Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. Le JT de la PP    |     Suiv. Cadeaux empoisonnés ? » »

zzzZZzzZZZZzzz

Par  • Le 17 septembre 2008 à 8:03 • Catégorie : Education, Eduquer, Trucs et astuces

 Aujourd’hui un sujet délicat : le sommeil de nos poussins. Passons sur les incessantes (et horripilantes) questions de l’entourage (« Alors, il fait ses nuits ? » « Comment ça, pas encoooooore ? »), après lesquelles viennent généralement une foule de conseils plus ou moins appropriés (passons aussi sur la tétine au miel ou encore le p’tit coup de gnôle dans le biberon), qui mettent en panique les pauvres parents. C’est d’autant plus énervant que c’est un vrai problème : manquer de sommeil rend fou les parents comme les enfants. Non parce que si vous croyez qu’un enfant qui a besoin de dormir, ben il dort, vous vous fourrez le doigt dans le nez jusqu’à l’oeil. Si vous croyez encore à  cette expression « dormir comme un bébé » (ha ha ha ha ha), ou encore certains auteurs qui affirment sans rigoler qu’un nouveau-né dort 20h sur 24 (y en a peut-être un qui fait ça en France effectivement, mais probablement pas beaucoup plus si on en croit les jeunes parents), c’est que vous n’avez pas d’enfants ou que vous êtes amnésique. C’est un des plus gros problèmes des tout petits : ils ne savent pas s’endormir. A partir de là, chacun a son seuil de tolérance, en termes de kilomètres à marcher pour bercer le petit monstre et de nombre de réveils par nuit. Tant qu’il n’est pas dépassé, tout va bien, mais quand on s’en rapproche, voilà quelques idées. Pas de recette miracle, parce qu’hélas ça n’existe pas. 

D’abord, il ne faut pas sous-estimer d’éventuels problèmes physiques ou psychologiques, notamment si la naissance a été difficile. N’hésitez pas à en parler avec un médecin, une sage-femme, un psy, un ostéopathe (ou autre professionnel de santé) en qui vous ayez confiance, ça peut faire des miracles. A savoir : les otites (et dans une moindre mesure les poussées dentaires) sont plus douloureuses quand on est allongé. Dans ces cas-là (marche également pour le rhume et les régurgitations), surélever légèrement le matelas sous la tête du poussin peut apporter une amélioration significative. En pratique, roulez une serviette sous le matelas ou mettez des livres sous les deux pieds de la tête de lit (ou cédez aux sirènes du marketing).

Sur Babble, un père témoigne qu’après avoir tout essayé, donner de la mélatonine (l’hormone du sommeil) à leur fille de trois ans a révolutionné leurs nuits. A voir avec un médecin. L’emmaillotage revient à la mode, et on développe de nouvelles formes de matelas comme le cocoonababy. Je n’ai rien testé de tout ça, mais pourquoi pas ?

On vous a aussi peut-être dit qu’un bébé dort même s’il y a de la lumière, même s’il y a du bruit. N’empêche que si vous rencontrez quelques problèmes de sommeil, vous pouvez commencer par coucher le poussin dans un endroit très calme et très sombre, ça aide. Un petit truc qui peut marcher (pas du tout chez nous mais j’ai vu des témoignages positifs) : laisser dans le lit/berceau un tissu imprégné de l’odeur de maman (genre le t-shirt que vous portez depuis trois jours).

Ensuite, il faut avoir des objectifs réalistes et en phase avec la maturité du poussin. Tout le monde a entendu parler de bébés qui font leurs nuits à la maternité ou à quinze jours, mais autant vous le dire tout de suite, c’est aussi courant qu’un gothique à un concert de Lorie. On peut se baser sur quelques repères : par exemple une règle plus ou moins vérifiée dit qu’un bébé ne peut pas tenir la nuit sans manger avant d’avoir atteint 5 ou 6 kg, ou encore selon Grandsenne les enfants se règlent tous vers 3 mois. Mais cela reste des repères, c’est aux parents de sentir ce que leur enfant est prêt à faire ou pas. Pour cela, si vous voulez tenter de lui faire franchir une étape, essayez progressivement et si vous voyez que ça ne marche pas du tout, laissez tomber quelque temps : chez un tout petit, les choses peuvent changer d’une semaine à l’autre. Et attendez-vous à des « régressions » passagères à chaque changement important dans la vie de bébé (déménagement, reprise du travail de la mère, acquisition d’une étape majeure comme la marche…).

Dans les premières semaines, tant que l’enfant passe quasiment tout son temps éveillé à manger, tant qu’il n’a pas vraiment pris le rythme jour-nuit, à mon humble avis il ne faut pas se poser trop de questions. Par contre, quand vous commencez à voir émerger une sorte de rythme, notamment au niveau des tétées/biberons, ça peut être un bon moment pour essayer de l’encourager à le suivre, en particulier la nuit. Je m’explique : si une nuit le poussin a tenu 5 heures sans manger, la suivante, s’il se réveille au bout de 3 heures, ne lui proposez pas systématiquement du bon lolo. Essayez d’abord de le rendormir autrement : câlin, bercement, berceuse/boîte à musique, doudou, tototte… Si vous allaitez, envoyez le papa. Et s’il a vraiment faim, vous le saurez très rapidement (puisque les cris augmenteront au lieu de diminuer) et au pire il aura patienté cinq minutes pour avoir son rata, ça ne me semble pas relever du traumatisme majeur. Par contre, il est assez risqué de vouloir manipuler le rythme, par exemple s’il dort depuis 20h et que vous vous couchez vers 23h, de le réveiller pour le nourrir au moment où vous vous couchez en espérant qu’il ne vous réveille pas à 1h. Le plus probable, c’est que n’ayant pas vraiment faim/n’étant pas réveillé, il prenne très peu et vous réveille quand même à 1h. Et le pire cas, il prend l’habitude de manger à 23h et à 1h, au lieu de seulement à 1h. Mais il y en a sûrement pour qui ça a marché, c’est quitte ou double !

