Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants


« « Préc. La valise (3)    |     Suiv. Que sont-ils devenus ? » »

Dépôt vente

Par  • Le 10 avril 2008 à 8:04 • Catégorie : Bibliothèque, Grossesse, Naissance, Prématurité

livre_massin Aujourd’hui un livre qui s’adresse à tous les parents et futurs parents : Vous qui donnez la vie, un autre regard sur la grossesse de Christophe Massin. Dans cet ouvrage, pas de recommandations sur le nombre de carrés de chocolat autorisés à la femme enceinte, la quantité de vêtements taille 1 mois à acheter ou encore à quel âge commencer les navets. Il s’agit plutôt de comprendre les processus psychiques et psychologiques à l’œuvre chez les parents et futurs parents depuis la conception jusqu’aux premiers jours de l’enfant. Rassurez-vous ça n’est pas le style : 

– « Docteur, je ne me reconnais plus, j’ai envoyé une assiette à la figure de mon chéri/pleuré devant une pub. »

– « Allons allons ma brave dame, c’est les hormones ». 

Pas non plus le genre « faites ci, faites ça, comme ça, et pas comme ça », mais plutôt des pistes, des idées à explorer et à s’approprier (ou pas) si elles vous parlent.

A partir de son expérience de psychiatre-psychothérapeute et de nombreux témoignages de parents, l’auteur aborde des sujets aussi variés que le désir d’enfant, l’interruption de grossesse (volontaire ou médicale), le rôle de l’équipe médicale pendant la grossesse puis à la naissance, ou encore la place du père. Le livre s’articule ainsi en trois grandes parties : Le choix de la vie, La vie entre les mains de la science, et Père, mère et enfant. Il est à recommander à tous ceux qui veulent prendre un peu de recul sur leur rôle de parent et faire la part des choses dans les émotions fortes et parfois contradictoires qui accompagnent ces moments. Je pense que sa lecture peut aussi aider les personnes qui d’une façon ou d’une autre ont mal vécu certaines choses autour de la grossesse, surtout si elles leur restent encore en travers de la gorge.

Vous êtes conquis ? Mauvaise nouvelle, ce livre a été retiré par l’éditeur. On en trouve encore chez Fnac et Amazon. Et je connais bien l’auteur à qui il en reste un stock. Vous pouvez donc par l’intermédiaire de ce site l’acheter au prix de 20 € (port compris pour la France métropolitaine). Et si vous avez l’esprit midinette, vous pouvez avoir pour le même prix une dédicace de l’auteur. Pour plus de détails, m’envoyer un mail : lapoulepondeuse @ gmail.com (il faut enlever les espaces bien sûr)

Tagged as: , , , , , , , , , ,


« « Préc. La valise (3)    |     Suiv. Que sont-ils devenus ? » »

33 Commentaires »

  1. ah!
    je l’attendais cet article
    ce livre est génial, à lire et relire… je suis allée jusqu’à porter témoignage de ma première grossesse « au maillon manquant » (naissance prématurée + césa) auprès de l’auteur tant cette lecture m’avait aidée!

    Répondre

  2. lu pendant ma 1ère grossesse, il m’a -nous a, les Papas n’y sont pas oubliés!- manqué pour la 2eme.
    a lire seule et en couple.

    @ Fleur: tu sembles très marquée par la naissance prématurée. Connais-tu Sosprema.com? On peut en discuter si tu le souhaites, demande mon mail à la poule!

    Répondre

  3. @ Fleur : Je ne savais pas qu’il t’avait tant marqué !

    @ Blandine : tu n’as plus qu’à le racheter… pour le suivant ?

    Répondre

  4. @la poule : je suis allée jusqu’à en parler avec l’auteur de 1er juillet 2006!

    @Blandine : en effet, j’ai fait un syndrome de stress post-traumatique suite à cette naissance préma (et fin de grossesse difficile, avec amnio à 7 mois et quelques et IMG envisagée par l’échographe à ce terme…)
    la naissance de ma deuxième puce (ici on ne fait pas des poussins) m’a réconciliée avec moi même… Merci l’hapto!

    Répondre

  5. Je voudrais bien l’acheter pour moi et pour mon association MAMAN CIGOGNE. Comment faire ??
    La dédicace me tente, bien sûr !

