rajoute pas. Super en tout cas si tu as trouvé un groupe sympa !

  41. Fab dit :

    @La poule pondeuse, on est bien d’accord…surtout sur tout ce qui tourne autour de la maternité…on est des ptites bêtes sensibles sur ce sujet nous zot les ….poules :mrgreen:

  42. @Clemys, tu pourras rajouter aussi que je réchauffe des biberons au micro-ondes (vade retro, satanas) :mrgreen:
    Suis déçue de voir que Pouss2 ne dort pas mieux après le pinard (peut-être qu’il aime tellement qu’il en redemande toute la nuit ?) 🙄

  43. sophie dit :

    @fab, merci du conseil, on ne sait jamais !

  44. sophie dit :

    @La poule pondeuse, c’est ma CB aussi qui se fait des cheveux blancs, j’écume les sites bio pour trouver pleins de crèmes et autres qui sentent bon… comme je ne peux pas manger des sucreries à cause du diabète, je cherche d’autres dérivatifs :mrgreen: :mrgreen: J’ai les cheveux qui sentent la noix de coco, le cou la framboise, le ventre la passiflore …. complétement toc toc ! 😉

  45. zazila dit :

    @Béatrice, ouais justement je viens d’acheter le Laurence Pernoud, alors là j’ai écarquillé les yeux: le programme de nutrition vers 8 – 9 mois y ressemble un peu à un triathlon de la pyramide alimentaire. Pas trop adapté aux Poussins athlètes qui ne pratiquent que le marathon té-té-té-té-té-té… :mrgreen:

  46. zazila dit :

    @sophie, a propos de brûler des trucs, une acupunctrice m’a dit il y a peu qu’on chauffait un point (un orteil, sauf erreur) pour faire se retourner le bb in utero… à tester peut-être ?

  47. sophie dit :

    @zazila, ma puce n’était plus allaitée à cet âge là, mais ses repas commençaient toujours par un grand biberon puis une purée et/ou compote : très très loin des menus « à la Pernoud » mais établis par la pédiatre !
    et merci pour le conseil d’acupuncture !

  48. @La poule pondeuse, dans ce groupe, il y a eu plein de mamans ayant accouché par césarienne, deux qui comme moi a eu leur petit troisième après 40 ans, dont une qui a accouché prématurément. Alors outre l’allaitement, j’étais contente de rencontrer des femmes qui vivaient la même chose que moi, même si elles le vivaient différemment.
    J’oubliais, l’animatrice qui fait tout écolo-nature met des couches lavables à sa petite ! C’est là que je me suis dit que les lavables, ça donne l’air d’un culbuto aux gamins…