Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. La nuit d’avant    |     Suiv. Le lactarium » »

Au monde

Par  • Le 11 avril 2010 à 21:19 • Catégorie : Bibliothèque, Réfléchir

aumonde Sur les conseils de Ficelle, j’ai acheté (pas cher, il existe en poche) et lu Au monde, ce qu’accoucher veut dire de Chantal Birman. L’auteur est sage-femme depuis les années 70 et nous parle de sa pratique, de son cheminement et des implications de ce qu’elle a vécu et observé pour la société en général et pour les femmes en particuliers. A vrai dire, je le rebaptiserais bien Ce qu’être sage-femme veut dire, car ce livre est extrêmement instructif sur ce métier, souvent mal connu. Sa réflexion sur la place des sages-femmes au sein du corps médical, avec une perspective historique remontant au Moyen Age, et sur ce que cela implique pour les femmes et leur statut dans la société est passionnante. Quand on lit que pour un chef de service particulièrement gratiné la sage-femme est « ce truc en rose avec un seul neurone », c’est assez révélateur de la considération sociale pour une profession aussi complexe, essentielle et à haute responsabilité qui a simplement la particularité d’être à une écrasante majorité féminine. Si on ajoute que les sages-femmes ont pour mission de s’occuper des femmes et des bébés, cela en dit long sur la place et le statut que la société accorde à ces derniers. Il est particulièrement intéressant (et choquant !) de constater que si les sages-femmes ont en pratique de lourdes responsabilités médicales, y compris devant les tribunaux, elles n’ont pas ni la reconnaissance ni l’autonomie qui devrait aller avec. Ainsi, ce sont les sages-femmes qui pratiquent les interruptions médicales de grossesse (IMG) mais elles n’ont pas le droit de les prescrire. L’actualité récente a d’ailleurs montré un nouvel exemple : il était question de donner la compétence aux sages-femmes pour prescrire et poser la contraception des femmes à tout moment (et plus seulement pour la seule période du post partum), et cela a finalement été refusé par l’Assemblée nationale.

Chantal Birman est une féministe militante et pointe le doigt sur un certain nombre de difficultés et d’injustices faites aux femmes. Son combat pour le maintien du droit à l’IVG prend tout son sens lorsqu’elle raconte ses toutes premières gardes à l’époque où l’avortement était un crime pouvant conduire à la peine capitale, et où il était obtenu en provoquant une infection de l’utérus, qui s’avérait régulièrement fatale. Il est aussi intéressant d’apprendre que de nombreuses femmes, ambigües par rapport à leur grossesse, avortent parce que le père refuse l’enfant ; et c’est finalement la femme qui en porte la culpabilité. Une large part du livre est aussi consacrée à la maltraitance des femmes, que ce soit par les coups, les brimades, le viol ou encore l’inceste, et aux répercussions que cela entraîne sur leur maternité.

Le livre s’intéresse aussi à l’évolution des pratiques obstétricales : par exemple tout en expliquant comme la péridurale est indispensable et a apporté une réponse à certains accouchements difficiles, Chantal Birman déplore sa généralisation comme palliatif au manque de sages-femmes, qui peuvent ainsi surveiller toujours plus d’accouchements simultanément, au détriment de l’accompagnement humain pourtant irremplaçable. Pour elle, les femmes ont de moins en moins le choix d’accoucher sans péridurale ; et cette médicalisation accrue couplée à une pénurie de personnel médical n’est pas positive pour leur sécurité.

La liste des réflexions et constats de ce livre qui se lit tout seul est longue et je ne me vois pas en reproduire ici l’exhaustivité mais j’ai trouvé cette lecture passionnante et très enrichissante. Et je ne parle pas des nombreux récits de naissance et d’accompagnement des femmes enceintes qui l’émaillent. Ce n’est clairement pas un guide grossesse/naissance, mais plutôt l’occasion de réfléchir aux tenants et aux aboutissants de la maternité pour les femmes : on peut le lire enceinte, pas enceinte, mère, pas mère, père, pas père et en tout cas ça change du discours lénifiant et infantilisant souvent dispensé aux femmes enceintes. On n’est pas obligé d’être d’accord avec tout (je ne suis pas très à l’aise avec l’idée développée que les « petits » maux de la grossesse et des règles soient un prix que les femmes décident inconsciemment de payer pour avoir le droit d’être mères) pour apprécier les analyses proposées et s’intéresser aux problèmes soulevés. Et franchement ça relève un peu le niveau après les débats récents sur les petits pots ou les couches lavables…

Tagged as: , , , , , , ,


« « Préc. La nuit d’avant    |     Suiv. Le lactarium » »

