Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Travailler ou rester à la maison ?    |     Suiv. Grand ménage de printemps » »

Débâcle au poulailler

Par  • Le 3 mars 2008 à 10:33 • Catégorie : J'avoue

Un mal qui répand la terreur,

Mal que le Ciel en sa fureur

Inventa pour punir les crimes de la terre,

La Peste la Gastro (puisqu’il faut l’appeler par son nom)

Capable d’enrichir en un jour l’Achéron les égouts

Faisait aux animaux au poulailler la guerre.

Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés.

On n’en voyait point d’occupés

A chercher le soutien d’une mourante vie ;

Nul mets n’excitait leur envie

(etc etc, voir http://poesie.webnet.fr/poemes/France/lafontai/8.html pour la suite)

Bon dès qu’on a trouvé un baudet sur lequel faire haro je reviens.

Tagged as: ,


« « Préc. Travailler ou rester à la maison ?    |     Suiv. Grand ménage de printemps » »

Comments are closed.


« « Préc. Travailler ou rester à la maison ?    |     Suiv. Grand ménage de printemps » »