Faut-il toujours se soigner ?

granulus Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je vous livre une réflexion personnelle dont j’aimerais discuter avec vous. Je vais être volontairement un peu provocatrice et caricaturale pour mieux faire passer mon propos, mais je compte sur vous, (fidèles) lecteurs, pour ramener le débat au niveau de nuance et de subtilité habituel dans les commentaires.

Vous le savez si vous êtes fidèles à la basse-cour, je n’ai pas beaucoup plus de foi en l’homéopathie qu’en l’horoscope ou en la météo. Et je n’accorde pas plus grand crédit aux fleurs de Bach. Bon je ne suis pas insensible à toute forme de médecine « alternative » : je trouve l’idée des huiles essentielles intéressante (au passage c’est l’exact opposé de l’homéopathie : concentrer au maximum les principes actifs plutôt que les diluer jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus…) et il m’arrive de consulter un ostéopathe (là je pense que le problème est plus dans la mauvaise organisation de l’ostéopathie française que dans la discipline elle-même). Ceci dit, pourquoi s’acharner contre ce type de médecine alors que c’est supposé être totalement inoffensif (à part peut-être chez les diabétiques, qui pourront être sensibles au sucre contenu dans les granules) ? Eh bien personnellement, je me demande si son utilisation, notamment chez les enfants, n’aurait pas quelques effets pervers. De deux choses l’une : ou bien on a vraiment un problème physique quelque part, et il faut le traiter avec quelque chose d’efficace (ex : si vous avez une pneumonie il vous faut des antibios, des vrais des méchants des durs), ou on n’a rien qui ne se guérisse tout seul, et alors pourquoi prendre un médicament ? Je pense en effet qu’un grand nombre de petits maux, surtout lorsqu’ils sont occasionnels (les affections chroniques sont encore une autre histoire), ne doivent tout simplement pas être soignés, mais se soigner tout seuls. Il faut simplement accepter qu’on ne peut pas être heureux, en forme, au top tout le temps.

Quel message fait-on passer à un enfant quand on propose des granules quand il n’arrive pas à dormir ? une crème dès qu’il a un bleu ou une bosse ? trois gouttes parce qu’il est enrhumé ? une lotion miracle quand il est stressé ? Pour moi cela revient à dire : tu as besoin de médicaments pour gérer cela. Il n’est pas acceptable d’avoir mal ou de se sentir mal : vite il faut prendre quelque chose. Personnellement, je trouve que tomber en jouant et se faire un bleu ou avoir un petit coup de blues ou une crise d’angoisse font partie des choses de la vie, et je préfère que mon Poussin apprenne à gérer ce type de problème en puisant dans ses propres ressources et en s’appuyant sur ses proches plutôt qu’à s’en remettre à une pilule miracle. Pas d’arnica dans ma pharmacie, par contre une bonne cargaison de bisous magiques (très efficaces, et maintenant le Poussin commence à s’en faire lui-même ! on n’arrête pas le progrès…). Nous ne sommes pas non plus des monstres, si nous voyons qu’il a vraiment mal et que ça ne va pas passer comme ça (fièvre, méga poussée dentaire), on passe au paracétamol.

Que fera l’enfant quand il sera plus grand et que la petite granule montrera ses limites ? Quand il aura des insomnies ? Quand sa copine l’aura plaqué ? En ce qui me concerne je n’ai pas envie que son premier réflexe soit de courir à la pharmacie. Et n’est-ce pas plus gratifiant d’avoir des outils pour s’en sortir tout seul ? Quand je vois certaines personnes qui se précipitent sur leur (large) pharmacopée alternative au moindre souci j’ai un peu l’impression de voir Dumbo qui ne peut pas voler sans sa plume magique, alors que je suis sûre qu’à l’instar du célèbre éléphant elles ont des ressources pour s’en sortir.

La France est un des plus gros consommateurs de médicaments du monde occidental, y compris de psychotropes ET d’homéopathie. Certes l’homéopathie a des effets secondaires bien moins importants que le Valium mais est-ce si simple ? Faut-il donner des pilules du bonheur à tout le monde ? Ou simplement réserver les traitements pharmaceutiques quels qu’ils soient aux maladies (y compris psychiatriques) qui ont vraiment besoin d’être soignées (n’oublions pas qu’une grande partie des « crèves » sont virales et donc finissent par passer toutes seules) ? A mon avis, y a pas que les antibiotiques qui devraient pas être automatiques… Et avec une petite recherche, j’ai même trouvé ici quelqu’un d’autre qui est du même avis.

Pour l’image la source est ici.

