Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. zzzZZzzZZZZzzz    |     Suiv. Enlarge y0ur pen1s (ceci n’est pas un spam) » »

Cadeaux empoisonnés ?

Par  • Le 22 septembre 2008 à 7:28 • Catégorie : Acheter et faire, News, Puériculture

Un vent de panique souffle à nouveau sur les jeunes parents (mais s’arrête-t-il jamais ce maudit vent ?) : les trousses de naissance, ces petites mallettes d’échantillons de produits de soin distribuées gratuitement dans les maternités seraient empoisonnées. Ma première réaction : on file des produits gratuits dans les maternités ? Et pourquoi j’ai rien eu moi ? C’est pas parce qu’on paie pas (oui, en France, à l’hôpital public, on peut accoucher et être nourris logés soignés trois jours sans débourser un kopeck, même si on n’a pas de mutuelle) qu’on n’a pas droit aux cadeaux, zut à la fin. Et celles qui accouchent à la maison ? Elles aussi peuvent toujours courir pour avoir leur cadeau. Révoltons-nous les filles ! Plus sérieusement, je trouve choquant que des échantillons soient distribués dans les maternités (et donc estampillés implicitement « approuvés par le corps médical ») sur seul critère qu’ils sont produits par des firmes ayant un beau budget marketing. 

Mais le vrai problème derrière cette affaire est celui des cosmétiques pour bébé (voire derrière pour adulte). Est-ce que ces produits sont cancérigènes ? Je crois qu’à l’heure actuelle, personne ne peut le dire avec certitude. Personnellement, le simple fait de voir le nom de Mochepomme dans les communiqués me conduit à prendre ces déclarations avec la plus grande prudence. Par mon ancien boulot, je sais le peu de crédit dont il jouit parmi ses pairs (apparemment il est plus populaire auprès des grands médias qui sont plus prompts à relayer ses messages apocalyptiques que les rétractations qui s’ensuivent). L’épidémiologie des cancers est une science complexe où il est délicat de faire la part des différents facteurs : alimentation, génétique, âge, exposition à des produits toxiques, radiations… D’autant plus qu’il peut y avoir interaction entre les facteurs et que la dose de chaque joue un rôle prépondérant.

Faut-il pour autant acheter tout et n’importe quoi ? Personnellement je trouve qu’en matière de cosmétiques pour bébé, on n’a en général pas besoin de grand chose. Du savon pour le bain, une crème à utiliser ponctuellement en cas d’érythème fessier, et puis j’aime bien le fameux liniment oléo-calcaire en prévention des rougeurs fessières (à noter que quand ça s’installe il faut passer à autre chose, ça ne suffit pas). Pour le reste, l’eau du robinet fait des merveilles. Evidemment les bébés qui ont des problèmes dermatologiques particuliers (peau très sèche, eczéma…) peuvent avoir besoin de trucs en plus (sans compter que des changements alimentaires peuvent faire des miracles), mais là c’est à voir au cas par cas,  et je vous avoue mon ignorance sur le sujet. Tout ça n’empêche pas d’avoir un paquet de lingettes, bien utile quand on vadrouille (en Suisse on trouve des lingettes bio en grande surface, ça peut sembler une hérésie mais si on doit en acheter, autant prendre la version soft). Pour le savon on trouve maintenant assez facilement des marques bio (Weleda, Sanoflore, Cattier, Natessance…) en pharmacie et parapharmacie (et sur le net bien sûr), ce n’est pas donné mais en même temps on peut réinvestir ce qu’on a économisé en crèmes et lingettes. Les purs et durs ne jurent que par le savon d’Alep. Pour la crème de soin, je suis en train de tester la Weleda et je ne suis pas très convaincue (mais qu’est-ce qu’elle sent bon !). Des cataplasmes d’argile peuvent aussi aider (merci Cybie ! ceci dit ça doit pas être coton à nettoyer dans les couches lavables), ou encore le cérat de Galien. J’aime bien l’eryplaste, mais franchement je crois que tout ça est assez bébé-dépendant : ce qui fait des miracles chez l’un empirera la situation chez l’autre. Pour une utilisation ponctuelle, j’avoue que je fais moins attention.   

