Comme une poule devant un siège auto

Quand j’étais un bébé parent, je pensais naïvement que l’Etat dans son infinie sagesse faisait une sélection rigoureuse des sièges auto disponibles à la vente et qu’en conséquence il ne me restait plus qu’à évaluer les critères de praticité, de confort et d’esthétisme, la sécurité étant équivalente entre les différents modèles. Je pensais en outre que les vendeurs des magasins de puériculture disposaient de connaissances fiables dans ce domaine. Oui, vous pouvez rire, faites-vous plaisir. Depuis, j’ai écumé le net, décortiqué les crash tests, déchiffré des pages en langages variés (avec l’aide plus ou moins heureuse de l’ami Google traduction), et malgré ça me reste l’impression amère de n’avoir jamais acheté ce qu’il fallait, et ce n’est pas faute de ne pas avoir palpé, hésité, tergiversé et surtout déboursé euros sonnants et trébuchants.

Ce qui reste assez clair, c’est que la France, très à la traîne en termes de sécurité automobile (dans la réglementation mais surtout dans les mentalités), ne fait pas exception pour les enfants. Je suis toujours très surprise de voir combien il reste de personnes pour qui la seule raison de respecter le code de la route est d’éviter la sanction prévue par la loi, y compris à ma génération. Le fait que les accidents de la route soient la première cause de mortalité des 15-24 ans par exemple, ne semble pas les affecter (ou pouvoir être relié d’une façon ou d’une autre à leur comportement).

Une idée reçue à combattre voudrait qu’en gros seule l’autoroute soit dangereuse. Elle l’est bien sûr, mais les petits trajets en ville le sont tout autant. Une collision à 50 km/h équivaut à une chute du troisième étage, et la majorité des accidents a lieu par temps sec, sur un trajet connu à moins de 15 km du domicile (voir ici par exemple). On ne peut pas physiquement retenir un enfant avec ses bras lors d’un impact à 50 km/h. Vous pouvoir en vidéo ce qu’il arrive à un enfant de 3 ans sans siège ni ceinture à 50 km/h. Un siège inadapté (ou une simple ceinture avant d’avoir atteint la taille réglementaire) n’est pas pour autant satisfaisant : voici ce qui arrive à un enfant avec la seule ceinture.

Vous ne laisseriez pas votre enfant jouer sur un balcon au troisième étage (ou plus haut) sans rambarde parfaitement sécurisée, il est donc crucial de pouvoir l’attacher correctement en voiture, en fonction de son âge et de son gabarit. La première chose dont personne ne semble au courant en France (l’info a du s’arrêter à la frontière comme un certain nuage…), c’est que les enfants ont intérêt à rester dos à la route le plus longtemps possible. Ce n’est pas une mode ou une lubie, c’est le résultat de nombreuses études scientifiques. Il y a à la fois une bonne compréhension de la relation de cause à effet (en lien avec la fragilité de la nuque du bébé et du petit enfant, qui est mieux protégée dos à la route), et une vérification de sa réalité par de nombreuses observations et statistiques (l’installation dos à la route s’avère cinq fois plus sûre que l’inverse). Voir par exemple cet article du très sérieux British Medical Journal, qui recommande l’installation dos à la route jusqu’à 4 ans, ou encore cet avis de l’Académie américaine de pédiatrie pour qui 2 ans est un minimum avant de passer face à la route.

Concrètement, comment faire ? Pour un nouveau-né, les nacelles sont à éviter. Elles ne sont d’ailleurs pas homologuées pour la voiture dans de nombreux pays occidentaux. Deux exceptions : la Bébéconfort Windoo Plus (qui a obtenu le résultat « bon » aux tests de l’ADAC) et la Römer Baby safe sleeper (quatre étoiles au TCS). Elles proposent notamment un vrai harnais trois points, au lieu de l’espèce de bande ventrale à scratch qu’a ma « vieille » (4 ans) nacelle Jané. Ceci dit ça coûte un rein, ça ne dure pas très longtemps (Sumo n°1, euh Pouss1, s’y est senti à l’étroit avant d’avoir passé trois mois, et Sumo n°2 n’a jamais voulu y mettre un orteil) et ça prend deux places dans la voiture (voire toute la banquette si vous avez une ceinture deux points au milieu).