Tags: , , ,

178 Responses to “Faut-il toujours se soigner ?”

  1. Ficelle dit :

    @La poule pondeuse, bon, ça va alors 🙄

  2. @Béatrice, ici aussi j’ai appris à gérer le trac sans rien, à faire 25 aller retour aux toilettes etc (ma 1ère prof de chant préconisait aussi le vin blanc 🙄 ). Mais un de mes compères de longue date (baryton de son état) a toujours une impressionnante panoplie de granules et gouttes en tout genre ; à un concert il nous a fait un premier air (le fameux duo « pa pa pa » dans la flûte enchantée) un peu bizarre suite à une ingestion de « plasma marin » (faut pas me demander les détails…), on en rigole encore 😆

  3. @Isabelle95, j’adore aussi ! 😆

  4. Béatrice dit :

    @Ficelle, Tiens, d’ailleurs, t’as loupé un super méga génial concert :mrgreen: 😆

  5. Shantti dit :

    Bonjour, petit premier mot ici..
    Dommage cette habitude du pour ou contre…enfin ça m’étonne toujours je dois dire. Surtout quand on n’a pas testé soi-même. Comme un critique de cinéma qui n’aurait pas vu le film;-)
    Bon, je dois dire aussi que ça m’est assez égal de passer pour une illuminée qui raffole du côté placebo, qui n’a pas de limite ni de réflexion et administre à tout va des petites pilules miracles…huhuhu mais je trouve tout de même dommage de ne pas au moins commencer par demander si certaines personnes n’auraient pas un usage modéré et raisonné de l’homéopathie et pourquoi elles l’utilisent malgré le côté mémoire de l’eau utopique…non?

    Alors, je viens juste donner un petit compte rendu de mon expérience.
    Maman de 5 enfants, l’ainée aura 18 ans ds 3 semaines, 14,13,9 ans et 4mois pour le dernier
    J’utilise dans certains cas l’homéopathie (coup, rhume et toux et allergie). alors effet placebo sur des enfants en bonne santé et bien alimentés me direz-vous..
    Peut-être… Mais c’est satisfaisant de ne pas voir de médecin depuis 15ans, d’avoir des enfants débarrassés de leurs rhumes en 3 jours et surtout d’éviter que des rhumes finissent sur les bronches et ne s’infectent.

    En fait l’homéopathie me semble t il m’aide a ce que les choses ne dégénèrent pas en stimulant les réactions du corps. Le moins d’allopathie mais pas de refus pour autant si nécessaire.
    Je ne « crois » pas en l’homéopathie, ce n’est pas une religion..j’essaie, je trouve que ça fonctionne pour certaines choses et c’est tout.
    Je me moque du tout allopathie, ou du tout …autre chose. Les excès dans un sens ou l’autre sont trop limitatifs.

    -J’ai un jour donné à l’une de mes filles (4 ans p-e à ce moment) des granules contre le mal de la route pour éviter les vomissements….elle a vomis avant même que l’on démarre. pas d’effets secondaires donc pas d’effets tout court? moui..mais là, effet, il y a eu en tous cas. Je voulais bien faire avant un long trajet..je n’ai pas réitéré.

    -l’un de nos chats a été mal,allergie, medoc du véto sans résultat. J’ai testé au cas ou l’homéo, il a effectivement refait surface très rapidement (en quelques heures les yeux ont dégonflés entre autre). je dois dire que j’en suis la première surprise. Je constate c’est tout. Et je suis contente de trouver une solution pas chère et efficace au moins pour quelques cas…

    -un membre de la famille, véto, farouchement opposé à l’homéo…qui fini par s’y mettre..les effets sur les vaches étant tellement frappants et qui vient m’expliquer les atouts de ce genre de médication…

    Voilà tout.des petits bouts de notre quotidien..

    Quand à l’aspect, prendre des « pilules » du bonheur à chaque bobo, ne pas savoir se prendre en charge, ou gérer son stress…c’est un gentil débat mais qui me semble de nouveau irréaliste dans mon cas, je n’ai donc rien à en dire.
    Pour moi, inutile de laisser avoir mal sans pour autant sauter dans la pharmacie à la seconde…
    modération, je crois que c’est le terme.
    Trop de stéréotypes dans la majorités des propos il me semble..;-)
    c’est bien la première fois que j’interviens dans ce genre de débat qui vire souvent à l’aigre…

    Enfin voilà…rien de bien fondamental:-)
    Bonne continuation!

