Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Réforme du congé parental ?    |     Suiv. La vitamine D » »

Réforme du congé parental, suite et fin

Par  • Le 17 février 2009 à 7:30 • Catégorie : News, Réfléchir

30-working-girl Nous avons vu hier les principales constatations du rapport Tabarot, et après 24 heures d’un suspense intenable, nous pouvons maintenant voir quelles en sont les propositions, avec pour le même prix mon avis (en italique). Là encore, je vous propose ici une approche pragmatique des mesures, et même si je ne porte pas notre président dans mon cœur, je pense qu’il y a suffisamment d’endroits sur la toile pour se défouler sans y ajouter celui-là. Et je risque de passer plus ou moins vite sur certains points du rapport, selon qu’ils me parlent ou pas, donc n’hésitez pas à aller voir par vous-mêmes.

L’auteur propose d’abord une mise en place progressive du droit à une garde opposable : d’abord en 2012 pour les 2-3 ans (avec la mise en place de “jardins d’éveil” dédiés pour cette classe d’âge). Pour les autres, pas avant 2015.  Pas franchement convaincue de l’importance de  dépenser toute cette énergie pour mettre en place tout un machin pour pouvoir porter plainte.

Simplifier la recherche d’un mode de garde, notamment par la mise en place d’un portail internet recensant l’ensemble des offres disponibles et de leurs caractéristiques et permettant de simuler le coût réel de l’une ou de l’autre. Très bonne idée. Tout ce qui permet d’éviter de faire la queue dans une administration en allant sur internet, je signe des deux mains (oui je sais, fracture numérique, illettrés, bla bla, permettez-moi d’être égoïste deux minutes merci).

La mise en oeuvre du droit de garde doit être assurée au niveau de la commune. OK si les moyens suivent.

La Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) doit être garante de la répartition équitable des structures au niveau national. Bonne intention, après sur le moyen, pas d’opinion.

La création des jardins d’éveil pour les 2-3 ans. Ils pourront se trouver dans des structures déjà existantes (crèches, maternelles) ou être créés ex nihilo. L’idée est d’en faire des structures extrêmement souples pour répondre aussi bien aux besoins de l’enfant qu’à ceux de sa famille, une sorte d’intermédiaire entre crèche et école maternelle. Sur le papier c’est plutôt séduisant.

Inciter à la création de crèches d’entreprise. Rien à redire.

Regrouper les assistantes maternelles en maisons d’assistantes maternelles (y compris au sein des entreprises). Une belle idée mais en ces temps de flambée immobilière et de restrictions budgétaires, ça me paraît un peu irréaliste.

Un congé parental la première année de l’enfant, dès le premier enfant, payé 67% du salaire brut, dont deux mois seraient réservés à chaque parent (et perdus s’ils ne sont pas pris), le reste étant à partager entre les deux, selon l’exemple des pays nordiques. C’est la mesure phare du rapport, celle qui a créé le buzz. Pour le premier enfant, c’est clairement une avancée (puisque jusqu’ici on n’a droit qu’à 6 mois très mal payés). J’aime bien le partage obligatoire entre parents. Pour les autres c’est moins clair : les femmes qui sont en congé malgré elles souffriront toujours de la pénurie de places d’accueil et celles qui le sont par “vocation” y perdront clairement. Il faudrait au moins mixer cette formule avec l’actuel congé parental : soit choix entre les deux, soit possibilité de prolonger d’un ou deux ans (mais ça me paraît difficile de garder la même indemnisation).

Etendre l’aide à la reprise d’activité des femmes (ARAF) aux parents qui sont en recherche d’emploi ou qui suivent une formation de plus de 40h pour reprendre une activité après avoir assuré la garde de leurs enfants. En tout cas une bonne idée d’accompagner le retour à l’emploi, voire une éventuelle reconversion.

Faciliter la garde d’enfants par les seniors, en tant qu’assistants maternels ou au sein de crèches (sous la supervision du personnel qualifié). Mouais. Il faudrait un minimum les former alors. Parce que vues les pratiques éducatives de l’époque, il y a de la mise à jour sérieuse à faire. Je préfèrerais qu’on encourage la formation et l’emploi des jeunes.

Augmenter le taux d’encadrement des assistantes maternelles (actuellement un adulte pour trois enfants). Ca dépend. Dans les conditions actuelles (seules chez elles, enfants de 2 mois 1/2 à 3 ans) non. Si elles sont dans des maisons avec d’autres, que les moins d’1 an sont avec les parents, les 2-3 ans au jardin d’éveil, et qu’elles ont aussi des enfants en péri-scolaires, pourquoi pas.

Faciliter la validation de l’expérience des personnels de crèche les moins qualifiés et assouplir les conditions de qualification des directeurs. Pas compétente sur le sujet.

Plus de souplesse pour l’accueil des enfants en surnombre. Seulement dans des conditions bien définies et encadrées, pour ne pas être une mesure cache-misère.

Agrément des structures de garde par les municipalités. Pas compétente sur le sujet

Etendre le réseau des relais assistantes maternelles en relais d’accueil familial, pour l’ensemble des professionnels de la garde d’enfants. Plutôt une bonne idée a priori.

Suivi des nounous à domicile. Si c’est bien fait, c’est une bonne idée.

Etendre les lieux d’accueil gratuits parents-enfants/grands-parents-enfants. Si c’est comme je le comprends des lieux de style “maison verte”, c’est une bonne idée.

Privilégier l’accueil des enfants handicapés dans les structures ordinaires. Rien à redire.

Proposer des baby sitters agréés par la collectivité. Why not ?