Il vaut donc mieux s’en tenir à une coque (groupe 0+) ou un siège 0+/1 si poussin a un bon gabarit (attention car certains sont crevettes à la naissance et se sumoïsent au fil des mois, y compris au lait maternel qui a la réputation infondée de sous-nourrir les nouveaux-nés). La coque garde cependant l’avantage d’être plus facilement transportable, par exemple si vous prenez le train avec votre poussin et qu’on vient vous chercher à la gare. Et si vous avez eu la bonne idée de prendre le forfait bambin (à 8.20€ quelles que soient la distance et la classe, c’est un des meilleurs investissements disponibles pour un jeune parent), vous pourrez poser la coque sur le siège d’à côté et le poussin dedans, particulièrement pratique tant qu’il ne tient pas assis. Par contre je n’ai jamais compris l’intérêt de trimballer à bout de bras bébé dans la coque sur plus de 20 mètres, c’est épuisant, je préfère mettre l’enfant dans un porte-bébé et porter le siège vide.

Lorsque bébé commence à être à l’étroit dans sa coque (et rappelons qu’elles sont par définition homologuées jusqu’à 13 kg, donc c’est rarement à 6 mois ; rappelons également qu’il est conseillé de ne pas trop couvrir l’enfant : pas de manteau mais une couverture sur le siège par exemple), il est plus sûr de le garder dos à la route. Il existe maintenant des sièges permettant d’installer les enfants dos à la route jusqu’à au moins 4 ans (25 kg), même s’ils sont plus difficiles à trouver. On peut citer la boutique online carseat.se ainsi que les concessions Volvo, pour ceux qui préfèrent tâter avant d’acheter. Un enfant si grand dos à la route, cela nous semble surprenant voire impossible, pourtant c’est devenu la norme en Suède par exemple. Quand j’étais enfant, il n’y avait pas de ceinture à l’arrière de toutes les voitures, sans même parler de siège auto (c’était le bon temps ma brave Janine) ; on voit déjà le chemin parcouru depuis !

Pour une raison ou pour une autre, si votre enfant ne peut voyager dos à la route, une alternative intéressante peut être un siège 1/2/3 à bouclier. Il y en a deux bien notés par les tests des Goths de l’Ouest qui sont à l’Est par rapport à nous Allemands et Suisses : le Cybex Pallas 2-fix et le Kiddy Guardian Pro. Ils sont d’ailleurs supposés être plus fiables que les sièges plus classiques à harnais, sauf qu’il y en a d’aussi bien notés, donc je ne sais pas trop quoi en penser. L’avantage, même s’ils coûtent un rein, est qu’avec ça vous êtes parés jusqu’à ce que l’enfant n’ait plus besoin de siège auto (ou jusqu’à ce que de nouvelles règles de sécurité sortent et les relèguent au rang de dangereuses antiquités), et pour le coup ce sont les seuls 1/2/3 bien notés. Ceci dit attention car en traînant sur les forums (toujours utile) j’ai vu que leur installation avec le bouclier demande une grande longueur de ceinture et n’est ainsi pas possible sur toutes les voitures (surtout les modèles un peu anciens) ; par contre il semble que certains petits farceurs qui se dégagent du harnais soient mieux maintenus par le bouclier. Mieux vaut donc essayer avant d’acheter.

Donc au cas où les allusions subtiles au cours du billet vous auraient échappé, avant d’aller en boutique (ou au moins avant de dégainer la CB), visitez les pages du Touring Club Suisse et de l’ADAC (les Allemands) pour une évaluation objective et ne pas vous faire embobiner par des vendeurs mal renseignés. L’ADAC ne propose qu’une version en allemand mais le tableau avec les +, les – et les codes couleur est assez facile à comprendre. En France ne comptez pas sur les magazines parentaux pour vous servir beaucoup mieux que de la soupe publicitaire plus ou moins déguisée (au mieux quelques avis de parents possédant tel ou tel siège, distrayant mais pas super utile) ; seul Que Choisir propose des tests dignes de ce nom mais il faut acheter le magazine (version online payante également). Et puis surtout, ne soyez pas pressés de passer à la catégorie supérieure, qui sera toujours moins sécurisante que l’actuelle (sauf quand la tête de l’enfant dépasse du siège ou quand il a passé la limite de poids du siège).

Donc ça c’est la théorie, la pratique elle est comme toujours plus complexe. Il y a des enfants qui hurlent en voiture tant qu’ils sont dos à la route et se calment miraculeusement en passant dans l’autre sens (ou arrêtent de vomir toutes les dix minutes). Il y a des gens qui ont beaucoup d’enfants et de voitures, ce qui ne laisse souvent plus beaucoup d’argent pour acheter des super sièges dernier cri. Il y en a d’autres qui prennent tellement peu la voiture que la probabilité d’avoir un accident devient minime et ne justifie pas forcément l’achat d’un siège dernier cri, d’autant plus que leur gentille belle-soeur qui a fini de pondre leur passe ses sièges au fur et à mesure. Il y a des voitures un peu tarabiscotées où certains sièges sont difficiles à bien fixer (voire impossibles). Et puis les fabricants ont le don de vous embrouiller en faisant 15 modèles proches avec des noms qui se ressemblent mais qui ne sont pas les mêmes : pas toujours facile de savoir s’il y a une vraie différence entre deux (et lequel a été effectivement passé à la loupe des tests) ou juste des nouveaux tissus plus fashion (et un super cercle-en-plastique-on-appuie-dessus-ça-sort-ça-fait-porte-gobelet ?). On ne peut même pas faire confiance à une marque donnée : par exemple dans le test du TCS certaines marques ont des notes allant de deux à quatre étoiles selon les modèles.