    Pour les problèmes de peau, eczéma, pas d’homéo, ça n’a pas fonctionné, mais l’huile de nigelle a fait des miracles chez nous…je le dis pour ce que ça vaut, j’aurai aimé savoir ça et le tester il y a des années!:-)

  6. Clemys dit :

    @Ficelle, la pédiatre du centre de vaccination m’a dit que pour l’instant, ils ne savaient pas si une deuxieme injection serait nécessaire… Rassurant, hein ? Bon la bonne nouvelle, c’est que vu la médiatisation de la campagne de vaccination, on sera tres vite tenu au courant 😉

  7. Nath dit :

    @Shantti, ici aussi les rhumes ne durent que 3 jours … et sans homeopathie !
    Quand aux vaches du pres voisin, elles se portent a merveille … sans homeopathie non plus;

    Mais tant mieux que ca marche pour toi, c’est ce qui compte, bien plus qu’un debat aigre 😉 Je ne vois juste pas le probleme de dire que l’on essaye de faire autrement. Du moment que ca marche.

  8. Clemys dit :

    @Shantti, je vais tenter d’expliquer simplement pourquoi je suis totalement contre sans même avoir essayé l’homéopathie et autres trucs du genre : parce que je ne base pas mon jugement sur des on-dit. Je connais plein de gens chez qui ça « marche », vous seriez même plusieurs millions… alors pourquoi les labos pharma qui font de l’homéopathie n’ont pas le même protocole que les autres pour démontrer l’éfficacité de leurs produits ? Pourquoi on ne prescrit pas de traitement homéopathique à l’hôpital ? Pourquoi ce n’est pas remboursé par la sécu ? Pourquoi il n’y a qu’en France qu’on en mange autant ?
    Alors oui, je n’ai pas besoin de tester pour critiquer, tant que mes questions n’auront pas trouvé de réponses, je suis contre. Je suis même une militante du « contre » : c’est une manne financière incroyable qui se réalise sur votre dos par ces labos (vendre du sucre au prix d’un médoc…), les pharmaciens (liberté dans la détermination du prix), les médecins (il suffit de se déclarer homéopathe pour l’être et au passage, faire un joli dépassement d’honoraire…), et je ne comprends pas comment c’est possible que des patients marchent dans ce système…

  9. suzie dit :

    @Shantti, Ah, merci voici le propos nuancé que j’attendais. Il n’y a pour moi aucun rapport entre homéopathie et médication à tort et à travers et vice-versa. La caricature : j’utilise l’homéopathie pour tout, tout le temps et je suis archi-contre l’allopathie, je ne m’y reconnais absolument pas. Merci Shantti.

  10. suzie dit :

    @Clemys, oui, Clemys, renseigne-toi quand même. Mon homéopathe ne pratique pas de dépassement d’honoraires, il est médecin et a suivi une formation pour être homéopathe. Les médicaments homéopathiques sont remboursés par la sécu et les mutuelles. Le prix est indiqué sur le tube avec une vignette comme pour tous les autres médicaments et c’est souvent beaucoup moins cher. Et j’ai déjà eu des prescriptions d’homéopathie dans des hôpitaux. Je n’ai pas le sentiment d’être la vache à lait de qui que ce soit. Et en plus, on obtient les résultats attendus sur notre santé.
    Et ça n’empêche en rien l’utilisation d’allopathie quand c’est nécessaire. Pour moi, ces deux types de soins, sont juste complémentaires…

  11. pâte a crêpe dit :

    @Shantti, j’ai testé et cela ne m’a rien fait mais ce n’est pas tant cela que je critique c’est l’opacité sur la connaissance des effets (« ça marche pour moi pour ça » n’est pas très constructif dans un sens général je trouve) et les protocoles de prise. D’autant que pour connaître des homéopathes, il y a aussi des querelles de chapelles au pays des granules: unicistes, pas unicistes par exemple. Et je trouve sans l’associer à la critique d’une prise de médicament trop fréquente, qu’il y a un côté pilule magique chez ceux qui m’en proposent plus important que pour la prise d’un médicament allopathique.

  12. @Shantti, le but de l’article était de dénoncer certaines dérives, donc forcément si on parle de dérive on verse un peu dans la caricature. Bien sûr qu’il y a toute une palette de comportements et de nuances, mais des personnes qui sortent leurs granules à tout va j’en connais aussi.
    Personnellement je ne souhaite pas prendre d’homéopathie ou de fleurs de Bach parce que le côté totalement magique et irrationnel de la chose me donne la vague impression d’être prise pour une idiote… En ce qui me concerne ce qui me guide ce n’est pas un type de médicament en particulier mais la médecine basée sur la preuve (c’est à dire avoir prouvé une efficacité supérieure au placebo), à l’opposé de la médecine basée sur l’expérience et l’exemple (ça a marché chez moi/mon enfant/mon chat). Evidemment au quotidien je ne fais pas toujours l’effort et les recherches pour passer au crible chaque médicament que j’ingère ou que je fais prendre à mon fils (car il y a aussi des médicaments allopathiques qui ne passent pas ce crible, même si leurs critères d’homologation font qu’il y en a beaucoup moins), mais j’essaie au maximum (et dans le doute donc j’essaie de maintenir ces quantités au minimum).