En ce qui me concerne, j’ai été plutôt partisane de dissocier sommeil et nourriture dès que ça a été possible. C’est-à-dire d’éviter d’endormir ou de rendormir mon poussin au sein s’il ne le réclamait pas (j’utilisais la tototte quand ce n’était pas de la faim mais un besoin de succion à satisfaire), et de ne pas lui proposer à manger dès qu’il se réveillait (tant qu’il ne réclamait pas bien sûr). Ainsi il a pris l’habitude de ne pas avoir son petit déj à peine il ouvre l’oeil, ce qui aide grandement pour les grasses mat’ du week-end (maintenant on peut facilement dormir jusqu’à 9h30). Bien sûr s’il réclame au réveil on lui donne, ça n’est pas du dressage, mais s’il est calme on patiente en faisant un gros câlin en famille. 

Il faut savoir qu’un enfant dort moins bien avec ses parents que seul dans sa chambre, ou en tout cas qu’il se réveille plus souvent. Donc il faut décider si vous préférez beaucoup de réveils faciles à gérer (sans se lever ou presque) ou peu de réveils mais plus fatigants. Une des conséquences d’avoir le poussin à portée de main, c’est qu’on a tendance à intervenir au moindre gémissement, puisque ça nous réveille plus vite, et qu’on veut que ça s’arrête pour se rendormir. Ceci peut ralentir l’acquisition de la capacité de rendormissement par l’enfant. Et ce d’autant plus que les bébés ont souvent un sommeil assez bruyant, notamment à certaines phases où on peut facilement avoir l’impression qu’il se réveille alors que ce n’est pas le cas. Le problème étant qu’en voulant le rendormir (alors qu’il n’était pas éveillé), on le réveille effectivement : légèrement contre-productif ! Si vous êtes dans la chambre d’à côté, le temps de se réveiller, de comprendre ce qui se passe, et de jouer cinq minutes au jeu préféré des jeunes parents « Je fais semblant de dormir en espérant que l’autre se lève » ou « Cékikivasslever », avec un peu de chance il se sera rendormi tout seul (ou pas réveillé donc). Je précise que je ne suis pas du tout contre le cododo, que j’ai pratiqué avec bonheur. C’est à chacun de sentir ce qui lui convient le mieux à chaque moment.

Je vous ai dit tout le mal que je pensais du « laisser pleurer », cependant il y a des cas où ça me semble inévitable. Un exemple. Lorsque l’enfant commence à se déplacer, il exprime de plus en plus fortement sa volonté et son envie, en plus de ses besoins. Il veut jouer avec le hâchoir, il veut mettre ses doigts dans la prise, etc etc. Et puis il ne veut pas aller se coucher, bien qu’il soit visiblement fatigué. Alors quand vous le mettez au lit et que vous sortez de la chambre, il pleure (voire hurle) pour manifester son désaccord. Mais il est fatigué. Il peut très bien arriver qu’une fois son désaccord exprimé il s’endorme dans les deux minutes qui suivent votre sortie de la chambre. C’est ce que fait le poussin. Quand on le couche, il n’est pas rare qu’il pleure, mais pas plus de deux minutes (parfois à peine trente secondes). Et si on retourne le voir tout de suite, on ne fait que décaler le problème. Sachant qu’il s’endort beaucoup plus vite seul que si on est là (une présence le stimule plus qu’elle ne le calme), ça me semble plus profitable pour tout le monde qu’il râle deux minutes puis dorme paisiblement que de passer trois quarts d’heure autour de son coucher. De la même façon, quand il se réveille la nuit, il n’est pas rare que le temps qu’on émerge (et qu’on joue au Cékikivasslever), il ait retrouvé son doudou, repris son pouce et se soit rendormi tout seul. En allant dormir chez des amis, j’ai découvert qu’il s’était réveillé trois fois dans la nuit et que je n’en avais entendu qu’une (et le temps que j’émerge du coltar il était déjà rendormi, à la grande surprise de nos hôtes).  

Si vous allaitez, ne vous laisser pas pousser vers le sevrage dans l’espoir qu’il fasse ses nuits. Le résultat est loin d’être garanti, et ça risque de vous rester en travers de la gorge. Ceci dit, si vous avez repris le travail, il est possible que le bébé tète la nuit ce qu’il ne peut pas téter le jour.

Pour apprendre l‘endormissement autonome tout en douceur, il y a la méthode Pantley. Je n’ai pas testé, mais ça peut être une bonne solution, même si à mon avis il faut être trèèèèèèèès patient. Un peu plus douloureuse et controversée, la méthode Ferber consiste à laisser pleurer l’enfant 1 minute, revenir pour le rassurer (sans le prendre), le laisser pleurer 2 minutes, revenir, et ainsi de suite sans jamais dépasser 5 minutes. A mon avis, à manier avec prudence et pas chez un nouveau-né (et surtout ne pas s’y accrocher envers et contre tout), mais ça peut donner un cadre pour aider un grand bébé à s’endormir seul. 

Et puis ce qu’on ne vous dit pas (attention la poule pondeuse dénonce un complot mondiaaaaaal), c’est que la plupart des bébés dort mieux sur le ventre. Mon pédiatre l’a avoué sous la torture (vous avez déjà entendu les cris suraigus du poussin ?). Attention, loin de moi l’idée de remettre en question le lien entre position de sommeil et mort subite du nourrisson : il est clair que ces décès ont chuté depuis qu’on couche les poussins sur le dos, et il faut encourager les parents à le faire. Mais… mais si à chaque fois que vous tentez de coucher votre poussin endormi il se réveille, essayez de le mettre un peu sur le ventre (miraculeux pour ceux qui ont un rototo coincé), et puis retournez-le après 10-15 minutes, quand il est profondément endormi. Cela va sans dire, à 4 heures du mat’, après une demi-heure de biberon/tétée, rototo (peut être nécessaire au sein aussi, surtout si on a un bon débit), tour de la maison avec bébé dans le bras, quand ENFIN le monstre a l’air de dormir dans son lit, on rêve d’attendre encore un quart d’heure pour le retourner. Surtout quand on doit se lever à 6h45. Ouiiiiiiii Docteur, bien sûûûûûûr, comptez sur moi. Ha ha ha. 