Ceci dit, on a un peu trop tendance à donner le bon Dieu sans confession à tout ce qui porte la mention « bio » et/ou « naturel ». D’abord, malgré une réglementation de plus en plus stricte, l’habit ne fait pas le moine et ce qui est estampillé bio/écolo ne l’est pas toujours vraiment. Et ensuite, ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inoffensif. L’arsenic et la ciguë sont tout ce qu’il y a de plus naturel par exemple. Enfin, ce n’est pas parce qu’un composé est dangereux qu’on doit automatiquement le bannir sans en estimer l’intérêt : la vraie question est de savoir si on peut l’utiliser avec un risque très faible (la plupart des médicaments sont toxiques au-delà d’une certaine dose mais songe-t-on à s’en passer pour autant ?). Espérons que REACH nous aidera à voir plus clair dans toutes ces histoires (même si je suis peu optimiste sur les délais de mise en oeuvre).

Enfin si vous voulez confronter d’autres points de vue sur ce sujet délicat, le Blog bébé a publié deux billets avec des opinions différentes, à lire ici et .

Tagged as: , , , , , ,


« « Préc. zzzZZzzZZZZzzz    |     Suiv. Enlarge y0ur pen1s (ceci n’est pas un spam) » »

27 Commentaires »

  1. ce qui est naturel n’est pas forcément meilleur… les pires poisons se trouvent dans la nature hein! c’est du marketing tout ca!
    Mais etant donné que les produits qu’on nous donne à la mat, sont les memes qu’on peut acheter en pharmacie, et que si on regarde de plus pres c’est plein de dérivés de petrole, de musc de trucs et choses autres du meme genre….

    Répondre

  2. t’as essayé alors le cataplasme d’argile ?

    Répondre

  3. Une petite recherche sur le web pour trouver des cosmétiques « safe »… Trouvé sur le site de Greenpeace :
    « Ce guide liste les principales marques de cosmétologie et de parfumerie présentes sur le marché français. Il les classe en « vert », « orange » ou « rouge », selon les réponses que ces fabricants ont fournies à Greenpeace sur le contenu chimique des produits qu’ils commercialisent. »
    http://www.greenpeace.org/france/vigitox/documents-et-liens/documents-telechargeables/guide-cosmetox
    Ca permet de faire un premier tri 🙂

    Répondre

  4. une petite astuce santé pour le cérat de galien : c’est un produit tip top, très gras, qui prtège bien la peau… MAIS qui contient, par défaut, de l’huile d’amande douce… et ça c’est pas tip top pour les tout-petits (risques d’allergies… au produit ou développées suite à cette exposition précoce… oui, je suis obsédée….)!
    MAIS il y a une solution : vous pouvez acheter en pharma (faire préparer en fait) du cérat de Galien modifié, dans lequel l’huile d’amande douce est remplacée par de l’huile de parafine (oui, c’est moins pire que la précédente) ou de l’huile d’olive!

    Répondre

  5. @juju : enfin le pétrole, c’est naturel aussi. bon ok je sors 😉

    @cybie : euh non j’avoue que j’ai pas eu trop l’occasion.

    @Clemys : merci pour l’info

    @Fleur : merci aussi ! nous sommes (jusqu’ici) plutôt épargnés par les problèmes d’allergie mais j’ai cru comprendre qu’en plus de l’huile d’amande douce il fallait aussi faire gaffe à l’huile de sésame qu’on trouve pas mal dans les produits bébé (et notamment la fameuse crème weleda !).

    Répondre

  6. @la poule: le sésame est l’allergène qui monte, qui monte!
    attention aussi, donc!
    (ceci dit, il y en a dans la grande majorité des galettes de riz, dont nous sommes friands ici, particulièrement avant l’introduction du gluten…)

    Répondre

  7. Ah y a des tendances d’allergies ? Le sésame est trop hype cet hiver alors que les PLV sont out ? 😉

    Répondre

  8. et oui, Madââme, absolument!!
    Il y a des allergies émergentes!… et le sésame en est une :de plus en plus fréquente, de plus en plus sévère… au point de faire désormais partie des 15 allergènes dont l’étiquetage est obligatoire! (mais non, les PLV n’ont pas disparu… par contre, c’est une allergie statistiquement peu sévère et labile… bon après, les stats ne font malheureusement ps les enfants, hein!)

