La poule pondeuse mange son chapeau

chapeau.jjpg Aujourd’hui je reviens sur deux billets antérieurs sur lesquels il me semble nécessaire de vous donner un nouvel avis, pas forcément à l’opposé du premier mais en tout cas plus nuancé.

D’abord un sujet pas très philosophique : les chaussures Preschoolians. Pour mémoire, il s’agit de chaussures souples pour enfant faites aux USA (je fais partie des gens qui pensent que ce n’est pas aux chaussures de faire le pied mais bien l’inverse). Donc ayant testé un premier modèle de pointure 20 dont j’avais été satisfaite, j’avais commandé deux autres paires, une en 21 et une en 22 afin de limiter les frais de port. Et là j’ai été un peu déçue. D’abord la paire en 21 était immense. Alors que la paire en 20 était trop petite et que le pédimètre fourni par Preschoolians indiquait que le Poussin faisait bien du 21, il nageait dedans. Bref impossible de lui mettre. Et ce d’autant plus que le système de fermeture du modèle (que je n’avais pas bien évalué sur la photo du site) est complètement débile et ne permet pas de les serrer (par contre je ne les retrouve pas sur le site pour vous montrer, en même temps tant mieux s’ils ont arrêté le modèle). A noter que lorsque j’ai signalé le problème de taille à Preschoolians, ils m’ont offert 30% de réduction sur mon prochain achat (sauf que je ne voyais pas quoi acheter vu que le 20 était trop petit et le 21 trop grand). J’ai racheté deux autres paires de chaussures pour faire le pont entre la taille 20 et la 21 finalement. Et lorsqu’elles ont été de la bonne taille, il a du les porter une semaine car le systèmes de fermeture est juste trop nul. Nous sommes donc passés à la paire en 22, qui 1. ferme mieux et 2. est à la bonne taille mais après quelques jours d’utilisation la languette d’une des chaussures (qui montrait dès le début des signes de faiblesse) s’est décousue. On peut quand même utiliser la chaussure mais ce n’est pas très encourageant pour la qualité. Je dois dire aussi que globalement ces deux modèles étaient assez rembourrés, ce qui les rend un peu encombrants et donnait par moments une démarche robocop au Poussin, ce qui est un comble pour des chaussures souples. Finalement j’ai préféré les Jack & Lily, en cuir fin et souple, même si hélas ils s’arrêtent au 18-24 mois. Je suis donc très perplexe quant à notre prochain achat de chaussures.

Deuxième point un peu moins matérialiste et commercial : le langage des signes pour bébé. Après avis d’éminents psychologues, j’avais trouvé ça un peu gadget, et puis comme dit ma mère « à 15 mois ils commencent à parler ». Bon ça c’est la théorie. Or le Poussin est totalement hermétique à toute forme de théorie, peut-être parce qu’il n’a pas lu les livres. A 2 ans et 4 mois il a environ cinq mots de vocabulaire (mais je vous rassure il comprend trèèèèèès bien ce qu’on lui dit)… mais il se met de lui-même à proposer des signes pour communiquer ! Et je dois dire qu’autant on peut décoder à peu près les demandes basiques d’un plus petit (manger, dormir, change…) autant à deux ans passés il a des choses plus complexes à faire passer et appliquer la troisième méthode avec quelqu’un qui ne répond que par oui, non ou hurlements en se roulant par terre c’est pas facile tous les jours. Je ne sais pas encore ce que nous ferons pour l’Oeuf, mais la question reste ouverte !

(Photo : quitte à manger un chapeau…)

Tags: , , , , ,

122 Responses to “La poule pondeuse mange son chapeau”

  1. La Mère Joie dit :

    J’ai tout lu ce matin très tôt et j’en suis arrivée à la conclusion qu’il me manquait bien trop d’éléments sur la méthode pour m’en faire une réelle opinion.
    1. Quel est le but (ultime) et non les objectifs intermédiaires (ex :aider son enfant à se faire comprendre).
    2. Vise-t-on un apprentissage (ce qui signifie un travail sur du long terme avec sa dose de frustration car pour apprendre, cela demande efforts et d’aller contre parfois) ou une aide momentanée ?
    3. Quel est le procédé exact? Et là, ce n’est pas clair du tout pour moi.
    4. Est-ce un souci que l’enfant ne parvienne pas à dire un mot si on arrive à le comprendre ? Et si on ne le comprend pas alors comment se fait-il qu’on soit en capacité de trouver le terme en signe ? Doit-on développer ce langage « non naturel » à l’extérieur étant donné que l’enfant va chercher à parler justement et à bien prononcer parce que l’entourage moins proche est moins enclin à chercher à le comprendre ou à le comprendre tout court ?
    Bref, je m’interroge et si vous voulez bien m’expliquer, j’en serai ravie.

