Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Les mystères du col    |     Suiv. PréNON (ça va pas être possible) » »

Choisir un babyphone

Par  • Le 15 octobre 2008 à 7:30 • Catégorie : Acheter et faire, Puériculture, Trucs et astuces

 Oui, je sais, le babyphone (ou écoute-bébé si on veut parler du vrai français) est une invention satanique des fabricants de puériculture qui nous créent des besoins que nous n’avons pas : si nous dormions avec nos enfants nous n’en aurions pas besoin. N’empêche que. Même si on est très maternant, ça peut rendre bien des services. Je me souviens d’être allée à un mariage quand le poussin n’avait pas deux mois. Pendant le dîner, il pleurait dans l’écharpe alors que je faisais pour la quinzième fois le tour de la table dans l’espoir de le calmer. Finalement on l’a mis dans le landau dans une salle au calme un peu plus loin, et il s’est endormi trois secondes plus tard. Il faut dire que le dîner était vraiment très bruyant. Je n’ai pas l’impression d’avoir fait preuve d’une cruauté sans borne en le laissant dormir tranquillement au calme tandis que nous profitions du dîner en pouvant réagir très rapidement à un éventuel réveil grâce au babyphone. Bref un grand moment Gordon puisque la solution permettait de satisfaire les besoins de toute la famille. 

Il est clair que si comme nous vous habitez un appartement de moins de 100 m², vous risquez d’avoir un usage très ponctuel de la chose. Les bébés ont du coffre, on les entend très bien d’un bout à l’autre de l’appartement. Mais nous ne regrettons pas d’en avoir un (comme expliqué plus haut) pour les vacances, les mariages, le confier aux grands-parents, etc. Et si vous habitez une maison où toutes les chambres ne sont pas au même étage (et que vous ne voulez pas faire de cododo, ou pas jusqu’à ce que l’enfant soit capable de venir vous voir tout seul, ou toute autre situation intermédiaire), évidemment ça vous sera limite indispensable.

Donc voici quelques fonctions qui me semblent utiles dans ce genre d’appareil :

  • Fonctionne à piles et sur secteur. De préférence en théorie ET en pratique, car le nôtre prétend toujours être en rade quand on lui met des piles, même neuves. Dommage, parce que selon l’endroit on n’a pas toujours une prise à proximité. Probablement un appareil rechargeable serait plus pratique (pour le côté écolo, nous utilisons des piles rechargeables…).
  • Témoin lumineux. Les appareils modernes ne retransmettent pas le « bruit de fond » (ce qui vous évite de bondir au moindre pet du poussin), juste ce qui « dépasse ». Et en même temps des petites diodes (ou autre témoins lumineux) s’allument. Très utile quand vous êtes dans un endroit où il y a beaucoup de bruit (typiquement un mariage), pour éviter de passer la soirée avec l’oreille vissée sur le bidule. Il existe aussi des appareils avec un mode vibreur, ce qui permet d’aller danser avec l’appareil fixé à la ceinture (le refiler au papa si on tient à avoir une allure fashionistiquement acceptable : avoir un quelconque appareil électronique à la ceinture, même designé par Starck, n’est en aucun cas fashionistiquement acceptable).
  • Alerte de non réception : l’appareil receveur (unité « parents ») couine s’il ne capte pas son jumeau (unité « bébé »). Evite de multiplier les aller-retours et tests pour voir si tout fonctionne bien.
  • Touche talkie-walkie : normalement la communication va dans un seul sens (bébé vers parents), mais la plupart des appareils ont une touche qui permet d’émettre de l’unité parents vers l’unité bébé. Pas très fonctionnel pour rassurer bébé sans se déplacer à mon avis (ce n’est pas vraiment le son Dolby Surround HD THX haute fidélité, donc le résultat doit surtout être flippant pour le poussin), mais utile pour faire les tests et communiquer entre parents.
  • Portée/puissance : en général il y a un compromis entre distance d’émission et puissance de l’appareil. En ces temps de suspicion généralisée des ondes, on peut opter pour un appareil de faible puissance. A mon avis si on l’utilise ponctuellement on peut privilégier une portée plus élevée. Par contre les appareils à faible puissance peuvent être intéressants pour ceux qui l’utilisent tous les jours. L’idéal étant bien sûr un appareil qui permette de moduler en fonction des circonstances.
Les options veilleuse et boîte à musique ne me semblent pas indispensables, mais c’est personnel. De toute façon je préfère les boîtes à musique mécaniques.
Il y a aussi des fonctions spécial parents paranos :
  • vidéosurveillance (comme dans le métro, et vous pouvez même le brancher sur la télé)
  • détecteur de mouvements, notamment respiratoires, pour prévenir la mort subite du nourrisson. Le taux de fiabilité et d’alertes incongrues qui vous tireront du lit à 3h du mat’ croyant le poussin déjà mort alors qu’il respire juste moins fort n’est pas communiqué par le fabricant.
A mon avis si le sommeil de l’enfant vous cause un tel stress autant le prendre avec vous ! 
D’autres fonctions que vous avez trouvées utiles ou au contraire gadgets ?
Tagged as: , ,