    Répondre

  9. Hé oui, je confirme les petites valisettes « cadeaux et bons de réduction ». Perso, je vais accoucher en hôpital public et j’en ai déjà eu en consult’ de sage-femme. Je dois être bizarre, mais ça ne m’a pas posé de problème, ni incité à acheter telle marque plutôt que telle autre ( je ne suis pas facilement influençable, il est vrai). Par contre j’avoue avoir utilisé les bons de réductions valables dans les magasins de puériculture vu que j’y avais déjà programmé des achats…

    Répondre

  10. Dès la première consultation à la maternité de l’APHP, j’ai eu droit à la malette rose. Moi ce qui me choque, c’est la masse de publicité… L’équivalent de ce que je reçois dans ma boîte aux lettres en un mois…

    Répondre

  11. @Fleur : si on ne fait qu’augmenter la liste des trucs suspects, on va tous finir à la courgette bio vapeur, argl !

    @lilyn et clemys : je ne sais pas si les lectrices du blog sont représentatives de la femme moyenne ! Je crains que tout le monde ne fasse pas la distinction entre pub et hôpital…

    Répondre

  12. Bon allez, cette apres midi, je change ses couches sans lingettes; J’aimerais bien moi faire ca a l’eau, c’est la classe, mais je crains d’etre un poil trop paresseuse..
    Pour revenir dans le sujet : pas de sac promo ici !

    Répondre

  13. Hé hé le commentaire du soir venu d’outre-Atlantique ! Y a pas grand chose de plus à faire pour changer à l’eau. Soit tu es à côté d’un robinet, soit tu prépares une bouteille d’eau à côté de la table à langer. Par contre je ne suis pas sûre qu’aux US il y ait aussi l’interdiction de donner des échantillons de lait maternisé dans les maternités.

    Répondre

  14. @la poule : t’inquiètes pas 🙂

    Répondre

  15. mais pendant que j’y repense, c’est vrai que la quantité de pub que tu recois ou récupère quand tu as un bb c’est impressionnant, ceci dit, je file faire mon ménage dans mes papiers !!!:)

    Répondre

  16. Et si tu as le malheur de commander chez vertmulet ou autre… là c’est le drame !

    Répondre

  17. Aprés renseignement (car tout ça me fou la frousse) je suis retournée chercher des mise à jour sur le site de greenpeace mais y’a un truc que je ne comprends pas finalement ils sont bons les produits ou juste le patron à payé l’impot révulotionnaire ???

    http://www.greenpeace.org/france/vigitox/consommer/bilan-guide-cosmetox

    Répondre

  18. C’est sûr que quand on voit à côté la pub pour le bouquin sur les pesticides (qui raconte quand même pas mal de conneries), ça ne me rassure pas sur le guide cosmetox. L’avantage que je vois des trucs estampillés « bio » c’est qu’a priori au moins leur synthèse est moins polluante (même s’il y a sûrement des exceptions). Et j’essaie de ne pas trop en utiliser, pour moi et surtout pour le poussin !

    Répondre

  19. Un article sur le sujet dans le Monde d’aujourd’hui :
    http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/10/14/cosmetiques-bebes-sous-surveillance_1106713_0.html
    Avec une phrase qui me laisse perplexe : « Faut-il revenir au gant de toilette et au savon de Marseille pour la toilette des bébés ? Sans tomber dans le manichéen tout ou rien, le toxicologue Jean-François Narbonne en appelle au « bon sens » : « Limiter les expositions en changeant les comportements ou en achetant des produits alternatifs. »
    Ca veut dire quoi exactement ? Quels sont les comportements à changer ? Les produits alternatifs ?
    La journaliste donne « en exemple » la présence des Parabens. Mais si c’est un exemple, quels sont les autres trucs à éviter ? Bref, je vais être manichéenne, j’utilise du savon de Marseille. ça me prend moins de temps que de passer un doctorat de chimie et de rester 1h en rayon pour décrypter les « ingrédients »… 😉