  2. sophie dit :

    Juste quelques points sur la LSF : je ne signe pas (à part quelques signes de base) mais ma soeur, dans un « elan communautaire » ( 😀 ), a appris à signer :
    – c’est une langue à part entière, c’est pourquoi chaque pays a sa langue des signes : car forcement les signes, comme tous symboles, sont éminemment culturels. Et comme chaque langue, elle possèdes des « patois », une langue académique (celle de l’école de la rue St Jacques à Paris), un humour (très particulier …) …
    -La LSF n’est pas reconnu comme langue officielle (en France, il n’y a en a qu’une ), donc elle a été interdite d’apprentissage dans les écoles publiques (ça commence à s’adoucir), c’est pourquoi elle n’a pas le dynamisme de certains langues des signes comme celle américaine par exemple.
    -Comme toutes langues, elle nécessite un apprentissage.
    Tout ça pour redire, ce que j’ai dit plus haut, que je doute qu’un bébé ne s’exprime et ne se fasse vraiment comprendre en LSF

  3. sophie dit :

    @Stephanie, je suis bien d’accord, mais c’est le coté matériel des désirs qui me posent un problème : si on me dit que ça permet de comprendre certaines souffrances : « j’ai peur parce que… », « j’ai mal à cet endroit », « je suis triste parce que … » j’adopte dans la seconde la méthode, parce qu’à mon point de vue le plus frustrant pour les parents et les enfants, c’est l’impossibilité de répondre à certaines détresses visibles mais difficilement déchiffrables. Si c’est pour me demander des gateaux, j’attendrai qu’il sache le dire …
    Bien sîr, ce n’est pas une « attaque perso », c’est juste mon humble point de vue ! :mrgreen:

  4. Stephanie dit :

    @Ficelle, comme je le disais dans mon tout premier commentaire mon fils a abandonné tout seul les signes lorsqu’il maitrisait les mots. Je ne pense pas qu’il y ait à « désapprendre » quoi que se soit.

  5. Stephanie dit :

    @sophie, je comprends tes interrogations (et je réponds en toute décontraction :mrgreen: ). Quelque soit la langue l’enfant doit être capable de saisir le sens des mots avant de l’exprimer. Elliott commence à peine à faire la différence quand il pleure entre « j’ai mal » et j’ai peur » (là il ne signe pas mais parle).

    Plus petit je trouvais bien pratique en pleine nuit lorsqu’il pleurait qu’il sache signer lait/eau/bobo/sucette.
    Il ne le faisait pas systématiquement mais ça permettait de gagner du temps et de répondre à la demande (et de repartir se coucher plus vite).

  6. Béatrice dit :

    @Clemys, Merci pour le lien. L’Homme et moi venons de bien rigoler pendant 10 minutes … 😆

  7. Stephanie dit :

    @AnSo, si je mets de côté la langue des signes un instant et que je me concentre sur son verbiage uniquement, les gens qui fréquentent mon fils et souhaitent comprendre tout ce qu’il dit sont obligés à un moment de me demander de décoder : il parle deux langues et même en français ses mots sont loin d’être tous parfaits (faut le savoir par exemple que Aka c’est un tracteur en français).
    Ben là c’est pareil 🙂

  8. Stephanie dit :

    @Béatrice, oops, désolée

  9. Suzie dit :

    @Stephanie, Euh là, oui t’exagère un peu. Ce n’est pas un refus arbitraire ! J’ai tout lu ce que tu as écrit et je suis même allée chercher sur internet des sites sur les signes. Bien sûr qu’il y a un intérêt à communiquer avec son enfant… et chacun trouve les moyens à sa façon : signes, gestes, sons, etc. Je ne vois pas l’intérêt d’un langage des signes « institué ». Je pense juste que le principal est de se comprendre entre parents et enfants sans avoir besoin de se référer à un langage construit. Mais, si toi, tu aimes et que tu y trouves ton compte avec ton poussin tant mieux ! Moi, j’ai toujours été très attentive aux besoins exprimés par mes bébés, mais je n’ai pas utilisé de signes et je préfère aussi qu’ils fassent leurs apprentissages par eux-même plutôt que de leur imposer une méthode venant de l’extérieur. Bien-sûr la langue parlée leur est imposée, mais bon là c’est difficilement de faire autrement… :mrgreen:

  10. Suzie dit :

    @Stephanie, Et bien oui, justement ! Pourquoi alors utiliser un langage déjà codé ??