Prenons un petit exemple pour voir à quel point ce n’est pas toujours simple : la famille Pondeuse. Nous avons, en plus d’une coque Jané Rebel achetée avec un super pack poussette pour la naissance de Pouss1 et que je ne trouve pas terrible (et elle n’a même pas été testée par nos voisins de l’Est) :

  • un Britax First Class (0+/1), dans lequel Pouss2 (18 mois, environ 12 kg) est toujours confortable dos à la route. Le seul hic c’est qu’il ne semble pas super bien fixé dans la voiture (pas de tensionneur de ceinture par exemple).
  • un Bébé Confort Axiss (groupe 1), dans lequel Pouss1 (4 ans, environ 14 kg) est également bien installé. Evidemment, c’est bien après l’avoir acheté que j’ai découvert que les Suisses ne lui accordaient que trois étoiles (et les Allemands « Befriedigend », c’est-à-dire satisfaisant). Au moins il semble assez confortable, avec un tissu agréable. Le fait qu’il tourne pour installer l’enfant est sympa, mais vu qu’on a un monospace ce n’est pas indispensable.

Les poids des poussins sont très approximatifs, car ils ne vont que rarement chez le médecin et nous n’avons pas de pèse-personne (une mystérieuse affliction frappe toute balance entrant dans notre domicile et la rend rapidement inutilisable). Ainsi Pouss1 devient un peu grand pour le Axiss (sa tête commence juste à dépasser) mais ne fait probablement pas encore les 15 kg réglementaires pour passer au groupe 2. Quant à Pouss2, il approche des 13 kg (s’il ne les a pas déjà dépassés) au-delà desquels la notice du Britax recommande de passer face à la route (j’ai contacté Britax pour savoir si c’était vraiment problématique de le laisser dos à la route après 13 kg et ils m’ont simplement répondu qu’il n’était pas homologué pour ça, je suis bien avancée). Que faire ?

  • l’approche Maîtrisons les dépenses de puériculture (ou rationnelle, selon le point de vue) : acheter un groupe 2/3 pour Pouss1 (dans la liste des 4*/Gut des crash tests) et passer Pouss2 face à la route dans le Britax
  • l’approche La sécurité n’a pas de prix (ou folle hystérique, toujours selon le point de vue)  : acheter deux sièges permettant de rester dos à la route jusqu’à 25 kg (que Pouss1 devrait atteindre vers ses 18 ans à ce rythme), à plus de 250€ le siège ; ajouter un cierge à brûler à un Saint de votre choix pour que Pouss1 accepte de s’installer dos à la route (et pour que ça n’accentue pas sa fâcheuse tendance à changer le sens de circulation de son oesophage dès qu’il monte dans la voiture) ; être obligée de faire deux ou trois poussins de plus pour rentabiliser le matériel
  • l’approche Ni l’un ni l’autre, bien au contraire : acheter un siège à bouclier 1/2/3 et y mettre Pouss1 jusqu’à ce qu’il passe bien les 15 kg, en attendant laisser Pouss2 dos à la route dans le Britax (en espérant qu’il reste en deça des 13 kg -le mettre au régime Dukon peut-être ?), puis racheter un 2/3 pour Pouss1 et mettre Pouss2 dans le 1/2/3 avec le bouclier
  • l’approche Autruche : vendre la voiture et ne plus remettre les pieds dans aucune de ces maudites chariottes inventées par le Malin

Ajoutez à cela qu’en bons Parisiens nous ne prenons pas très souvent la voiture (généralement une à deux fois par mois), même s’il nous arrive de partir en vacances avec jusque dans les lointaines contrées varoises, et la question bonus : faut-il prendre un siège Isofix (qui coûte un demi-rein de plus) alors que notre voiture n’en a pas, mais que peut-être un jour on en aura une autre qui l’aura ?

Je vous laisse voter en commentaire, et proposer vous aussi vos cas de conscience à la Basse-cour le cas échéant.