Utiliser le fonds social européen pour améliorer la qualité de l’offre de garde (par exemple formation profesionnelle des assistantes maternelles). Pas compétente

Instaurer un entretien obligatoire entre le futur parent et son employeur pour permettre de trouver un compromis entre les besoins de l’un et de l’autre. A mon avis, soit l’employeur est conciliant et ça ne changera pas grand chose, soit il est obtus et ça ne changera pas grand chose.

Encourager les gardes partagées, notamment pour les familles où les parents ont des horaires atypiques. Déjà que c’est pas évident à monter, si en plus il faut trouver une famille avec des horaires aussi bizarroïdes que les vôtres…

Aider les familles les plus modestes à avoir accès à une assistante maternelle, puisque cela coûterait moins cher à la collectivité qu’une place en crèche. Pourquoi pas ?

Financer la mise en place du droit de garde opposable par les excédents de la branche famille. Où on découvre qu’à partir de 2009 cette branche devrait faire des bénéfices…

Comme vous l’avez constaté, je ne suis donc pas horrifiée par ce rapport et ses propositions, même si j’en préfère certaines à d’autres. Maintenant reste à savoir ce qui va effectivement être adopté ou pas, et sous quelles conditions. Et vous, vous en pensez quoi ? Les lectrices (et lecteurs ?) à l’international (ah ça la pète ça), ça vous inspire “tempête dans un verre d’eau” ou “tsunami” ?

Tagged as: , , , , , ,


« « Préc. Réforme du congé parental ?    |     Suiv. La vitamine D » »

64 Commentaires »

  1. Bonjour la Poule!

    J’ai parcouru le rapport hier, suite à ton article qui le résumait très bien.
    J’ai plutôt l’impression que le rapport va dans le bon sens, et dans l’ensemble je partage ton avis sur certains aspects irréalistes. Sur certains points, dont un qui me concerne de près, je suis plus circonspecte : ma nounou m’a annoncé demander un quatrième agrément depuis que la loi l’y autorise (janvier 2009) et ça ne me ravit pas ; je ne suis pas sûre qu’on continuera si elle l’obtient ; une structure individuelle ne me semble pas adaptée. On dira qe l’Etat bricole -mal- pour essayer de résoudre un problème très compliqué (une offre de garde insuffisante).

    Sur le congé parental plus court et mieux payé : le mieux me semble comme tu le dis de préserver l’actuel système et de proposer le nouveau, au choix. Si, comme l’indique le rapport, le mieux pour un bébé de moins d’un an est d’être gardé par ses parents, alors ce nouveau congé permettrait enfin de le faire, car le montant de l’aide pour un premier enfant est aujourd’hui ridiculement faible. Si ça existe, j’y réfléchirai sérieusement pour un prochain enfant, ce que je n’ai pas fait là.

    Pour finir, j’ai moi aussi ma petite proposition de mesure : permettre aux jeunes mères de travailler 4 j sur 5 pendant les 3 premières années de l’enfant. Que ce soit un droit pour toutes. On éviterait des gardes trop longues, des mères fatiguées et mécontentes de ne pas profiter de leur bout de chou, et ça réduit le besoin de garde, non ?

    Bon j’arrête cette loghorrée. Merci d’avoir ouvert cette discussion, qui sera riche sans aucun doute!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Marie, nous sommes sur la même longueur d’onde ! Je ne suis pas favorable à un 4ème agrément pour les ass’mat’, à moins que leurs conditions de travail ne soient vraiment différentes.

    Répondre

  2. ta proposition de mesure existe déjà avec le CP existant.
    le 80% sur 3 ans c’est du CP. Pour les bas salaires il y a même une compensation financière de la caf (voir site caf rubrique Paje, CLCA).
    Le CP existant permet d’autre part le retour au travail après 3 ans, ou n’importe quand avant, c’est pas une durée obligatoire c’est une durée limite, même poste et même salaire, et ouvre droit à la formation et au bilan de compétences pendant sa durée.
    Son seul défaut en fait c’est de n’accorder que 6 mois pour le 1er enfant et 3 ans pour les suivants. Ce défaut étant tout de même une des dernières améliorations puisqu’avant, il n’y avait tout bonnement rien pour le premier gamin.
    Si on veut créer des places en garde il n’y a aucun besoin de réduire la durée du cp. Au contraire, plus on réduira cette durée plus on aura besoin de places…
    Pour ce qui est du cumul emploi+retraite des séniors pour garder nos gosses, je suis horrifiée. D’abord les séniors ne sont pas l’option la plus sécuritaire à mon avis, ensuite c’est la fin des aides gratuites dans les familles, et je me vois mal, personnellement, faire des fiches de paie à ma mère… (sic)
    Pour ce qui est du retour au travail…je me gausse. Le cp étant une interruption protégée dans la vie professionnelle qui autorise le retour n’importe quand au me^me poste et au même salaire, il n’y a aucun besoin, mais alors aucun, de former les mères en cp.
    Il y a peut être besoin en revanche de former les mères qui se sont arrêtées non pas 3 ans mais 20 ans, dont 17 sans allocations ni salaires ni sécu à leur nom, ahem. celles-là oui ont besoin d’aide. mais c’est justement pour elles que l’araf existe. Pour celles qui prennent un cp sans boulot, ça arrive, le Cp prévoit justement l’accès à la formation pendant sa durée.
    Changer pour le plaisir de changer alors que l’actuel est adapté…ahem…
    enfin d’un autre côté 65% de salaire pendant 10 mois pour quelques happy fews qui pourront se le payer en étant sûres de retrouver leur taf, une nounou et les moyens de la payer après…
    contre 550 euros pendant 3 ans pour toutes les familles modestes…
    Les plus faibles continueront à bosser parce que jamais ils n’auront les moyens de se prendre 2 ans sans solde, et si ils ne prennent qu’un an ils n’auront pas d’autre choix après que de bosser au smic pour payer la nourrice au smic…c’est clair que les pauvres feront moins de gosses…

    ps:
    sur la “littérature” qui lui fait dire qu’un bébé n’a besoin de soins de proximité QUE pendant 6 mois à 1 an, je suis tellement effrayée que j’en ai la nausée.
    j’attends juste le jour où on nous dira qu’après tout, un gamin, dès qu’il est vertical, peut pousser des chariots à la mine. Comment? Ca c’est déjà fait? aaaah….