  11. Suzie dit :

    @Charlinette, Non, mais l’idée ce n’est pas de passer 15 jours à chercher ce que veut l’enfant. Dans ma propre expérience (j’ai quand même trois enfants), on n’a pas eu à tatônner longtemps pour savoir si l’enfant voulait téter ou manger ou avait la couche sale. Même sans lui avoir appris des signes, les enfants savent très bien communiquer leurs besoins et quand on est attentif à son enfant, on comprend tout de suite (surtout des besoins aussi basiques que ceux que tu exprimes). C’est pour ça que je ne vois pas à quoi ça sert de leur enseigner des signes « tout prêts ». De toutes façons, ils le font d’eux-mêmes !

  12. Suzie dit :

    @Stephanie, Ok, le cas de ton fils est un peu particulier puisqu’il est bilingue. Signer peut-être un bon moyen d’échapper aux contraintes des langues (bien que tu es dit plus haut que les signes en français et en allemand étaient différents) Mais, les gens qui fréquentent ton fils n’ont pas appris les signes de bébé… Si ? Tu es donc obligée de décoder, non ?

  13. Stephanie dit :

    @La Mère Joie, de mon expérience je peux de répondre 🙂

    1/ Proposer une alternative « officielle » à la communication orale, plus facile à apprivoiser par les tous petits qui n’ont pas encore les capacités physiques de faire tous les sons nécessaires à la parole

    2/ Une aide momentanée. De toute manière le parent (à moins de s’investir à fond dans la LSF et non dans le langage bébé) n’est pas bilingue et ne peux donc pas tout apprendre à son enfant.
    Mon fils a de lui même abandonné les signes des mots qu’ils avaient bien prononcer.
    Le but n’est pas de se substituer au langage oral mais de le compléter.

    3/ Le parent parle à son enfant comme d’habitude mais ‘signe’ en complément certain mots au moment où il le dit.
    Ces signes sont issus de la Langue des Signes Française et simplifiés pour être à la portée d’un bébé.
    Dans notre expérience à nous, dès que notre fils maitrisait bien un signe nous ne l’utilisions plus nous même.

    4/ Les autres mamans ici disent qu’elles ont utilisé des signes maison chez elles (pour dire merci notamment).
    Ce que propose Signe avec Moi c’est un grand éventail de mots dans une langue « officielle ».
    Si mon fils n’avait pas eu la langue des signes pour dire le mot « encore », il aurait peut être trouvé un autre moyen de l’exprimer (là encore les autres mamans de cette discussion semblent dire que leurs enfants se sont très bien fait comprendre sans la langue des signes).
    Il signe le mot Encore depuis ses 10 mois et sait le dire correctement depuis quelques jours (à 23 mois il dit enfin les R).
    Donc jusque là il aurait trouvé un moyen bien à lui de se faire comprendre, que nous parents proches aurions probablement appris à reconnaître mais qui n’aurait pas non plu été compris par l’entourage sans décodage de notre part.

    Mon fils a un grand vocabulaire à 23 mois et je suis convaincue que s’il ne dit pas ou dit mal certains mots c’est parce que physiquement il ne peut pas le faire (il semble que certaines parties de sa gorge doivent se terminer pour lui permettre de faire tous les sons et cela prend du temps).
    L’obliger à verbaliser en société ne l’aurait pas mieux fait parler ou parler plus tôt.

    Puis comme je disais dès qu’il a du dire le mot il a abandonné le signe, de lui même.

    J’espère avoir répondu à tes questions 🙂

  14. Stephanie dit :

    @Suzie, c’est ce que je dis oui : dans tous les cas on est obligé de décoder (sauf quand je suis avec une autre maman et un autre bébé qui signent eux aussi 😉 ), les problèmes de compréhension de l’entourage ne sont pas réservés aux bébés signeurs.
    Par contre les signes encore, manger, boire, lait sont intégrés en moins de 3 minutes par les adultes qui l’entourent !

  15. AnSo dit :

    @La poule pondeuse, et quelle activité pour un samedi !

  16. Stephanie dit :

    @Suzie, moi je suis curieuse de votre expérience à vous, sincèrement.
    Quand me fils de 12 mois se mettait à pleurer à 10h du matin j’étais bien contente qu’il me signe le mot manger parce qu’il avait faim (et qu’étant donné l’heure je n’y aurais probablement pas pensé tout de suite).