Et vous, vous avez des trucs ?

(Photo : Flickr)

Tagged as: , , , , , , , ,


« « Préc. Le JT de la PP    |     Suiv. Cadeaux empoisonnés ? » »

50 Commentaires »

  1. ouaaa y’a pas que moi qui fasse semblant de dormir alors la nuit, pour que Chéwi se leve?

    hum hum non j’ai pas honte non mais…

    tout d’accord avec toi… tout tout tout… surtout que la mienne, qui dort bien, 10 ou 11 heures de suite, ca fait deux jours qu’elle se reveille toutes les 45 minuites. cette nuit, à minuit, elle a attérit dans mon lit… bein j’ai pu dormir… ce matin verdict : le rhume… cool

    sinon le couchage sur le ventre ca a été la révélation avec Lou-Ann, notamment quand elle avait des renvois encore…

    Répondre

  2. ah bein tien c’est la première fois que je lis un post de toi qui me déçois un peu! je ne suis pas super à l’aise avec la style d’écriture un peu « ça se passe comme ça, faut faire comme ci »….. je ne pense pas que tu puisses autant généraliser…. par exemple « un enfant dort mieux seul qu’avec ses parents » ou de mm pour s’endort… Ok ça peut être vrai comme totalement faux! je connais plein de modèles de loustic (cododo ou pas) qui s’endorme bien, quelque soit l’endroit, juste avec papa-maman à coté, ou dans leur bras, ou avec massage..enfin bref il existe bcp de variantes!
    puis les méthodes « faire attendre » « faire pleurer » ça me rend MALADE! on parle de communication sans violence et là pour des besoins aussi fondamental que « dormir » »manger » »se rassurer », il faudrait faire patienter son baby, mais pour quelle raison? vous arrivez à dormir vous quand votre BB pleure comme si on lui enlevait son bras? je trouve ça terrible! comment un enfant si jeune peut apprendre par lui mm quand justement personne ne lui a montré comment faire… le pble dans nos sociétés je pense c’est qu’on se pose trop de questions desfois et qu’on ne suit pas notre instinct et que surtout on a l’impression que ça va « durer » toute la vie…mais ce n’est que des étapes… les besoin psychologiques c’est aussi important que les besoins physiques. Si bébé à besoin à 6 mois de manger à 4h puis à 6h, bé c qu’il en a besoin de toute façon quelque part.. c sur sur le coup on se dit « mon dieu mais comment je vais faire »… puis un jour ça s’arrête… puis un jour il est prêt à s’endormir seul.. puis un jour il demande a aller se coucher…puis un jour il veut redormir avec papa ou maman…. bref tout le temps ses aller et retour.. mais un jour il sera indépendant dans son sommeil, peut importe le temps que ça prenne.. en l’accompagnant étape par étape… en douceur (dans la limite de nos limites bien sur)!!!!!!!!!!! n’oublions pas que les tout petits vivent uniquement au présent. A mon sens on ne peut pas gérer un bébé, encore plus un nouveau né, comme on gère son temps ou quelque chose de rationnel.

    Répondre

  3. …. un peu le même sentiment qu’Anne ici… pas mal d’idées reçues égrainent ce billet…

    j’ai tiqué notamment sur le « le bébé dort mieux sans ses parents qu’avec »… pas sûr… il y a d’ailleurs des industriels qui vendent un produit censé reproduire les battements cardiaques de la mère pour que l’enfant dorme mieux…

    pour la dissociation repas /sommeil, pourquoi pas… SAUF pour les premières semaines (4 à 6 je dirais) d’un bébé allaité : on dit/sait maintenant qu’une bonne mise en route de l’allaitement passe par un allaitement initial à l’éveil (et pas seulement à la demande)… bébé ouvre un oeil? Hop, au sein!

    sinon, pour ce qui est de notre expérience perso, on a eu deux bébés avec quelques tracas de sommeil… très différents dans les deux cas:

    l’aînée ne s’endormait jamais… elle tétait longuement et il lui fallait encore près d’une heure après pour s’endormir, et ce à toute heure du jour et de la nuit (ouf, MariChéri assurait les rendormissements jusqu’à 3h du mat…ça lui a laissé le temps de développer un ‘tit buisness sur internet …).

    Puce2 quant à elle s’est toujours endormie paisiblement, sans le sein… mais s’est réveillée la nuit (toutes les nuits) pour téter jusqu’à…. 20 mois… ben… j’en ai pris mon parti! et évidemment, on peut discuter de pourquoi et comment j’ai accepté ces réveils!

    pour Puce3, on testera l’emmaillotage … hors de question pour moi de tester le sommeil sur le ventre… (ou alors contre le mien de ventre…ce que nous avons fait pendant les premières semaines de vie des aînées…)… je vous raconterai!

    En revanche, on a nous aussi laissé passer quelques pleurs de décharges (moins de 10 minutes) au moment de l’endormissement pour la nuit (et seulement celui là) à partir de quelques moins… pour l’aînée seulement (pas besoin pour la deuxième)!… pour la troisième, j’aimerai réussir autrement, mais on verra (le problème se complexifie un peu avec des aînés…)…

    et ici, pas possible de jouer a Quienselevanta? : d’abord, j’allaite, donc de toute façon, faudra bien que j’émerge, mais surtout, réveiller le Papa pour qu’il se lève serait beaucoup plus chronophage que de me lever directement, allaiter et me rendormir!