    Répondre

    MarieNo Gravatar a répondu :

    @pupuce, merci pour l’info (je suis dans un cas particulier et ne peux bénéficier de ce type de mesures, d’où mon ignorance). j’aurais juste une question : l’employeur est-il obligé d’accepter un congé parental, qu’il soit complet, à 50% ou 80% ?

    Répondre

    suzyNo Gravatar a répondu :

    @Marie, Oui, l’employeur est obligé d’accepter ta demande de congé parental à temps plein ou à temps partiel. La seule chose qu’il peut imposer ce sont les horaires, mais à condition qu’ils ne soient pas totalement incompatibles avec une vie de famille. Voilà, bonne journée

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @pupuce, effectivement la pénurie des places n’est pas vraiment compatible avec un raccourcissement du CP, je suis bien d’accord. Pour la formation, ça peut aussi être un tremplin pour ceux (on va dire celles…) qui ont un boulot à la con et pas forcément envie d’y retourner.
    Je pense que la littérature citée dit plutôt “au moins jusqu’à 6-12 mois” que “seulement jusqu’à 6-12 mois”. Et le rapport insiste beaucoup sur la qualité du mode de garde, des interactions etc. Le jardin d’enfants n’est pas franchement la mine ! :wink:

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @pupuce,
    >Pour ce qui est du retour au travail…je me gausse. Le cp étant une interruption protégée dans la vie professionnelle qui autorise le retour n’importe quand au me^me poste et au même salaire, il n’y a aucun besoin, mais alors aucun, de former les mères en cp.

    Comme Hélène, le sujet date un peu mais il m’intéresse vraiment.. ;-)

    Petite précision, le retour ne se fait pas n’importe quand, sauf quand il y a des dispositions conventionnelles plus favorables par exemple :
    -> Code Trav. Art. L. 1225-51 et Art. L. 1225-52
    Et le retour se fait “à un emploi similaire”…. cela change quand même la donne.
    -> Code Trav. Art. L. 1225-55.- A l’issue du congé parental d’éducation ou de la période de travail à temps partiel ou dans le mois qui suit la demande motivée de reprise de l’activité initiale mentionnée à l’article L. 1225-52, le salarié retrouve son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente.

    Quant à former les mères en CP, je pense que c’est vraiment crucial au contraire. Les entreprises évoluent de plus en plus vite. Il me paraît super important de maintenir l’employabilité des femmes qui décident de s’arrêter temporairement. D’une part, elles doivent pouvoir se réintégrer facilement à la fin du CP (ex : tout le système d’information a changé ou des produits nouveaux sont sortis..), d’autre part, elles doivent pouvoir se maintenir à un niveau de compétences qui leur permet de développer leur carrière. Les futurs managers, les haut potentiels etc.. sont souvent identifiés dans la tranche d’âge durant laquelle les femmes sont en congé mat ou congé parental… Du coup, à moyen terme, les entreprises se privent du potentiel de toute une population.
    Pour la petite histoire, je viens de commencer un congé parental (à temps complet) et je viens de faire une demande de formation à mon employeur, en mobilisant mon DIF… C’est en cours. Mon employeur dit que ce n’est pas possible mais je suis convaincue du contraire. Affaire à suivre.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, tout à fait d’accord avec les points que tu soulèves

    Répondre

    rysyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Merci pour tes encouragements ;-) le sujet m’intéresse. Je me documente pas mal sur le thème de l’entreprise et de la parentalité, en ce moment.

    Sinon, ma demande de DIF pendant mon cp a été acceptée !! Je suis super contente de profiter de cette pause professionnelle pour me former :razz: En temps “normal”, ce n’est jamais le bon moment de partir en formation.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @rysy, super pour la formation ! En plus ce sera une bonne occasion de faire quelques trucs sans enfant (là moi je sature des deux miens, graaaaaaaave ! :mrgreen: ).

    Répondre

  3. Bonjour à toutes,

    je ne ferai pas plus commentaires que Marie, elle a dit exactement tout ce que je pensais. Elle a juste omis de dire que, à partir du 3e enfant, aujourd’hui existe le COLCA, une allocation de congé parental mieux rémunéré, mais seulement jusqu’au 1er anniversaire de l’enfant. Après on retourne au boulot. Donc, cette mesure existe déjà. Il est juste question de l’étendre à toutes les naissances. Cela dit, qu’est-ce qu’on fait quand au bout d’un an, on doit reprendre son poste et qu’on n’a pas trouvé de garde ?! Surtout quand le 1er anniversaire tombe au mois d’avril, par exemple. Car tout le monde sait que les places en crèche ou chez les nounous, c’est au mois de septembre qu’on les trouve. Bon, il y a des avancées, mais aussi des choses peu alléchantes, là-dedans (cf. le commentaire de Marie, avec laquelle je suis 100% ok) Biz