    Comment faisait votre enfant de 10 mois pour vous dire qu’il voulait encore des bisous, encore rester dans le bain, encore un peu de lait, sans pleurer ?

    Quand on reprend le travail tôt et qu’on a pas tout le loisir d’être à l’écoute de son enfant 24h/24, ou quand on a plusieurs enfants, justement je me disais que c’était un ‘plus’ d’avoir des signes ‘tout prêts’.
    La fratrie peut comprendre vu qu’elle l’a utilisée et l’enfant a un moyen de communication plus valorisant.
    Il fallait voir mon fils lorsqu’il signait un nouveau mot pour la première fois, tout fier de lui 🙂

  17. Stephanie dit :

    @sophie, effectivement : les signes sont simplifiés pour être à sa portée et il n’y a à ma connaissance pas de construction de phrase.
    ps : depuis février 2005 une loi institue la LSF comme langue officielle en France 😉

  18. AnSo dit :

    @Stephanie, je crois que l’idée aussi c’est que l’enfant n’est pas obligé d’adopter ce mode de communication non ? ça me paraît aussi être un point important dans l’histoire, pour que ça ne devienne pas un motif de frustration pour les parents si l’enfant n’adhère pas….
    par exemple mon fils ainé a mis longtemps à reproduire les petits gestes (coucou, au revoir, les marionnettes etc), par contre il causait beaucoup, donc je ne suis pas sûre que ça lui aurait apporté grand chose. le petit lui reproduit les gestes en répétant les mots, donc au final…? chacun son truc non ?

  19. AnSo dit :

    @Stephanie, j’ai une copine qui me disait la semaine dernière que quand son petit dit un truc qu’elle ne comprend pas, elle demande à l’aîné qui lui en général a compris 😀

    à 10 mois c’est aussi par les gestes qu’on comprend que l’enfant veut encore quelque chose, il se « tend » très bien vers la source de ce qu’il veut, pas de problème, le « encore » doit être un des mots qui manquent le moins parce que le contexte le rend très facile à comprendre. alors que j’ai faim au milieu d’une balade, ça peut être moins facile, mais rien d’insurmontable. et si j’ai eu quelques cas de « loupés » sur la détection des besoins, pour le grand comme pour le petit, il me semble que c’était bien plutôt dans les 6-8 premiers mois, après la communication s’affine vraiment.

    et pour moi pour le 2ie ça a été plus facile de décoder les besoins dès le début, j’étais beaucoup plus « efficace » que pour le 1er, et très vite il se cale sur le rythme du grand j’ai trouvé, pour plein de choses ça se fait facilement. en même temps je suis à la maison pour le moment, donc ça aide aussi, je te l’accorde.

  20. sophie dit :

    @Stephanie, tu as raison, mes infos datent un peu 🙄 ;, le dégel a commencé dans les années 1990. ça m’a toujours étonné que le pays où la langue des signes est née (merci l’abbé de l’Epée !) soit aussi celui où il a été très marginalisé. Exactement le même combat que pour les langues régionales. Mais c’est un autre sujet …. :mrgreen:

  21. sophie dit :

    @Stephanie, si on peut se recoucher plus vite, je suis preneuse !!! 😆 tu vas finir par me convaincre avec ce genre d’argument !! 😆

  22. pupuce dit :

    pour les chaussures je me suis fait offrir des preschoolians (nan mais moi j’ai pas les moyens de passer ce prix là dans des chaussures de nain qui vont tenir à peine 2 mois si il ne les fusille pas! :mrgreen:) …et d’une elles sont très grandes-m’enfin elles iront forcément un jour spa un vrai défaut, et de deux très fragiles-ça couterait peu de renforcer les dessus je trouve, et de trois il existe dans le commerce très classique voir même très bas de gamme des chaussures tout aussi souples, sisisi, sauf qu’elles coûte moins de 20 euros et que si ton môme se met à 4 pattes dans le bac à sable tu penses « oh qu’il est cromimi! » et pas « ah seigneur des grolles à 400 balles! ». mon choix est donc fait. 😆

    pour la langue des signes ma foi…j’ai tenté deux trois signes à un moment mais l’apprentissage était long, ça m’a saoulée (oui je suis une faignasse), et en fait le poussin se débrouille très bien pour communiquer. Soit il dit les choses et pour ses 15 mois il cause pas mal (il gâteau, papa, maman, chat, boire, assez facilement, et là je sais pas pourquoi il dit tartine. Une envie de rillettes sans doute!), soit il tend le bras vers ce qu’il souhaite où dans la direction où il veut qu’on aille. Donc bon, quoi, pas de réel besoin d’autre chose.
    Cela dit je passe tout mon temps avec lui, donc j’ai peut être un rapport différent de celui qu’aurait une maman absente 8 heures par jour, le fait d’être tout le temps là m’aide peut être à établir une sorte de langage à nous qui mélange les mots et les signes, le fait de ne pas avoir d’autre intervenant (hélas, des fois…hem) a peut être aussi facilité la compréhension de la maman?