Photo : J’avoue un coupable penchant pour ces chatons débiles (celui-là dit : « Pas freiner si fort la prochaine fois siteuplé »)

(et, est-il besoin de le préciser, personne ne m’a rien donné ni payé pour écrire ce billet)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

243 Responses to “Comme une poule devant un siège auto”

  1. @Suzie, ces sièges sont prévus jusque vers 5-6 ans, avec des enfants plus épais que ton 10 ans je pense. La taille est aussi un critère, probablement que ton fils aurait la tête qui dépasse. Mais vers 4-5 ans, ils ont de toute façon les jambes qui pendent dans le vide, d’ailleurs Pouss1 se met souvent en tailleur dans son siège, je me dis qu’il serait mieux à pouvoir reposer ses jambes sur la banquette, même pliées.

  2. @m@nue, honnêtement ça dépend de comment elle arrive à mettre sa ceinture, mais tu peux te dire que si elle lui passe sur le cou c’est qu’elle aurait probablement besoin d’un réhausseur 😉

  3. @Clot, en fait l’intérêt de l’isofix est d’une part que tu limites les erreurs de fixation du siège, et d’autre part que le siège est globalement mieux fixé qu’avec la ceinture, qui glisse, qu’il faut bien tendre etc.

  4. @Clot, 😯 😯 (le lien)
    Et les enfants d’aujourd’hui ont… le lecteur de DVD portable (ou l’iphone, ou, ou…) ! Et aussi la clim ! Me souviens de trajets interminables à mourir de chaud, et à supplier mes parents d’acheter un autoradio cassette…

  5. Pimprenelle dit :

    @La poule pondeuse, c’est certain que quand on lui laisse le choix (c’est-à-dire, quand les portières de la voiture sont ouvertes dans le parking et qu’on installe sa soeur/met les valises dans le coffre), c’est au volant qu’il s’installe. :mrgreen:

    On a pas mal de route à faire cet été, et la position la plus allongée du siège n’est possible que dos à la route, j’utiliserai cet argument de confort pour « tester » la faisabilité de la chose avec le gnome.

    Pour le siège en lui-même, j’ai rapidement cherché chez l’ami google avec le nom de la marque, ça m’avait notamment renvoyé sur un forum qui disait que « Boulgom, c’était certes confortable, mais que la note n’était que de 2/20 » à je ne sais plus quel crashtest… 😕
    Il faudra que je fasse des recherches un peu plus poussées.

    Et puis, ce n’est pas évident -comme cela a déjà été dit- de faire comprendre ce qui nous semble être du bon sens à, au hasard, nos parents. J’entends encore ma mère me dire, quand j’évoquais le fait de repasser l’aîné (2 ans 1/2) dos à la route : « mais de toutes manières, le risque zéro, ça n’existe pas, et puis l’enfant d’untel est mort dans un accident alors qu’il était bien dos à la route, alors ‘faut plus du tout prendre la voiture si t’as peur »… j’ai bien parlé de minimisation des risques, mais autant parler dans le vide… 😐

  6. Opale dit :

    @La poule pondeuse, oui, oui bien sûr qu’en terme de sécurité, les ceintures, les sièges pour enfants sauvent des vies (et les chiffres le prouvent)et je suis la 1ère à être intransigeante avec ça mais je voulais juste souligner la différence entre nous, enfants, dans les années 80 et aujourd’hui; les choses ont évoluées et c’est tant mieux pour toutes ces vies sauvées !

  7. Opale dit :

    @La poule pondeuse, et même avec tout cela, ils arrivent encore à chouiner … 😆 « c’est quand qu’on arrive ? » x 100 fois !
    Ils ne connaissent pas leur confort, nous, comme tu le dis, on avait ni DVD, ni clim …

  8. Anonyme dit :

    @La poule pondeuse, elle a déjà du mal à atteindre les pédales quand elle conduit, si en plus tu lui mets un rehausseur on est pas prêts d’arriver 😆

  9. M@nue dit :

    @, au fait c’est m@nue mais j’ai merdoumé, la réponse est anonyme et elle est tout en bas 😳 Pour la prochaine fois

  10. Opale dit :

    @, ah, les belles-mères 😆 😆

  11. Leona dit :

    Pour apporter ma petite pierre au débat…

    Pendant longtemps, en Parisiens « pur sucre », nous n’avions pas de voiture (de toute façon je ne conduis pas), alors le problème qui se posait était les quelques trajets en taxi à faire vers les aéroports, pour les départs en vacances. Allez donc trouver un taxi avec siège-auto pour enfants, alors que mettre l’enfant dans un siège auto n’est pas obligatoire quand on prend un taxi (ce qui est aberrant, quand on voit la manière dont conduisent certains chauffeurs de taxi sur le trajet Paris-Roissy…)!!! J’ai fini par trouver un site Internet permettant de réserver un taxi avec siège-auto spécialement pour les trajets Paris-aéroport, mais ça coûte un rein, ça aussi… et comme ils sont très demandés, ce n’est pas toujours possible de réserver pour les jours de grand départ. 🙁

    Petit coup de chapeau-souvenir à un hôtel du midi de la France, qui pensait à proposer à ses clients, pour le trajet entre l’hôtel et l’aéroport de Nice, les services d’un sympathique chauffeur « du pays » équipé de deux sièges-auto, un pour bébé et un pour enfant !!

