Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Les Quiverfull    |     Suiv. Nibar news » »

Les Quiverfull, la suite

Par  • Le 16 décembre 2008 à 8:36 • Catégorie : News, Réfléchir

J’ai été un peu rapide sur mon article d’hier, et je vous propose donc quelques compléments sur le sujet. D’abord la grande question : ces femmes allaitent-elles (l’allaitement étant un des meilleurs contraceptifs naturels disponibles) ? Vous trouverez ici un ensemble de citations de la Bible montrant la volonté de Dieu de voir les femmes allaiter. Notez qu’on peut peut-être établir une liste similaire indiquant le contraire, mais je n’en ai pas vue. En ce qui concerne Michelle Duggar en particulier, ce n’est pas évident mais j’ai trouvé un témoin ici qui dit l’avoir vue allaiter sa petite dernière. Et sur ce forum, on indique qu’elle sèvre ses enfants à 6 mois pour relancer la machine. Bon j’arrête là ces folles spéculations, vous n’avez qu’à aller voir leur télé réalité (et découvrir que le fils aîné attend le jour du mariage pour embrasser sa fiancée, les Mollahs iraniens n’ont qu’à bien se tenir).

Quant au mouvement Quiverfull, plus on gratte et moins on le trouve sympathique. On tombe rapidement sur un fait divers macabre : Andrea Yates a fait une sévère dépression du post-partum qui l’a conduite à tuer ses cinq enfants. La page anglaise est plus détaillée et mentionne notamment qu’une psychiatre lui avait formellement déconseillé d’avoir d’autres enfants après son 4ème, au vu de ses antécédents de dépression du post-partum, argument non recevable chez les QF. Apparemment elle pensait être une trop mauvaise mère et a trouvé que ses enfants seraient mieux avec Dieu qu’avec elle.

De façon plus générale, l’hypernatalité des QF n’a pas pour seule fonction d’accepter les dons de Dieu, mais également d’imposer les vues de ses tenants en devenant majoritaire démographiquement : les enfants du « carquois » (« quiver » en anglais) sont des flèches pour combattre au nom du Seigneur. Dans cette guerre religieuse, le général en chef est Jésus, ses lieutenants sont les pères, les mères sont de simples soldats, et les enfants des flèches. Charmant.

Quant au bonheur affiché par les Duggar, il ne serait pas partagé par tout le monde : cette blogueuse, elle-même ancienne adepte des Quiverfull (et mère de onze enfants !) nous donne quelques exemples. Je vous traduis un passage :

They don’t publicize the stories of the women I know– women who have lived in, birthed in, delapidated trailers or shacks without power or running water because their husbands wanted to live “debt-free,” women who have survived on $100 per month for food for seven or eight kids and $25 per month for clothes for those kids, for years, because that’s all their patriarch husbands would allow them.  They don’t publicize the many women who have suffered rapes, beatings, and been told by their “elders” they should pray about it, be a better wife.

Ils [les patriarches QF] ne rendent pas publiques les histoires des femmes que je connais -des femmes qui ont vécu, accouché dans des caravanes ou des taudis délabrés sans électricité ni eau courante car leurs maris voulaient vivre sans dette [une autre idéologie populaire dans ce mouvement], des femmes qui ont survécu avec 100$ par mois pour nourrir sept ou huit enfants et 25$ par mois pour les habiller, pendant des années, car c’est tout ce que leurs patriarches de maris leur permettaient. Ils ne parlent pas des nombreuses femmes qui ont subi des viols, été battues, et ont reçu comme réponse de leurs « anciens » de prier et d’être une meilleure épouse.

Et dans un autre article, elle nous explique quelles peuvent être les raisons qui poussent une femme à se tourner vers une religion fondamentaliste et sexiste (car les Quiverfull ne vivent pas au fin fond de l’Afghanistan où les femmes n’ont pas vraiment le choix). Pour elle, lorsqu’une femme désire être mère et ne bénéficie d’aucun soutien, moral ou financier, c’est le seul endroit où elle sera accueillie à bras ouverts. Elle paiera cet accueil chèrement, avec son corps, son esprit et son âme, en acceptant de se soumettre aux règles humiliantes de cette communauté, mais en échange recevra l’aide nécessaire pour élever ses enfants. Pour elle le vrai problème est là : comment faire pour que les fondamentalistes ne soient pas la seule solution pour ces femmes, et pour leur éviter de payer un tel prix ?

Pendant ce temps-là, au Vatican (ici pour le texte intégral)…

Tagged as: , , , , , , , ,


« « Préc. Les Quiverfull    |     Suiv. Nibar news » »

3 Commentaires »

  1. Concordance des temps, ces intégrismes font échos à d’autres pas si anciens et pas si outre-atlantiques que ça.
    J’ai retrouvé à la mort de ma grand-mère d’origine italienne son petit livre de chevet « la sposa cristiana » (l’épouse chrétienne), manuel d’édification à l’usage des femmes, publié vers 1923 en Italie par l’Eglise. Il s’agit d’un recueil à la fois de prières pour rythmer le quotidien et de conseils domestiques : les devoirs et obligations d’une épouse à l’égard de son mari (ou comment on apprend qu’elle doit obéissance et soumission à son mari qui, en retour, doit faire preuve de générosité et de bienveillance), à l’égard de ses enfants, les activités à proscrire (notamment éviter les romans, mais préférer les livres édifiants sur la vie des saints, éviter à tout prix le théâtre ou les spectacles).
    Bref, ce petit oppuscule, qui a la vertu de me divertir quasiment autant qu’une poignée d’épisodes des Shadocks, a néanmoins probablement fait figure de guide « sérieux » pour toute une génération de femmes italiennes, au point d’être retrouvé dans la table de nuit d’une octogénaire émigrée (et par ailleurs merveilleuse et exemplaire vis-à-vis de sa famille, il faut le dire).

    La poule, si tu veux, je t’en retrouverai des extraits… 🙂

    Répondre

  2. Effectivement, les QF n’ont pas inventé grand chose… Je serais ravie d’avoir des extraits, sauf que ma connaissance de l’italien est assez rudimentaire.

    Répondre

  3. […] même les enfanticides. L’auteur reprend alors le cas d’Andrea Yates (dont nous parlait La poule pondeuse hier) pour illustrer les causes pouvant conduire à cet étape […]

Leave a Reply


« « Préc. Les Quiverfull    |     Suiv. Nibar news » »