Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Pour l’amour du risque    |     Suiv. D-MER(de toi) » »

I love ma cellulite

Par  • Le 10 février 2011 à 11:08 • Catégorie : Etre femme

Renoir Guerre au gras, guerre aux femmes

Malgré des progrès indéniables ces dernières années, la cause féministe a encore du chemin devant elle. Tout le monde a entendu parler des inégalités salariales, des femmes qui assument 80% des tâches ménagères ou de l’articulation difficile entre vie professionnelle et maternité, pour ne citer que quelques thèmes majeurs. Mais il en est un dont on ne parle pas souvent, et qui est pourtant insidieusement répandu dans les sociétés occidentales : c’est la guerre au gras. Attention, je ne parle pas ici de la lutte contre le surpoids et l’obésité, en tant que problèmes d’ordre médical, mais de l’obsession de la graisse chez des personnes de corpulence moyenne (présentant un indice de masse corporelle normal, pour simplifier). Cette obsession n’a non seulement aucune justification médicale, mais elle est fondamentalement injuste pour les femmes. Eh oui, les femmes sont naturellement plus grasses que les hommes, tout simplement car leurs corps ont été façonnés par l’évolution pour porter les enfants et les allaiter, activités hautement énergétiques s’il en est. Or le tissu adipeux est la façon la plus efficace de stocker de l’énergie (et paradoxalement la plus légère). Wikipedia nous apprend ainsi que chez la femme, la graisse représente 20 à 25% de la masse totale tandis que chez l’homme cette proportion varie de 15 à 20%.

Le gras nous devient particulièrement hideux lorsqu’il prend la forme de cellulite, qu’on retrouve chez près de 90% des femmes contre seulement 2% des hommes. Cette dernière phrase devrait déjà vous faire tiquer : on érige en anormalité à combattre et éradiquer par tous les moyens quelque chose qui touche près de 90% des femmes. On met en avant alimentation et exercice dans les facteurs favorisant la cellulite, mais vous n’allez pas me faire croire que 90% des femmes sont des feignasses qui se gavent de MacDo toute la journée tandis que 98% des hommes ont une hygiène de vie exemplaire. Effectivement, les chiffres sont sans appel : le surpoids touche 32% des femmes et 46% des hommes, tandis que la maigreur affecte 5% des femmes et 2% des hommes. Non, les vrais facteurs de cellulite sont la génétique et les hormones féminines. La cellulite est aussi associée au corps féminin que les seins : certaines en ont beaucoup, d’autres presque pas, mais la grande majorité en a.

Décider que la cellulite est une tare à corriger est en réalité une nouvelle façon de contrôler et de mutiler le corps des femmes. C’est exactement le même raisonnement qui a poussé certains Chinois à bander les pieds jugés trop grands ou les Padaung à étirer les cous jugés trop courts, pour ne citer que quelques pratiques emblématiques. Bien sûr, chez nous l’approche est plus subtile mais la pression est tout aussi efficace. Cherchez « cellulite » sur Google, et vous ne trouverez que des pages pour vous aider à vous en débarrasser. Même un bon tiers de la page Wikipedia y est consacré. En outre, la confusion graisse – cellulite – surpoids – obésité et l’idée reçue selon laquelle les problèmes de poids sont une simple affaire de volonté véhiculent le message suivant : la graisse est un signe de paresse et de laisser-aller.

Évidemment il y en a que ça arrange. Les enjeux financiers sont colossaux : coupe-faim, sachets protéinés, pilules et tisanes drainantes, crèmes amincissantes anti peau d’orange, soins esthétiques variés, liposuccions et j’en passe bénéficient d’un immense marché, à savoir 90% de la moitié de la population. Leur efficacité est pourtant loin d’être avérée et ils ne sont pas tous sans risque. Et les femmes, pendant ce temps, dépensent une énergie et des sommes considérables et mettent leur santé en péril pour tenter de régler un problème qui n’en est pas un (la cellulite en soi n’est absolument pas pathologique), et qu’elles ne pourront pour la plupart pas régler durablement, puisqu’elles ne risquent pas de se débarrasser de leurs gènes ni de leurs hormones.

Alors refusons ce diktat, cette guerre au corps féminin qui se cache derrière l’obsession du gras et de la cellulite. Cessons de vouloir réparer un corps qui n’est pas cassé, sortons du harem de la taille 38. Prendre soin de son corps, ce n’est pas l’affamer et le couper de ses sensations de régulation naturelle. C’est manger à sa faim et avec plaisir une alimentation variée. Ce n’est pas s’astreindre à transpirer sans envie en maximisant la dépense calorique, c’est avoir la joie de faire fonctionner un peu son corps en se vidant la tête, que ce soit par le sport, une bonne balade, danser jusqu’au bout de la nuit ou que sais-je. Ce n’est pas torturer ses chairs pour tenter de les déloger, c’est profiter d’un massage agréable. Et ce n’est pas à votre corps de s’adapter aux vêtements, c’est aux vêtements de le mettre en valeur.

Faisons la paix avec nos corps. N’ayons plus honte de nos capitons, de nos petits bourrelets. C’est difficile, et je sais de quoi je parle (étant fort bien pourvue à ce niveau-là). Nous avons été façonnées depuis notre plus jeune âge à les trouver répugnants, et la société actuelle ne fait rien pour changer cela, entre stars photoshoppées et matraquage publicitaire permanent de lutte anti-gras. Mais le changement devra d’abord passer par nous. Laissons notre gras tranquille. Cessons de nous juger les unes les autres, surtout à l’aune de nos capitons. Revendiquons le droit, la fierté même d’avoir de la graisse et de la cellulite. Et surtout faisons passer le message. Que chacune puisse au moins se poser la question de pourquoi son gras lui est si insupportable. Si vous avez un blog, si vous participez à un forum, n’hésitez pas à en parler, en utilisant cet article (que vous pouvez copier coller, en partie ou intégralement, à condition d’en indiquer la source) ou avec vos propres mots. J’aimerais bien qu’en cherchant « cellulite » avec Google on puisse trouver au moins quelques pages qui ne demandent pas de s’en débarrasser au plus vite. Vous m’aidez ?

Image : Après bain, de Pierre-Auguste Renoir

Tagged as: , , , ,


« « Préc. Pour l’amour du risque    |     Suiv. D-MER(de toi) » »

195 Commentaires »

  1. je n’avais jamais tellement réfléchi à cette question… j’applaudis le billet et l’initiative, et je vais relayer !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, merci !

    Répondre

  2. Merci de m’aider à prendre conscience du monde dans lequel je vis, à replacer le curseur de la (ma) « normalité » là où il doit être et non là où il devrait être selon des standards/critères définis par autrui.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne, avec grand plaisir !

    Répondre

  3. Merci pour cet article!
    Si seulement on arrêtait de nous bassiner avec nos « formes ».
    Une femme avec des formes, ben c’est beau, merde!

    Je suis absolument persuadée que sans tous ces diktats, je n’aurais pas ces si nombreux kilos en trop (c’est facile, peut être, de me dédouaner comme ça, mais bon, je le pense)

    Ma fille de bientôt 10 ans, grade asperge, revient parfois en me disant « Maman, t’as vu, j’ai des grosses cuisses! »

    Ca me sidère… Et ça m’inquiète énormément aussi, elle n’a pas encore 10 ans et elle se préoccupe déjà d’un souci imaginaire (objectivement, elle est très mince). Qu’est ce que ça sera dans 5 ans? Et quoi lui répondre? Non Mouflette, tu es mince, qu’est ce que tu racontes… Et si un jour elle prend effectivement un peu de poids, à l’adolescence?

    Je ne suis pas certaine qu’un petit garçon de 10 ans, normal, se pose ce genre de question!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @LMO, je trouve ça flippant pour ta fille (et pour les autres, trop nombreuses dans son cas), j’espère que tu pourras l’aider. Depuis que je suis enfant je suis persuadée d’être trop grosse, alors que franchement… :roll: Et comme toi je pense qu’une partie de mes kilos est due aux nombreux régimes entrepris pour me débarrasser de cette graisse physiologique (même s’il y a aussi simplement le fait que j’aime boire et manger et pas faire du sport :mrgreen: ).
    Et pour la beauté, je crois que c’est assez subjectif ;-)

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @LMO, je ne dirais même pas que nos formes sont belles, je dirais qu’elles sont juste NORMALES et que ce qui est anormal c’est de nous convaincre du contraire pour nous vendre une esthétique conjoncturelle… (et tous les gadgets qui vont avec :evil: :roll: )

    Répondre

  4. Allez on va t’aider… Et vive le gras ! (perso, ça m’arrange ! de la cellulite, je n’en avais pas un gramme jusqu’à mon deuxième enfant et je me suis bien rattrapée depuis… :lol: )

    Répondre

    ClotNo Gravatar a répondu :

    @Suzie, mince, je m’apprêtais à fanfaronner sur le mode « oh, je fais donc partie des 10% de chanceuses qui n’ont pas de cellulite »… mais ton message me coupe toute envie de la ramener, si la cellulite peut apparaître avec un deuxième enfant… je vais attendre quelques semaines avant de commenter cette note, du coup :D

    En tous cas, cet article remet bien les choses à leur place, je vais le partager :)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Suzie, pff moi j’en ai depuis l’adolescence…

    Répondre

    KoaNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, pourquoi « pffff » ? Soyons fières de nos corps ! Bientôt sur ces ondes, la Cellu-Pride !
    (je rigole… à moitié :mrgreen: )

    Répondre

  5. Je vais relayer avec grand plaisir!
    J’essaie déjà le plus possible d’être en paix et en accord avec mon corps, de l’accepter, et de laisser ma faim et ma gourmandise parler. Et cet article aide d’autant plus.
    Merci.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @La Ptite graine folle, merci et heureuse si ça t’aide même un peu.

    Répondre

  6. J’ai particulièrement aimé : « Et ce n’est pas à votre corps de s’adapter aux vêtements, c’est aux vêtements de le mettre en valeur. »

    Bravo !!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Maman sur Terre, ça me tue d’entendre des trucs du genre « je dois perdre 3 kg pour rentrer dans mon jean ». Euh non, c’est à ton jean de laisser rentrer tes fesses…

    Répondre

    Marie-EstelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, oui mais pour ça, il faudrait que les fabricants de prêt-à-porter arrêtent de travailler sur des adolescentes anorexiques :roll: , et qu’ils proposent un peu plus de vêtements ayant les mêmes rondeurs que nous! ils conçoivent le 44 comme « la forme du 36 avec x cm de plus en largeur et en hauteur »… :evil: faire du 44, ce n’est pas mesurer 1m80, c’est avoir un « gros cul » (je parle pour moi, hein!! :cool: )

    Répondre

    BénédicteNo Gravatar a répondu :

    @Marie-Estelle, euh, même pas pour la hauteur ! je fais du 54 en pantalon, 1m72, mais quand j’essaie d’acheter un pantalon, j’ai l’impression d’aller à la pêche aux crevettes ! :twisted:
    (c’est à dire qu’ils s’arrêtent aux dessus des chevilles !!!). Et la taille baille bien sûr :-( :cry:
    Et bravo pour cet article !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Marie-Estelle, et ils sont vraiment débiles parce que moi ça m’arrive d’acheter un truc juste parce que je rentre dans le 38 :mrgreen: (on me dit dans l’oreillette que moi aussi je suis grave :mrgreen: )
    Plus sérieusement, à nous d’essayer de ne pas rentrer dans leur jeu.