    Aujourd’hui, devenus banlieusards ET avec l’arrivée de Puce n°2, nous avons du nous résigner à acheter une voiture (que je ne conduis toujours pas). La bagnole, on l’a prise d’occasion. Par contre, pour Puce n°1, on a mobilisé les quatre grand-parents + le parrain et la marraine + d’autres « contributeurs », pour s’offrir un siège 1/2/3 Recaro. Super confortable. Relativement facile à installer. Mais face à la route (bon, mademoiselle a bientôt 4 ans et fait 17 bons kilos…). Avec ça, j’ai un sentiment (illusoire ?) de sécurité. Pour Bébé n°2, on a l’infâme nacelle des premiers mois, celui de la poussette Pliko P3 Peg Perego. Je me doute bien qu’en cas d’accident, c’est zéro pointé côté protection. Heureusement, on n’a pris la voiture que deux fois depuis sa naissance, et bientôt elle passera à la coque – la Peg Perego aussi, évidemment.

    Pas de système Isofix dans la bagnole d’occas’. Et de belles frayeurs dans la bagnole de mes beaux-parents, quand mon beau-père a décidé mordicus qu’il allait lui-même installer le siège pour sa petite-fille et que je l’ai vu s’escrimer pendant un quart d’heure et être en fait incapable de le fixer correctement. Assise à l’arrière, j’ai gardé le bras posé sur ma petite pendant tout le trajet, impossible de faire admettre à Beau-papa que le siège était mal fixé. Il a fallu que mon homme aille en cachette réinstaller le siège pendant le repas de famille !! 😆

  12. m@nue dit :

    @Leona, tout pareil que votre époque « parisiens pur sucre »… sauf que je fais une allergie aux taxis, donc l’orlyval est notre ami 😉 (premier vol de la poussinette à deux mois, pour aller voir la famille, nous sommes tous les deux originaires de Nice)

  13. @Leona, jusqu’ici on a évité de prendre des taxis avec les enfants à cause de ces histoires de siège. Mais je trouve que le problème se pose surtout hors de Paris, où tu peux sans trop de problème aller à la gare ou l’aéroport en transports en commun, ce qui n’est pas toujours le cas à la cambrousse, et qui nous amène régulièrement à aller quelque part en voiture plutôt qu’en train à cause de ces problèmes de siège auto (entre autres).

  14. Anne Cé dit :

    lors de notre séjour francilien en famille l’an dernier, nous avons pu louer au dernier moment un siège auto chez un loueur de voiture, et sans louer de voiture, parce qu’il était hors de question pour moi de partir dans la voiture du vieux tonton sans siège bébé. et, coup de chance, le loueur était à 300m de la station de RER !

    alors je ne sais pas si j’ai eu de la chance, mais ça vaut la peine il me semble d’explorer cette possibilité !

    il y a aussi de plus en plus de services de location de matériel de puériculture, notamment par des sites internet, quand on est à proximité d’une grande ville (gare, aéroport) ça vaut la peine de s’y pencher !

  15. m@nue dit :

    @Anne Cé, et pas trop chère la location?

    parce que pour avoir loué une voiture fort récemment (mauvais souvenir d’ailleurs mais passons) vu le prix de la location dudit siège auto (50 euros… la location de la voiture en coûtait 100!) on s’est fait prêter un cosy…

  16. Anne Cé dit :

    @m@nue, au téléphone on m’avait dit 10 € pour 24h (de mémoire ou quelque chose comme ça) mais comme le siège était sale (raisonnablement sale, pas spécialement plus que le nôtre) et qu’on n’avait pas le temps d’attendre qu’il soit nettoyé, finalement on ne nous avait rien fait payer ! (et même pas de caution non plus)

    et il me semble que le siège était un bébé confort, pas très récent, mais en bon état.

    mais très honnêtement pour moi la question du prix était vraiment secondaire, il était inenvisageable de monter en voiture sans siège auto !

  17. m@nue dit :

    @Anne Cé, effectivement c’était une vraie aubaine!

    et pour moi aussi inconcevable de monter en voiture avec la ptite ailleurs que dans un siège auto ou un cosy (pour les rares déplacements qu’elle a faits, le cosy qu’on nous a prêté fait très bien l’affaire, donc on ne se prive pas).

    nous sommes récemment partis en vacances tous les 3, je l’avais pris pour la voiture qui devait nous amener de la gare à la résidence (2 minutes de route) et bien m’en a pris, j’ai pu le prêter à une jeune maman de la résidence qui n’avait elle rien prévu!