    Répondre

  4. Pour ma part plutot d’accord mais pas encore d’expérience alors ………. Je pense tester l’emmaillotage ça ma l’air pas mal et le truc des 10 minutes sur le ventre pourquoi pas, je savais que c’était bien pour les coliques et puis tant que c’est sous surveillance moi ça ne me gène pas. Enfin on verra bien je préfère encore espérer que mon petit ange sera vraiment un ange !!!!

    Répondre

  5. Le coup des 1 minutes, 2 minutes, je l’ai fait quand il avait 4 mois, je sais plus trop, ben ca marche assez bien je trouve.

    On l’applique encore maintenant quand son sommeil s’en retrouve chamboulé par un évenement, (reprise du boulot, changement de nounou etc )

    Pour le ventre, mon ti poussin (1 an et 2 semaines) se met systématiquement sur le ventre quand il est super fatigué, je rassure les mamans, le lendemain matin, il est sur le dos ou sur le côté… et voire même pas au même endroit dans les coins du lit ! 🙂

    Répondre

  6. Ah il y a un livre qui est pas mal sur la gestion du sommeil chez les tout petits … faudrait que je le retrouve si ca intéresse quelqu’un.

    Répondre

  7. Perso, mon fils n’a quasiment pas dormit les 2 premiers mois. Il passait son temps à hurler quand j’étais avec lui. Entre les tétées, j’arrivais à le faire garder pour « m’échapper » et ne plus l’entendre (car au bout de 2 mois, je vous assure que j’étais à bout de nerf !) Du coup, je l’ai laissé pleurer plus d’une fois, parce que je ne savais plus quoi faire. Un coup, emmailloté il s’endormait. Le lendemain, ça ne marchait plus. Alors je le portais en écharpe. Mais tous les jours, il fallait que je trouve une nouvelle idée pour qu’il s’endorme et croyez moi, on en fait vite le tour !
    En fait, je pense que c’était l’allaitement qui posait problème. Le 1er biberon que je lui ai donné, il s’est endormit sans problème pendant 5 h !!!!!!!! un vrai miracle. Le 2ème bib que j’ai intégré c’était celui de 20h et le 3ème soir, il m’a fait une nuit complète. Depuis plus de problème, ça fait donc 5 mois maintenant.
    Par contre, en ce moment, il est dans la phase « je lutte pour ne pas m’endormir ». Je vois qu’il est épuisé et fatigué, mais rien à faire dès que je le pose dans son lit, il pleure.
    Alors tant pis, je lui met de la musique, la tototte et son doudou. Il chouinne un peu (ça dure jamais plus de 2 minutes) et il s’endort.
    Quand à le faire dormir sur le ventre, j’ai pas essayé, mais ma cousine a toujours fait ça avec ses petits car ils avaient d’énormes coliques et ne dormaient pas autrement.

    Répondre

  8. juste pour l’endormissement sur le ventre : je n’ai jamais couché mes enfants sur le ventre et ne le ferais pas… MAIS, dès lors qu’elles ont su s’y mettre seules (assez tôt, vers 3-4 mois), j’ai considéré que si elles avaient le tonus pour se tourner et retourner, c’était bon… je ne les ai donc jamais empêchées de se mettre comme elles le voulaient elles!

    Répondre

  9. Chez nous nous, c’est bb dans le lit des parents, sein à volonté, pas parce qu’on le veut mais parce qu’on n’a pas trouvé autre chose ( pour moi, c’est le moins fatiguant).
    BB1 a « fait ses nuits » à 15 mois, BB2 vers 1 an et BB3 a seulement 5 mois….

    Répondre

  10. @juju : je crois que le jeu est assez populaire oui !

    @anne : je suis désolée si tu es déçue (ouh la la pression des lecteurs ;-)), mais en lisant ton commentaire j’ai l’impression qu’il y a malentendu. Je n’ai pas toujours beaucoup de temps pour peaufiner mes articles hélas. Donc c’est vrai que le ton est peut-être un peu directif, mais c’est un raccourci qui reflète mal ma pensée. Comme je l’ai dit au début, ce sont des idées, des pistes, des tendances, pas du tout des obligations ! Et pour laisser pleurer ou faire attendre, je ne parle pas d’un nouveau-né, mais d’un bébé un peu plus grand (au moins plusieurs mois), et pendant quelques minutes, pas 2 heures. Je ne parle pas de ne pas lui donner à manger s’il a faim, mais de vérifier que c’est bien ça son problème, ou d’attendre qu’il demande pour lui donner. Je suis bien d’accord qu’il n’y a pas de solution toute faite, ça dépend tellement des enfants et des parents. Et surtout on ne doit pas mettre en pratique ce qu’on ne sent pas pour soi et ses enfants.

    Répondre

  11. @Fleur : je suis passée peut-être un peu vite sur cette histoire de cododo. Ce que je voulais dire c’est qu’il semble (après nombreux témoignages glanés en vrai et sur le net) qu’après quelques mois, et notamment vers le stade « bambin », les bébés qui cododotent aient tendance à se réveiller plus souvent que les autres. Mais c’est bien sûr une tendance, la bébéologie n’est pas une science exacte 😉 L’emmaillotage je dois dire qu’a priori ça ne m’attire pas trop mais si ça marche, faut pas se priver… Enfin chez nous c’est effectivement l’un ou l’autre qui se lève car allaitement ou pas, ça fait bien longtemps que le poussin ne mange plus la nuit (on a même essayé de lui filer un bib quelques nuits de désespoir mais il n’en voulait pas, nous ne sommes pas si indignes que ça ;-)), donc nous sommes à égalité pour les techniques de rendormissement. Pour le coucher sur le dos, je crois qu’une fois qu’ils savent bouger personne ne recommande aux parents d’aller les remettre quand ils se retournent (y aurait de quoi devenir dingue pour le coup !!).

    @caro : profite de tes dernières nuits « tranquilles » (même si enceinte on a souvent le sommeil pas facile).

    @cybie : volontiers pour le livre si tu as le temps !

    @angele : pas facile ! enfin tu sembles avoir trouvé des solutions qui fonctionnent pour vous, c’est le principal.