    Répondre

  7. Mille fois BRAVO pour cet article tellement plein de vérité !!! Commençons déjà à éduquer nos enfants dans ce sens puisque malgré notre volonté nous sommes cernés au quotidien par des images qui nous rappellent sans cesse le culte du corps. A ce propos, vous avez vu la tête d’Anne Parillaud ? Sidérant !!! Elle était tellement jolie avant.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @anneljo, oui nous avons une certaine responsabilité vis-à-vis de nos enfants sur ces aspects !

    Répondre

  8. Mon dieu que j’aime ton article !!
    Encore un que j’aurais aimé avoir écrit, mais j’avoue être une sacrée feignasse qui n’aurait pas fait toutes les recherches qui ont dû te prendre un sacré moment (serais-je boudinée des doigts ??!)

    Je vais le faire suivre, compte sur moi !

    Et aux noms des femmes, MERCI !!
    :cool:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Violette Bleue, merci merci !

    Répondre

  9. […] Ce billet était mentionné sur Twitter par Violette Bleue, Audrey SoD V. et SGallay, La poule pondeuse. La poule pondeuse a dit: Venez faire la guerre à la guerre anti gras avec moi http://www.poule-pondeuse.fr/2011/02/10/i-love-ma-cellulite/ […]

  10. Avant, je faisais du 38 et je me trouvais trop grosse. Je ne faisais pas de régime, mais je faisais des hypoglycémies régulièrement, j’étais souvent fatiguée… Aujourd’hui, je fais du 40 et je me sens beaucoup mieux. Comme quoi !

    Les maigres aussi s’en prennent plein les dents. Un exemple : http://aliceswonderverden.blogspot.com/2008/03/lheure-maigre.html
    On nous donne à atteindre un corps idéal qui n’existe pas. Finalement, le corps idéal, c’est celui dans lequel on est bien, c’est tout…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Kalista, alors attention, ce n’est PAS un billet anti-maigres ! C’est simplement pour remettre les pendules à l’heure sur ce qui est normal et ce qui est pathologique. Mais très loin de moi les clichés du style « il faut des formes pour être une vraie femmes » ou « les hommes préfèrent les rondes ». Les corps de femme sont divers même si l’immense majorité comporte de la cellulite (y compris des maigres d’ailleurs). Et les goûts des hommes (et des femmes qui aiment les femmes :mrgreen: ) sont aussi variés que les corps des femmes…

    Répondre

    KalistaNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, J’avais bien compris, je trouvais juste intéressant de mettre les deux billets en parallèle. Trop grosse, c’est pas bien, trop maigre, c’est pas bien, mais c’est quoi qui est bien ?
    Et les mêmes magazines qui serinent qu’il faut faire des régimes publient des dossiers psycho pour être bien dans son corps…

    Répondre

    JoulsNo Gravatar a répondu :

    @Kalista, tout à fait d’accord sur les magazines. Ce sont aussi les mêmes qui portent haut l’étendard féministe, qui font leur couverture 3 fois par an sur le moyen de perdre le plus de kg possible dans le plus court laps de temps. Et dont la couverture est illustrée 99% du temps par une mannequin de 16 ans qui pèse 45kg toute mouillée ou par une actrice de même gabarit éventuellement refaite. Ca me rend dingue !

    Et merci la Poule pour l’article, très bien senti !

    Répondre

  11. Moi je vois un autre tabou à abattre, encore plus ancré: la guerre aux poils!!! J’attends avec impatience un autre billet sur ce sujet… à moins que l’auteuse soit épargnée par ce haut symbole de la féminité?

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Juliette, c’est clair que j’y ai pensé également ! ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Juliette, en fait Olympe en a déjà parlé http://blog.plafonddeverre.fr/post/D%C3%A9fense-du-poil

    Répondre

    Juliette a répondu :

    @La poule pondeuse, Merci pour le lien!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Juliette, ah et pour répondre à ta question, je suis brune donc je traque le poil depuis mes 12-13 ans à peu près… :roll:

    Répondre

    CDLPSFNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, dans la série, un petit éloge de Nicolas Rey, écrivain et chroniqueur de France Inter : http://dai.ly/ehxqoC, à partir de 1m22.

    Répondre

  12. Sinon, moi j’ai tout perdu depuis que j’allaite, ce qui étaie ta thèse du stock pour la tétée (et hop, une petite allitération!)
    Après j’aurais plus qu’à refaire un bon stock pour le prochain BB

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Juliette, juste ce n’est pas « ma » thèse, je trouve pas de lien sérieux là tout de suite mais c’est il me semble assez généralement admis dans la communauté scientifique ;-)

    Répondre

    Juliette a répondu :

    @La poule pondeuse, oui oui, c’était juste pour l’allitération

    Répondre

  13. Je voudrais pouvoir commenter mais je suis pas lavée et surtout J’AI FAIM !!! :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @La Mère Joie, il n’est pas obligatoire d’être propre pour commenter (les avantages d’internet :mrgreen: )

    Répondre

    La Mère JoieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse,

    Nan mais j’étais vraiment en retard. ;-)

    Que dire donc ?

    Je suis contente déjà d’avoir une gamine ravie de prendre un peu de cuisses et des fesses à 12 ans 1/2. Je la sens très équilibrée et j’espère que ça durera.

    Pour ma part, j’ai du mal avec ma cellulite, sauf quand je suis enceinte parce que je sais qu’elle stocke de la graisse pour allaiter. Ca a un sens alors que je trouve ça moche.
    Je me sens bien dans ma peau (ça n’a pas toujours été le cas)même si j’aime pas les capitons (je trouve pas ça esthétique tout simplement ; je ne pense pas qu’il y ait un rapport avec le matraquage social, je suis assez éloignée de tout ça). Mais je me torture pas, oh non ! J’essaie juste d’avoir une pas trop mauvaise hygiène de vie pour être en forme et me sentir bien en prenant soin de moi.

    Ton billet est très juste, on fait passer pour anormales une morphologie et une corpulence normales. Ca va fournir du boulot aux psys… Et c’est regrettable pour nos filles.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @La Mère Joie, c’est amusant, cette esthétique à géométrie variable :lol: En tout cas c’est super pour ta fille !

    Répondre

  14. Bravo pour ce billet !!!!
    Le pèse personne de la maison est « mort » juste avant Noël, et il n’a pas été remplacé … Et depuis je me trouve plutôt bien quand je me regarde dans un miroir, malgré la cellulite, un peu de culotte de cheval et des poignée d’amour :lol:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, moi j’ai un tellement mauvais fluide avec les balances que même celle de la cuisine est morte dans des circonstances non élucidées :mrgreen:

    Répondre

  15. c’est ce que je me disais avant …. avant que l’on m’apprenne que mon gras pouvait être une des raisons de la paresse de mes ovaires.
    Le gras peut aussi parfois dérouter notre corps … il ressemble tant aux oestrogènes que le corps ne produit plus cette hormone indispensable à l’ovulation et donc à la fécondité … :cry:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Cécile, je suis sincèrement désolée pour toi. Tout ce qui est physiologique peut potentiellement dysfonctionner hélas…

    Répondre

  16. J’ai toujours pensé que la « cellulitophobie » était une invention des vendeurs de cosmétiques pour nous vendre des produits anti cellulite. A force de matraquage publicitaire, les femmes en viennent à penser que la normalité devient l’anormalité.
    Merci pour ce billet!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @laura, exactement !

    Répondre

  17. Bravo pour cet article!

    Répondre

  18. cette chasse aux kilos me crispe, partout on ne parle que de poids à perdre, de régime miracle, de cellulite qui s’envole par miracle … J’ai une belle bouée qui s’est accroché malgré/à cause de l’allaitement (qui vient de se terminer :cry: ) mais bon j’ai 36 ans, 2 enfants c’est normal aussi que je ne ressemble pas à un haricot vert de 20 ans …
    Ma belle-fille de 11 ans, comme la fille de LMO, parle beaucoup de son poids, qu’il faut faire attention, qu’elle a de grosses fesses, alors qu’elle est vraiment très mince et a un appétit d’oiseau depuis toujours. C’est ridiculement triste, il faut vraiment sortir cette obsession de la tête des petites filles !

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, mais qu’est-ce qui selon toi la pousse à penser ça ? ses copines ? les magazines ? les starlettes ?

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, un mix de tout ça plus la télé (les page de pub sont envahis par les produits lights …), en tout cas pas la famille (ni du côté de sa mère, ni de notre côté)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @sophie, ça me fout en rogne ces petites filles qui se croient déjà trop grosses :evil:

    Répondre

  19. Amen !

    J’ai relayé sur Facebook !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Aurélie, merci !

    Répondre

  20. Merci pour ton article. cela ne fait pas bien longtemps que je me sens bien dans mon corps. Après 2 grossesses, j’ai de la cellulite et je n’ai pas recupéré la taille que j’avais avant. Mais en fait je m’en fou car avec mon 42/44 je me sens bien mieux que quand je faisais du 38. J’ai des formes, du gras et je l’accepte. J’assume mon corps pour la première fois de ma vie et j’en suis fière même si on me dit régulièrement que je devrais faire un régime mais je m’en fou. Je vis. De plus j’ai même arrêté de me teindre les cheveux et avec une coupe courte je me trouve beaucoup plus jolie avec ma chevelure grisonnante qu’avec les racines blanches qui réapparaissaient après un mois de teinture. Là aussi je dis halte au dictat qui dit qu’une femme non seulement doit paraitre mince mais aussi plus jeune que ce qu’elle est. On abime son corps, sa peau, ses cheveux et pourquoi??? ALors encore merci

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Valérie, c’est vrai, les cheveux blancs sont aussi un tabou. D’ailleurs pour un Richard Gere, un George Clooney, combien de stars féminines poivre et sel ?
    Ceci dit je n’ai pas (encore) de cheveux blancs et pourtant je les teins, quasi ton sur ton, pour leur donner plus de brillant etc. Faut dire que je ne suis pas super gâtée niveau capillaire :roll: (et pour le coup je ne peux même pas accuser mon hygiène de vie : y a un régime qui fait pousser les cheveux ?? :lol: )

    Répondre

    ValérieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, heuuu la grossesse! moi je bouclais et j’aivais une chevelure magnifique à chacune de mes grossesses. Pour mes cheveux une maman à l’ecole de mon fils m’a demandé si je m’etais teint les cheveux. La maman venait en plus de me faire un super compliment. Mais bizarre, dès que j’ai dit que c’etait ma couleur naturelle, son regard et son visage ont changé en « Quoi!! elle a des cheveux blancs!!! horrible!!! » lol presque du dégout! j’ai bien rit. et oui les femmes ont vraiment du mal avec ça et pourtant c’est pas si mal!!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Valérie, ah oui c’est vrai, je ne perdais plus du tout de cheveux à la fin de la grossesse de Pouss2 (quel confort de ne plus en retrouver partout !). Bon mais c’est comme l’absence de règles, tu paies avec les pénalités de retard après…

    Répondre

  21. J’adhère à 100% avec ton billet.

    Pour ma part, je n’ai JAMAIS réussi à me mettre au régime plus de 2jours…
    Il m’est arrivé de prendre 10 kg en 3 mois (hors grossesse) suite à un grand changement dans ma vie. J’ai du supporter les regards et la pression de mon entourage. Et plus on me mettait la pression, plus je me réfugiais dans la bouffe…

    Je les ai perdu ensuite sans aucun effort ni régime, tout naturellement.
    Pas fait de régime non plus après ma grossesse. L’allaitement s’en est occupé :mrgreen:

    Sinon, Le lobbying anti-cellulite est bien existant : à peine Retweeté le lien vers ton poste, qu’un mystérieux Gel-anti-cellulite s’est abonné à mes tweets… :shock:

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Oeuf de Paques, ENOOORME !! Je vais tester ! :shock:

    Répondre

    Oeuf de PaquesNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Tu nous diras si ça marche pour toi aussi

    Répondre

    Anne CéNo Gravatar a répondu :

    @Oeuf de Paques, OMG moi aussi !!! c’est fou !