    Au cas où l’auteur rentre un jour à l’Académie Française, je pourrais arrondir mes fins de mois en revendant le bouquin.

    Répondre

  6. @Fleur : hé bien il s’en est passé des choses ce 1er juillet… En tout cas je suis heureuse que ça aille mieux pour toi.

    @Isabelle : on va voir ça par mail. M’étonnerait qu’il aille à l’Académie, m’enfin qui sait ?

    Répondre

  7. Bon, y m’le faut! Et avec la dédicace encore en plus! C’est toujours d’actualité? Nan parce qu’après Aldo Naouri (Elever ses enfants, l’urgence aujourd’hui… pénible), Attendre bébé autrement (assez moralisateur) et René Frydman (Le secret des mères, hum… un peu chiant), j’ai besoin d’être un peu reboostée!

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Bouquin génial !! Je viens juste de le ranger dans ma bibliothèque (ben oui, P’tit Mec N°4 va vers ses 8 mois …)

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, Bon, ben, si l’auteur n’en a plus en stock, tu pourrais p’t-être me le prêter? Nan? On habite pas si loin et pis sinon, la Poste ça peut marcher? Tu serais d’accord?

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, et hop, repassée devant, ni vu ni connu j’t’embrouille… (bon, ok, c’est pathétique… mais à chacun ses p’tits challenges… nan?)

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, :lol: :lol: :mrgreen:
    Pas de soucis pour te le prêter !!
    A priori je chante mercredi à Framboisy devant la cathédrale à partir de 18h30 avec ma chorale préférée… si tu as envie de passer

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, SURE!!! Viens avec!! J’y serai (avec une McLaren grise et orange et un bébé que tu as vu en photo sur mon blog, coincé dedans)! (Si j’ai un empêchement, je t’envoie un mail…)

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, Pour te faire une idée, le site de la chorale en cliquant sur mon prénom ;-) (c’est l’Homme le webmestre)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, je ne sais pas si finalement tu t’es arrangée avec Béatrice mais sinon c’est toujours d’actualité ! Envoie-moi un mail si ça t’intéresse.

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, done!

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Moi j’ai déjà le bouquin …. mais j’aurai bien aimé une dédicace aussi :oops: (ok, midinette à fond :mrgreen: )

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, si tu passes par Paris, ça doit pouvoir s’arranger…

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, Tiens, c’est une idée … et ça serait l’occasion de tester notre nouveau TGV ;-)
    J’y réfléchi pour le printemps :lol:

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Béatrice, encore faut-il que je te le rende, héhé… (bon, ok au printemps j’espère que j’aurai reçu mon super exemplaire dédicacé spécial Ficelle!… et que je l’aurait relu 10 fois!)

    Répondre

    Anonyme a répondu :

    @Ficelle, :mrgreen:
    ps : profites en, je suis en panne de connection jusqu’à demain :sad:

    Répondre

    BéatriceNo Gravatar a répondu :

    anonyme c’est Béatrice ….. :oops:

    Répondre

  8. Je m’étais promis de terminer ce livre en 2009. C’est chose faite, ouf. Alors, mon avis: j’ai beaucoup aimé l’idée de parcours et d’évolution des attentes et des prises de conscience au fil des grossesses et des accouchements (bon, quand on a un ou deux enfants, difficile de pas se louper, hein, mais bon…). J’ai aimé aussi les passages sur la place du père, la sexualité du couple ou les « enveloppes » protectrices de la grossesse (bébé, mère, père, personnel médical, amis et famille etc.). Cette dernière idée a fait son chemin chez nous, on en parle souvent avec mon mari. J’ai moins aimé le début et notamment ce qui concerne les rêves et les « flashs » se rapportant à sa propre naissance…
    Bien sûr, comme d’autres, ce livre, s’il apporte des pistes de réflexion intéressantes pour « réussir » à vivre cette période périnatale le mieux possible, ne peut qu’inquiéter dès lors que le contexte dans lequel on a prévu/on est obligée (césarienne, absence de structure ou de SF coopérantes, etc.) de mettre bas n’est pas totalement en accord avec nos attentes… Alors, bon, hein, Inch’allah! (Et bonne année 2010!)