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @suzy, tout ceci m’inspire la grande nécessité de mettre en place le fameux site web avec simulation des différentes possibilités ! Moi de toute façon je n’avais pas un an d’ancienneté à la naissance du poussin donc je n’avais le droit à rien de tout ça…

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, tu t’es fait embaucher en étant enceinte ? c’est donc possible dans la vraie vie et pas que dans les livres ?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, pas tout à fait. Déjà au moment où j’ai été embauchée je n’étais pas enceinte. D’après l’écho de datation, je suis tombée enceinte 3 jours après avoir commencé… oups… et j’ai eu beau serrer les fesses, j’ai pas réussi à tenir enceinte 1 an. :mrgreen:
    Mais la femme d’un de mes collègues a trouvé du boulot avec un gros bidon si tu veux un cas de la vraie vie.

    Répondre

  4. Euh, en fait, je suis OK avec Marie, mais c’est à Pupuce que je pensais en faisant mon post. Oups, pardon !

    Répondre

    MarieNo Gravatar a répondu :

    @suzy, merci pour les précisions!

    Répondre

  5. Bonjour la Poule!

    Merci pour la suite et la fin de cette reflexion sur le rapport Tabarot.

    Je n’ai pas encore pu me forger une opinion sur le sujet (de toute facon, j’eleverai mes enfants en Autriche, il n’y a pas mieux – ah si, le systeme luxembourgeois evoque il y a peu par une de tes lectrices).

    Simplement sur un point, les seniors: je trouve ca plutot bien(d’apres ce que j’en lis chez toi). Je ne suis pas objective, j’ai un excellent exemple chez moi ou ce sont mes parents (ages respectivemet de 52 et 6 ans) qui gardent les enfants de mes frere et soeur (11, 8 et 6 ans). Tout se passe a merveille, les petits en redemandent, les grands-parents aussi, et les parent sont ravis. :+)

    Il me semble avoir lu recemment que la Roumanie (je crois?) met d’ailleurs l’accent sur ce mode de garde pour lutter contre la denatalite.

    Outre qu’un revenu d’appoint peut etre non negligeable pour des retraites parfois un peu justes aux entournures budgetaires, la jeunesse n’est pas pour moi une garantie de qualite – bien au contraire, et j’aurais, je crois, tendance a faire plus confiance a une femme ou a un homme qui a deja eleve 2-3 marmottons pour s’occuper des miens plutot qu’a une lycenne de 16 ans (meme si j’etais une baby-sitter presque exemplaire a 16 ans :mrgreen: ).

    Bref, ce point-la me semble interessant a envisager et a discuter. Pour les autres, j’attends de reflechir un peu plus et un peu mieux avant d’exprimer une opinion.

    PS: desolee pour les accents manquants,toujours ce fichu clavier anglais…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Princesse Strudel, bien sûr qu’il y a des grands-parents dévoués ! Mais il y a aussi une tendance au “j’ai élevé des enfants et je sais mieux que les parents” qui n’est pas négligeable chez certains…

    Répondre

  6. Je ne réagirai que sur une seule chose : les crèches.
    Les difficultés de recrutements des auxiliaires de puéricultures sont bien réelles et c’est souvent cela qui freine le nombre de places d’accueil… voire qui plombe le budget de la collectivité car faute d’AP on embauche des éducateurs/trices de jeunes enfants qui coûtent plus cher!
    Peu d’écoles existent, beaucoup de privées qui coûtent plusieurs milliers d’euros à l’année… de cette façon on sélectionne déjà les candidats!
    Niveau égalité hommes/femmes il y a du boulot car 99% sont des femmes et ce serait mieux de masculiniser un peu pour l’équilibre des enfants…
    Beaucoup d’employés de crèche sont titulaires du CAP petite enfance… qui ne leur permet pas d’être titularisés dans les crèches publiques, ils ont donc des contrats précaires. La VAE existe depuis peu… mais est à ma connaissance peu utilisée!

    Je reviendrai sur l’emploi des seniors… on voit souvent des pratiques de personnels de crèche ayant 30 ans d’expérience assez incroyables… et ces personnes ont été formées en leur temps!
    Que penser des seniors (+ de 60 ans pour moi non?) sans formation sinon celle de leurs propres enfants… faudrait arrêter de vouloir remettre les retraités au travail alors que nombre de jeunes cherchent des débouchés!
    La formation d’AP est sur un an ou 10 mois dont au moins 6 mois de stages pratiques… ils sont après dans des structures donc encadrés : quelle peur peut-on avoir? (il faut d’ailleurs avoir 18 ans minimum pour entrer en formation… bon nombre ont la trentaine et plusieurs enfants!)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Eve, merci pour ton éclairage, je connais mal la question de la formation des personnels de crèche.

    Répondre

  7. pour ce qui est d’un tableau comparateur, le site paris services familles (accessible à tous) en fait un super, permettant de comparer lecoût d’une crèche, d’une assistante maternelle et d’une employée à domicile, avant et après impôts. très utile!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Marie, merci du tuyau ! Il me semble aussi que la ville de Paris donne une aide pour l’emploi d’une garde à domicile (partagée ou pas), mais à vérifier.