    Répondre

  12. @isa : et bb4 à 5 jours à ce rythme-là ? 😉 Je trouve que tant que cododo + sein à volonté conviennent à toute la famille, c’est super et y a pas de raison de se priver ! l’article est là pour les autres surtout 😉

    Répondre

  13. Ici, l’emmaillotage est culturelle, la majorite des parents le pratique jusqu’a au moins 3 mois; Pour notre petite californienne, cela n’aura dure que 3 jours, meme si c’est tres mignon, elle n’avait pas l’air d’adorer…
    Et puis nous avons un modele sympa question dodo, pas encore eu trop de soucis -si tetine-, ou alors j’ai la memoire tres courte, comme dit l’papa;

    Et pour defendre la poule, notre sardine a « fait » ses nuits le jour ou nous avons demenage de sa chambre, vers 3 mois (bon maintenant on campe dans la salon, mais au moins, on dort).

    Répondre

  14. Hello!

    Alors, moi, le bébé qui dort 20H/24, je l’ai, si si! c’est vrai! Ma Camille, jusqu’a il y a peu, c’etait a peut pret ça, voir meme plus. Et entre les tétées, je ne l’entendais pas! elle roupillait 3H de rang sans un couinement. Se reveillait pour teter (au sein), et je pouvais la remettre dans son lit encore eveillée, elle re-roupillait grave. Des fois, j’etais presque a l’oublier « ha! mais c’est vrai, j’ai un bébé, oups! », bon, heureusement, elle dort la journée dans le parc, il est pas question qu’elle me quitte (elle a eu dses petits soucis a la naissance), donc elle etait pas abandonnée. Là, elle a bientot 3 mois, elle fait ses nuits depuis un moment.

    Et c’est vrai, c’est meme pas dans mes reves! Le probleme, c’est qu’avant d’en arriver là, y a eu 2 « essais », et c’etait pas glorieux!
    Maxence, ca allait encore, mais rarement siestes de plus d’1h. l’a fait ses nuits a 1 an.
    Valentin, c’etait l’enfer dans mon lit. C’est bien simple : il etait pas heureux! J’ai jamais rien compris a ce mome.Le genre d’enfant qui te degoute d’avoir d’autres momes! Il a passé ses 18 premiers mois a hurler, pleurer, pourtant, il etait allaité a volonté, dormait avec nous, ca ne l’empechait pas de se reveiller systematiquement en hurlant. J’en ais entendu des conseils a la cons. Toujours de la part de gens qui n’ont jamais eu d’enfants avec des problemes de sommeil. (comme il y a des adultes, isomniaques, il doit y avoir des enfants)
    C’est facile de donner des conseils quand on ne l’a pas vecu.

    Camille, dès la maternité, j’ai vu la difference. elle voulait pas teter pour le plaisir.Elle mangeait et lachait le sein. Valentin a passé le sejour a la maternité acroché a mon sein.
    Pourtant tous les 2, je m’en suis occupée pareil. Camille a meme quasiment pas été dans son berceau.

    Chaque enfant est different, et suivant sa maturité, il dormira ou pas. Apres, les parents, il faut qu’ils composent avec ça. Et bien souvent, c’est en ne faisant rien que ça s’arrange.

    Bon courage aux mamans qui dorment mal, je comparti

    bizzzz

    Répondre

  15. Salut,
    Pour avoir testé plusieurs fois les nuits dans la même chambre ou dans des chambres différentes, je suis assez d’accord pour dire qu’on dort tous mieux quand la minette est dans sa chambre (depuis qu’elle a plus de 6 mois environ, avant son berceau était accessible même en dormant…). Tout simplement parce que si elle ronfle, renifle ou pète, ca me reveille. Et probablement vice-versa…
    Ceci dit, a un an, elle se reveille parfois pour manger a 3 heures du mat. J’ai essayé de la rendormir sans la nourrir (eau, berceuse, sucette, doudou, plus de nourriture pendant la journée), c’est impossible, elle a tout simplement faim.
    Chacun sa physiologie et son caractère…

    Répondre

  16. Hi, I found your blog on this new directory of WordPress Blogs at blackhatbootcamp.com/listofwordpressblogs. I dont know how your blog came up, must have been a typo, i duno. Anyways, I just clicked it and here I am. Your blog looks good. Have a nice day. James.

    Répondre

  17. Coucou,
    Les petits ont été directement dans leur chambre, dans un lit 120*60, dès le retour à la maison, car après une semaine à la mat avec des jumeaux, même adorables, je ne rêvais que d’une chose : dormir sans tous les petits cris et grognements des bébés (je préfère les ronflotements de mon chéri, collée à lui il arrête de suite …).
    De toute façon, notre chambre aurait été bien trop petite et nous n’avons pas de lit king size.
    Après, chacun ses choix, si les deux parents sont OK, ou que la présence de leur petit les rassure.
    Nous n’avons pas mis non plus d’écoute bébé (un grognement banal de notre fils amplifié par l’appareil, ça fait peur – on a testé chez les grands-parents et depuis l’appareil est resté dans sa boîte).
    Et les deux ont fait leur nuit vers 1 mois 1 mois 1/2 (peut-être se rassurent ils l’un et l’autre en dormant dans la même chambre).

    Répondre

  18. @Nath : merci merci !

    @Laeti : waouh ! incroyable cette choupinette. Enfin les enfants se suivent et ne se ressemblent pas…

    @nanais : ben si elle a faim, elle a faim ! en même temps à cet âge (et jusque… pfiou !) l’immense majorité des enfants se réveille de temps en temps, pour manger ou pour autre chose.

    Répondre

  19. @DD : ah les jumeaux, c’est encore une autre histoire ! sinon notre écoute bébé ne se déclenche que pour un bruit « significatif ». Enfin dans 70 m² il ne sert pas à grand chose, c’est pour quand on vadrouille.