« « Préc. Les mystères du col    |     Suiv. PréNON (ça va pas être possible) » »

19 Commentaires »

  1. Que le récepteur soit très différent de l’émetteur! Le notre y’a juste un bébé ou des parents dessinés dessus, y’a moyen d’inverser…

    Répondre

  2. Moi, j’en ai un vieux (une dizaine d’année) qu’on m’a donné. Il est donc assez basic avec des témoins lumineux. Je m’en sers seulement quand on sort et fait la fête (même à la maison quand la musique est forte). Sinon, ça n’a pas grand intérêt. Par contre, j’ai des amis qui en ont acheté un récent et ils avaient des interférences avec un autre babyphone de l’immeuble. Il entendait pleurer l’autre bébé. Du coup, ils ne s’en servent pas. Donc si vous êtes en appartement, je vous conseille d’éviter le babyphone acheté le plus fréquemment. Ou comme moi, vous en trouvez un plus vieux.

    Répondre

  3. J’ai refusé ce potentiel cadeau de naissance, que j’identifie comme un gadget anxiogène marketing… Bon j’habite à Paris dans 65 m2.
    Pour les soirées, j’ai remarqué que dans nos petits apparts parisiens, les toilettes ne sont jamais très loin des chambres, donc je compte sur les invités pour faire le relais !
    Enfin, je me laisse l’opportunité de changer d’avis si je flippe trop et passe mes soirées à côté de sa nacelle…

    Répondre

  4. @nanais : ah oui pas con ça ! je dois dire que je les examine soigneusement avant de déterminer qui va où…

    @angele : jamais eu de problème d’interférence mais jamais utilisé en immeuble. Mais déjà entendu des histoires similaires ! Il y a aussi des modèles qui permettent de choisir entre de nombreux canaux de transmission, ça peut être une piste.

    @clemys : dans Paris quasi personne n’a d’appart assez grand pour avoir besoin d’un babyphone (à moins que tu ne sois régulièrement reçue par les Sarkozy ?). Il est aussi très probable que le schtroumpf ne te décolle pas de la soirée… Mais c’est utile si tu vas (même occasionnellement) en vacances ou week-end dans une grande maison par ex. Pour les mariages, pour en avoir déjà fait trois avec le poussin, c’est limite indispensable. Enfin tu as le temps de voir !

    Répondre

  5. @clemys : moi j’habite en pavillon, un petit de 70m², mais les chambres sont à l’étage. Du coup, quand la musique est un peu forte ou quand on parle fort (ça arrive), on entend difficilement bébé pleurer. Quoique, en tant que maman attentive, j’ai souvent l’impression de l’entendre alors qu’il dort très bien ! du coup, le babyphone m’a évité de monter vérifier s’il dormait bien !!!! et en cas de mariage, c’est vrai que c’est super pratique.

    Répondre

  6. J’ajouterai même qu’en fait je trouve ça moins anxiogène d’avoir le babyphone qui te permet de savoir tout de suite si le choupinet pleure plutôt que de faire 15 aller-retour pour vérifier… On peut aussi savoir qu’il est réveillé tout de suite et pas attendre qu’il braille comme un veau pour l’entendre (surtout que le réveil seul dans un endroit inconnu peut être paniquant, autant que papa/maman débarquent fissa).

    Répondre

  7. chez nous non plus, on n’en a pas mais il est vrai qu’on en aurait bien eu besoin lors d’un mariage. Mais un tel investissement, juste pour une mariage, tu admettras que c’est parfois un peu abusif !
    Dans la série, trucs et astuces : ches les beaux parents, on utilise le téléphone et son « double » en utilisant la fonction interphone entre les deux.

    Répondre

  8. Pas de babyphone ici, appart bien trop petit … Mais je l’aurait sans doute apprecie pendant nos vacances (mariage, maison grands parents, etc ..), j’ai juste peur de devenir parano;
    Sinon, vive les US, j’ai rencontre une maman qui avait la fonction videophone, jusque la rien de bien etonnant ici, par contre, elle m’expliquait que le soir, elle gardait la video et coupait le son pendant que son fils pleurait pour s’endormir : c’est pas merveilleux ca ???