    Répondre

    OlympeNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, mais au secours !!! Il y a quand même des gens qui sont payés pour mettre au point des programmes pour traquer le mot « cellulite » sur Twitter… :shock:
    Le monde est fou.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Oeuf de Paques, je crois que « Gel anti-cellulite » suit maintenant tous ceux qui ont eu la gentillesse de retweeter mon billet :lol:

    Répondre

  22. Bravo pour ce billet tellement vrai !
    Moi, j’assume ma cellulite depuis toujours et me sens bien dans ma peau, je faisais un 40 et je n’ai pas encore retrouvé mon poids d’avant ma grossesse (ma fille a 10 mois) mais je ne me prends pas la tête et je ne veux pas faire de régime pour le moment, ça reviendra doucement, il faut du temps, je le sais.
    Je n’ai jamais compris les nanas qui sont toujours dans le mode régime alors qu’elles font un 38, reprenons possession de nos corps de femmes, prenons conscience de ce marketing anti-cellulite, n’oublions pas que la majorité des femmes dans les magazines sont photoshoppées, que pas mal d’anorexiques sont sur les podiums !
    C’est beau une femme avec de la cellulite, c’est une femme quoi !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Opale, oui moi ça me tue quand je vois des nanas bien plus minces que moi m’expliquer qu’elles sont énoooormes, qu’il faut qu’elles perdent ce bourrelet, là, mais tu vois pas, c’est immoooooonde ! A quoi je réponds : « mais si tu es grosse, moi je suis obèse. » « ah oui mais toi c’est pas pareil » :shock: Façon détournée de ne pas me traiter de lamantin ?

    Répondre

  23. Je n’avais jamais réfléchi à ça sous cet angle. Tu as tout à fait raison.
    Remarque, j’ai du poids à perdre, mais je n’ai pas pour objectif d’être très mince, loin de là. Par contre j’ai très très peu de cellulite malgré mes kilos en trop.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @bbflo, encore une preuve que cellulite et surpoids ne sont pas forcément liés (enfin je dis ça, je ne te connais pas, et je suis bien mal placée pour décider que tu es en surpoids ou pas :oops: )

    Répondre

  24. Merci de dénoncer cette triste réalité qu’est cette oppression sournoise des femmes, via leur apparence physique.
    Oui il faut être jeune, belle, mince etc…Encore un cadre qui nous enferme, et pour aller plus loin dans ton parallèle avec d’autres cultures, je me demande dans quelle mesure les musulmanes voilées de la tête aux pieds ne sont pas plus libres que les occidentales… Plus libres d’avoir des rides, des cheveux blancs, les seins qui tombent et du gras sur le ventre, ça j’en suis sûre.

    Et pourtant je ne suis pas entièrement d’accord avec toi sur la « normalité » de la cellulite et de la masse graisseuse. Tu remarqueras les guillemets, car pour bien se comprendre il faudrait s’entendre sur la définition de ce mot. Pour moi, courant ne signifie pas « normal », du moins au sens physiologique du terme.
    90% des femmes ont de la cellulite, ok. Pour autant est ce là un fonctionnement « normal » du corps humain ? Il me semble que oui la femme a tendance à faire plus de graisse , comme l’a remarqué une lectrice plus haut, de la cellulite durant la grossesse. Il s’agit là de faire des réserves pour le futur allaitement et maternage du bébé, cela me parait logique. De nombreuses études ont montré que la santé de la femme allait en augmentant avec la durée de l’allaitement (cela vaut pour la densité osseuse, le cancer du sein etc…). Plein de facteurs semblent montrer que la physiologie de la femme adulte est faite pour une lactation de plusieurs années. Or qui de nos jours allaite des années durant ?
    Autre facteur important : l’alimentation. Le corps humain est il vraiment fait pour absorber des aliments raffinés, transformés, dénaturés par la cuisson ? Aucun animal (sauvage s’entend) ne fait cuire ses aliments, nous sommes les seuls à appliquer à notre nourriture des traitements qui modifient leur structure moléculaire. Il ne faut pas s’étonner qu’ensuite notre corps aie des réactions curieuses comme celles de stocker de la graisse sous forme de cellulite, entre autres conséquences.
    Chez les crudivores il n’y a pas de cellulite (du moins chez aucun de ceux et celles que je connais), et pas de surpoids non plus, que des personnes d’une agréable minceur.

    Bien sûr, je ne suis pas de moraliser ni de m’ériger en exemple, que ce soit clair :smile: .
    Mais il me parait important de dire que ce n’est pas parce qu’une affection est courante et banale, qu’elle est naturelle pour autant.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Alisabel, pour les femmes musulmanes je ne sais pas, parce qu’il y a aussi la pression du mari (voir les femmes en niqab qui s’achètent de la lingerie ultra sexy par exemple ; par ailleurs une de mes cousines avait assisté à une noce syrienne et avait été très surprise de voir les tenues limite indécentes -pour nous- des femmes dès qu’elles se retrouvaient sans les hommes). Si c’est pour qu’il prenne une nouvelle femme dès que tu es un peu décrépite à son goût, ça ne fait pas super envie… Bon évidemment la réalité des femmes musulmanes est extrêmement diverse, du Maroc à l’Indonésie en passant par l’Arabie saoudite et bien d’autres.

    Ensuite pour la 2ème partie (ça c’est du commentaire qui fait carburer les méninges :lol: ). Pour moi la norme se réfère à un concept mathématique probabiliste (la loi normale). En gros si on prend le poids les individus se répartissent selon une courbe en cloche et la norme c’est ce qui est sous la plus grande partie de la cloche. C’est purement descriptif, sans jugement de valeur. En ce sens, la cellulite est normale. Si on essaie ensuite de comprendre la physiologie : le corps humain a évolué dans un contexte de pénurie alimentaire, les individus les plus aptes à stocker des graisses ont pu survivre même s’ils ne sont plus adaptés à la société d’aujourd’hui où cette aptitude se retourne contre eux (bien sûr ce n’est qu’un facteur parmi d’autres de l’épidémie d’obésité, et grossièrement décrit de surcroît). Sur combien de crudivores bases-tu ton observation ? Il n’est pas évident de tirer des généralités. La cuisson a permis à l’homme d’élargir la palette des aliments qui s’offraient à lui, les rendant plus digestes et aussi plus sécurisés en ces temps où la chaîne du froid n’était pas vraiment un concept prioritaire. Le fait que d’autres animaux ne le fassent pas est à mon avis du à leur incapacité de maîtriser cette technologie. D’ailleurs depuis les centaines de milliers d’années que les hominidés maîtrisent le feu, on peut penser que notre système digestif (enzymes, bactéries…) a eu le temps de s’adapter aux aliments cuits. Par contre, il est clair qu’on découvre de plus en plus d’effets nocifs de certaines transformations industrielles de la nourriture, notamment l’excès de sucres, de farines raffinées, de sel, de gras trans et j’en passe avant que tout le monde ne se sente obligé de jeter son pot de nutella :mrgreen: Je pense aussi à nombre de produits chimiques (pesticides, dérivés du plastique etc) qui sont des perturbateurs endocriniens et donc pourraient jouer sur la cellulite (mais là je suis dans la spéculation totale, aucun début de preuve de ce que j’avance).

    Répondre

  25. Une excellente amie très forte (taille 56-58)m’a accompagnée une fois faire du shopping dans des magasins chez qui 44 est déjà très haut.
    J’ai halluciné des regards des vendeuses ou des clientes sur ma copine, genre « mais qu’est ce qu’elle fout là… » C’était vraiment évident, gênant et même pas dissimulé comme jugement.
    Je suis souvent étonnée du regard qu’ont les femmes entre elles à se reluquer les fesses pour comparer et médire, se rassurer. Cette dureté, cette intolérance est pour moi le lit de ces régimes absurdes, de cette compétition malsaine.
    Arrêtons de nous juger entre nous. J’aime beaucoup moi aussi ton idée que la fonction du vêtement est de nous mettre en valeur quelles que soient nos formes. Ça me plaît.
    Pour répondre à une poulette plus haut,moi aussi ça me choque quand ma belle fille de 12 ans s’enduit de crème pour avoir de belles cuisses, mais les petits de garçons de 10 ans sont aussi soumis à une pression: avoir des muscles, être fort, savoir se battre et quelques années plus tard, il y aura, l’éternelle question de la taille si destructrice…
    Peut être cette pression est moins forte et moins « partout » mais comme d’habitude j’aime bien équilibrer!!

    Répondre

    BénédicteNo Gravatar a répondu :

    @pâte à crêpe, Il y a aussi la version où tu rentres (seule) dans un magasin, par exemple pour voir si tu peux trouver un truc pour ta fille, et où dès l’entrée une vendeuse arrive en disant « Désolée Madame, nous n’avons pas votre taille ». De quoi te dégouter du « shopping »… et te saper le moral :sad:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @pâte à crêpe, il y a aussi une pression du beau et jeune sur les hommes mais je crois vraiment qu’elle est moins forte, et j’ai l’impression qu’ils y résistent mieux. Et puis pour la taille, que vont-ils faire concrètement ? On n’est pas en Chine où on se fait casser les jambes et étirer les os pour gagner quelques cm… Je trouve qu’il y a moins d’effets concrets sur leur vie de tous les jours, par rapport aux femmes qui font un régime concombre, de la gym, se ruinent en crèmes etc.
    Et ces boutiques je crois qu’il faut arrêter de leur donner de l’argent ! C’est un très bon moyen de les faire changer…

    Répondre

    PoulpyNo Gravatar a répondu :

    @pâte à crêpe, Moi ça m’est arrivé plusieurs fois dans des magasins de lingerie dans ma ville natale. Et quand t’es déjà complexée de devoir demander un 95E, ça n’aide pas à s’épanouir et assumer ses formes.Depuis j’ai pris encore une taille et je fais 180km pour acheter ma lingerie, dans une boutique où la vendeuse me connait et ne me méprise pas. Et je ne mets plus les pieds dans des magasins qui ne proposent pas de taille 50, ça en élimine un bon paquet.