    Répondre

  20. Merci ! J’ai lu aussi cet article hier. Je crois que les recommandations reviennent plus ou moins à ce que j’ai dit (oui oui, ça va les chevilles, merci) : pas besoin de 36 produits. Je ne sais pas si le savon de Marseille n’est pas un peu agressif pour un bébé ; le must des « bios » pour les peaux fragiles, voire atopiques, c’est le savon d’Alep. Le gant de toilette le problème c’est que 1. il en faut beaucoup (pour chaque change), 2. je sais pas si ça se nettoie bien quand c’est plein de cacas et 3. ça a tendance à devenir un peu rêche au cours des lavages. Acheter un coupon de polaire (ou prendre un vieux plaid/pull) et le découper en petits morceaux (pas besoin de coudre) : et voilà des lingettes lavables à un prix défiant toute concurrence !

    Répondre

  21. Oui oui, c’est encore moins cher et plus facile quand on recrute sa Maman : j’ai de jolies lingettes lavables biface, polaire et éponge !

    Répondre

  22. Oh la chance !

    Répondre

  23. bientôt Maman (en decembre)je suis en pleine réflexion sur: comment m’équiper en cosméto pr le bebe, ?Je ne voudrais pas m’encombrer de 10000 produits ms voudrais qd meme avoir le minimum necessaire (pr le bain-le change – les massages et éventuellement les rougeures/iritations du popotin).J’ai cru comprendre que le produit mircale « liniment oléo calcaire » est conseillé pr le change,sinon savon d’Alep pr le bain (ms 1 savon c’est pas top pratique,c’est pas mieux en liquide?)Petite précision vivant á Lisbonne j’ai bcp de difficulté á trouver des produits naturels (comme le liniment que je vais faire moi meme je crois ).Si qqn peut m’aiguiller….

    Répondre

  24. Le savon d’Alep existe en version liquide (mais faire attention à la composition, on trouve un peu tout et n’importe quoi), comme par exemple ici http://www.notes-de-provence.com/pdt200/beauty_products.html (celui-là a l’air clean)
    Les massages si l’odeur ne te dérange pas tu peux les faire à l’huile d’olive ! Selon les produits tu ne vas pas forcément en utiliser des tonnes, donc demande à ta mère ou à ceux qui viendront vous voir d’en apporter dans leurs valises…

    Répondre

  25. ms l’huile d’olive ça tache qd meme pas 1 peu les vetements ?

    Répondre

  26. J’ai pas essayé ! ça doit dépendre des quantités que tu mets… Sinon y a plein d’autres huiles (il paraît qu’en néonat ils utilisent de l’isio 4… bonjour l’odeur)

    Répondre

  27. Theory: Vaccinations are the primary cause of food allergies. Infant formula, infant vitamins, and antibiotics that contain peanut products directly or indirectly may be secondary causes.

    BACKGROUND: This study began as a « wild idea » that vaccinations or medicine could be causing peanut allergy. It soon turned into a horrible realization. A very small amount of food proteins from many sources are considered inert ingredients that fall under trade secret protection and are not on the vaccine inserts. Various studies have shown that injecting an animal with protein is one method of inducing an allergy. Every study done of food allergy that could be located does not disprove this theory. There was a study done on Indonesian and Thai children that has been frequently quoted as saying that there are no peanut allergies in Thailand or Singapore in spite of the high consumption of peanuts. Evidence was presented that Singapore has a major problem with peanut allergy. The study itself says that many children reacted to peanuts in a skin prick test and that it eliminated a number of children from the study. The « hygiene theory » was examined and found to have no merit. Evidence of a long list of food protein that can be used in vaccine production has been found in various patents on-line. The increased childhood vaccination schedule coincides with the increase in food allergies in industrialized nations. The lower incidence of food allergies in less industrialized nations also coincides with a lower vaccination rate. The lower incidence of food allergies in the Hispanic population of the United States also coincides with a lower vaccination rate. The evidence of food allergy in animals has only been found in vaccinated animals. Evidence of ingredients that can be one of the patented adjuvants with various food oils has been presented. Evidence that « pharmacy grade » peanut oil still contains peanut protein has been presented. Package inserts have been examined and found to have ingredients that do not disclose its actual composition. EVERY SINGLE FOOD ALLERGY THAT I HAVE FOUND, I HAVE ALSO FOUND THAT FOOD LISTED AS AN INGREDIENT IN A VACCINE OR MEDICAL PRODUCT.