    Répondre

  20. bravo pour la position du lit. Inès avait un gros rhume et impossible de ne pas se réveiller tt les h. Et donc, j’ai appliqué la proposition (lit incliné) et CA MARCHE !!! c vraiment significatif.

    Répondre

  21. Merci, et contente que ça t’ait été utile. Et le mieux : ça marche aussi chez les adultes !

    Répondre

  22. Ah mince, moi qui croyait que la question de savoir si le poussin faisait ses nuits était une bonne accroche pour une conversation avec des collègues jeunes parents (et donc sur une autre planète)…
    Je vais essayer de varier (couches lavables, chaussons souples…)

    Répondre

  23. Si tu veux une bonne accroche, demande à voir une photo ! Et enchaîne pour remarquer à quel point Junior a l’air éveillé. Si tu parles avec la maman, tu peux aussi noter à haute voix sa mine radieuse et sa ligne superbement retrouvée (mais faut que ça reste quand même crédible). Les couches lavables et autres, c’est quitte ou double selon si les parents sont dans le trip ou pas. Les parents n’aiment pas trop en général que les non pondeurs leur expliquent comment faire…

    Répondre

  24. Bonjour,
    je suis toute nouvelle sur votre blog que je trouve formidable!
    J’ai mis du temps à le trouver (Tout mon congé maternité en gros!) mais je suis vraiment très contente!
    Je suis moi même maman d’une petite crêpe de 5 mois que je retourne chaque nuit du ventre au dos (à 4h du mat’ par exmeple…), rongée par l’inquiétude de ne pas suivre les recommandations officielles, les cernes et la culpabilité de vouloir dormir plutôt que d’attendre que cle sommeil de la crêpe en question soit assez profond pour le retourner en toute sécurité (cad sans chouinement 5 minutes après, juste quand je commence à sombrer…!)
    Pour la fleur qui jure qu’elle ne mettrait jamais un enfant sur le ventre, je lui recommande la fréquentation du mien, qui s’y endort en une micro seconde après des jours entiers de lutte et de crises de larmes (pour la maman comme pour lui) à essayer sur le dos.
    Pour les enfants au ventre sensible, je pense vraiment que cela les aide, nous avons assisté avec beaucoup de bonheur et de fous rires le concert de prouts que cette position aide à expulser!
    Merci encore pour votre site plein de bon sens et de bonne humeur, éléments qui aident vraiment dans cette période émotionellement intense qu’est l’arrivée d’un bébé!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @pâte a crêpe, bienvenue dans la basse-cour ! bon courage avec ta crêpe, c’est vrai que les risques sont plus faibles sur le dos mais parfois on n’a pas le choix !

    Répondre

    tayazitNo Gravatar a répondu :

    @pâte a crêpe, si ça peut te rassurer, voici ce qu’écrit le pédiatre Philippe Grandsenne dans Bébé, dis-moi qui tu es : « Mais quand vers 4/5 mois il se retourne tout seul sur le ventre, il ne faut pas trembler nuit après nuit et courir le retourner toutes les cinq minutes. Si le couchage est de bonne qualité et que votre bébé n’est pas couvert, facteurs principaux de sécurité, laissez-le vivre ses nuits comme il l’entend. Après tout, il ne risque guère plus que vous lorsque vous allez dormir. Car cela existe aussi la mort subite inexpliquée de l’adulte, même jeune. On n’en parle pas, mais il y a au total plus d’adultes que d’enfants ou de bébés qui meurent de cette façon brutale. » (p214, édition Marabout).
    Par exemple, en ce moment, mon bébé fait sa sieste sur le ventre. Au début, quand il a pris cette habitude, j’allais aussi vérifier que tout allait bien ! Je crois que nous sommes terrifiées par les récits que nous avons entendus.

    Répondre

    pâte a crêpeNo Gravatar a répondu :

    @tayazit, Merci merci!
    On guette le retournement autonome! Ca vient ca vient! Il pousse sur les jambes! Pour la sieste, je suis assez tranquille (depuis 2 semaines soyons honnêtes!), c’est la nuit qui est dure!
    @fleur, bravo pour ta patience, je sais que le fait de dormir avec mon petit blinis me fait assez peur aussi…

    Répondre

    FleurNo Gravatar a répondu :

    @pâte a crêpe, ben… les bébés avec coliques +++ et fort RGO,je les ai eus… 3 fois… et j’ai préféré leur ventre au chaud contre le mien que contre le matelas…
    c’est vrai que j’ai eu la chance qu’elles soient toues trois assez toniques très tôt pour se mettre elle-mêmes sur le ventre…

    Répondre

  25. Bon, alors vous êtes pour ou contre le biberon dans la nuit à un an??? La mienne se réveille une nuit sur deux depuis ses un an (quatre semaines environ) alors qu’elle dormait parfaitement avant (plus de sein la nuit depuis ses 6 mois et sevrée à neuf). On a essayé de la laisser brailler (un calvaire), on a changer le lit à barreau pour un matelas au sol dans lequel je peux plus facilement la rendormir mais parfois rien n’y fait, elle est réveillée comme en plein jour… Alors, bib or not bib?

    Répondre

    pâte a crêpeNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, comme ça à froid, sans avoir le nez dedans et faisant la danse du sommeil tous les soirs pour que ça n’arrive pas à notre crêpe, je te dirais que si elle mange bien le soir et que donc à priori elle n’a pas faim, le bib même si c’est la solution pansement ne me semble pas appropriée. Surtout, le but recherché étant ses nuits entières, je ne vois pas comment ça pourrait l’inciter à dormir d’une traite…
    Je te dis une idée comme ça en passant, pas taper si tu la trouves stupide ou déjà essayé-a-marche-pas, mais peut être passer plus de temps avec elle le soir dans son lit, si elle se réveille pour passer du temps avec vous…
    Je te dis ça, moi j’ai dormi cette nuit et je comprends que tu aies envie d’essayer!