    Répondre

  26. Merci la poule. Vraiment Merci.
    Parfois, j’ai des petits complexes, car quand je prend, c’est du bidon et on me crois enceinte.
    Mais, mis à part, je me dis que je suis normal avec mes 69kg pour 1m65.
    (je suis dans une IMC normale).
    Pourtant, je peine déjà à m’habiller dans les boutiques lambda. Soit y’a pas ma taille (42 en bas, 42/44 en haut), soit ce n’est pas coupé pour ma morphologie.
    Sinon, les rondeurs, oui, c’est joli. des fois, j’aime regarder avec plaisir des gens ronds, et je ne pense pas être atteinte d’une forme de perversion. J’aime aussi regarder des gens mince (mon homme est tout fin).
    Pareil pour l’âge, il y a une guerre des rides, du relâchement cutané, j’en passe et des pires.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @laciboulette, moi je suis devenue laredoutophile, ils ont des tailles « honnêtes » et la collection taillissime est vraiment super sympa, présentée par des mannequins rondes et séduisantes.

    Répondre

    lacibouletteNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse,
    Je m’approvisionne aussi parfois chez taillissime. Il m’est aussi arrivé de trouver mon bonheur, assez bizarrement, chez cache cache, car ils ont des petits hauts fluides joli et qui tombent bien. Et pour ne rien gâcher une partie de la collection est faite en France.
    Non mais je rêve, voilà que je parle chiffon chez la poule! :mrgreen:
    J’ai également remarqué que le bon vieux vrai pull marin coupe droite (mais qui coûte un œil :cry: ) atténue le bidon sans faire sac.
    Mais, voilà, je me trahis, on parle d’accepter ses rondeurs, et je parle de les planquer… paradoxe sur pattes, je suis…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @laciboulette, je ne dirais pas « planquer ses rondeurs », mais les mettre en valeur. Un truc radical pour affiner la taille c’est un bon soutien-gorge, surtout si on a un peu de poitrine. Cela rééquilibre incroyablement la silhouette. Accepter son corps ne passe pas forcément par se balader en minijupe le nombril à l’air, cela peut être aussi trouver les vêtements qui nous mettent en valeur (y compris en ne soulignant pas le petit reste de bidon par exemple). Moi j’adore parler chiffons :mrgreen:

    Répondre

  27. Article sympa, même si je ne me suis jamais senti « harcelée » par les magazines et autres pubs pour la minceur. Non point que je sois mince loin de là, mais j’ai été élevé avec sous les yeux des peintures sublimant les rondeurs de la femme comme celle présente plus haut et non avec des photos de magazines féminins. Trouvant ces femmes fort belles et féminines, ayant des formes très proche des leur, il était bien plus facile de s’y identifier que de se torturer le corps et l’esprit, ce ne fut pas chose facile lorsque l’on a une mère plus mince que soit et une grand-mère obsédé par la minceur, mais le jour où on rencontre un homme qui nous aime telle qu’on est et qui nous le dit tout devient très facile!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Vert Citrouille, tant mieux ! je dois dire que dans ma famille la graisse est mal vue, et ce des deux côtés, et j’en ai pas mal souffert. Avoir un homme qui m’aime telle que je suis et trouve la rondeur désirable m’a beaucoup aidée à cicatriser mais ça a pris du temps (et ça n’est pas fini je pense…).

    Répondre

  28. BRAVO! Billet extra! Je relaie!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Segolene, merci ! et encore merci pour ton super gentil billet.

    Répondre

  29. super billet, et effectivement ça me rappelle la guerre des poils lue chez olympe récemment.
    en dehors des considérations financières et de santé, je trouve ce diktat particulièrement malhonnête parce que pour avoir été un peu ronde, mince, maigre et toutes les variantes intermédiaires, je peux vous dire qu’aucune ne me fait ressembler à une figure de magazine quelconque, je ne suis tout simplement pas faite comme ça ! et cellulite ou pas, je ne crois pas en avoir, ou quasiment pas, mais ça n’a effectivement pas de lien avec le poids que je fais!
    issue d’une famille à problèmes de poids et où une règne la dictature de la bouffe, j’ai été un peu ronde ado jusqu’à devenir carrément trop mince à 20 ans, mais je n’ai jamais fait de régime intentionnel, juste mangé n’importe comment… et mon poids idéal est variable, mon poids tout court est variable, mais il semble qu’il ne soit jamais correct : j’ai pris du poids pendant mes grossesses (peu d’ailleurs, voire pas assez pour que ça ressemble à des réserves), il fallait que je le perde, je l’ai perdu pendant les allaitements, il fallait que j’en reprenne, j’en ai reperdu avec les chimios, il faut à nouveau que j’en reprenne… est ce qu’on ne pourrait pas me foutre un peu la paix avec ça ????? :evil: ça va, merci !
    c’était 3615-mylife… ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @AnSo, « pour avoir été un peu ronde, mince, maigre et toutes les variantes intermédiaires, je peux vous dire qu’aucune ne me fait ressembler à une figure de magazine quelconque, je ne suis tout simplement pas faite comme ça ! » :lol: :lol:
    (et sinon après la chimio j’imagine que faire rentrer ton corps dans le moule stéréotypé est vraiment le cadet de tes soucis non ?)

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ben en fait après la chimio, opération, donc la préoccupation du moment est plutôt refaire ma lingerie 1. à ma taille 2. qui présente bien avec une prothèse… ;-)
    mais autant dire effectivement que mon poids n’est pas prioritaire (et comment tu fais quand on enlève des morceaux, t’es censé les décompter de ton poids de référence :roll: :roll: :?: ), et que heureusement que je ne suis pas trop à cran sur ma silhouette, parce que depuis 10 jours elle a pris une claque :???:
    ceci dit ça m’énerve du coup encore plus particulièrement ce culte idiot du poids, des formes qu’il faut là où il faut etc, et j’ai régulièrement envie de répondre aux gens un truc sur le mode « vous n’avez donc pas d’autres problèmes dans la vie??? ». évidemment déplacé et égocentrique, les problèmes des gens n’ont pas à être mesurés à l’aune des miens, mais quand même, des fois ça me démange! même si c’est un vrai problème quand on a été intoxiqué(e) par ce matraquage de se défaire de l’idée que ça peut être un problème. suis-je claire :roll: ?

    et plus sérieusement prendre son corps comme il est est un atout dans la vie d’abord au quotidien certes mais aussi quand on est confronté à des modifications violentes, pour le coup hors de notre capacité d’intervention : opérations, accidents, traitements médicaux qui peuvent avoir des conséquences plus ou moins lourdes sur le schéma corporel… difficile à vivre si déjà le corps initial est mal accepté, je l’ai constaté souvent dans les discours autour de moi ces derniers temps.

    Répondre

  30. Ah quel beau billet! :mrgreen:

    Comme si on n’en avait pas déjà assez à faire : travailler, cuisiner, repasser, être mère et femme à la fois… Et en plus, il faut aussi montrer que l’on se fond dans les canons de beauté actuels, taille 36, petit nez en trompette, cuisse, abdos, fessiers en acier, cheveux brillants, bouche pulpeuse comme Angelina J, corps dénué de poils, etc. Ca fait beaucoup (trop) je trouve.
    Personnellement, je n’ai réussi à trouvé une ligne dans laquelle je me sens bien qu’à 24 ans. Avant, j’avais des rondeurs, je mangeais n’importe comment (goûter dinatoire –> culpabilité –> saut du repas du soir)et surtout, ma vie était un régime à plein temps. invivable. Le jour où j’ai lâché prise, j’ai perdu du poids.
    @Poule pondeuse, je pense que le diktat du physique formaté à la Kate Moss est un fait et hélas, il ne s’arrête pas qu’à la cellulite. Si l’on a un nez en patate, un visage trop long, trop rond, trop carré, une petite bouche qui n’est pas un appel à je ne sais quoi… On est bien souvent complexé, et ça fait autant de mal que de la cellulite mal placée… En tout cas, c’est mon expérience personnelle, et c’est sûr, ça nous blesse.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Teophania, bon je sais bien que c’est pas toi qui a pondu cette expression qu’on entend partout, mais j’en ai ras le bol de lire toujours en opposition femme et mère. Une mère est une femme, ou alors quoi ? Une vache ? une lapine ? une martienne ? A la limite on peut dire la mère ou l’amante… Brrrref.
    Il est clair que comme toute société la nôtre a ses critères esthétiques, et qu’en sortir peut provoquer des souffrances. C’est aussi une affaire de perception, car très honnêtement, pour te connaître en vrai, ben je ne vois pas très bien ce qui pourrait te donner des complexes dans ton physique :shock: :shock:

    Répondre

  31. Eh bien je suis très fière de pouvoir dire que cet article aurait pu être écrit par ma Maman, qui a fini par réussir à me transmettre sa façon de penser :)

    Bravo la poule pondeuse, c’est tellement lassant de voir 90% de mes copines perpétuellement au régime … (toutes celles-là étant bizarrement célibataires, alors que j’ai beau me balader fièrement dans mon appart’ la cellulite au vent, je n’en reste pas moins casée … )

    Et sinon, la plupart des vêtements aujourd’hui sont taillés sur les modèles des femmes recensées dans les années 50-60, soit celles qui ont connu les privations de la guerre (enfin, peut-être pas toutes, certes …), et qui étaient généralement plus petites et plus minces que les femmes d’aujourd’hui. Forcément, ça n’aide pas …

    (Je me répète, mais … encore bravo ! Je vais relayer le billet :) )

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anna E., ah moi c’est de voir ma mère avec ses haricots verts pendant qu’on mange une fondue qui me pfffff…
    Pour les tailles de vêtements, je fais 1,66m, soit vraiment dans la moyenne française, et à peu près tous les pantalons que j’essaie ont 15 cm de longueur en trop (tissu qui aurait été mieux utilisé pour recouvrir mes fesses mais passons :mrgreen: ). ça par exemple je ne pense pas que ça date des années 50 ou 60 car les femmes étaient plus petites. Il y a aussi comme souligné par certaines commentatrices un « élitisme » de certaines boutiques qui ne veulent personne au-dessus du 42. Ton explication est probablement un facteur important aussi.

    Répondre

    Anna E.No Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, justement, rajouter 15 cm de longueur parce que les femmes son plus grandes, mais oublier les 15 cm en largeur … bof bof !
    Je fais 1m67, et la seule solution que j’ai trouvée, c’est a) Levi’s pour les Jeans (la collection ID Curve est juste parfaite, à croire que l’un des modèles a été taillé sur moi!), b) le sur-mesure home made pour les pantalons (d’où achat de patrons, de tissu, me reste plus qu’à utiliser ma machine à coudre :lol: ) ou les sites anglais, qui taillent plutôt pas mal :)

    (Les haricots verts c’est contraire à ma religion)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anna E., Levi’s je suis contre, y a pas besoin d’écrire la taille de mes fesses dessus (à quand un t-shirt avec mon poids ? :mrgreen: ). A la redoute ils ont pour pas mal de pantalons différentes longueurs, c’est pas mal aussi. Et sinon je mets de plus en plus de robes et de jupes qui sont plus accommodantes.
    Les haricots verts, après des années de « c’est bon pour ce que tu as », ou pire « c’est bon pour ce qu’elle a », je finis par me réconcilier avec.