79 Commentaires »

  1. @Saminette, ça dépend ; chez moi il y a une bonne corrélation entre les heures de sommeil au compteur et l’activité neuronale :mrgreen:

    Répondre

  2. @Ficelle, Sorry de ne pas avoir donné de nouvelles. Numéro 2 est finalement une fille et elle est née 1 jour avant terme il y a presque 6 semaines maintenant.
    Je voulais vous l’écrire mais ça me faisait bizarre de le faire via un commentaire… Enfin, voilà, maintenant c’est fait 🙂

    Et félicitations à celles qui ont « pondu » récemment :mrgreen:

    Miss Pépète est plutôt cool, dort beaucoup, tête comme une championne mais quand le papa est au taf et le poussin pas à la crèche, j’avoue que je suis très occupée avec les deux. En plus je n’ai pas encore récupéré toutes mes capacités intellectuelles. Il faut que je me relise 4 fois pour être sûre qu’il n’y a pas de fautes (et j’en laisse) et je suis même arrivée à faire des madeleines en laissant le beurre fondu dans le micro onde… Du coup elles étaient à 0% et bonnes quand même (dixit Monsieur pour mon consoler).

    En bref, j’arrive à lire les post et commentaires (pas d’un coup hein, en plusieurs fois) mais pas à écrire.
    D’ailleurs là, ça fait trop long pour me relire efficacement.
    Mais je continue de vous lire !

    C’est pas anonyme c’est Galli. J’en ai oublié de renseigner le petit champ qui va bien…

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @ Galli : bravo pour miss pepete !! marrant, j’ai aussi fait des gateaux en oubliant le lait … bah ils étaient même meilleurs ! le SNU s’installe on dirait 😉

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Galli, un peu en retard mais toutes mes félicitations aussi ! (et moi tout à l’heure ce sont les oignons que j’ai oubliés, finement émincés sur la planche à découper… 🙄 :mrgreen: )

    Répondre

  3. @OPALE, félicitations !! bienvenue à cette petite poulette !

    et félicitations aussi à Galli !!

    Répondre

  4. @La poule pondeuse, ah ? j’ai hâte de lire ta critique ! :mrgreen:

    Répondre

  5. Pour info, hier en flânant dans un magasin dit culturel, je suis tombée sur une série de vidéos intitulées « ma préparation à l’accouchement » en 2 ou 3 dvds par Chantal Birman, l’auteur de ce livre donc. Aucune idée de ce que ça vaut mais ça avait l’air pas mal.

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @pâte à crêpe, ce sera pour le prochain coup 😉

    Répondre

  6. @Saminette, chez moi aussi depuis 21 jours :mrgreen: c’est dur de rassembler les morceaux épars de mon cerveau pour pondre un truc sur mon blog ou bouquiner utile. Après cette nuit (HORRIBLE: 10/12 réveils + longues séquences de pleurs), ma seule résolution du jour: regarder Twilight 2 en DVD 🙄 😉

    Répondre

    CharlotteNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, au risque de dériver… alors ce twilight 2??
    Perso, je l’ai trouvé vraiment pourri…
    dommage;;; vivement le 3

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, TOTALEMENT d’accord!! Je n’ai aimé que la fin avec les Volturi… (le groupe de touristes et la blondinette – dakota fanning?) Pareil… j’attends le trois (et surtout le 4 et sa scène de cul SM :mrgreen: 😆 )

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, avec pâte à crêpe on a bien rigolé à certaines scènes (genre pour la moto quand Jacob enlève son t-shirt… 🙄 ). Ceci dit à propos de vampires sexy, « a drop of true blood », une mini-série sur true blood, commence le 2 mai en attendant la 3ème saison (prévue pour le 13 juin je crois)…

    Répondre

    pâte à crêpeNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ah! la tête de puceau sur le corps de Ken le survivant!! 🙄 😆 Un grand moment de cinéma!

    Répondre

  7. @La poule pondeuse,

    Merci de promouvoir ce livre de Birman, qui est en effet passionnant et a l’originalité de de s’inscrire dans une démarche féministe, pour l’autonomie des femmes et la lutte contre les violences! (je me permets de vous inviter à soutenir le Collectif contre les violences faites aux femmes – Grande cause 2010 : http://www.violencesfaitesauxfemmes.com/ )

    Je lis aussi 10 lunes avec grand plaisir, elle n’est (sans doute) pas Chantal Birman, car Birman a vécu l’époque où l’avortement était encore pénalisé et a été témoin directe de ses conséquences affreuses pour les femmes… tandis que 10 lunes explique dans l’un de ses posts que des collègues plus âgées lui ont décrit cette période qu’elle n’a pas elle-même connue…

    Amitiés à toutes

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Helene, effectivement je ne pense pas que 10 lunes et Chantal Birman soient la même personne, mais je trouvais marrant de voir les similitudes entre les deux 😉

    Répondre

  8. Chere Poule,
    Je te lis souvent mais ecris peu… je suis tombee sur un article qui devrait t’interesser: http://www.economist.com/node/18483775?story_id=18483775
    voila, c’est tout !
    Merci pour les bons conseils du blog.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Asia, merci, très intéressant, et pour une fois assez équilibré !