  13. Fleur dit :

    @La poule pondeuse, la médecine est pourtant essentiellement faite d’empirisme…

    Quand le poussin a mal, très mal, j’imagine que le paracétamol sort de sa boîte même si l’on ne sait pas (encore) ce qui le fait souffrir, non?

  14. Gaelle dit :

    Pas le temps de lire tous les comms, mais je trouve cette réflexion vraiment très intéressante. Je trouve seulement dommage que ces discours viennent presque toujours de personnes qui n’y croient pas et rarement d’homéopathes.
    Le lien vers Martin Winckler est assez intéressant aussi… Est-ce cela qui explique que quand j’étais petite et que ma mère me donnait des granules avec amour ça marchait et que tout ce qu’on m’a donné en pharmacie en homéopathie pendant ma grossesse et mon allaitement ne m’a jamais rien fait? :mrgreen:

  15. Clemys dit :

    @suzie, merci pour tes précisions et tes réponses, j’ai approffondi ma petite enquête
    -> c’est vrai certains traitements homéo sont remboursé à 35% par la SS
    -> je n’ai trouvé qu’un praticien attaché à l’APHP en homéopathie, ça fait peu pour le cas général… mais peut-être que des medecins non-homéopathe peuvent prescrire des granules, après tout.
    -> il y a de tout dans les formations pour devenir homéopathe, à côté de quelques rares diplomes universitaires, il y a beaucoup de boîtes privées et pas besoin d’être médecin pour s’y inscrire…
    -> pour les dépassements d’honoraires, ça dépend du type de convention que ton praticien a signé avec la sécurité sociale, et je pense que tu as de la chance, c’est même un argument de vente des mutuelles les dépassements d’honoraires des médecins homéopathes… mais bon, j’ai pas de stats…
    Mais bon, ça ne répond pas à toutes mes questions, surtout celle qui concerne le protocole de mise sur le marché…

  16. AnSo dit :

    @Marie, il ne s’agissait pas de dire qu’on était contre les antibio, mais plutôt qu’on n’était ni des fanatiques de médicaments « durs » qui en abusent ni plus malades que le reste du monde.
    les antibiotiques ont leur utilité bien sûr et on est content de les trouver quand on en a besoin !

  17. suzie dit :

    @Clemys, effectivement, pas besoin d’être homéopathe pour prescrire de l’homéopathie. Pour moi et ma soeur, c’était à la maternité, NDBS pour moi et pour ma soeur, une maternité de province. Perso, je ne choisis que des dermatos homéopathes ou pédiatres homéopathes et pas des homéopathes tout court (ça c’est comme les ostéopathes, il y a de tout). Pour les dépassements d’honoraires, pas besoin d’être homéopathe pour en pratiquer, donc à mon avis, rien à voir. Je n’ai effectivement aucune réponse à t’apporter sur les protocoles, je n’y connais rien (mais, je n’y connais rien non plus quand j’utilise l’allopathie).

  18. laciboulette dit :

    Ah, ah,
    J’envisageais d’évoquer les bisous magiques, jusqu’à ce que je tombe dessus dans ton billet!
    Sinon, je rejoins un peu ton idée. J’ai quand même de l’arnica, mais c’est vraiment en cas de bonne bosse et/ou gros bleus. (rare)
    Concernant l’aromathérapie, c’est interessant, mais ce sont de vrais médicaments puissant, avec également des effets secondaires dans certains cas, et des précautions à prendre.
    Sinon, je ne m’amuse pas trop à l’automédication. Sauf pour les migraines, où la menthe poivrée, me permet de rendre moins de chimiques (même si j’y ai recours quand même).
    J’ai rien contre l’homéopathie, même si je suis sceptique, mais je respecte. Ceci dit, je rejoins ton analyse sur le fait que c’est un peu vain de sortir des granules ou autres à chaque petits bobos pas trop douloureux, ce qui peut placer l’enfant dans une sorte de dépendance à l’intervention. (je ne m’exprime pas trop bien, mais l’idée est là)

  19. AnSo dit :

    @Ficelle, ouahh elle est forte ta gynéco quand même, le traitement de fond anti-grippe, soit elle n’a rien compris au principe de la vaccination, soit elle a des actions chez le marchand de pillules…. surtout pour une femme enceinte, quelque chose m’échappe dans son raisonnement, là !
    et le fait qu’elle prescrive les granules alors que c’est son mari qui est homéopathe… là j’hallucine ! ça a un côté pas vraiment sérieux quand même 🙄 !
    tu retournes la voir ou tu as changé :mrgreen: ?