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Tiens, c’est marrant, j’ai aussi passé tout l’hiver en jupe ou en robe + legging :mrgreen:

    Répondre

  32. HAAAAAAAA, à mon tour d’être followée sur Twitter par un truc anti cellulite après avoir twitté le lien de ton article :D (j’me sens comme dans la cour des grandes :p)

    Répondre

  33. Poule pondeuse,
    Et oui, les diktats…
    Je ne suis pas née avec ce nez ;-p
    Les apparences sont trompeuses,tu vois. Mes complexes m’ont emmenées droit chez le chirurgien. Je souffrais énormément, me trouvais moche. Personnellement, je ne regrette pas, je me sens libérée depuis.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Teophania, eh bien quelle histoire ! Contente en tout cas que tu aies pu trouver ce chemin.

    Répondre

  34. Autant je ne me sentais pas tellement concernée par ce billet (je fais attention globalement à mon alimentation, je pourrais faire du step tous les matins, je n’aime pas particulièrement la cellulite que j’ai sur les cuisses et je n’affectionne pas particulièrement l’idée de l’exhiber mais enfin je ne focalise pas sur la question et comme je n’achète pas de magazines féminins ça me passe un peu au dessus), autant je suis assez consternée de cette annonce pour un shooting photo JPMBB / MamaNANA où on recherche une maman taille 38 et plus d’1m70 ().

    Répondre

  35. Bonjour,
    Ouh. Je me permets de répondre au sujet du casting car je suis la fondatrice de mamaNANA et c’est moi qui ai demandé à JPMBB de relayer ce message. Nous faisons très attention chez mamaNANA à choisir des mannequins qui soient représentatifs des vraies mamans, mais il faut savoir que quand on fait des photos, on se heurte à plusieurs soucis : les photos grossissent et rapetissent la personne photographiée. En gros, une personne qui fait un 40 dans la vraie vie fera un 42 en photo. Et une personne qui fait 1m70 (donc grande dans la vraie vie) donnera l’impression d’être de taille moyenne en photo (du style 1m64, 1m65).
    De plus une maman qui fait une taille 40 pour 1m70 n’a pas une taille mannequin classique — c’est assez effrayant, je m’en rends compte mais si je passe par une agence de mannequin on ne me propose que des jeunes femmes qui font une taille 34 ou 36 pour PLUS d’1m75. C’est cela la taille mannequin des magazines et des pages de publicités habituelles…
    Donc en photographiant une femme qui fait 1m70 pour un 36, 38 ou 40 (et j’ai eu dans la journée une dizaine de candidatures de mamans correspondant à ces critères), on se situe en dehors des normes «mannequins» habituelles, on se situe dans la vraie vie.
    Pour les photos en questions, j’ai besoin que la personne soit un peu grande car nous allons photographier des doudounes et manteaux de portage que nous avons obtenus du fabricant en taille 38/40. Je suis donc un peu limitée de ce côté-là car je n’aurais pas les échantillons dans toutes les tailles donc je ne peux pas recruter pour les photos une femme qui serait noyée dans les manteaux ou, au contraire, qui serait trop à l’étroit.
    Cela dit, pour un autre casting que nous organisons avec une marque lingerie, nous sommes à la recherche de profils beaucoup plus variés, sans aucune limite au niveau de la stature ou de la physionomie (la marque proposant de la lingerie allant du 85 B au 105 F.) Et dans les photos de candidates que j’ai jusqu’ici reçues, je suis ravie de voir que nous avons un très large éventail de mamans et futures mamans. Voir plus d’infos sur cette question délicate sur le billet du blog ici : http://blog.allaitement.mamanana.com/2011/01/questions-fr%C3%A9quentes-sur-casting-cake-lingerie.html

    Je reste à votre écoute sur cette question difficile, avec laquelle je bataille depuis la création du site. Notre premier mannequin (une vraie maman allaitante) était jugée trop maigre par certaines. La deuxième était jugée trop « parfaite », une autre trouvée trop ronde. Bref, je fait mon possible, mais ce n’est pas facile d’arriver à un équilibre entre tout ceci : trouver un mannequin qui soit « réaliste » mais qui en même temps soit photogénique, mette les vêtements en valeur et….qui puisse porter les échantillons des fabricants !

    Répondre

    CatwomanNo Gravatar a répondu :

    @Segolene, merci pour cette réponse ! Ça me rappelle quand même une pub pour la Vache qui rit : « trop maigre », « trop grosse » :lol: Bien entendu qu’il y a des mamans qui correspondent aux critères de l’annonce. Malgré tout je pense que le plus important pour une photo réussie (et vendeuse) reste un joli visage épanoui et photogénique, qu’on fasse du 36 ou du 44, 1m50 ou 1m75.

    Répondre

    SegoleneNo Gravatar a répondu :

    @Catwoman, ah oui, c’est tout à fait cela… D’ailleurs toutes ces discussions me font beaucoup réfléchir. La Poule Pondeuse m’avait donné un jour une super idée : celle de faire essayer nos vêtements à des femmes de physiques très différents afin de pouvoir donner de vrais conseils « morpho » aux clientes – et aussi d’avoir des images moins formatées sur le site. Je crois que c’est le moment de faire cela. Je vais en parler sur l blog et voir si mes clientes sont intéressées. Ce que je lis dans les commentaires sur le site JPMBB c’est un vrai ras-le-bol et un vrai énervement et il faut que j’y réponde en profondeur…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Segolene, je maintiens que ce serait une super idée ! Par exemple j’ai plusieurs vêtements qui sont vendus comme des tuniques sur Mamanana et qui ont l’air très très courts sur la photo, mais sur mon banal 1,66m ça fait une robe, au-dessus du genou mais pas tellement plus haut. Je les porte avec des collants opaques sans avoir l’impression d’être à poil. Le descriptif détaillé donne la longueur mais on élimine parfois les modèles avant même de lire par la photo : c’est trop court pour moi. En plus soyons franches qui va prendre son mètre de couturière pour voir où ça va tomber sur elle ? :mrgreen:

    Répondre

    SegoleneNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, OK c’est parti. On va faire un super atelier d’essayge. Je compte sur toi pour y participer! Voir article du blog ici: http://blog.allaitement.mamanana.com/2011/02/quel-mannequin-choisir-pour-mamanana-.html

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Segolene, Génial ! Et ce sera avec plaisir ! Enfin je tiens à préciser que je n’avais pas eu l’idée des photos, juste d’avoir un tri des vêtements par style morphologique :mrgreen: (et la description de ces styles par des stars n’est pas mon idée non plus mais j’adhère :grin: )

    Répondre

  36. Merci pour cet article…Ca fait tellement du bien :grin:

    Ici j’ai mis des années à me défaire de la pression maternelle sur mon poids, ma cellulite, mon absence d’abdos…

    Après 2 maternités et plus aucun régime (mais 2 allaitements et je dois dire que ça m’aide) ni aucun produit raffermissant truc-muche (j’ai viré le pas-bio de ma salle de bain, il n’est rien resté, tant pis), je dois dire que le résultat est le même… voire mieux…

    Donc j’arrête de me prendre le chou (et de lire Elle) et je continue à engloutir mon chocolat l’esprit en paix. Ceci dit j’ai bien conscience que c’est une posture de « facilité » étant donné que je suis qd même dans la norme en vigueur et que je n’ai pas à gérer le regard des autres par exemple, ni la difficulté à s’habiller quand on fait une taille « pas socialement correcte ».

    Je trouve ahurissant la pression mise sur les femmes en général, et les mères en particulier, pour continuer à rester dans le « moule »…
    Le nombre de fois où on m’a félicitée d’avoir retrouvé ma ligne d’avant grossesse, comme si c’était l’acomplissement maternel ultime :roll:

    Entre ça et les préconisations de « continuer à s’occuper de soi » et « rester femme », sous entendu, s’épiler et se vernir les ongles de pieds, faire du shopping avec les copines hein… comme si une femme, lorsqu’il s’agit de se faire plasir, ne pouvait préoccupée QUE par son physique et le renouvellement de sa garde-robe. Grrrr… j’ai juste des envies de meurtre :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Prune, j’ai lu Elle l’autre jour chez le coiffeur, j’ai de plus en plus de mal à comprendre comment ce magazine ose se revendiquer féministe. En tout cas ça ne correspond que très marginalement à ma vision du féminisme :evil:
    Ceci dit le vernis à ongle (pieds et mains), j’aime bien, c’est comme les bijoux, les chaussures et les sacs à main : ça ne dépend pas du poids ! D’ailleurs si l’occasion se présente je rajoute une paire de jolies boucles d’oreille pas chères dans le cadeau de naissance, je suis sûre de ne pas commettre d’impair de taille et c’est vrai qu’en post partum on se sent souvent pas au top du glamour alors ça aide un peu ;-)

    Répondre

    PruneNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, idem pour Elle :roll:

    Sinon je n’ai rien contre le vernis à ongles, même si je ne pratique pas… Je suis juste lassée de voir encore et toujours ces injonctions à « être belle (et se taire ???) » sous couvert de « s’occuper de soi » après avoir eu des enfants. On peut s’occuper de soi aussi d’une autre manière, avoir envie de quelques heures de paix pour lire un truc qui vole un peu plus haut que Tchoupi, avoir envie d’aller faire du sport, ou de se faire un ciné quoi…

    Et perso après une naissance, je m’en fous d’avoir une tête de déterrée… être pimpante ne me rend pas plus heureuse (par contre qu’on me file un coup de main pour que je puisse dormir, oui :mrgreen: ). Avec un cadeau type boucle d’oreilles ou soin en institut, j’aurais peut-être même tendance à me demander si la personne se fiche de moi (je suis donc si moche que ça ????? :lol: )

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Prune, oups, moi ça me fait toujours plaisir des bijoux :oops: :lol:

    Répondre

    ioshiNo Gravatar a répondu :

    @Prune, moi aussi, j’aime bien les bijoux et l’institut de beauté, c’est une façon d’offrir un break (mais alors faut offrir aussi de garder le petiot pendant le break, sinon on sait pas en profiter). Mais le break pourrait aussi bien être une heure de ciné ou une séance de sport ou une ballade en forêt, juste que c’est moins simple à offrir.

    Répondre

    faerieNo Gravatar a répondu :

    @Prune, loin des injonctions, il y a certaines personnes qui prennent du plaisir à se faire pimpantes et jolies, et d’autres à qui ça fait plaisir de s’occuper de soi autrement. Personnellement, je suis allergique au sport et en pratiquer ne me procure pas vraiment cette sensation de bien-être que tout le monde vante (oui, même en en faisant régulièrement pendant un moment); en revanche, recevoir des bijoux ou me faire les ongles des pieds, ça me met de bonne humeur ! Chacun sa tasse de thé. Et à fortiori post accouchement, c’était mon grand plaisir de me faire jolie !

    Répondre

  37. Je garde cet article en favori et je vais tenter de rédiger une sorte de réponse sur mon blog car je suis une de ces minces qui a de la cellulite et a du mal à l’accepter (sans pour autant me ruiner dans des procédés inutiles, ni faire du sport à outrance).

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Fanny, j’ai hâte de lire :grin: Reviens nous faire signe quand tu auras publié ton billet (un peu de mal à tout suivre ces derniers temps…).