  23. Charlinette dit :

    Moi je n’ai plus d’arguments pour vous dire pourquoi ce système de signes me plaît et me donne envie d’essayer, surtout après l’avoir vu pratiquer par des parents et l’enfant! J’ai par moment l’impression que toutes les mamans que vous êtes ont l’impression d’être mise à mal quand avec @Stéphanie on défend l’idée que ça aide dans la communication. Mais ne pas avoir utiliser ces signes ne veut pas dire être passé à côté d’une vraie communication avec son bébé et je pense effectivement qu’en tant que parent (ou toute personne passant beaucoup de temps avec un jeune enfant) on développe une communication qui nous est propre et efficace (y’a qu’à voir que tout « inconnu » demande à la maman ce que ce charmant bambin cherche à dire par ces « sons » :mrgreen: ). Et signer selon moi NE doit PAS être un apprentissage rigide, mais bien simplement une association entre un signe et un mot, au quotidien et l’enfant le prend, il le prend ; il le prend pas, il le prend pas. Et je rappelle juste que cette méthode s’est développée en observant que tous les enfants signent, parlent dans leur corps, bien avant de parler verbalement. Et toutes vous l’avez constaté avec vos enfants : la 1ère communication est posturale, gestuelle, pas langagière (j’ai dit langagière, pas vocale). Donc je ne sais même pas si y’a besoin de débattre entre « c’est utile » ou « ça ne l’est pas ». C’est un outil de communication possible entre parents et enfants, pas obligatoire. Et je crois que si on l’utilise c’est que nous sommes convaincues de son intérêt. Sinon ben on fait comme on le sent sur le moment, sans signes « spécifiques ».

  24. La Mère Joie dit :

    @Stephanie,

    Merci beaucoup !
    C’est très intéressant.

  25. La Mère Joie dit :

    @Charlinette,

    Je pense surtout que l’idée déroute au départ. Moi même quand j’ai lu le post, je me suis dit « Qu’est-ce que c’est que cette connerie encore ! » 😆
    Puis comme je suis une personne avec un vocabulaire haut en couleurs mais assez réfléchie, j’ai essayé d’y penser raisonnablement avec mes connaissances en psycho de l’enfant et psycho cognitive.
    Je ne suis pas encore parvenue à une idée bien précise, je dois y penser avec les éléments nouveaux communiqués gentiment par Stéphanie. 😉 Mais l’approche me semble tout à fait intéressante.

  26. Stephanie dit :

    @sophie, héhé, le mieux c’est encore d’essayer 😉

  27. Stephanie dit :

    Au fait, il y a je pense des personnes bien plus convaincues que moi : des mamans et papas qui achètent le bouquin (je me suis contentée de trouver les signes qui m’intéressaient sur Internet sur http://lsf.wikisign.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Signer_avec_b%C3%A9b%C3%A9, mais le livre explique en plus l’approche des bébés signeurs), et/ou qui suivent des stages, et/ou qui signent pleins de mots par phrase.

    Moi je me suis contenté des quelques signes qui semblaient pertinents pour la période, histoire de dépanner.
    D’ailleurs aujourd’hui j’ai appris le mot Miel 🙂

    C’est sur ces notes positives que je vous souhaite une bonne fin de week-end mes dames.
    Pour celles qui souhaitent me contacter si elles ont d’autres questions c’est soit depuis ici : http://www.52semaines.eu/contreblog/index.php/contact

  28. La Mère Joie dit :

    @Stephanie,

    Moi, j’ai simplement envie de te remercier parce que c’est pas facile de développer un nouveau concept ou une nouvelle idée.
    Qu’auraient pensé simplement nos mères du portage ?
    Je crois que c’est une piste à explorer, avec recul, par rapport au besoin de notre propre enfant.