  20. AnSo dit :

    @La poule pondeuse, je suis tout à fait d’accord, et pour avoir été voir sur Wiki, et sans a priori sur l’efficacité de la chose, le type de cocktail plein de trucs qu’on ne sait pas exactement ce que ça fait, ça me refroidit un peu.

  21. Clemys dit :

    @La poule pondeuse, tout pareil :mrgreen: fais gaffe, je suis juste derrière toi, tellement je suis d’accord 😆

  22. AnSo dit :

    pour revenir que le « ça ne peut pas faire de mal » et les effets secondaires:
    j’ai déjà évoqué dans un com’ l’histoire de mes amis qui prenaient l’avion avec un Poussin de 20 mois, et leur médecin leur avait donné des granules pour le mal des transports (ou la calmitude pendant les transports, je ne sais plus). ben au milieu du vol, le Poussin s’est réveillé… bourré ! il regardait son père avec le sourire jusqu’au oreilles, les yeux flous, mort de rire en répétant « Papapapapapapa »…. les granules contenaient effectivement un fort pourcentage d’alcool, et il n’en avait pas pris beaucoup…
    je n’accuse ni ne généralise, mais il faut quand même faire attention au contenu réel des granules autant qu’à leur effet supposé!

    et à côté de ça je connais des gens qui prennent des vrais médocs bien lourds, prescrits par des médecins pas du tout homéopathes, en traitement longue durée avec 10 variétés par jour, je ne comprends pas comment on peut savoir à ce stade ce qui agit et comment. sauf protocole testé et validé connu, bien sûr.

  23. AnSo dit :

    @Fleur, mais on sait que le paracétamol est un anti douleur et comment il agit, et aussi ses effets secondaires éventuels 😉

    et si je suis d’accord sur l’empirisme des débuts de la médecine, actuellement les médications qui arrivent sur le grand public sont testées et validées. même si on sait que chaque personne réagit différemment aux traitements etc, ça limite les risques et on sait à peu près ce qui se passe tant qu’on reste dans des situations proches des tests (c’est à dire en évitant les cocktails dont on perd la maîtrise)

  24. Fleur dit :

    @AnSo, l’empirisme fait plus que persister…
    c’est bien pour cela que l’on en vient (enfin, au niveau de la recherche pour le moment) à la médecine individuelle…

    la phrase favorite de notre allergo (celui qui prescrit l’adrénaline sans laquelle ma fille ne sort jamais… on est loin de l’homéo, hein) : « la médecine n’est pas une science exacte ».

    j’aime reconnaître que l’on ne sait pas tout, que l’on ne comprend pas tout et que je ne rejette pas pour autant ce que je ne maîtrise pas.

  25. AnSo dit :

    @Shantti, pour moi il ne s’agit pas vraiment d’être contre, mais le discours « ça marche pour moi » me paraît tellement pas scientifique que, si je le respecte (c’est super si ça marche, pas de problème), je n’arrive pas à y trouver de raison d’essayer : je ne vais pas donner des granules là où d’habitude je ne donne rien, et quand j’ai besoin de donner quelque chose, c’est qu’il y a vraiment un problème, donc les granules ne sont pas candidates.
    peut être que quelqu’un me présentera un jour un traitement auquel j’adhèrerai, mais il lui faudra d’autres arguments que « ça marche ».
    au delà de ça, je pense que c’est aussi une question de culture et d’habitude, aspect qui n’a pas du tout été évoqué ici

  26. AnSo dit :

    @Fleur, tu sais, en fait là dessus je suis d’accord avec toi 😛

    mais à mon niveau, je ne prends quasiment jamais de médicament en dehors du paracétamol (de toutes façons , j’allaite ou je suis enceinte depuis 4 ans :mrgreen: ), et mes gamins non plus. ça n’empêche que je vois des choses qui me font peur autour de moi quant à la quantité de pilules ingérées en cocktail… dans le genre « mon patient est un cobaye »….
    mais je ne trouve pas que les erreurs des uns doivent forcément renforcer les positions des autres.

    et pour autant je ne trouve pas de bonne raison de ME mettre à des types de médecine que je ne comprends pas pour des maux courants qui se soignent bien avec ou sans médecine que je comprends. suis-je claire ?

    peut être que l’occasion ne s’est aussi pas présentée ?
    je suis assez convaincue que tout un chacun confronté à une situation pénible et impossible à résoudre ou à soulager par des moyens « rationnels » finira au moins par se poser la question d’une solution alternative moins maîtrisée…. et éventuellement par tester s’il considère que le risque est inférieur au bénéfice éventuel.