    Many of these pages were copied from my blog. The blog grew too big and was too hard to follow. The links listed below link to the article in my blog. Use the buttons to the right to go to the article on this website. If you’d like to leave a comment, you can do so on the blog or you can e-mail me by way of the contact page- bfg

    1. Vaccines are given to create an immune response from the body. It only makes sense that the body treats anything in the vaccine as an invader that needs to have an antibody created to combat it. That is why we give vaccines. But if the vaccine has a trace of food in it such as egg or peanut, it only makes sense that the vaccine can cause a food allergy.

    2. Peanut oil is used in vaccines in adjuvants or as a vaccine carrier. The ingredients of adjuvants or vaccine carriers are not listed individually on the package insert. So the physician would have no way of knowing that there was peanut oil in the vaccine. The ingredients of adjuvants is considered a « trade secret » and has the protection of many governments not to be revealed.

    3. Peanut allergy decreases in populations that have decreased percentage of vaccinated children. There are a number of studies that link vaccinations to allergies.

    4. Peanut allergy is almost unknown in Israel. The population eats lots of peanuts. Israel produces sesame oil. Israel manufactures its own vaccines. Sesame is a major allergy there. Hypothesis: Sesame oil is used instead of peanut oil in the vaccines used in Israel.

    5. Study that is frequently cited saying that Indonesia and Thailand people do not suffer from peanut allergies was erroneous. Many children in the study reacted to peanuts in the skin prick test. The study relied on parents of report food reactions. I found a Thai parent quoted on the Internet saying that her child had a peanut allergy. I also found a physician from Singapore stating that peanut allergy is a major problem there.

    6. The “hygiene” theory points out that there is less food allergy in underdeveloped countries. They speculated that the people and environment is less clean so it is the early exposure to bacteria, etc. that protects against allergies. However, children as young as 8 months have been diagnosed with peanut allergy and it is only since 1990 that peanut allergies have become a huge problem. The populations in the underdeveloped countries are also not as compliant with childhood vaccinations which would account for less peanut allergy.

    7. The United States and China are major producers of peanut oil and vaccinations. There are many patents for products used in vaccines that contain peanut oil.

    8. The secondary causes of peanut allergy are due to young children having a “leaky gut”, immature digestive system. Introducing foods too soon can lead to allergies. Medicines given with traces of peanut protein could lead to an allergy. Also antibiotics kill off good bacteria as well as bad and can lead to an overgrowth of yeast which can cause food allergy type problems. I don’t know if any infant formula in the United States contains peanut oil. One website said it was more of a problem in Europe.

    9. Our vaccinated animals are getting food allergies Dogs are allergic to peanuts. Searching the Internet – I found a wild elephant allergic to wheat; the elephant had been immunized. (Wheat germ oil is used as a carrier of vaccines. Wheat protein is used to manufacture vaccines/medicines.)

    10. The statistics for allergies is appalling!! The allergy epidemic increased with every new mandate for more childhood immunizations.

    11. How pure can we make peanut oil? I assume it is highly refined but it only would take a teeny weeny bit of peanut protein in a vaccine to create a problem. That is, of course, assuming that it is ONLY the peanut protein that causes the allergy. Using my “guessing” math, only 1 shot out of 1680 would need to be contaminated to create a peanut allergy in 1 in 70 people in Great Britain.

    12. Vaccine adjuvants/ vaccine carriers contain many other oils/ingredients. These other ingredients could account for allergies to other foods. Fish oil is used. Shellfish can be mixed in with the fish by-products which are used to make fish oil. Wheat germ oil, corn oil, soy oil are used. Milk and eggs are also used in the production of vaccines. I expect that the oils are mixed in the vaccines so that you might get a vaccine with peanut oil and soy oil in it or any number of other oils.

    I keep looking but so far, I have been unable to DISPROVE my theory. And perhaps that is because VACCINES ARE A MAJOR CAUSE OF FOOD ALLERGIES!!

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. zzzZZzzZZZZzzz    |     Suiv. Enlarge y0ur pen1s (ceci n’est pas un spam) » »