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, hé hé juste à temps ! Effectivement le manque de possibilités pour préparer une naissance à son image est un vrai problème ; mais plus chaque couple prendra conscience de ce qu’il souhaite ou pas et en fait la demande et plus les choses ont des chances de bouger. Et d’ici-là faire de son mieux pour influencer les choses, accepter que tout ne se passe pas comme prévu et surtout se rappeler que certes la naissance est un passage important mais qu’ensuite on a toute la vie pour construire avec ce nouveau petit être…

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, je ne pense pas que ce démarrage, même s’il est insatisfaisant pour le couple, soit réellement à l’origine de profonds traumatismes pour l’enfant, sinon, on serait toutes (ou presque) de dangereuses névrosées… J’ai plutôt la sensation que tous ces efforts autour de la naissance ont pour but premier l’accomplissement de la femme/mère (à juste titre)… Bon, je conviens que son ressenti peut avoir des conséquences sur le nouveau-né à court terme, mais je me refuse à croire que la façon de venir au monde conditionne la vie future de l’enfant, ce serait terrible, non?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, ben si tu lis l’autre livre de Christophe Massin « Le bébé et l’amour » tu verras que la période périnatale peut avoir des répercussions psy importantes chez l’adulte (je dis bien « peut »). C’est aussi le sens de la plupart des recherches collectées par Michel Odent en ce qu’il appelle « santé primale ». Et d’autres psys vont dans ce sens (cf la cause des bébés par ex). Personnellement je pense qu’effectivement cela peut créer des traumatismes mais que c’est un facteur parmi beaucoup d’autres et pas forcément le plus important, sinon comme tu dis on serait tous névrosés (en même temps c’est un faux argument, on serait peut-être encore mieux si on avait eu des naissances hyper respectées… c’est un peu comme ceux qui disent « j’ai eu des fessées et je ne m’en porte pas plus mal »…). En tout cas si je suis dans une démarche de naissance physio c’est en très bonne partie pour mon bébé, s’il n’y avait que moi je prendrais la péri après 3 contractions ;-) (d’ailleurs par exemple pour l’expulsion du placenta je m’en fiche ma priorité est que ça ne fasse pas mal ou le moins possible)

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @La poule pondeuse, de nouvelles lectures en perspective ;-)

    Répondre

    FleurNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, j’ai beaucoup aimé le Bébé et l’Amour… mais en déconseillerait la lecture pendant une grossesse, à moins d’être hyper sécure… c’est tout de même un peu bouleversant comme lecture! Je pense qu’il est plus « facile » de le lire en tant qu’enfant avant de le lire en tant que parent… et ça me semble difficile lorsque l’on attend un enfant!

    Répondre

    FleurNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, si la naissance change la femme en mère, elle change aussi sa relation avec son tout petit… et ne serait-ce qu’en ça (je suis, pour ma part, persuadée que cela va au delà), la naissance marque l’enfant!

    Répondre

    FicelleNo Gravatar a répondu :

    @Fleur, je pense que si tu rejettes ton bébé à la naissance ou si tu en es séparée de façon précoce et longue par exemple, ça doit forcément le marquer, mais si tu as une péri ou une épisio, s’il a un peu trop de lumière dans la figure au moment de l’expulsion ou si on te fait une expression abdominale un peu traumatisante (pour toi), est-ce que ta relation à l’enfant change? En garde-t-il des séquelles? J’espère que non… En tout cas, je ne vois pas comment…

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @Ficelle, je pense que ce que veut dire Fleur, c’est que si la mère a mal vécu la naissance cela peut affecter sa relation avec l’enfant (ne serait-ce que parce que l’enfant lui rappelle par sa seule présence le traumatisme subi, et/ou parce que cela peut en rajouter à une dépression du post partum par ex…). Je pense que l’impact pour chacun est cependant très variable, et que ce ne sont pas les facteurs déterminants, plutôt des petites choses qui éventuellement en rajoutent sur une balance déjà chargée.

    Répondre

  9. Je me demandais, comment se fait-il que l’éditeur ait retiré le livre? Il y a une raison précise?

    Répondre

    La poule pondeuseNo Gravatar a répondu :

    @MayYou, de sombres histoires de rentabilité en gros.

    Répondre

  10. ok, je vois le genre! :roll:

    Répondre

Leave a Reply


« « Préc. La valise (3)    |     Suiv. Que sont-ils devenus ? » »