    Répondre

  9. Bon, je n’ai jamais ete douee pour l’othographe, la poule doit deja le savoir, mais la tout de meme … Desole

    Répondre

  10. @Nashii : si tu n’as aucune autre utilisation (vacances ou autre), autant en emprunter un pour le mariage de l’année, effectivement… ou alors en racheter un d’occase sur ebay/en braderie pour pas cher ?

    @Nath : hallucinant le coup de la vidéo ! j’ai du mal à comprendre ce genre de comportement. (pas grave pour l’orthographe, on va dire que c’est la faute du clavier US ;-))

    Répondre

  11. nous on a pris un modele plutot moderne (mais sans video) cense pas faire d ‘interference avec le reseau Wifi…(mais on n’a pas essaye les vieux modeles pour savoir si ca posait vraiment probleme..)et meme si on est en duplex, je le mets le soir…ouais je crois que je suis un peu parano…Mais sinon, je trouve ca pratique d’en avoir un sous la main au cas ou…

    et pour le cododo j’aurai bien continue jusqu’a ses 18 ans, mais le coq est pas d’accord et il s’avere que Mademoiselle dort bien mieux dans sa chambre (en gros, elle a fait ses nuits du jour au lendemain quand on l’a mise dans sa chambre a 3 mois..) Du coup je me venge en « siestant » avec elle.
    Pour les mariages, on l’a pris mais au final, l’echarpe a ete magique mais pas pratique quand on veut danser ou la refiler a quelqu’un…

    Répondre

  12. Bonjour, je viens de découvrir ton blog et je vais m’atteler à la lecture des nombreux articles sur des sujets très interessants.
    Je suis donc si j’ai bien compris une méga poule pondeuse car j’ai 3 poussins !
    Et justement si le babyphone ne m’a presque pas servi pour les deux premiers, il m’a énormément servi pour numéro 3.
    Eh oui car notre petite maison est maintenant très bruyante avec deux grands de 5 et 3 ans qui chantent, parlent fort, se disputent courent (oui oui faites des enfants, cest géniaaal !).
    Bref on avait bcp de mal à entendre bébé pleurer à l’étage !
    et ça on n’y pense pas tout de suite 😉

    Répondre

  13. @Charlotte : des interférences avec le réseau wifi ? comme ça le poussin peut chatter sur msn avec le babyphone au lieu de dormir ? 😉

    @Evy : Bienvenue ! j’avais pas pensé au niveau sonore, mais pour avoir fait un test avec les cousins cet été, j’ai une petite idée de ce que ça peut donner effectivement…

    Répondre

  14. Je » n’ai aucun avis sur l’objet en lui-même, ceci dit je pense pouvoir t’éclairer sur ton histoire de piles. J’ai moi même une péférence pour les rechargeables, mais j’ai vu que certains appareils ne les acceptent pas, c’est marqué dans la notice parfois, en tout cas c’est ce qui s’est passé avec un appareil, j’ai cru qu’il était défectueux jusqu’à ce que je tente avec une pile classique, et miracle ça marchait, et en plus c’était spécifié dans le mode d’emploi…

    Répondre

  15. j’avais aussi une question pour celles qui connaissent le modele video: vous voyez quoi dans le noir? parce que s’il y a une camera infrarouge..je flipperai aussi de voir la tronche de poussinette…

    @lapoule: pour msn, plus possible on a deja installe le controle parental 😉

    Répondre

  16. @Poulpy : merci du tuyau, on essaiera la prochaine fois qu’on en aura besoin !

    @Charlotte : oui ça doit faire genre alien… flippant !

    Répondre

  17. Bonjour la Poule Pondeuse, j’ai decouvert ton blog il y a qq temps et je le trouve merveilleux! Certains articles comme « la plupart des bebes » sont simplement geniaux. Je regrette de ne pas t’avoir connue avant la naissance de mon 1er poussin mais je me rattrape en lisant les archives.
    Bref, retour au babyphone: pour celles qui n’en ont qu’un besoin ponctuel, on peut utiliser une fonction de l’iphone. On laisse l’iphone a cote du bebe et on programme un numero de tel qui sera appelle automatiquement en cas d’augmentation du volume sonore (ce qui fait qu’on peut ecouter dans la chambre et verifier que ce sont bien les pleurs du bebe qui ont declenche l’alerte avant de se deplacer).

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Caro_in_London, merci du truc ! Mais comme tu peux le voir en 2008 quand j’ai écrit l’article l’iphone n’était pas encore devenu le couteau suisse moderne 😆

    Répondre

  18. Il est important que le babyphone soit un peu lumineux quand-même, car dans la nuit s’il a une lumière incorporée, cela rend son repérage plus facile! 😀

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. Les mystères du col    |     Suiv. PréNON (ça va pas être possible) » »