    ça m’a donné l’occasion de voir que les taxis ne sont pas très coopératifs d’ailleurs (pour le retour, leur train était plus tôt que le nôtre, elle a donc dû commander un taxi puisqu’elle ne pouvait pas bénéficier de la navette, et le taxi n’a pas voulu l’amener à la gare puis nous rapporter le cosy… quelle galère! pour finir c’est un gentil papy vacancier au même endroit que nous qui l’a amenée et nous a ramené le cosy)

  18. @Anne Cé, j’avais investigué le sujet à quelques occasions mais ce que j’avais vu était très cher (genre 30-40€ par jour, tu as vite fait d’acheter carrément un siège en hyper à ce prix-là). Bon à savoir qu’on peut trouver chez les loueurs de voiture (je pensais qu’ils ne fournissaient qu’avec la voiture). Sur http://www.liloue.fr/ par ex, ils ne louent les sièges que pour plusieurs mois.

  19. Céline dit :

    @La poule pondeuse,

    t’es sûre pour le site de loc liloue? car quand on clique dessus ils ont des sièges auto pour courte durée…

    Ici mauvaise expérience par une loc de voiture, on voulait un siège de bb (puisque B. n’avait que 4 mois) et ils n’avaient que des sièges / réhausseurs. Et quand il me les a montré j’ai trouvé qu’ils avaient l’air vraiment vraiment vieux (genre pas loin de 10 ans…). Heureusement on a fini pas trouver des potes qui nous ont prété une coque.

  20. Renarde dit :

    @Anne Cé, je serais très preneuse de sites de location de matériel de puériculture car là de retour de vacances en train, je me dis qu’il y aurait vraiment un créneau à exploiter concernant la location de poussettes, sièges auto car c’est un peu l’enfer d’essayer de balader ça en train, surtout si le nombre des enfants augmente….

  21. @Céline, ah oui j’avais pas bien vu, la boulette 😳 Ceci dit c’est quand même pas donné (à partir de 40€ la semaine), surtout si tu pars juste un WE par exemple. Mais je trouve que ça gagnerait vraiment à se développer, surtout dans les gares et aéroports.

  22. @Renarde, ici on a arrêté de s’encombrer avec la poussette en vacances, et on s’en porte pas plus mal 😉

  23. MamanPlume dit :
  24. Fraisouille63 dit :
  25. Fraisouille63 dit :

    @Renarde, j’ai trouvé l’année … ça date de 2007 ! sniouf
    http://www.testfakta.se/foraldrar_barn/article15119.ece

  26. Micha dit :

    Et ben bravo la poule ! après la lecture de ce post (et le dépouillage détaillé des tableaux comparatifs) me voilà délestée de 279 euros et même pas pour les soldes !
    Naine n°1 n’a pas trop apprécié l’essai (rapport au fait qu’on ne peut plus se dégager de la ceinture pour ramasser doudou par terre ou embêter sa soeur dans le siège d’à côté) mais moi je me sens vraiment mieux 🙂
    Et puis les enfants s’habituent à tout non?

  27. S'Line dit :

    …Outch… Pas le temps de lire tous les commentaires…

    Bref, notre expérience se résume comme ceci:

    Pour BébédAmour1 on a acheté le matériel de puériculture un peu à l’aveugle, d’occas’ ou neuf selon des critères peu valables 😳 : je ne voulais pas avoir la poussette dernier cri ou baignoire thermo-formée parce que c’était classe…

    Quelques loupés quand même:
    La poussette était bien trop encombrante pour des adeptes du portage en écharpe et porte-bébé Taï;
    et le cosi (GR0), qui allait avec, a montré quelques signes d’insécurité une fois installé dans la voiture dos à la route: ça bougeait dans tous les sens malgré une ceinture de sécurité tendue au maximum 🙁 .
    Du coup nouvel achat (GR 0-3) qui semblait mieux en terme de sécurité, mais s’est révélé tout aussi décevant re- 🙁 .
    J’ai fini par prendre mon ami internet par les cornes, crach-test et compagnie à l’appuie, et me suis tournée vers cette marque allemande décrite dans ton article (Kiddy Energy Pro): tous les sites et forum sont unanimes! Nous en avons donc pris 2 (1 pour chaque voiture!).
    C’est le top de la sécurité je trouve, et reste le mieux noté de tous.
    BébédAmour1 y est très bien installé, ne peut se dégager seul, peut-être en position couchée ou assise, installation rapide et efficace d’emblée, etc… CONVAINCUS!!!

    Moralité concernant les sièges-auto: Groupe du siège-auto adapté à la morphologie du bébé puis de l’enfant.