    Répondre

    suzyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, la ville de Paris, je ne sais pas, mais le conseil général des Hauts-de-Seine, le fait pour toute garde à domicile, temps complet ou temps partiel. La ville de Meudon offre aussi une aide aux parents employeurs d’assisantes maternelles. Je crois que c’est pour diminuer le surcoût par rapport à la crèche, qui coûte, il faut bien le dire, beaucoup moins cher que la nounou.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @suzy, la crèche ne coûte pas toujours moins cher que l’ass’mat’, ça dépend du revenu des parents. En tout cas merci du tuyau pour les parents du 9-2 :wink:

    Répondre

    suzyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, bah, à Meudon, une ass mat, c’est jusqu’à 1.000 euros par mois ! Perso, la crèche est loin de me coûter ce prix là et pourtant je suis dans tranche n°3 par rapport au quotient familial. (Il y a 10 tranches, n°1 celle où on paye le plus cher, n°10 celle où on paie le moins cher)Et bien, je paie 270 euros par mois (pour 4 jours de garde par semaine). En revanche, la nounou à domicile du mercredi matin, elle me coûte 350 euros par mois !!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @suzy, nous c’est environ 700-800€/mois, moins l’alloc de la CAF dont j’ai oublié le nom (genre 160 €) et les réducs d’impôt. C’est sûr que ça doit dépendre des endroits et du temps de garde.

    Répondre

    MarieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, oui c’est exact : de 100 à 400 euros il me semble, à partager avec l’autre famille en cas de garde commune. Ce qui peut ne pas être négligeable du tout quand on n’a pas eu la chance d’obtenir une place en crèche ou de trouver une assistante maternelle!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Marie, merci, ça m’évite de chercher !

    Répondre

  8. Ouh la ca commence à devenir technique la. :roll:

    Je me pencherai plus sur la question si nous revenons dans l’hexagone…(meme si j’ai un faible pour le luxembourg ou la suede en ce moment… :lol: ) mais les problematiques sont interessantes ou que l’on soit. Apres comme d’habitude, entre le rapport et les mesures concretes, on ne sera peut etre meme plus concernées… :wink:
    mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire pour les suivantes…

    Ici, toutes mes amies ont trouvé une place en crèche pour leur petit bout mais j’ai entendu dire par mes collegues qu’en dehors de la ville, c’est un peu plus tendu. Concernant les gardiennes (j’aime pas trop cette appellation,ça fait un peu prison…), je n’ai meme pas eu à me renseigner, privilegiant une place en creche (sur 4 creches dans mon quartier, j’ai eu de la place dans …. 3…)

    Au niveau du CP, c’est assez simple (enfin un truc simple dans ce pays) c’est 3 mois par enfant (oui c’est pas beaucoup mais bon…)pouvant etre pris par les 2 parents (pas en meme temps), jusqu’au 6 ans de l’enfant. payé max 650e net par mois.

    On peut choisir un temps plein ou un temps partiel (mi temps ou 4/5) et mixer les solutions (par ex, j’ai pris 2 mois à temps plein, il me reste un mois que je peux prendre jusqu’au 6 ans de la puce soit en temps plein ou étalé en temps partiel).

    Il y a également un principe de “pause carriere” qui va jusqu’à un an si on a 5 ans d’anciennete dans la boite (remunéré 500e net) (mais qui peut etre pris pour d’autres raisons que rester avec ses enfants à la maison…pas le sujet ici)

    bref, c’est limité mais au final on s’y retrouve…

    Pour les seniors, moi aussi je suis sceptique.. autant pour la différence dans les modes educatives que dans des reflexes qui sont peut etre moins presents (apres y a seniors et seniors)…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Charlotte, effectivement 3 mois, à côté des 3 ans français, c’est encore autre chose ! tant mieux en tout cas si vous avez trouvé une bonne solution.

    Répondre

  9. Bonjour,
    Il y a des points positifs dans ce projet, comme le congé parental d’un an dès l’arrivée du 1er (avec le papa qui met la main à la pâte), et l’élargissement de l’accueil des enfants handicapés (si il y a en même temps recrutement d’un personnel d’encadrement adapté et compétent…).
    Pour le point des “seniors”, je suis assez éberluée… Quand je vois à la crèche le nombre de jeunes stagiaires qui défilent, je ne pense pas qu’il y a pénurie d’assistantes-péricultrices mais plus un problème de renouvellement de poste : celles qui partent sont remplacés par toutes ces jeunes stagiaires et non par un poste fixe.
    Et ces petits vieux viendront des maisons de retraite ou ce sera des personnes de cinquante ans et plus chômeurs de longue durée ? Ton poste est pris par un jeune loup ? Va torcher du gosse, camarade !
    Et les baby sitters agréées !! Il faudra passer un examen pour garder les petits voisins, ce qui se résume souvent à regarder la télé pendant que les enfants dorment… (J’ai une très grande expérience dans ce domaine…). Je trouve ça même plus dangereux qu’autre chose, il faut mieux se dire qu’on y connait pas grand-chose et en cas de pépin appeler les pompiers que d’essayer de se souvenir des trois conseils qu’on a donné à l’agréement et vouloir faire du bouche à bouche toute seule !

    Mais sinon, il y a des choses pas mal.Et ton exposé est si clair que c’est un bonheur ! (Je t’envie beaucoup ton don de synthèse, si si !)
    Biz
    Sophie

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @sophie, “Ton poste est pris par un jeune loup ? Va torcher du gosse, camarade !” :lol:
    pour les baby sitters, ça peut être plus vaste : quelqu’un qui va chercher les enfants à l’école, ou s’en occupe le mercredi… là c’est mieux s’ils s’y connaissent un minimum (pas forcément en 1ers secours d’ailleurs, je pencherais surtout pour des bases sur le développement psycho-moteur et les besoins de l’enfant !).
    Tant mieux si l’exposé est clair, j’avais plutôt l’impression d’une liste indigeste.