    Répondre

  38. Juste une anecdote, à propos de ces histoires de poids, de graisse, de prescriptions diverses et variées, etc. Je fais 1m 65, et depuis la fin de ma puberté 75 kilos, un bon 42, de la cellulite évidemment, pour le reste du gras bien galbé parce que je suis pas mal musclée. Théoriquement, ça donne un IMC supérieur à la normale, mais en même temps, j’entendais à la radio cet aprem un gars dire que les rugbymen – et pas nécessairement seulement les première ligne – ont en général un IMC qui les place parmi les obèses, alors tout est relatif, et il n’y a quelque chose que je ne comprends pas avec l’IMC, c’est que la même formule qui met en rapport poids et taille, est sensée s’appliquer aux baraqués et aux freluquets, aux ultra-sédentaires et aux sportifs, etc.

    Mon gynéco, qui est vraiment super, m’a un jour demandé après la pesée: « et vous en pensez quoi, de votre poids, il vous convient? »
    J’ai dit « ben, oui, enfin si on me donne une baguette magique je veux bien perdre 10 kilos, mais les régimes ça m’emmerde »
    Il m’a répondu « bon, alors ne changez rien » et, je le cite, textuellement, « vous portez bien le gras ». Je vous jure que dans sa bouche c’était absolument pas offensant. ça voulait dire, vous êtes en pleine forme, votre gras est joliment réparti, vous prenez pas la tête.

    Et à côté de ça, j’ai les regards, voire réflexions, réprobateurs, de certaines copines bien intentionnées. ça me gave, mais ça me gave! Dès fois j’ai l’impression qu’elles veulent me faire culpabiliser de ne pas culpabiliser quand je mange du chocolat.

    Par ailleurs, à la poule pondeuse: je découvre juste le blog, je tombe pile sur la question de la cellulite, et je trouve le billet vraiment chouette; c’est très bien vu de dire qu’on traite comme une anomalie honteuse un phénomène physique tout normal. ça me met le doigt sur un truc que j’aurais pas aussi bien perçu toute seule.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Sulamith, bien sûr, l’IMC est un indicateur qui a ses limites, notamment puisque le muscle est plus lourd que la graisse. Quelqu’un de très musclé (comme un rugbyman) pourra donc avoir un IMC d’obèse. Je l’ai utilisé dans l’article malgré tout, et parce que dans un certain nombre de cas il donne une idée de diagnostic, mais ce n’est pas l’alpha et l’oméga, loin s’en faut.
    Enfin je suis un peu choquée par la remarque de ton gynéco : tant mieux s’il trouve ta silhouette à son goût, mais ce n’est pas son rôle ! Ce n’est pas parce qu’il t’aurait trouvé moche qu’il aurait fallu faire un régime !

    Répondre

  39. bonjour,
    j’aime beaucoup ce billet!
    pour moi la guerre à la cellulite c’est un peu comme l’épilation: pour être une « vraie femme », il faudrait à tout prix faire disparaître des caractères naturels de nos corps?
    et puis je peux dire que vraiment tout le monde en a: j’ai un gabarit sauterelle; depuis des années, je fais du sport 3 fois par semaine, je suis bien musclée, pourtant de la cellulite j’en ai et les copines du club aussi. mais je ne me bats pas avec, elle vit sa vie et moi la mienne :)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Gabrielle, « elle vit sa vie et moi la mienne », j’adore :lol: Et merci de témoigner que même les femmes très actives (moi c’est au mieux 1h de yoga par semaine, ahem :oops: Non en fait j’assume :mrgreen: ) peuvent avoir de la cellulite.

    Répondre

  40. J’ai de la cellulite depuis l’adolescence et moi non plus je ne fais pas partie de la taille « standard » : je suis « trop » maigre, avec un bon ventre hérité de mes deux grossesses (et pas bien fait la rééducation abdominale…) et parce que moi aussi j’aime manger et boire et pas faire de sport exprès (plutôt de belles ballades en nature et yoga) et une toute petite poitrine (moi qui croyais qu’avec 2 grossesses et plus de 2 ans d’allaitement j’allais enfin pouvoir garder qqes kilos et/ou avoir de gros seins !).
    Pourtant, je ne suis pas harcelée par les médias : pas de télé, je n’ouvre jamais un magasine féminin, même en salle d’attente, c’est plutôt le regard des autres. D’ailleurs, à ce sujet, j’ai bcp aimé le billet sur les maigres au naturel : http://aliceswonderverden.blogspot.com/2008/03/lheure-maigre.html
    Je me suis tout de suite reconnue et rappelé ma souffrance d’ado, tout le mépris et l’agressivité des autres envers ma maigreur naturelle tels que : « une femme trop maigre c’est pas beau », ça ne ressemble pas à une « vraie femme », se faire traiter d’anorexique, puis de boulimique lorsqu’on voit que, en fait, tu manges !
    Je pense que les commentaires sont plus cinglants quand tu as qqs kilos « en moins » que qqs kilos « en trop », les gens se lâchent plus.
    Puis j’ai rencontré quelqu’un qui m’aime comme je suis, j’ai arrêté les régimes grossissants, la muscu de dingue (tout ça pour ne pas gagner un gramme, en plus !) maintenant, je fais avec, je continue à regarder avec envie les femmes qui ont des formes (on n’est jamais content de ce que l’on a !) et puis ces regards, maintenant, je les connaît celle qui est SÛRE que si t’es mince c’est que tu bouffes pas… ENERVANT
    Merci La Poule

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Chris, eh bien la cellulite nous rassemble toutes :lol:

    Répondre

  41. finalement dans tout ça c’est l’image que l’on a de soi qui va influer sur notre comportement, les paroles et les actes que l’on va donner à voir aux autres.
    et puis c’est bien occidental comme point de vue que de ne pas accepter nos traits physiologiques comme la cellulite, mon prof de yoga nous rappelle parfois « mon corps est ma maison et j’habite cette maison ».

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Chris, je ne suis pas sûre que ce soit occidental, la mutilation du corps des femmes est très répandue, que ce soient les exemples que j’ai cités ou encore l’excision. Si ce n’est pas la graisse c’est autre chose…

    Répondre

  42. juste pour exposer un truc tout simple et général : le SEUL intérêt de tout cela (guerre à la cellulite mais pas que ça) : il FAUT que ça rapporte de l’argent. DONC il faut que le but de cette ‘quête’ qui nous est proposée soit INatteignable, IMpossible. Ainsi on fera courir après la peau blanche (qu’elles n’obiendront jamais) des femmes… noires. Nous on va nous faire courir après le bronzage (qu’on ne peut « garder »), les Asiatiques voudront les yeux ronds et nous les yeux en amande… Les femmes doivent être MINCES lorsqu’il y a plein à bouffer, et doivent être RONDES en temps de disettes et autres famines, etc etc… enfin, nous devons rester JEUNES alors que le temps est un facteur INÉLUCTABLE ! Le but étant de nous tenir en train de COURIR tous neurones dehors (et porte monnaie bien ouvert) après des chimères impossibles ! La cellulite en fait partie en tête de liste !

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @emelire, c’est ça ! Tous les exemples cités sont malheureusement bien réels !
    L’être humain devrait plutôt se recentrer sur des choses plus importantes et pas sur ces futilités !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @emelire, comme d’hab, ton analyse est en plein dans le mille !

    Répondre

  43. Quand j’étais enfant (oui, ça date), mes parents écoutaient des chansons dont une, chantée par un homme, avait le refrain suivant
    « revivre au temps, au temps des femmes fortes
    revivre au temps heureux qui nous emporte,
    dans ce passé, passé de paradis,
    où les femmes fortes vivaient.
    Quel temps béni ! » :mrgreen:
    Ensuite, il disait que les femmes trop minces faisaient passer le pays pour un pays sous-développé (vi, à l’époque on pouvait encore chanter des choses comme ça). etc etc
    J’ai encore la mélodie en tête. Elle m’est revenue en lisant ce billet. Mais je ne parviens pas à la retrouver sur youtube ou autre. :sad:

    Y’a de l’espoir :razz:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, c’est bien de rappeler que contrairement à ce que certains médias font croire, il n’y a pas que les femmes minces qui sont désirables, mais je n’aime pas trop l’idée d’ériger un idéal quel qu’il soit, et d’opposer les grosses aux maigres…

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Oui, tu as bien raison !
    En fait, mon bon poids, c’est celui avec lequel je me sens bien. :smile:

    Répondre

  44. petite réaction:
    super ce post!! MERCI
    Et il me fait penser à une discussion de deux collègues l’autre jour qui m’a choquée.. Elles parlaient de kilos en trop (on a toutes les trois une ligne physique plutôt correcte, je dirai 2 38 et une 36, mais dans leur bouche ça sonnait vraiment comme quelque chose d’affreux « ah mon Dieu j’ai de la cellulite, c’est MOCHE » ( :shock: euh, tu veux voir mes vergetures?)
    Là j’ai réalisé que même si je suis vigilante sur mon poids, que j’aime pas grossir sans raison, je n’ai pas du tout cette optique de « bataille » envers mon corps que celle que j’entendais là.. Et je me dis que le fait d’avoir un homme qui m’aime telle que je suis,et qui quand je râle glisse toujours dans la conversation « je ne vois pas où tu te trouves trop grosse », ça doit aider!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @blandinette, ah les hommes, dans ces moments-là heureusement qu’ils sont là :grin:

    Répondre

  45. Vous avez vu la couverture de « votre beauté »?
    Je l’ai vu l’autre jour en faisant un tour à la librairie en poireautant à la gare.
    Et j’ai pensé à cette conversation.
    Cherchez l’erreur :
    http://www.votrebeaute.fr/
    « spécial minceur », arrêtons les bêtises »
    Derrière, il y a une nana retouchée à mort photoshop… Bref.
    ça m’a aussi inspiré un billet sur mon blog

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @anonyme, « place au bon sens pour comprendre d’où viennent les kilos qui nous obsèdent et les perdre sans danger pour notre santé » :shock: :evil: :evil:
    Le bon sens voudrait plutôt qu’on cherche à comprendre d’où vient notre obsession pour ces kilos me semble-t-il…

    Répondre

  46. C’était moi, l’anonyme, j’ai juste merdouillé avec l’identifiant. :lol:
    Bref, des revues qui nous veulent que du bien…
    en revanche, là où je regarde mon poids, c’est par rapport à ma forme. J’ai une forte scoliose, de l’arthrose (mémé déjà) et je sais que je ne dois pas prendre plus, mais c’est une autre histoire… :roll:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @laciboulette, comme tu dis, quand le poids est lié à des problèmes médicaux avérés, c’est une autre histoire, mais ce n’est pas cela que visent ces magazines décérébrés :roll:

    Répondre

  47. Les frimas de l’hiver ne sont pas encore passés et déjà pointe dans quelques magasines « la-grande-culpabilité-printanière-à-nous-les-femmes » :x Alors un grand MERCI à toi :razz: , la poule pondeuse. J’aimerais faire partager ton article, malheureusement je n’ai pas (encore) de blog, à fortiori de site, juste une page facebook (comment pourrai-je y faire figurer ton article ? :roll: )Une de mes amies, la bloggeuse d’Ali dans la prairie, m’a fait découvrir ton site, je vais l’inciter (si elle ne l’a pas encore fait) à diffuser ton billet ! A bientôt sans doute.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Marianne, merci et bienvenue ! tu peux partager un lien facilement sur ton statut facebook, en copiant collant l’adresse du billet si ça te dit.