  29. Anne dit :

    quel débat mes aieux!
    me suis vachement moins creusé la tête que vous moi! vers l’âge de 9 mois de mon loustic, j’ai lu un article sur les signes pour BB. je me suis dit « pourquoi pas? » dans la mesure où desfois on ne comprenait pas si il pleurait pour « soif » « faim » ou autre. Bon peut etre aussi car c’était notre 1er! alors donc j’ai acheté le bouquin, j’ai tout bien compris, que ce n’était pas la LSF, juste une archi simplification, que ce n’était pas une méthode, une école ou une compet.. juste arriver à mieux se comprendre desfois. bon et que ça allait au rythme de l’enfant. Alors on a commencé à signer pour des trucs simples à 10 mois. Et notre enfant à commencer à signer vers 13/14 mois. ses signes n’ont jamais dépassé le « terre à terre », c’était toujours très bouffe/dodo/calin. Mais ça nous a super rendu service. Et quand l’entourage à vu que on comprenait qu’il voulait boire, que notre loustic à compris qu’on le comprenait bin il signait avec l’entourage.tout le monde s’est bien amusé dans l’histoire. Et voilà pas plus pas moins. On a arreté d’introduire des nouveaux signes qd on a vu qu’il ne voulait pas apprendre d’autres. ces signes « terre à terre » lui convenait TB, il était compris dessuite, pas la peine de déclencher la sirène pour avoir un bout de pain ou un verre d’eau. et après de lui mm il a commencé à parler je dirais vers 2 ans. et qd il a su dire « eau » ou « pain » par exple il a arrêté les signes naturellement. Le language est allé très vite aprés. Il a 3 ans et parle TB aujourd’hui.
    Tout ça pour dire que ça peut rendre service, les signes pour BB, momentanément, et c’est très facile à faire. Faut juste pas se prendre la tête. Et sinon perso on avait besoin d’avoir un guide. j’aurai pas eu idée d’inventer les signes.
    là j’attend le 2eme loustic et je pense que naturellement je/on se remettra aux signes si on sent qu’on a un pble de communication entre 1 et 2 ans. De toute façon au pire ça fait bouger les mains!

  30. Anne dit :

    ah oui et pour répondre à je ne sais plus qui qui disait qu’un enfant signé vers 3/4 ans. j’ai lu dans d’autres articles, que non justement, qu’un enfant naturellement signe avant de parler. C’est comme ça d’ailleurs que la langue des signes pour BB est née aux USA, un médecin s’est aperçu avec un enfant sourd/muet qu’il communiquait plus tôt avec ses parents que les enfants entendants… et après il a fait des études et patati et patata!

  31. sophie dit :

    @Anne, c’est moi qui disait qu’un enfant sourd ne signait vraiment bien que vers 3-4 ans, mais bon ce n’est que mon expérience perso, ce que j’ai pu voir ou entendre dans la communauté sourde. Mais j’imagine que dans une famille de sourds, où les signes sont la seule façon de communiquer, ça peut être plus précoce, surtout quand l’enfant comprend que pleurer ne fait pas accourir ces parents. (maintenant, il y a de bons systèmes d’alarme lumineuse qui rassurent bien les parents !)

  32. Ficelle dit :

    @La Mère Joie, ma grand-mère du portage: « T’es sûre? Elle est pas en train d’étouffer là? Et puis on la voit pas du tout… Non, vraiment, ça me plait pas tellement cette écharpe ». A noter que ma grand-mère nous avait acheté une poussette combi à 600€ que je n’ai quasiment jamais utilisée…

  33. Béatrice dit :

    @Ficelle, Non, puis ils vont prendre de mauvaises habitudes à être tout le temps portés 🙄 et puis pour leur dos, c’est mieux à plat 😯 :mrgreen: 😆

  34. Ficelle dit :

    @Béatrice, héhéhéhé… j’avais oublié ça aussi…

  35. @Anne, félicitations pour le 2ème loustic 😀 😀 ! (ou alors j’ai raté un épisode et il faut accuser mon SNU)

  36. Miss ravenne dit :

    Coucou, bon j’ai pas lu les précédents messages (85 !!! pfiou!)

    Pour les preschoolians, pas fameux résultat non plus, nous avons déchiré la languette un peu trop vite à mon goût donc j’ai arrêté l’expérience…
    je préfère maintenant arpenter les magasins et tester toutes les semelles unes à unes en les soumettant à un examen approfondi : le pliage de semelle sans pitié…et ça marche car j’en trouve avec des semelle assez souple !
    Vala !