    Répondre

    EveNo Gravatar a répondu :

    @sophie, dans les crèches il y a pénurie certaine d’auxiliaires de puériculture diplômées… comme ils ne peuvent pas embaucher de personnes diplômées donc pouvant être titularisées et rester en poste eh bien ils embauchent des personnes titulaires du CAP petite enfance ou BEP sanitaire et social (c’est le minimum requis pour pouvoir s’occuper d’enfants en crèche – il y en a suffisamment) qui donc ont des CDD parfois de courte durée…
    Et je viens de me rendre compte que ce fameux rapport Tabarot dont il est question ici je l’avais parcouru! Il était paru dans “le Moniteur”… :oops: désolée faut le temps que mon cerveau percute…
    Donc pour confirmer mes dires avec les problèmes de recrutement, vous pouvez voir page 46 du rapport un tableau recensant les métiers représentants des difficultés de recrutement : auxiliaire de puériculture est le métier qui soulève le plus de problème de recrutements avec 36% des communes le signalant… et je peux vous dire que dans ma région le problème est vraiment sérieux : les communes font paraître des postes vacants qui ne sont jamais pourvus…

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Eve, Merci de ces précisions, mais comme je suis un peu dans le gaz aujourd’hui (ma puce a eu de la fièvre cette nuit, pas besoin de vous faire un dessin..) c’est pour ne pas créer des postes de fonctionnaires municipaux (ou territoriaux )ou c’est parce qu’il n’y a plus d’auxiliaires de puériculture, ou les 2, qu’il y a ces problèmes de recrutement et de non renouvellement de poste ?
    Merci de m’éclairer
    Biz
    Sophie

    Répondre

    EveNo Gravatar a répondu :

    @sophie, voilà oui des auxiliaires de puériculture il y en a trop peu… les collectivités veulent recruter mais ne peuvent pas! La formation est trop chère et il y a peu de places…
    Et maintenant que s’ouvrent des crèches d’entreprises et que le baby-boom part à la retraite ça ne va pas s’arranger!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Eve, merci pour toutes ces précisions utiles !

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Eve, merci maintenant j’ai tout compris :lol: :lol:

    Répondre

    Hélène a répondu :

    @Eve, Le post date un peu… mais bon.
    Le souci principal du recrutement des auxiliaires en crèche, c’est le manque de reconnaissance!
    Payées le plus souvent au SMIC, avec peu d’évolution de carrière, les auxiliaires de puériculture passent leur journée à faire des changes et des bib à la chaine. Elles sont généralement peu par rapport au nombre d’enfants.
    Et franchement, passer une journée dans le bruit des pleurs d’enfants, c’est épuisant… Surtout si c’est tous les jours…(non pas qu’elles veulent laisser les bébés pleurer, mais elles n’ont pas forcément le temps[cf changes et bib à la chaine] de les câliner etc)

    Je pense que les AP préfèrent bosser à l’hôpital où elle sont (un pti mini peu) plus payées et où le boulot est plus intéressant et/ou plus varié! Pour le coup, les hôpitaux ont beaucoup moins de mal à recruter les AP (pourtant la formation est toujours aussi chère (quoi qu’il existe quand même pas mal d’écoles publiques)!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Hélène, je ne savais pas qu’elles étaient mieux payées en hôpital, merci pour l’info !

    Répondre

  10. bien sympa d’avoir pris le temps de faire un résumé pour celles comme moi qui ont aucune envie de se plonger la dedans mdr… pourtant je vais beintot etre concernée…moi ce qui m’importe c’est qu’avec 3 enfants bientot, financièrement je ne m’y retrouve pas, à aller bosser… je devrais encore débourser de ma poche tous les mois…. alors bon

    Répondre

  11. zout c’est parti….

    je continue…. le congé parental est pour moi donc d’abord un moyen de rester un peu à la maison pour m’occuper de tous les bambins, me faire au fait que y’en a 3, ca ne va pas etre evident d’en rajouter 2 d’un coup. et financièrement, ‘cets ma seule porte de sortie. Et je suis gagnante… voila!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @juju, ça les multiples c’est encore une autre histoire ! et comme il y en a de plus en plus, il va bien falloir faire quelque chose… bon en même temps, 2, je vois pas de quoi tu te plains, à côté d’autres qui en ont 8 :mrgreen:

    Répondre

  12. Un congé parental d’un an rémunéré à hauteur de 80%, ils en avaient parlé mais à partir du 3ème enfant. Par contre là , 67% ce n’est pas du 80% …
    1 an à 80% pour le 3ème m’aurait bien tenté en cas éventuel d’un 3ème bien sûr, mais à 67% , bof … surtout si mon Homme bien mieux payé que moi doit prendre 2 mois.

    Pour l’instant mes doudoux étant en maternelle et n’ayant pas prévu de faire un 3ème dans l’immédiat, je ne me sens plus trop concernée mais je compatis pour mes amies et ma soeur …

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @MissBrownie, on peut sûrement imaginer qu’un certain nombre de conventions collectives prendraient à charge le complément de salaire, comme c’est le cas pour les congés maternité et paternité actuellement. Et à terme l’idée serait que l’homme et la femme aient des responsabilités et un salaire équivalents… dans un monde idéal… on n’y est pas encore mais on peut encore rêver !