    Répondre

  48. oui, moi aussi je fais suivre….apprendre a s’aimer et a s’accepter c’est pas toujours facile…..

    Répondre

  49. Encore un billet qui tombe à pic ! 30 kilos herité de la grossesse avec à la base un bon 42-celui-ci bien porté, bien assumé, sans prise de tete, abandonné diet à repetition il y a deja une bonne dizaine d’année, ici je rejoins totalement ton point de vue la Poule- mais la les 30 kilos en plus c’etait un peu alarmant. Perdu 10 lors de l’accouchement. Confiante je me disais qu’avec l’allaitement pas de panique les 20 autres s’en irait. Penses-tu?! Que nini. Pendant 6 mois l’aiguille de la balance n’a pas bougée, pas d’un millimetre… jai relu et relu articles, temoignages sur l’effet de l’ailletement etc….et me suis resolu à l’idée ben que pour moi c’est pas le cas…..l allaitement ne sucre pas mes vilains kilos.
    C’est seulement recemment, depuis la dimunition des tétées (seulement 3), la balance commence à me faire de l’oeil. Ouf ! mais c’est encore slow !!! Peut-etre que lorsque j’arreterai totalement d’allaiter le processus s’activera? ou s’arretera ?
    En attendant, jai gagné en efficacité pour le choix de la tenue au quotidien -quasi pas de choix donc cest vite vue et encore heureusement que mamanana m’a fournit quelque tenues sauveuses ! ….et puis heureusement que mon adorable chabou me donne autre chose à penser que de m’appitoyer sur mes kilos en SurTrop.
    Par contre pour etre vraiment honnete dur dur de ne pas trop etre medisante et de ne pas se dire que la vie est innnnjuste quand on apercoit du coin de la fenetre- pendant la sieste de chabou ;-), la voisine qui vient d’accoucher et qui parait plus mince qu’elle ne l’etait avant sa grossesse! parcequ’on a beau faire genre, mais les kilos considerable de la grossesse que l’on herite quand on est deja bien en forme-alors que l’autre deja super mince n’en herite d’aucun- ca fout tout de meme les boules. …..avec toute la zenatitude du monde et la volonté de s’accepter comme on est, y’a quand meme quelquechose qui m’echappe la. ……Enfin, bravo pour le courage d’ecrire aussi ouvertement sur ce genre de sujet.

    Répondre

    ZulieNo Gravatar a répondu :

    @Lullaby, Si ça peut te consoler un peu, ta voisine, tout comme moi, voudrait peut-être avoir gardé quelques petits kilos, elle ! ;-)

    Je m’explique : j’ai attrapé une salmonellose il y a quelques jours, vomissements toutes les demi-heures, déshydratation, hôpital pour réhydratation, etc. Bref, entre la déshydratation et les 3 jours sans manger, la production laitière a commencé à flancher un peu quand même. En reprenant le boulot hier, je me demandais un peu ce que j’allais bien pouvoir tirer comme lait pour donner à la crèche…

    Bon, aujourd’hui, ça a l’air d’aller mieux (faut dire que je mange, donc ça aide). Mais j’imagine qu’avec quelques kilos de gras en plus, je me serais posé un peu moins de questions, sachant que j’avais de quoi subvenir aux besoins de mon crapaud (oui, le mien c’est un crapaud, pas un poussin… quoi c’est pas beau un crapaud ?).

    Bon courage en tout cas !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Zulie, tu ne penses pas que c’était un problème de fatigue plus que de gras ? il faut vraiment être très maigre pour que ça affecte la production de lait me semble-t-il (par contre la fatigue est connue pour ça).
    (et si c’est trop mignon les crapauds ;-) )

    Répondre

    ZulieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, peut-être, ou la déshydratation ? On m’a quand même passé 2 litres de sérum physio en intraveineuse…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Zulie, ah oui quand même :sad: Ceci dit avoir des réserves de gras n’aurait pas changé grand chose à la déshydratation, si ?

    Répondre

    ZulieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, nonm effectivement, ça n’aurait rien changé à la déshydratation mais aux 3 jours sans manger, peut-être que si !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Zulie, ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Lullaby, oui moi aussi malgré toutes mes bonnes résolutions je ne peux m’empêcher de verdir légèrement :mrgreen: devant les femmes qui affichent une ligne « impeccable », d’autant plus si elles sont aussi mères. Après j’essaie de me consoler en me disant que j’ai sans doute d’autres qualités qu’elles pourraient m’envier, mais bon :roll:

    Répondre

    Traiteur mariageNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, j’adore ta remarque « j’ai sans doute d’autres qualités qu’elles pourraient m’envier » :-)
    C’est vrai!
    Après, il faut se dire que chacun a son corps et sa vie, le plus important c’est d’être bien!
    Merci pour ton billet en tout cas (2 ans plus tard …)

    Répondre

  50. […] article est intégralement recopié sur la Poule Pondeuse, qui l’a posté le 10 février sur son excellent blog. Je me retrouve beaucoup dans ce qu’elle écrit et pense, et […]

  51. Bonjour, un grand merci pour ce post qui fait vraiment du bien à lire. je viens de découvrir ton blog et je le trouve vraiment intéressant. J’ai relayé ton post (copié-collé avec la source au début) sur mon mini réseau social http://perfectmums.ning.com pour en faire profiter les autres mamans ;-)
    Bon week-end,
    Julie

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Julie, merci et bienvenue ! Je ne connaissais pas ce réseau social, ça a l’air sympa.

    Répondre

  52. je tranmets à mon tour … ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @linettedam, merci !

    Répondre

  53. La Poule, je voulais savoir où je pouvais t’envoyer le dernier numéro de « santé magazine, le féminin qui fait du bien » (ma banque m’a offert un an d’abonnement sic sic sic). Quelques articles bien comme tu aimes, je cite :
    – « un ventre plat pour l’été : le programme naturel femme & HOMME* (!!) pour dégonfler et perdre du gras »
    – « le palmarès 2011 des meilleurs hôpitaux et cliniques de chirurgie esthétique » (il y a même les prix)

    * par curiosité, je suis allée voir les conseils pour les hommes : mangez équilibré, réduisez votre consommation de gras et de sucre, limitez votre consommation d’alcool…. J’en découvre des choses grâce à eux ! :arrow:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, et en quoi avoir le ventre plat est synonyme de bonne santé ? Ou le nez refait ? :roll:
    Economise les frais de port va ;-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, ps : je te parraine chez boursorama si tu veux ; comme tu ne paies aucun frais bancaire ils ne se sentent pas obligés de t’en rendre une petite partie sous forme de cadeau moisi :mrgreen:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, le truc c’est que je choisis un peu les banques en fonction des crédits immobiliers qu’elles m’accordent :grin:
    Tu as raison, je te vais reverser les frais de port que j’étais prête à payer pour participer à l’hébergement du blog qui me met de bonne humeur :lol: Ce sera plus utile. :mrgreen: Mets ton rib sur la page « about » :lol:

    Pour la bonne santé, ben je ne sais pas. Le journaliste ne répond pas à cette question. Il cite juste un chirurgien plasticien, Isabelle Sarfati « la chirurgie esthétique, c’est la réparation d’une injustice ». Là, le débat est ouvert et les réponses dépendent tellement de chacun. :smile:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, ah mais ça n’a rien à voir. Nous avons notre prêt dans une banque, nos comptes courants dans une autre. Tu n’as pas signé avec ton sang, tu peux faire domicilier ton salaire ailleurs et faire un virement permanent (gratuit chez boursorama :mrgreen: ) vers la banque qui a ton prêt du montant prévu.
    Je ne suis pas contre la chirurgie esthétique (surtout si c’est Dr Sloan ou Dr Troy :mrgreen: :mrgreen: ), juste je m’interroge sur le rôle d’un magazine « santé » de pousser ses lecteurs sur la table d’opération (qui n’est pas dénuée de risques).

    Répondre

  54. J’aime. <3
    Que dis-je ? J'adore. J'adore. J'adore.

    Bravo ! <3

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Steamboat Willie, merci :grin:

    Répondre

  55. Pourquoi à votre avis, les femmes ont de la cellulite et pas les hommes?

    Bah, parce que c’est moche!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @MOA, :?:

    Répondre

    MOA a répondu :

    @La poule pondeuse, Non rien, une blague que j’avais entendu. :)
    Sinon pour parler de l’article, euh…. comment dire. Je pense que tu vois le mal là où il y en a pas vraiment.
    Ma copine a de la cellulite aux niveau des cuisses et des fesses et j’vais pas lui dire de faire un régime ou de la faire disparaitre (même si c’est vrai que j’préfèrerai des fesses bien lisses parce c’est mon gout et que c’est ainsi). Elle a le ventre plat donc je sais que c’est sa morphologie qui est comme ça, je sais faire la différence.

    Bref, j’pense qu’il faut laisser les gens libre de faire ce qu’ils veulent. Personne ne les oblige à acheter tel ou tel truc pour mincir ou raffermir son tour de taille ou autre connerie du genre, mais si c’est ce qu’elles veulent, elles, et que ça les permet de se sentir mieux, bah autant les laisser faire. Chacun fait ce qu’il veut et ne regarde que lui.

    Tu aurais pondu un article (ahah blague inside) sur la différence de salaire homme/femme, je t’aurais rejoint tout de suite. Mais là, j’vois pas pourquoi on s’attaque plus aux femmes qu’aux hommes. Vous, on vous dit que la cellulite c’est disgracieux, et nous on a le combat des abdos et des pectoraux surprotéinés.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @MOA, ah ok, hors contexte ça surprend ;-)
    J’espère bien que tu ne vas pas dire à ta copine de faire un régime, qu’elle ait le ventre plat ou pas d’ailleurs !
    Bien sûr qu’il faut laisser les gens libres, mais la pression sociale est telle que pour beaucoup il n’est pas évident de s’en dégager. Combien de femmes dans ton entourage disent « faire attention » ? Combien, pourtant de corpulence normale, sont persuadées qu’elles ont quelques kilos à perdre ? Combien redoutent l’achat d’un maillot de bain ? Elles ne confient sans doute pas toutes leurs insécurités à un homme mais je peux te garantir qu’à moins que tu habites au fin fond de la forêt amazonienne c’est l’immense majorité. Alors que ces femmes ont pour la plupart un corps en bonne santé et ne sont pas en surpoids… Honnêtement je ne crois pas que tu réalises la pression constante, ubiquitaire et insidieuse qu’on subit.

    Répondre

    MelanizetaufraisNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je plussoie !

    Répondre

  56. effectivment!, cet article fait plaisir a lire! je me disais a un moment, que je n’étais pas tout a fait d’accord, dans le sens: je me sens mieux plus mince car plus énergique, plus réactive, plus dynamique, et … légère. mais ce n’est pas la question je crois: j’accepte ma cellulite restante, parce que je sais qu’elle est bien là pour quelque chose, et que de toutes façons, elle y restera!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anonyme, bien sûr être au-dessus de son poids de forme peut avoir des conséquences sur la santé, et c’est très variable d’un individu à l’autre. Et ce poids de forme est très variable selon les personnes.