    Ben concernant la communication par les signes, cela ne me viendrait pas à l’esprit…j’ai déjà entendu tellement de bêtises à l’arrivée de mon enfant du Vietnam à l’âge de 4 mois (« tu lui parles en quelle langue ???? ») que cela aurait encore plus perturbé certaines personnes déjà pas très malines……….. :-((

  37. @pupuce, tiens justement ce que j’appréciais chez les preschoolians (et d’autres marques souples comme jack & lily) c’est qu’elles étaient pas chères, à peine + de 30€ alors que tout ce que je vois en magasin c’est facile 60-70€. Tu les trouves où tes chaussures moins chères ?? (le seul endroit où j’ai vu des prix équivalents ou moins chers c’est la halle aux chaussures mais il y a très très très peu de choix surtout en dessous du 24 car pour un modèle donné ils n’ont qu’une ou deux tailles en magasin, au ptit bonheur la chance).

  38. Fleur dit :

    @Miss ravenne, je n’ai pas lu toute la discussion non plus…
    … mais j’ai deux exemples autour de moi de bébés /jeunes enfants qui signent (un tout petit peu) du fait d’un certain multilinguisme:
    ma nièce, en ballade en bateau autour de la méditerranée, parle assez peu à 20 mois: pas facile de choisir entre français, turc, grec, italien, croate… elle signe assez peu cependant : merci (et non merci qu’elle en a déduit), manger… etc…
    et… ma fille, troisième du nom, confrontée au catalan à la crèche, au catalan et au castillan dans la rue et au français à la maison : elle parle très peu par rapport à ses soeurs au même âge (11 mois)… mais on s’est aperçu qu’elle avait un signe pour Merci! Trop chou!

  39. suzie dit :

    @Stephanie, En fait, je ne sais pas vraiment comment les choses se font. La communication se fait naturellement, peut-être par des signes justement, mais ceux-là viennent de l’enfant, on ne lui a pas appris. Il y a aussi les signes qui sont culturels : au revoir, bravo,… Je pense que l’enfant a mille et une façons de communiquer ses besoins et ses désirs : des gestes, des sons, des regards, des pleurs… Et cela est justement une richesse, cette multiplicité dans les moyens de communication. Personnellement, je n’ai jamais eu le sentiment d’^tre frustrée parce que je n’avais pas compris mon enfant, ni que mon enfant s’était senti malheureux parce qu’incompris… Tu sais le principal s’est de se sentir bien dans la relation avec son enfant, peu importe les moyens 😉

  40. Anne dit :

    @sophie, ah oui d’accord « un enfant ne signait vraiment bien que vers 3/4 ans », ok j’avais pas bien lu, autant pour moi MAIS cependant ça me parait normal, tout comme un enfant ne dit pas comme il le faut les mots avant 3/4 ans en moyenne. C’est vrai que au début quand il signe, l’enfant, le jeune enfant ne signe pas exactement comme il faudrait. C’est d’ailleurs TB expliqué dans le bouquin de signe pour BB. C’est comme qd un gamin dit la « tutu » ou lieu de voiture, c’est à nous de « décrypter » en redisant « ah oui la voiture ». En signe c’est pareil, je disais ah oui tu veux dire « ça ». Bon tout en sachant qu’on apprend pas la langue des signes, qui je suis Ok est une langue à part entière avec tout l’apprentissage que ça impose. Donc pas perfectionniste sur la pureté de l’execusion. on comprenait bien vite qu’il voulait signer « pain » ou « boire » ou « faim ». Enfin ça reste pratique mais bien sur pas obligatoire et de toute façon signe ou pas je suis convaincue que chaque couple parents/enfant arrive à mettre en place une sorte de langage perso avant le langage parlé. survie oblige pour l’enfant je pense!

  41. cybie dit :

    Je vois que cela n’a pas chômé par ici … :mrgreen: J’ai pas tout lu (demain)
    Pour les chaussures, je confirme les jack and lily sont vachement mieux. Je suis passée au See Kai run après et enfin au preschoolians, mais je te l’accorde ce n’est pas simple de prendre les bons modèles etc.

    Pour la langue des signes, étant moi-même sourde de naissance, j’oralise mais je connais cette langue puisqu’il m’a fallu l’utiliser pour pouvoir me faire des amis au lycée. Je l’utilise intensivement avec mon fils, il doit être aux alentours des 100 mots maintenant je pense. Et bien sûr, la parole commence à arriver depuis peu alors que cela fait déjà plus d’un an qu’il communique avec nous. L’entourage ne comprend pas les signes mais si on leur explique c’est vite assimilé.
    Petit bonus je trouve c’est que si votre enfant se retrouve dans une classe où il y a un enfant sourd, cela pourra ouvrir une nouvelle amitié… 🙂 ou du moins rendre les choses plus facile entre eux.
    Je pourrais en raconter des tartines … Ca tient tjrs le 22 ?