  27. @Clemys, aaaaaah ❗ 😯 (*Poule qui se retourne et réalise qu’il y a quelqu’un derrière elle*)

  28. @Gaelle, merci ! effectivement ça aurait probablement plus de poids venant de quelqu’un qui utilise, voire prescrit l’homéo. L’effet placebo chez les tout petits (ou chez les animaux…) s’explique notamment parce qu’il joue aussi par l’entourage et notamment la personne qui administre ou prescrit le médicament.

  29. @laciboulette, euh pour l’arnica, si on en croit la page wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnica)
    En médecine traditionnelle, l’usage de l’arnica des montagnes est décrit dans des pharmacopées européennes pour son usage sur le traitement de petits traumatismes comme les hématomes, mais cet usage n’est pas soutenu par des études scientifiques.
    Les études sur les préparations homéopathiques n’ont pas montrées d’efficacité supérieure à un placebo.
    Bon OK ➡

  30. @AnSo, tout à fait d’accord pour les cocktails de gros médocs qui tachent dont les interactions sont mal connus ! ça me rappelle mon oncle et ma tante qui ont « récupéré » le père de mon oncle à la fin de sa vie, ma tante qui est médecin a commencé par faire un grand tri dans ses ordonnances et par virer la plus grande partie des médocs, ben bizarrement entre moins de médocs et plus de famille il se portait vachement mieux…
    Et j’ai vu ce que des antidépresseurs pris à long terme pouvaient donner sur un de mes grands-oncles, des tics du visage terribles, un vrai handicap social, ça fait pas envie non plus 🙄

  31. Charlotte dit :

    Foulala, j’arrive tout le temps après la bataille et ca me rend 3h pour lire les commentaires !! Quel échange !!

    Ahhh la grande question de l’homéopathie..Ici j’ai été élevé à l’homéo (et très peu malade) mais plus ca avance et plus je m’en détache, c’est trop contraignant pour ma petite tete de linotte et du coup je ne vois pas vraiment l’efficacité… (enfin chez les homeopathes unicistes c’est different) donc en general je ne vois pas l’effet. (pour ma grossesse, le medecin homeo m’avait prescrit des trucs contre les nausées, l’effet pas vraiment radical…Ah si ca a du commencer à marcher vers 12 semaines 😉

    Fleur de Bach jamais essayé…sauf des pastilles « rescue » à sucer en cas de stress qui à part un bon gout ne m’ont pas rendu vraiment zen ni stone (contrairement à la Chimay Bleue, mais ca c’est une autre histoire…)

    Par contre, une chose que j’utilise « beaucoup » c’est la pommade à l’Arnica pour les bosses…(weleda je crois) Notre minette se cogne tres souvent et en général c’est bleu/vert/ jaune/ marron pendant une semaine…Lors d’une chute phénoménale (parents indignes) elle n’a presque pas gonflé/bleui la ou on lui avait mis de la creme… par contre, la ou l’on avait zappé…
    Alors est ce l’effet du bisou magique ou de l’Arnica mais la difference était tellement flagrante que je continuerai à l’utiliser? Mais je suppose qu’il s’agit d’extrait de plante d’arnica et non la dilution homéopathique. J’utilise à outrance le calinou et la verbalisation. Ca a l’air de marcher (idem quand elle te regarde pour savoir si elle doit pleurer)

    Moi aussi, le paracetamol est mon ami en cas de grosses crises, ma pédiatre a tendance à avoir les ordonnances longues comme le bras, des seances de kine en veux tu en voila mais evite les antibio le plus possible (et n’hesite pas à les prescrire en cas de double otite, 40 de fievre et refus de s’alimenter…)

    Mon generaliste, j’y vais surtout pour moi car j’ai besoin d’un certificat en cas de gastro ou de grosse rhino car je sais qu’il va me dire : aller vous coucher, ca va passer.

    Par contre, je dois m’intéresser aux huiles essentielles mais la j’ai tendance à avoir peur de me gourer et de faire des betises…

    C’est en effet un billet à com’…d’ailleurs à ce sujet, la poule je dois t’envoyer un scan d’un article sur la vaccination (en general pas sur la grippe A) issu de Wired. (Une des seules lectures du coq, comme quoi…)

    Par contre, il faut également parler de l’effet inverse, l’effet nocébo (tu croises un mec malade, 2h après tu ressens les symptomes de la gastro – encore testé ce week end..)