    Et puis, s’il y a une erreur d’achat, c’est pas grave, tout ce revend 😯 … Vous ne croyez quand même pas qu’on s’appelle « Crésus », et que nous avons pu accumuler tout ce matériel de puériculture inutile?!

    Pour ce qui est du problème de ceinture de sécurité trop courte, c’est un détail, puisqu’il existe effectivement des rallonge ceinture (lien vers le site proposé plus haut… 😀 Oui, ce commentaire je l’ai lu).

  28. @Micha, oups la douloureuse 😆
    Nous on n’a rien acheté pour le moment finalement, après pesée chez les grands parents, Pouss1 est pile à 15 kg, et Pouss2 pas encore à 13, ouf !

  29. @S’Line, oui ça se revend, même s’il n’est pas conseillé d’acheter d’occasion…

  30. Prune dit :

    Bon, ici c’est tjs la valse hésitation…

    Poulette2 a pu tester un siège dos à la route dans son « environnement naturel » en Suède ! (on n’a pas fait le déplacement pour ça, rassurez-vous 😆 )

    J’ai été rassurée quant à la facilité d’installation et la place que ça prend.
    Par contre, c’est clair que la miss passe son temps à essayer de se retourner pour suivre ce qui se passe dans le sens de la marche…

    Du coup tjs au même point, moi je penche plutôt pour le rear facing (pour la sécurité) et monsieur plutôt pour un face à la route à bouclier (parce que plus facile à se procurer, plus facile à installer, nettement moins cher, et plus « convivial » pour la miss)
    J’ai tendance à penser que la sécurité l’emporte sur tous les critères pré cités, et monsieur pas…

  31. @Prune, super le test grandeur nature ! J’espère que Monsieur et toi trouverez un bon compromis bientôt.

  32. Fraisouille63 dit :

    J’ai trouvé un test détaillé très récent norvégien :
    http://forbrukerportalen.no/Artikler/2011/alle_modellomtalene_samlet?expandedtopic=1305799790.9
    (heu faut tjrs se faire aider de google translate)

    Ben après l’avoir lu j’ai commandé le pallas 2-fix sur le site kidsroom.de. Les deux sièges bouclier face à la route obtiennent d’excellent résultats dans les tests norvégiens, même en choc frontal.

    Si vous voulez je vous ferai des retours, sur le site où j’ai commandé, et sur le siège quand je le recevrai …

  33. @Fraisouille63, merci pour les infos, et oui n’hésite pas à faire un retour sur le site et le siège !

  34. Micha dit :

    @La poule pondeuse : et bien deux jours plus tard je peux ajouter que le siège est adopté par naine 1 ! même pas embêtée par le bouclier, donc validé. pour info, j’ai pris le modèle de concord (de 9 à 36kg) dans lequel ma fille semblait mieux installée que dans le kiddy (sans doute une question de morphologie).

  35. Leona dit :

    @Catwoman, effectivement, ces trois possibilités existent en théorie. Je fais deux fois par an un aller-retour transatlantique, et malheureusement l’option « bassinet » est plus théorique que réelle. Sur plusieurs compagnies testées (Air France, Air Canada…) il y a en tout et pour tout un ou deux de ces « corbeilles » par avion, même dans les très gros appareils. Et même en arrivant trois heures à l’avance à l’aéroport, on n’est absolument pas sûrs de pouvoir en avoir un, c’est « premier arrivé, premier servi » même si on a demandé à en avoir un lorsqu’on a réservé ses billets trois mois avant ! De plus, leur « contenance » ne convient en réalité qu’à des bébés vraiment tout petits. Finalement, seule ma fille aînée a pu en bénéficier, une seule fois et sur un trajet aller seulement (et pas au retour… qui était pourtant un vol de nuit… dommage) 🙁 Elle y a très bien dormi !

  36. Leona dit :

    @pâte à crêpe, mes parents sont encore pires, « oh, mais on n’est qu’à dix minutes de chez vous en voiture, on ne va quand même pas s’échiner à installer votre siège-auto pour un trajet aussi court ! » Merci maman, finalement je viendrai chez toi en bus même si je dois me taper une belle marche à pied en + ! 👿

  37. Leona dit :

    @Renarde, je confirme que des discussions sont en cours à ce sujet au niveau européen, mais vu le temps que ça prend de mettre d’accord 27 Etats, on ne devrait pas voir ces règles changer avant au moins deux ans…

  38. magali dit :

    Hello,

    Juste un petit commentaire, je travaille chez un constructeur automobile et je confirme que le système isofix est vraiment ce qu’il y a de mieux pour la fxation du siège qui se trouve verrouillé à la structure de la banquette. Depuis 2004 je crois, ce système équipe tous les véhicules (ce sont de simples crochets accessibles entre le dossier et l’assise).
    J’ai deux enfants, une fille de 7 ans et un garçon de 2 ans et demi, et j’ai choisi ce système. Quand ma fille est née, l isofix venait d’apparaitre et j’avais même trouvé un adaptateur isofix pour installer les coques bbconfort dos à la route, c’était un peu l’usine à gaz, mais ça me rassurait!