    @la poule : si tu veux voir le mien de poussin signer, n’hésite pas, on peut se rencontrer si tu veux.

  42. @cybie, évidemment si la langue des signes a déjà une place particulière dans la famille ça change aussi la donne je trouve. Pour le 22 ça tient toujours, apparemment il y aura en prime un atelier tricot et un atelier twilight :mrgreen:

  43. Cybie dit :

    @la poule, la langue de signes n’avait pas sa place avant mais elle l’a trouvée … 🙂

  44. DJERROUD dit :

    bonjour. je cherche une machine de poule pendeuse (une machine qui transmet les oeufs aux poussins) pouvez vous m’indiquer les fournisseurs de cette machine?

  45. Ficelle dit :

    @DJERROUD, késako? 😯

  46. @DJERROUD, euh… mauvais numéro (ce n’est pas la boucherie Sanzot :mrgreen: ) !

  47. Anne Cé dit :

    merci la fonction « billet au hasard » ! encore une discussion qui m’avait échappé ! :mrgreen:

    côté chaussures : notre bébé d’été a fait ses premiers pas pieds nus ou en chaussons souples (pololo) et nous avons enchaîné avec des chaussures jack and lily. mais comme tu le soulignes, les tailles ne vont pas bien loin, ou alors notre fille c’est la réincarnation de Berthe aux grands pieds, et nous avons dû nous tourner vers d’autres marques. Sur les conseils d’une copine, on a essayé les see kai run, on a aimé et adopté ! La première paire nous a fait tout l’hiver, je les ai trouvées de bonne qualité (même si le cuir est bien râpé sur le dessus, mais ça… allez l’expliquer à un bambin !) et quand il a fallu changer de pointure on a donc repris une paire chez eux pour le printemps !

    côté langue des signes : j’avais côtoyé quelques mamans de bébé « signeurs » quand j’étais enceinte, donc je m’étais dit « pourquoi pas ? ». pour la petite anecdote, j’ai gardé un soir une poussinette âgée d’un peu plus d’un an, qui ne parlait pas (ou à peine) : à un moment, elle a commencé à montrer des signes de fatigue/d’énervement et à appeler « maman » et nous avons été toutes les deux toutes contentes lorsque j’ai compris le signe « tétée » qu’elle me répétait avec insistance ! certes il n’y avait pas forcément besoin d’un signe pour que je lui propose le biberon de lait que sa maman avait tiré, mais elle était bien déterminée à se faire comprendre !

    du coup, avec ma fille, nous avons fait les ateliers quand elle avait 7/8 mois. c’était très sympa, ludique et joyeux, et moins cher que le bouquin ! j’ai appris plein de comptines et chansons gestuées, que nous chantons encore aujourd’hui ! au quotidien, j’ai utilisé quelques signes au début et puis nous n’avons pas poursuivi quand ma fille a commencé à parlé car elle a très vite développé son langage (une vraie pipelette !) et nous n’en avons pas senti le besoin. en revanche, elle adore toujours quand on chante les chansons avec les gestes !

    de mon expérience et de ce que j’ai pu voir autour de moi, je dirais que ça peut vraiment apporter un plus à certains enfants. pour nous, c’est le côté ludique que nous avons apprécié, nous n’y avons pas trouvé de réelle utilité !

  48. valentine dit :

    Bon je suis un peu à la traine mais moi aussi j’ai testé les presch’machinchose et je n’ai pas été satisfaite.
    Pour ma moyenne j’ai commandé plusieurs fois sur ce site et j’en suis ravie !
    Ca peut être d’actualité pour pouss2

    http://www.softstarshoes.com/

    Bon elles viennent de loin mais franchement ca vaut le coup 😉 (et si tu veux faire un envoi groupé…)

  49. @valentine, ah c’est gentil mais j’ai fait un stock de Jack & Lily (3 paires !) pour tenir jusqu’à la rentrée prochaine au moins (en théorie). Là niveau écolo c’est le pompon : made in China, boutique au Canada et renvoyées à Paris 🙄 Et en prime je me suis tapée 40 € de frais de douanes 👿 👿

  50. Ficelle dit :

    @La poule pondeuse, toujours pas testées au fait… et toi? bonne came a priori ?