  32. @Charlotte, parfois je trouve aussi que c’est une aberration de devoir consulter quand on a une gastro ou un truc du genre juste pour obtenir son arrêt de travail, c’est juste idéal pour la refiler à toute la salle d’attente. J’ai la chance d’être bien pourvue en jours de congé donc j’évite la case médecin pour ça.
    Pour l’effet nocebo, il y a aussi la lecture de la notice du médicament avec tous les effets secondaires (j’aurais pas la vue qui se brouille ? des démangeaisons ? une éruption de poils ? 😆 )… J’attends ton scan avec impatience alors, merci de penser à moi !

  33. Clemys dit :

    @La poule pondeuse, je crois me souvenir qu’une certaine poule avait cependant apprécié les massages à le crème d’arnica pendant les contractions ! hahaha ! (non je n’oublie rien, je tiens mes fiches à jour :mrgreen: )
    ok je te rejoins ➡

  34. nanais dit :

    Ici a Madrid, c’est plus de l’allopathie, c’est de la megallopathie, et les antibiotiques, c’est sytématique… J’essaye de me détacher un peu de ca (et de changer de pédiatre par la même occas’), et je suis même tournée un moment vers l’homéopathie contre les rhumes a répétition en provenance de la « guardería ». Je crois que c’était plus pour avoir l’impression de faire quelque chose, et que du coup c’est plutôt moi que je soignais et pas ma fille! J’ai laissé tombé le jour ou son père m’a dit « la base de l’homéopathie c’est de diluer les principes actifs a l’extrême, donc si tu lui donnes rien, c’est la dilution absolue et ce sera plus efficace »…
    Sinon il me semble avoir vu quelque part une étude rigolote sur l’effet placebo chez les animaux, qui marche aussi, c’est dingue. En cherchant ces papiers, je viens de tomber sur une publication récente qui montre un effet placebo chez les chiens lors de traitements de l’epilepsie
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19912522?itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum&ordinalpos=5
    Mais je sais pas si c’est en double aveugle…
    En tout cas, super article, la Poule!

  35. Clemys dit :

    @nanais, la « dilution absolue » !!! j’adooooooore !!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  36. laciboulette dit :

    rhôô, l’arnica, encor un mythe qui tombe! :mrgreen:

  37. @Clemys, hé hé effectivement, même si je pense que c’était plus le massage que l’arnica (c’est une copine qui me l’avait donné, après tout c’est quand même mieux de se faire masser avec de l’huile, et puis à l’époque je savais pas 😳 ).

  38. @nanais, ah je vois que je ne suis pas la seule à fréquenter PubMed ! intéressant cette histoire de placebo chez l’animal, les chiens aussi aiment bien qu’on s’occupent d’eux finalement…

  39. @laciboulette, c’est la faute de Clemys ! et puis si tu lis l’article ils expliquent qu’en plus comme on ne sait pas cultiver la plante la demande crée une surexploitation donc problème écolo (histoire d’en rajouter une couche :mrgreen: ).

  40. nanais dit :

    @La poule pondeuse, Ouais mais malheureusement je ne suis pas abonnée a la revue J Vet Intern Med… Ceci dit les autres études que j’avais vu étaient sur des vaches il me semble. Ca reste toujours des mammifères, je sais pas trop si quelqu’un a déja étudié l’effet placebo chez la drosophile 🙂

  41. Charlotte dit :

    @La poule pondeuse, je croi d’ailleurs que j’ai eu tous les symptomes en meme temps en lisant la notice!!

    Pour le scan, promis demain!!

  42. @Charlotte, pour ça il faut lire « 3 hommes dans un bateau ». Le narrateur va lire un dictionnaire médical et réalise qu’il a TOUTES les maladies décrites sauf l’hydarthrose des femmes de chambre 😆 (cf http://fr.wikisource.org/wiki/Trois_Hommes_dans_un_bateau/1)

  43. eddie dit :

    Ma mère me soignait à l’homéo étant petite. Ado, je m’en suis détournée pour l’allopathie, mais faisant des angines blanches à répétition, qui ne se soignaient pas, le médecin me donnait des remèdes de plus en plus fort, et du coup, mes angines ne se sont pas soignées (j’ai du me faire opérer) mais j’ai eu en plus des super méga effets secondaires (genre mycoses génitales, youhou) qui m’ont handicapée dans ma vie perso pendant des années… Du coup, je suis revenue à l’homéo, je me soigne comme ça et mes enfants aussi, mais avec modération, et je ne rejette jamais un médicament allopathique… J’aime bien aussi les huiles essentielles, que j’utilise pas mal en ce moment pour « purifier » l’air de la maison (en plus ça sent bon !)
    Je rejoins pas mal de coms sur la nécessité d’être modéré dans la prise de médicaments, mais « tant que ça marche » pour ma famille, je reste sur l’homéopathie en premier :-))

  44. Charlotte dit :

    @eddie, Super si tu as trouvé une solution à ces foutus angines! Quelle plaie. J’ai eu un épisode comme ça étant ado (euh 20 ans) et la aussi l’homéo a fait effet Merci Maman!!