    Répondre

  9. Coucou les Poulettes !
    Une super amie doit doit accoucher dans peu de temps (DPA le 15 octobre) mais le bébé s’est retourné en siège, le bébé n’est pas trop gros et elle a eu une radio du bassin et ça passe dixit le gynéco!
    C’est son premier enfant, y a t-il des Poulettes qui ont eu aussi un bébé en siège et qui ont eu un accouchement par voies basses ou peut-être connaissez-vous une amie qui a été dans le même cas ?
    Elle est inquiète bien sûr, vos témoignages sont les bienvenus !!
    Merci d’avance !

    Répondre

    KtiNo Gravatar a répondu :

    @opale,
    1/ selon les SF, un bb marche à reculon pendant un accouchement, il sort donc plus facilement lorsqu’il est en siège. C’est rassurant, non ?
    2/ un ostéo / médecine japonaise / … peut aider à détendre le ventre pour qu’il puisse se retourner
    Perso, j’ai fait médecine japonaise + ostéo et mon bébé s’est retourné le lendemain, soit 2 jours avant l’accouchement.

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Kti, merci également pour ta réponse, je lui ai parlé moi aussi de l’ostéo mais la SF lui a dit que c’était trop tard …

    Répondre

    KtiNo Gravatar a répondu :

    @opale, permets moi de douter…. J’ai fait l’ostéo le vendredi après-midi et la technique jap, le samedi. Bébé s’est retourné le dimanche soir et j’ai accouché le mardi soir….

    Répondre

    KtiNo Gravatar a répondu :

    @opale, la seule difficulté est d’avoir un RDV mais les ostéo se gardent en général, des cases pour les urgences….

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @Kti, merci pour ta réponse, je lui ai reparlé de prendre rendez-vous avec l’ostéo, de toute façon, autant essayé, ça ne mange pas de pain !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @opale, je n’ai pas eu de bébé en siège mais a priori vu la paranoïa autour de cette présentation si le gynéco a dit OK c’est qu’il n’y a vraiment pas de souci à se faire ! Et il peut effectivement encore se retourner d’ici la naissance.
    Pour + d’infos http://cesarine.org/avant/programmee/siege/ Voir aussi le témoignage d’Alisabel qui a accouché d’un bébé en siège chez elle http://biboudavril.over-blog.com/article-2426799.html

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse : merci pour ta réponse, je vais regarder les liens mais oui, si le gynéco a dit OK, c’est que c’est tout à fait possible et certainement sans grand risque sinon vu les précautions actuelles, c’était césarienne directe mais je comprends son angoisse, d’autant que c’est le 1er, je peux me mettre à sa place, je crois que cela m’aurait aussi angoissé …

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @opale, pour avoir eu une césarienne d’urgence pour un siège (« gros » bébé, petit bassin), je peux dire que les gynécos et SF ne prennent pas ce genre de décision à la légère, si il y avait le moindre doute, le gynéco lui aurait proposé une césarienne programmée.
    N°2 a été longtemps en siège(jusqu’à la 35e ou 36e semaine) puis un jour elle s’est retournée, alors que n°1 c’est le contraire, elle était bien placée puis s’est retournée très peu de temps avant sa naissance (38e semaine)… alors le bébé de ton amie peut encore bouger.

    Répondre

    opaleNo Gravatar a répondu :

    @sophie, oui, c’est vrai Sophie, jusqu’au dernier moment le bébé peut changer de position …, une amie me disait hier que même au moment de l’accouchement, les contractions font que le bébé peut encore bouger, ce qui est certainement possible en fait car vu la puissance du muscle utérin c’est pas étonnant !

    Merci à toute pour vos réponses les filles et bon week -end ! 😀

    Répondre

    KtiNo Gravatar a répondu :

    @opale, tu nous tiendras au courant ? 😉

    Répondre

    OpaleNo Gravatar a répondu :

    @Kti, oui pas de problème, je vous tiendrai au courant !

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. La nuit d’avant    |     Suiv. Le lactarium » »