  39. @magali, merci pour les infos !

  40. Fraisouille63 dit :

    @La poule pondeuse, voici un mini avis !
    J’ai commandé le siège pallas 2-fix sur kidsroom.de le dimanche, je l’ai reçu le jeudi. Rien à dire du côté du site, paiement par paypal, mail de suivi avec numéro, colis nickel.

    Le siege est imposant, la notice raisonnable et assez claire, j’ai un peu galéré pour la première installation, mais c’est normal.

    Au final le petit bonhomme est encore un peu trop petit pour être bien dedans, donc il va continuer d’user son siège actuel (encore 3kg)

    Si tu veux je peux te faire une revue un peu plus complète pour un « vrai » post 🙂

  41. @Fraisouille63, super ! Merci pour ton retour !

  42. sarah dit :

    ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule à m’être prise la tête avec le choix de mes sièges auto ! j’aurais pu écrire à peu de chose près le même article avec les mêmes conclusions !

  43. emelire dit :

    on avait une vieille bagnole avec des ceintures non réglables, heureusement on ne s’en servait pas trop souvent :o( Pour l’achat des sièges auto c’était via les infos de Que Choisir… et effectivement on a eu du ‘dos à la route’ pendant un certain temps (il faut aussi faire très attention si on fixe le dos à la route, à la présence ou non d’air-bags… mais en principe c’est bien précisé par les fabricants, l’air bag dans ce cas peut être dangereux, se reporter à vos notices).
    Psychologiquement la vieille génération (les grands parents) il a vraiment fallu se bagarrer avec eux ! pour qu’ils acceptent qu’on leur installe les sièges autos dans leur bagnole s’ils transportaient les petits enfants, quels crétins ! du coup, on a toujours évité qu’ils les transportent… ça a été 1 fois et on a compris que ça serait galère. Parce que bien sûr eux n’auront jamais d’accident (même s’ils en ont déjà eu par le passé et qu’on ne maîtrise pas le comportement des autres sur la route !) … bref le jour où nous serons grands parents j’espère qu’on sera plus ouverts aux évolutions… :mrgreen:

  44. emelire dit :

    Je réponds sur « Allez donc trouver un taxi avec siège-auto pour enfants, alors que mettre l’enfant dans un siège auto n’est pas obligatoire quand on prend un taxi (ce qui est aberrant, quand on voit la manière dont conduisent certains chauffeurs de taxi sur le trajet Paris-Roissy…)!!! »
    bah ça m’est arrivé y’a longtemps, à Paris, et en fait je précisais lors de la réservation du taxi que j’aurai un siège bb à mettre et ça n’a pas posé de problème… pendant l’installation le compteur tourne hein, donc à moins de tomber sur un fou incompréhensif… les taxis sont généralement conciliants et les accidents sont leur hantise donc, ne pas hésiter.

  45. rysy dit :

    @emelire, pour le taxi, c’est qu’il est difficile de réserver un taxi qui a un siège bébé. Il y en a peu, donc les jours de grand départ ils ne sont pas forcément disponibles. Et en plus la « location » du siège coûte un bras…. C’est limite du racket. 😯

  46. @sarah, je crois qu’on est nombreux dans le même cas 😉

  47. @emelire, tout à fait pour l’airbag, même si le problème est surtout pour le siège avant.
    Moi aussi je me bagarre avec la vieille génération (qui ne l’est pas tant que ça…). Enfin l’autre jour quand j’ai fait remarquer qu’un impact à 50 km/h équivalait à une chute du 3ème étage bizarrement tout le monde s’est bien attaché :mrgreen:
    J’espère rester ouverte et aussi ne pas devenir une horrible belle-mère avec mes futures brus (à moins que mes fils ne ramènent des gendres :mrgreen: ).

  48. lindt87 dit :

    désolée, je viens de découvrir ton blog….pour être une tarée des sièges auto, je dirais que le first class beurk au crasht test, ayant une puce née préma de 13 mois pour 7,4…j’ai en effet, investi dans un siège dos à la route jusqu’à 18kg un besafe izikid et fais le choix d’investir pour le siège d’appoint, en un siège auto à bouclier groupe 1 kiddy infinity qui prend moins de ceinture que le cybex, de plus tu peux le trouver à moins de 100€ sur les sites allemands….enfin, la sécurité évoluant très vite, il ME semble plus intéressant de passer par un groupe 1 et acheter plus tard un groupe 2 3