  45. Miss ravenne dit :

    Ah enfin quelqu’un un peu comme moi…
    Chez nous non plus, pas d’homéopatie (la seule fois, cela a servi de maracas :mrgreen: au petit loup), pas de collier d’ambre, bref tous ces trucs dans le genre…je suis plus huiles essentielles (et encore, je n’en ai pas finalement à la maison non plus), mais disons que j’y « croirais » plus volontiers…

    A près, pour tout le reste, la trousse à pharmacie est pauvre, pas de crème anti-coup non plus, on frotte fort et on bisoute avec un gros calin…et on fait pas la queue chez la pédiatre dès que le petit loup tousse un peu…
    Après, je reconnais le côté peut-être « négligent » de ce comportement et de pas aimer les médocs (analyse à faire ?), un jour je le paierais cher je pense…

  46. @eddie, raaaah les mycoses c’est la plaie, et quand ça devient récurrent… 👿 j’ai pas trop compris comment j’en étais sortie mais y a une époque où c’était bien pénible.

  47. @Miss ravenne, tiens ça me fait penser que j’ai un ou deux tubes qui traînent dans ma pharmacie, datant de la fois où je me suis coincée le dos alors que j’allaitais encore. J’ai envoyé le Coq à la pharmacie pour qu’il me rapporte un bon anti-douleur, le pharmacien a rien voulu donner de mieux que des granules 😥

  48. Leona dit :

    Mon opinion personnelle, c’est qu’allopathie et médecine « alternative » ne sont pas exclusives l’une de l’autre.
    Je suis extrêmement sceptique, voire carrément réfractaire, face à certaines « méthodes » comme les fleurs de Bach ou les massages exercés sur des « points » sur la plante des pieds (ma grandmère est à fond là-dedans, et a malheureusement été sous l’influence de Rika Zaraï pendant très longtemps, ce qui l’a amenée à refuser des traitements allopathiques alors que sa santé se dégradait considérablement).
    Par contre, j’ai eu une expérience très positive de l’acupuncture pendant ma grossesse. L’homéopathie, je n’ai essayé qu’une fois, le Camilia pour soulager les poussées dentaires de ma fille, et je constate que ça a super bien marché.
    J’évite au maximum les antibiotiques, mais je suis un traitement assez lourd depuis des années, pour une pathologie pour laquelle – dans mon cas en tout cas – il n’y a pas d’alternative à l’allopathie. Et quand ma hernie discale me fait souffrir atrocement, je combine séances de kiné et médicament.
    Je pense au final qu’il faut se montrer ouvert, mais qu’en allopathie comme en matière de médecines « alternatives » le problème fondamental c’est qu’on peut tomber sur de bons et sur de mauvais praticiens. C’est la loterie !

  49. @Leona, au moins les massages de la plante des pieds c’est agréable (moi je fais ça avec des balles de squash, sans en attendre de vertu particulière sinon des pieds détendus) :mrgreen: Plus sérieusement quand ce type de méthode amène à refuser des traitements plus efficaces pour des pathologies graves ça devient dangereux et j’imagine ô combien frustrant pour l’entourage. Encore une fois il n’y a pas de problème à se soigner et à prendre des médicaments « lourds » quand on en a besoin, ils sont là pour ça ! Toute la question est de tracer la limite…

  50. Ah j’adore le petit nom de votre blog, et son message fort et si vrai: « avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants » ! Je vois que vous vous intéressez aux médecines douces, moi aussi, je suis même une passionnée ! Si vous cherchez des infos sur l’aromathérapie, je vous présente mon blog sur les huiles essentielles, qui pourra peut être vous intéresser: http://www.aromatherapie-huiles-essentielles.com/. J’ai aussi un blog sur les médecines douces, j’ai posté récemment un article sur l’argilothérapie, ou encore l’ostéopathie crânienne: http://blog.cryslor.com. En attendant de vous lire, je vous souhaite une très bonne soirée !