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @pâte a crêpe, ben moi aussi, je suis assez contre à la base sinon, je ne lancerai pas une discussion publique… Bêtement je me dis qu’elle n’a pas faim et qu’elle dort sans souci depuis des mois… Or, cette bonne vieille Edwige Antier qui a le bonheur de faire des vidéos sur le net accessibles aux pères en manque de sommeil, a glissé à mon mari (qui me l’a refilée) cette idée insidieuse que le lait est un bon somnifère alors pourquoi s’en priver. Maintenant, il tente de se convaincre et moi avec qu’on peut (re)tenter cette solution, des mois après la fin des tétées nocturnes… Et, oui, ma fille veut passer du temps avec moi la nuit, elle m’a fait même plein de câlins en rigolant dans son lit à 4h30 alors que je tentais de m’endormir et elle avec! Grrrr

    Répondre

    sophieNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, même si je suis totalement contre en théorie, j’ai donné un biberon de lait à ma puce quand elle se reveillait au milieu de la nuit. Nous avons tout essayé : laisser hurler au moins 20 mn (au bout de 40 mn elle hurlait toujours…), des biberons d’eau, des câlins le soir, une histoire, une berceuse … Tout ce qu’elle voulait c’était du lait pas autre chose … Elle a commencé vers 1 an alors qu’elle faisait ses nuits depuis au moins 6 mois, et elle a fait ça par phase plus ou moins longue : soit juste un petit réveil au milieu de la nuit, soit « Fini dodo, jouer !  » à 3 h du matin, soit des nuits complètes pendant quelques semaines, avec un rythme imprévisible. Le soir, on lui donne un peu de lait de son biberon et elle s’endort sans forcément le boire. Elle a maintenant 2 ans et demi et si elle se réveille au milieu de la nuit, (cauchemars, fièvre…), elle vient nous demander du lait.
    En tout cas bon courage …

    Répondre

    ClemysNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, avec les mêmes précautions que Pâte à crêpe et tout le tralala d’usage : t’as essayé le bib d’eau ?
    Et sinon, un an, ta puce vient pas de passer sur le mode bipède ? Parait que les enfants modifient (temporairement ?) leurs habitudes de sommeil à chaque acquisition importante ? hum hum…
    Bon ceci dit, moi ça fait bientôt 11 mois que j’ai pas fait une nuit de 8h… 🙄 😥 alors imagine si je suis de bon conseil 😈

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Clemys, héhé… ma pauvre! Moi j’ai quand même eu 6 mois de repos… Ce qui est dur, c’est de se réveiller à nouveau la nuit avec un homme qui râle et un second bébé dans le bidon qui me met méchamment ko. Mais bon, oui, je pense que c’est la marche (elle trotte depuis un mois), les dents (elle perce enfin ses n°3 et 4…), le plein temps à la crèche, la fatigue de maman, les angoisses nocturnes, etc. Mais savoir à peu près quel est le pourquoi du comment ne me donne pas de recette miracle… Car à part me coucher avec les poules (dommage pour ma vie de couple/sociale/intellectuelle), je n’ai pas encore trouver de solution…

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Petit mot d’encouragement (qui me permet de m’abonner au fil de discussions pour ne plus rien louper 😉 )
    Pas plus d’idées ….

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, le problème que je vois avec le bib c’est que ça entretient une dépendance au parent vu que miss A est pas prête d’aller s’en préparer un toute seule à 3h du mat (quoi qu’ici on a un Poussin qui arrive dans notre chambre le week-end avec bib + bouteille de lait le matin :mrgreen: ). Mais bon à situation désespérée solution désespérée… et puis le plus probable est que ça va finir par passer ! En début de grossesse j’ai du littéralement supplier ma mère qu’elle prenne le Poussin 2 nuits de suite pour que je me remette, j’étais MORTE, il dormait super mal, même si c’est le Coq qui se levait, j’arrivais pas à me rendormir. ça aide aussi de prendre des « vacances ». Et puis ça a fini par s’arranger un peu tout seul (ouf).

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, ça recommence!!!!! C’est affreux… deux nuits avec plus d’une heure de hurlements et finalement un bib et dodo avec papa et maman (la SEULE solution qui a marché, l’angoisse)… Et le pire, c’est que je ne sais pas si c’est les lavables dans lesquelles elle est plus mouillée, les dents numéro 5, 6, 7 et 8 qui poussent en ce moment + l’arrivée prochaine de bébé… Je n’ai pas dormi plus de 4h cette nuit, je CRAQUE!!!!! Alors bibi? Couches jetables méga-absorbantes? Accouchement sous X?????

    Répondre

    pâte à crêpeNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, pour les couches on a eu ce problème pendant 1 mois avant que l’homme trouve la façon de les mettre. Réveils à 4h pour changer la couche et 1 heure pour se rendormir, l’horreur…J’ai acheté 3 couches différentes, tailles, lavables, jetables, coto couche, tout…alors que THE technique de l’homme (que je maîtrise pas tout à fait, mais ça le fait mousser usais d’être détenteur du secret!) marche super sur des couches (11-25kg la crêpe pesant 9.5kgs). C’est une question d’ajustement de l’arrière et de l’avant, et de mettre les attaches pas trop bas pour libérer de l’espace absorbant devant.
    Courage!!

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @pâte à crêpe, Je ressors ce post un peu ancien pour un peu d’aide !
    Bouh, je suis désespérée, ma mistinguette, 10 mois, se réveille depuis qu’elle a été super malade (roséole puis bronchiolite puis otite sur 1 mois) TOUTES les nuits entre minuit et 1H. Alors qu’elle faisait ces nuits depuis piouhhhh, longtemps. Quand ça va bien je lui remets sa tétine et c’est reparti. Quand ça va mal, comme les deux dernières nuits, pas moyen de la rendormir avant 3H du mat (et dans notre lit, youhou, super fin de nuit). Elle a pas l’air d’aller mal, elle est surexcitée, morte de rire, grrrr !
    Je me suis dit qu’elle avait faim, elle mange pas grand chose le soir, alors j’ai essayé quelques fois le bib qui a bien marché, rendormie immédiatement (en étant consciente que c’était peut être le début de la fin mais à 2H du mat je raisonne plus très raisonnablement, toute ce que je veux c’est dormir !). Mais les dernières nuits, elle s’est descendu le bib mais ça n’a servi à rien ! J’ai essayé de la bercer, c’est pire, elle se tortille dans tous les sens, essaie d’attraper mes cheveux… Dans notre lit pas mieux, elle se tourne dans tous les sens, comme en plein jour !
    Des remèdes miracles vu que vous êtes passées par là avant (je suis pas prête à la laisser pleurer par contre…)?