    Répondre

    suzyNo Gravatar a répondu :

    @MissBrownie, Bonjour. Attention, le COLCA (l’allocation de congé parental à partir du 3e enfant), ce n’est pas 80%. C’est 610 euros, si on touche l’allocation de base de la PAJE ou 790 euros, si on ne la touche pas, et ce quelque soit le salaire de la personne. En plus, ce congé d’un an ne s’ajoute pas au congé maternité. Je m’explique, c’est un an à partir de la naissance du bébé. Donc, on ne touche cette allocation qu’après le congé maternité de 4,5 mois (congé pour 3 enfants ou plus), soit seulement pendant 7,5 mois et le premier jour du mois du premier anniversaire de l’enfant, on doit retourner travailler.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @suzy, heureusement qu’il y a des fines connaisseuses des subtilités de la CAF ici, moi je suis une truffe sur le sujet !

    Répondre

    suzyNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, au bout de trois enfants, on finit par s’y faire. Tu verras :wink: ! Et puis, je m’occupe des ressources humaines dans mon boulot où il y a toujours une fille enceinte, alors je fais bureau des renseignements sur tous ces sujets.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @suzy, oui mais tous les 2 ans ou presque on nous pond une nouvelle réforme, c’est du boulot de se tenir au courant !

    Répondre

  13. Ce système aurait existé pour mon 1er enfant, je pense que j’aurai pris un congé parental. Mais vu la perte financière sèche ! Si ça passe, je pourrais l’envisager pour le 2nd.
    D’après le résumé des mesures, l’ensemble me semble bien.
    Il faut que je potasse le sujet un peu plus.

    Pour l’emploi des seniors, je pense que c’est à réfléchir et je suis assez d’accord sur la confiance que je mettrais plus facilement dans un senior qui a eu des enfants, que dans une personne plus jeune n’en ayant pas. Mon fils est aussi gardé par ma belle-mère. On n’a pas toujours été d’accord, mais elle s’est pliée à un certain nombre de choses que je lui ai demandées et elle m’a apporté aussi beaucoup d’expérience que je n’avais pas.
    A partir du moment, où les personnes chargées de nos enfants sont formées, j’aurai tendance à faire confiance. Par contre, il serait bon de remettre leurs connaissances ou compétences à jour, vu les changements qu’il peut y avoir. C’est clair qu’en 10 ans beaucoup de choses ont changé et même une assist mat qui fait ce metier depuis des années aurait peut être besoin de faire une mise à jour de ses savoirs. Je suis même prête à prendre quelques jours de congés pour laisser l’assist mat aller en formation ! Si ça apporte du mieux pour mon fils.
    Et un contrôle si c’est bien fait, ça me plait bien.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Angele, tout à fait d’accord sur la nécessité de formation. S’occuper d’enfants, ce n’est pas juste changer des couches et filer des bibs !

    Répondre

  14. Pour ma part c’est tempête dans un verre d’eau, car le financement de toutes ces bonnes idées ne sera pas trouvé avant …. un bon moment ! mais c’est un bon moyen de faire du buzzz…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Loop, mais apparemment y en a plein des pépettes, la branche famille est excédentaire… pour le congé ça peut bouger vite je pense, par contre c’est sur les crèches, jardins d’éveil et autres que ça me semble un peu irréaliste.

    Répondre

  15. sisisi hélas ça peut passer.
    juste avec les économie faites sur le dos des cp justement! (branche famille excédentaire…mouais…)
    pour ça qu’il faut se bouger, parce que non un an ne suffit pas, et non 65% c’est pas énorme.
    Ce serait même moins que l’allocation actuelle pour toutes les smicardes et autres vacataires, c’est encore les pauvres qui paieront pour que quelques riches aient un complément de ressources dont, au vu des plafonds actuels, elles n’ont pas besoin si elles veulent s’arrêter pour élever leurs enfants. Les riches qui envient les plus pauvres, y’en a marre, et c’est là dessus que ce gouvernement jour depuis 2 ans. Comme si c’était la mane d’avoir 550 euros de Cp pr la caf…regardez un peu les conditions de ressources, les barêmes, que diable! Il n’y a aucun luxe à toucher les allocs je vous jure. C’est un raisonnement tronqué par de la désinformation organisée.
    Pour le premier enfant il y a aujourd’hui 6 mois de CP possible. Avec la proposition de réforme on aurait 10 mois (+2 mois de papa qu’aucun père ne pourra jamais prendre ne nous leurrons pas). Pour gagner 4 mois sur le premier gamin on en perd 26 sur tous les autres, et tout ça pour financer des modes de garde peu qualitatifs et remettre nos vieilles mères en retraite au boulot (pas des chômeurs non, des séniors RETRAITES.nana mais je rêve)…
    Perso je serai dans la prochaine manif. Je sais encore compter.
    Le dispositif actuel est très bien, il faut le sauver, et ne pas accepter de réforme qui marche à reculons.

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @pupuce, je ne suis pas aussi pessimiste que toi :wink:
    Enfin on verra bien ce que l’avenir nous réserve…

    Répondre

  16. j’ai bien du mal à comprendre le pourquoi d’une telle réforme ? :roll: alors que, même s’il manque cruellement de places en crèche, la situation actuelle fonctionne plutôt bien, il me semble. voire même que certains de nos voisins européens nous envient…

    en attendant, je vais savourer les dernières semaines de mon congé parental, au cas où je ne puisse pas en profiter pour le deuxième enfant ! :mrgreen:

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Anne Cé, c’est clair que si les places en crèches/assmat ne suivent pas, ça va pas coller. Profites-en bien en tout cas !