    Répondre

    MelanizetaufraisNo Gravatar a répondu :

    @, Et j’ajouterai que même les bébés ont de la cellulite , donc on ne peut vraiment pas s’en débarrasser ! c’est comme ça, on nait avec. On peut être très mince et avoir la fesse granuleuse… c’est comme ça ! vive la fatalité :mrgreen:

    Répondre

  57. il faut bien le dire je suis maigre
    mon souhait est de prendre du poids
    et pourtant quand je monte sur la balance je ne peux m’empêcher d’un premier élan de satisfaction de voir que j’ai perdu du poids… alors même que je me trouve trop maigre et que je veux prendre du poids
    ça donne une idée du formatage dans lequel on vit et du bourrage de crâne quotidien qui s’insinue malgré nous

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @karina2, oui c’est incroyable, « tu as minci » est forcément perçu comme quelque chose de positif… :roll:

    Répondre

    OlympeNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je me souviens d’une copine qui rentrait de vacances. Nous prenions un thé chez une amie marocaine. Sa mère rentre dans la pièce et dit à la première copine : « Oh comme tu es belle, les vacances t’ont profité, tu as bien grossi ! » :lol:
    Rare, très rare !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Olympe, aaaaaaaaah je veux cette amie-là ! (dans ma famille, « tu as minci » est un compliment de choix, qu’on m’a déjà sorti alors que j’avais pris 3 kg d’ailleurs :roll: )

    Répondre

  58. Je trouve ce billet SUPER !!!
    Je suis du meme avis que toi et je vais relayer sur mon blog !!!
    J’ai deja fait un article sur mon corps et les regimes de merde lol :
    https://lemondedenesquicka.wordpress.com/2011/05/30/
    Mais je vais relayer ton billet biensur en te nommant comme source :-)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @nesquicka, merci, et bravo pour ton billet !

    Répondre

  59. Un grand BRAVO pour cet article!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Sophie, merci :grin:

    Répondre

  60. Relayé ! :)
    Et j’ai mis « Le Harem de la taille 38″ dans ma liste de bouquins à lire, merci pour la référence !

    Je suis entièrement d’accord avec ton article, il n’y a pas de silhouette idéale autre que celle qui est la nôtre, ces diktats commerciaux sont des pas de géants vers l’arrière pour le féminisme… Et dans le même ordre, vive les poilues revendiquées. ^^

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Isatis, bravo pour ton super billet ! Par contre j’ai pas lu « le harem de la taille 38″, juste l’article que j’ai mis en lien :oops:

    Répondre

  61. Merci pour l’article!
    C’est si vrai, et pourtant si difficile de s’en convaincre. On nous bassine tellement que ça devient un automatisme de ne voir que nos défauts. J’ai toujours été plutôt mince, et j’ai de la cellulite aux fesses et aux cuisses bien visible depuis l’âge de 15 ans… J’aime le sport et j’en fais beaucoup: aussi fermes que soient mes cuisses et mes fesses, la cellulite est toujours bien là. J’ai 28 ans et j’ai évité le maillot de bain depuis l’adolescence pour cette raison. C’est tellement idiot de se fixer là-dessus quand on songe à la chance qu’on a d’être en bonne santé. Ce sont vraiment de petits soucis que nous avons dans nos contrées… (Cela vaut comme autocritique.)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Katia, purée ça me met en colère, qu’on nous inculque une telle honte de nos corps qu’on en évite les joies de la baignade :evil: J’espère que tu pourras lâcher du lest sur tout ça et faire la paix avec ta peau d’orange ;-)

    Répondre

  62. Bravo pour ce billet!! J’ai pris conscience de cette réalité lorsque durant ma première grossesse la cellulite s’est généreusement installée pour ensuite disparaître presque complètement pendant l’allaitement. La nature ne laisse jamais rien au hasard mais nous sommes bien incapables de l’en remercier.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Une Mère Ordinaire, je ne sais pas s’il faut remercier la nature, j’ai un peu de mal moi avec ce concept (cf http://www.poule-pondeuse.fr/2010/09/16/mais-qui-est-mere-nature/). Et chez moi c’est à sens unique la cellulite :mrgreen: :roll:

    Répondre

  63. Bonjour,
    Merci pour ton article!!! comme c’est sympa de remettre les choses à leur place.. Et super finalement tout le monde y va de son petit commentaire… C’est vivant j’adore!!! <3
    Pour ma part je rentre dans les minces… 36/38… 1m65, 36ans 1 enfant!!!…
    Et quand on me dit que je suis parfaite je réponds souvent que c'est l'emballage qui l'est!! Effectivement je suis blindée de cellulite depuis mon plus jeune âge et malgré une bonne hygiène de vie et du sport!!! C'est super dur de s’accepter et de ne pas se laisser aller à la pression des perfections!!!
    En tout cas dès que j'en ai l'occasion je fais suivre!!! juste parfait… :)

    Répondre

  64. […] de la cellulite. La citation en italique n’est autre qu’un extrait du billet I love ma cellulite publié dans le blog La basse cour de la poule […]

  65. Merci pour ce billet ! Il est, comme toujours, bien documenté (ce qui est un réel plaisir, et j’imagine le temps que ça doit te prendre ! ).

    Le poids et la graisse, c’est un combat qui rapporte gros : beaucoup d’argent est en jeu, mais aussi, (et on l’oublie souvent) beaucoup de souffrance de celles et ceux qui le subissent.

    Merci de mettre en exergue que ce « combat » ne devrait pas en être un, du moins, pas tel qu’on l’entend aujourd’hui.

    Répondre

  66. Dans le genre, ce que j’avais à dire c’est ça http://mdamejo.blogspot.com/2009/03/consternation.html

    Répondre

  67. […] fais écho au post I love ma cellulite de la Poule pondeuse car pour moi, il y a quelque chose de bien plus important dans cet article que […]

  68. J’adore cet article ! je poste sur facebook ! merci La Poule Pondeuse !!!!!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Christelle, merci !

    Répondre

  69. Salut.

    Personnellement je n’ai pas de cellulite. Je pense que certains hommes en ont, peut-être (?)
    En tout cas ce que je sais me concernant tourne autour du plaisir que j’ai à caresser le petit ventre rond et doux de ma chère et tendre. J’aime ses jolies rondeurs, les courbes généreuses de son corps que suivent délicatement mes mains lorsqu’elles l’effleurent. J’aime la regarder nue dans toute cette splendeur féminine et je déteste l’entendre me dire qu’elle est « trop grosse » et qu’elle a de la cellulite.
    Elle est loin d’être grosse, elle est belle.
    Alors sans hésiter je partage cet article sur Facebook et je l’imprime pour l’afficher dans toutes les pièces de la maison.
    Merci la poule pondeuse……

    Répondre

  70. Le problème de la cellulite ne vient pas de nous, femmes (bien que personnellement je déteste en avoir) parce que je pense que beaucoup de gens comme moi s’acceptent tels qu’ils sont, mais je connait peut d’hommes qui trouvent ça mignon ! Je trouve beau, chez une femme, toutes les rondeurs (faisant de l’art, il y a plus matière à peindre dans les rondeurs), mais sur une femme mince, la cellulite se voit plus et n’est pas très gracieuse…
    Je suis d’accord qu’il faille vaincre ce cliché de femme mince= jolie femme, mais rendons nous à l’évidence, c’est un « problème » culturel. Pourquoi il y a encore un siècle, les hommes préféraient les rondeurs ? Parce que celà représentait la richesse (le fait d’être bien nourri) alors qu’aujourd’hui c’est le contraire: on est mince parce que l’on fait du sport, qu’on a une bonne hygiène de vie…
    Je ne dis pas que c’est ce que je pense (je suis contre le culte du corps parfait), simplement tout ne peut pas être tout noir ou tout blanc… L’important est de trouver un juste milieu !

    Répondre

  71. […] billets du blog sur le même thème : I love ma cellulite et Casse-toi […]

  72. Je suis tout à fait d’accord avec cet article ! J’adore le titre et j’ai envie de le crier Haut et Fort tellement il est plein de bon sens ! J’ai pris conscience, moi aussi, lors d’un voyage au Brésil, que de toute façon c’était tout à fait normal pour les femmes d’avoir de la cellulite et que la seule chose à faire était de l’accepter pour vivre mieux avec et de ne plus s’en faire des complexes ! En rentrant de voyage j’ai d’ailleurs fait un article là dessus, pour que nous arrêtions de complexer par la faute des médias qui nous renvoient une fausse image de l’idéal féminin et qui, notamment, encensent les brésiliennes comme des déesses aux corps parfaits.

    Répondre

  73. C’est vrai que la cellulite est plus fréquente chez les femmes, mais il y a des hommes qui en ont aussi, ce phénomène se développe surtout chez les personnes qui mangent très salés car le sel nous fait faire de la rétention d’eau !C’est en parti a cause de ça,et j’ai trouvé cette article très instructif.

    Répondre

  74. Voilà partagé sur facebook!
    Ton billet est tres bien fait et tres vrai!
    Je suis plutôt mince à normale, une bonne cellulite sur les cuisses et les fesses, et a chaque printemps une capacité à trouver tous les moyens existants pour la vaincre!
    Quand on se dit que c’est propre aux femmes et aux futurs mamans. ..ba je trouve ca beau et j en suis fière!
    Nouvel objectif de ce printemps: mettre en valeur les petites formes….et s assumer pour etre encore plus femme et plus belle!!!

    Répondre

    MartisaneNo Gravatar a répondu :

    @manane, Bien dit, on devrait lancer la mode, le style, « proud of my cellulite »! En tout cas, « je suis femme et je l’assume »!

    Répondre

  75. Article à lire, à relire, à rerelire pour se déprogrammer des dictats…
    J’adore :razz: Bravo :smile:
    Je le poste sur mon profil FB et le diffuse dans ma newsletter du mois d’août avec la source et le lien de votre article.
    Génial, super ! Vous avez une fan de plus :smile:
    Belle journée,
    Valérie

    Répondre

  76. :razz: superrrrr cet article !!! Il m’a redonné le sourire à la veille de mes vacances où je me désespère des quelques kilos stockés 59 kilos pour 1m60) ces quelques années à l’approche de la cinquantaine …. je ne vois que ma cellulite … c’est une obsession !!!
    Je partage sur Facebook et je le relirai souvent désormais.
    Très bonne journée ensoleillée.
    Vievie

    Répondre

  77. La cellulite est un vrai business qui rapporte beaucoup au fabricant. Il faut savoir dire stop au dickat de l’industrie de la mode et apprendre à s’accepter comme on est.

    Répondre

  78. […] non, je n’aime pas ma […]

  79. […] je relaie un article de La Poule Pondeuse, trouvé grâce à Morgauz : I Love ma cellulite. En fait, ça rejoint pas mal tous mes sujets de râleries plus ou moins récent, on aime pas trop […]

  80. Très sympa ton point de vue et j’adore ta plume ! Malheureusement oui comme tu dis, on a tous de la cellulite mais on peut vraiment la limiter en allant à la salle de sport et en faisant les bons exos !!!

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. Pour l’amour du risque    |     Suiv. D-MER(de toi) » »