    Répondre

    pâte à crêpeNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, la crêpe a enchaîné les otites pendant presque 9 mois et à chaque fois que le traitement antibio qui l’assomait était terminé et que la forme revenait, c’était des journées et des nuits infernales, pareil que toi, surexcité, une vraie tornade. On l’interprétait vraiment comme « Youhouhou je vais mieux, je pète le feu et même à 3h je peux faire la fête… »
    Je ne vais pas t’aider beaucoup juste te conseiller de te répéter en boucle que ça va passer, peut être la faire dépenser cette énergie revenue qu’elle redécouvre dans la soirée avant de calmer le jeu pour le sommeil….
    Bon courage!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, moi pas de remède miracle, mais je t’envoie beaucoup d’empathie et de courage, en te rappelant que ça va passer un jour (sauf qu’on ne sait pas quand et d’ici-là c’est dur dur).

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Merci ! Ca m’a pas mal aidée le « ça va passer » la nuit denière. Ca aide à relativiser, elle se réveillera plus à 15 ans 🙂 !

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Stéphanie, c’est fou parce que Pouss2 nous a fait des nuits épouvantables pendant un bail et maintenant qu’il dort (oui ! ça a fini par passer ! avec un mélange d’à peu près toutes les stratégies possibles et imaginables en fonction de notre état de ras-le-bol et de notre degré de fatigue) ça me paraît loiiiiiiiiiiin tout ça.

    Répondre

    StéphanieNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, et heureusement qu’on oublie parce que sinon il n’y aurait pas beaucoup de petit deuz ou troiz ou… 😛

    Répondre

  26. honnetement je n’ai pas lu tous les commentaires,mais pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi la poule,moi je dors beaucoup mieux(bb aussi)depuis que,à ses 8mois,nous avons arrété de vouloir en faire un bébé comme les autres alors qu’il etait inéluctable que j’avais plutot un bébé aux forts besoins affectifs(bb besoins intenses).donc apres 8mois de luttes la nuit ,partagée entre le papa et moi qui se relayent pour assurer les rendormissements dans Son lit,appaiser ses pleurs etc..on a « cédé »et la prenons dans notre lit des le 1er reveil nocturne,elle dort ensuite tres bien toute la nuit(voire 1pause tétée eventuelle)nous ne passons plus la nuit debout,nous rendormons avec elle,sommes moins crevés et tout va mieux.le+difficile est de résister a la pression des principes culturels de l’entourage,et combattre les notres egalement(on a tjs une vieille culpabilité),mais qui,j’en suis persuadée,ne sont que carcan culturel(cf »l’art d’accomoder les bb ») 😉

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @cindy, eh bien tant mieux si vous avez trouvé un bon compromis qui vous convient !

    Répondre

  27. Etant une nouvelle adepte de la basse cour je survole un peu tout et certains sujets mêmes plus anciens captent mon attention. En ce qui me concerne, j’ai utilisé la méthode Pantley (parce que je refusais catégoriquement de laisser mon bébé pleurer) et je vois qu’elle a été mentionnée comme non testée. C’est effectivement une méthode qui demande un peu de patience et de rigueur… Rapidement j’a arrêté car cette méthode m’a permis de me rendre compte…que mon bébé faisait ses nuits (si si si) et que c’était moi qui n’avait pas capté l’exploit… La privation de sommeil ça vous fait perdre le (bon) sens commun! Aujourd’hui à 2 ans 1/2 on prend le temps pour l’endormir (histoires, câlins, bisous) pendant 20 minutes et puis après, c’est parti pour la nuit, elle pionce grave et on fait pas d’allers-retours. Notre ligne de conduite a toujours été de la rassurer, de prendre le temps, qu’elle se sente en confiance et que le lit soit toujours un endroit associé positivement. Alors je ne sais pas si notre réussite tient à notre technique ou à l’enfant elle-même mais ça fonctionne!

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Babou, « adepte », j’adore, j’ai l’impression d’être une secte 😆 😆 Je ne sais pas si on peut vraiment parler de « technique », mais le plus important est que vous ayez réussi à trouver votre équilibre !

    Répondre

  28. Je pense que c’est quand même normal que le bébé n’arrive pas encore à contrôler son cycle de sommeil. Nous aussi, les adultes, nous avons des micro-réveils la nuit, seulement, nous n’en sommes pas conscients. Je pense donc que ce n’est pas vraiment une bonne idée de chambouler tout cela. Il faut que le bébé apprenne tout seul à contrôler son cycle de sommeil. Sinon, il va dépendre de ces hormones et autres artifices qui le feront dormir.

    Répondre

  29. Bonjour la basse cour! Je suis maman depuis bientôt 3 mois et j’aurais besoin de vos avis éclairés. Je pratique le cododo dans mon lit et l’allaitement à la demande depuis la naissance de mon petit chat. Avant on arrivait parfois à la déplacer dans son lit une fois endormie mais ça marche de moins en moins. Même en journée quand elle s’endort au sein elle se réveille quand on la pose de plus en plus systématiquement, surtout si on la met sur le dos et j’ai un peu peur de la laisser sur le ventre. Du coup j’ai peur de mal l’habituer… même si le cododo ne ma dérange pas réellement. Comment ça s’est passé chez vous?

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. Le JT de la PP    |     Suiv. Cadeaux empoisonnés ? » »