    Répondre

  17. Juste pour parler des “jardins d’éveil”. Je trouve le projet très intéressant. Dans ma petite commune (1500 habitants) la mairie à mis en place la garderie périscolaire matin et soir ainsi que la cantine pour les enfants scolarisé. Comme la commune devait employer du personnel pour cet occasion, elle a crée une “garderie” réservé aux enfants de 2 à 3 ans (ou plutôt jusqu’à l’entrée en maternelle), pour compléter la journée des employés. Les horaires sont les même que l’école (9h 12h et 14h 17h, et toute la journée le mercredi et les vacances scolaires). Les prix sont imbattables ( 2euros50 la journée, c’est ultra subventionné par la commune, ce n’est pas rentable, mais c’est du service public) et on est libre d’emmener les enfants ou pas.

    Mes deux grands y sont passé, et c’est une vraie antichambre de l’école. Comme les locaux sont juste à côté, ils voient les grands, et ils leur tardent de rentrer en maternelle. Personnellement, cela m’a permis de passer le contrat avec la nounou en périscolaire, dès les deux ans des enfants. Économies réelles!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Mema, waouh super ! ça fait envie.

    Répondre

  18. bonjour à tou(te)s
    mon premier passage sur ce blog pour tomber sur un sujet sur lequel je cherchais désespérément une lecture un peu plus claire que le rapport complet ou le communiqué que l’AFP qui reprend l’annonce des mesures… donc merci pour le résumé et les commentaires.
    moi j’ai un doute sur l’utilité d’imposer un temps de garde pour le père : il est probable que beaucoup de pères ne souhaiteront pas s’occuper de leur petit 12h/jour pendant 2 mois, faut pas croire ce qu’on dit sur l’égalité des sexes et des rôles et des envies et tout le patakès ;-) ) , que la pression du milieu du travail, voir de la famille, en empêchera un certain nombre de le faire, et comme le père reste généralement le plus gros salaire, on aura moins la possibilité de s’en passer. donc en gros le CP est de fait réduit de 2 mois dans la grande majorité des cas, c’est une économie non négligeable, et c’est très hypocrite. alors inciter les pères à participer au CP et valoriser ce choix, ok , mais là je trouve ça too much!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @AnSo, pour le père c’est pourtant ce qui se passe dans les pays scandinaves par exemple, alors pourquoi pas chez nous ? Le congé paternité, à sa modeste mesure, a déjà connu un certain succès.
    Et puis surtout bienvenue !

    Répondre

    AnSoNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, merci !
    pour le reste je ne dis pas que ça n’est pas une bonne idée, je dis juste qu’en l’état actuel de la société et de la culture française, ça me paraît utopique, voir hypocrite, et qu’à court et moyen terme ça me paraît surtout une bonne manière de faire des économies. et avant ça il faudrait notamment passer par une (re)valorisation de la présence d’un parent à la maison à temps plein…
    et je persiste à croire que tous les hommes n’auront pas envie de passer leurs journées à la maison ou en balade avec junior, et que si madame en a envie et pas monsieur, je trouve qu’imposer monsieur c’est moyen. c’est le côté arbitraire de la chose qui m’indispose.
    et les rythmes et les habitudes dans les pays scandinaves étant différents, on peut essayer de leur piquer les bonnes idées (on doit!), mais il faut les mettre dans le contexte de chez nous : les inégalités homme/femme par exemple, notamment au niveau salaire, étant moins grande, il est probable que rien qu’au niveau matériel ça se fasse plus facilement “là-haut”.

    et pour le congé paternité, c’est une très bonne chose effectivement (mais très différente puisque papa est souvent là en même temps que maman), mais je connais un nombre effarant de jeunes pères qui n’ont pu en profiter, non pas parce qu’ils n’en voulaient pas, mais parce que leur branche ne compense pas la perte de salaire, ou parce que leur boîte leur a fait délicatement comprendre que ce serait mal venu ou pas le moment ou “bon ben voilà quelques jours de congé en échange, tu les prendras plus tard”. et il ne s’agit que de 11 jours consécutifs, sur un évènement généralement attendu et quand même assez bien calé dans le planning….

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @AnSo, bah je ne suis pas si pessimiste. Et puis ce n’est pas dit que les 2 mois doivent être pris d’affilée ! Moi je connais au contraire plein de pères qui aimeraient bien… A mon avis c’est la seule façon de faire bouger les choses !

    Répondre

  19. euh…la poule, t’en connais des patrons qui laisseront le mâle partir 2mois + 11jours? un de mi congé mater…ça va faire rire…les rares qui oseront tenter le coup seront placardisés en un rien de temps!
    (et des familles qui peuvent se contenter de 65% du salaire de monsieur pendant 2 mois?)
    contrairemeent aux pays du nord, nous, on fait du présentéisme à mort au boulot, hein…faut pas oublier qu’en suède et tout ça l’école ET le travail s’arrêtent vers 15 ou 16heures (oui bon ok après il fait nuit mais spa la seule raison)
    ;-P

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @pupuce, c’est sûr que tant que personne ne le fait, les mentalités ne risquent pas de changer. Bon an mal an les boîtes embauchent quand même des femmes même si elles se barrent en congé mater. Mais bon si on veut tendre à un meilleure égalité homme-femme dans le monde du travail ET dans la prise en charge des enfants -et du ménage d’ailleurs- je ne vois pas trop d’autre solution (ou en tout cas je trouve que ça va dans le bon sens). Si les femmes n’assument plus seules les enfants elles pourront avoir des salaires équivalents aux hommes. C’est sûr qu’il risque d’y avoir des ratés dans la période de transition mais ce sera un investissement pour nos petits-enfants…

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. Réforme du congé parental ?    |     Suiv. La vitamine D » »